AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
AuteurMessage
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U


Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 5 Jan - 2:45

Bon, dans un autre registre, dernièrement j'ai vu deux films au ciné: A Touch of Sin de Jia Zhang Ke et Le Loup de Wall Street de Scorsese.

Le Loup de Wall Street




Bon, je suis assez déçu, même si j'en attendais pas de fou. Je connais pas la filmographie de Scorsese sur le bout des doigts, mais avant de voir celui-ci, j'avais déjà vu trois excellents films de lui (Taxi Driver, Les Affranchis, Raging Bull), deux autres très bons films (Mean Streets, Casino), et des trucs plus récents qui sont soit des trucs passables mais boaf (Shutter Island, Gangs of New York) soit des trucs dont je me souviens plus trop (Aviator, Les Infiltrés) donc je me tairais dessus.

Sur celui-ci: déjà, la réalisation. Je l'ai trouvé un peu poussive, trop clean, trop clipesque/pubesque, trop cliché parfois, et pas assez bien dosée. Le film dure 3h, c'est tourné à un rythme hyperactif, ça m'a franchement un peu épuisé. Y'a des effets tape-à-l’œil clairement relou, des scènes musicales en trop, et, finalement, j'ai trouvé que le rendu final se rapprochait d'un sous-produit de ce qu'il faisait dans Les Affranchis/Casino. On sent bien que le talent qu'il mettait dans ses travellings et autres plans-séquences, ses séquences musicales, etc, tout ça s'est quelque peu évaporé.

Le schéma narratif du film est un peu le même que dans ces deux-là, sauf qu'on quitte le monde des gangsters pour celui de la "finance" (abordé de très loin au final). C'est un peu surfait, déjà-vu, et surtout en-deçà de ce qu'on a déjà vu dans le genre. C'est plus comique que dramatique, parfois c'est drôle, d'autres fois un peu poussif. Surtout, le rythme m'a semblé un peu mal géré, malgré les nombreuses blagues. Au final, y'a des passages clairement répétitifs.
Le fond... Hmm... Y'a pas vraiment de fond. Des blagues, si. Après, c'est un enchaînement de scènes de baises/drogues/blagues/petites-péripéties-narratives-dont-on-se-fout-pas-mal. Critique d'un système, pas vraiment, Scrosese résume plutôt tout ça à un personnage. Enfin, un peu, mais c'est gros, pas fin du tout, et pas vraiment intéressant au milieu du reste du film. Au mieux, on peut y voir une critique du rêve américain, ok. Mais bon, c'est pas vraiment l'aspect le plus réussi, même si certaines scènes sur ce tableau-là font vraiment mouches.

Au final, je me suis pas forcément fait chier, y'a des passages marrants, des scènes réussies, une maîtrise sur certains points. Mais vraiment plein de défauts par-ci par-là qui empêche le tout de vraiment taper dans l'oeil, et au final ça lasse plus qu'autre chose. 4 ou 5/10.

A Touch of Sin




Bon, là, par contre, on tient un très bon film. Sur le plan esthétique, on touche souvent au sublime, la caméra est fluide tout en touchant là où il faut, avec le touché parfait. C'est d'une justesse rare. Et l'esthétique parvient à procurer au film une puissance vraiment remarquable.

Le tout, au service d'une narration riche en scènes exceptionnelles, maîtrisée de A à Z, livrant au spectateur un tableau de la Chine actuelle plutôt dévastateur. Violent, politique, le film dépeint magnifiquement plusieurs tableaux de la société Chinoise, dont le rapport entre société traditionnelle, presque archaïque, et ultralibéralisme.

Noir et passionnant, le film accroche facilement malgré sa durée et un penchant parfois facile pour la contemplation. Les sujets sont multiples, de la violence au petit peuple, et chacun des sujets est abordé à différentes échelles (humaine et intimiste jusqu'à celle de la société entière voire du pays, du monde). C'est vraiment putain de réussi. J'suis fatigué, mes phrases ont peut être pas vraiment de sens, et surtout j'ai plus de mal à encenser un film qu'à citer les défauts d'un autre qui m'a moins plu, mais en tout cas, faut foncer le voir s'il passe encore chez vous.

----

Au final, j'ai pas beaucoup vu de films en 2013, donc je vais pas me risquer à un top, ce serait de toutes façons inutile. Mais A Touch of Sin est dans mon top 3, c'est certain (en même temps, pas vu beaucoup de claques). J'balance le classement de tout ce que j'ai vu, aussi imparfait que ça soit car y'a parfois pas mal d'écarts entre deux films en terme de qualité, vu que j'ai pas vu grand-chose:
2013:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
enfolkefiende
erotic enka funk breaks


Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Cinéma   Lun 17 Fév - 11:38

http://www.criterion.com/films/28491-persona

Persona sort en bluray

enfin

aaaaaAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHHH

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Civet



Messages : 120
Date d'inscription : 11/12/2013
Age : 32

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 23 Mar - 18:34

J'ai bien envie de voir ce Touch of Sin, j'attends toujours une sortie ciné UK mais ils ont pas l'air pressé ma foie.

Pour rester dans le cinéma asiatique, hier j'ai eu l'occasion de voir Le Voyage En Occident de l'excellent Tsai Ming-liang (Capitaine Couac nous avait rédigé un texte sympathique de La Saveur De La Pastèque).

Ming-liang nous propose ici une adaptation très libre du livre éponyme qui narre le périple du moine bouddhiste Xuanzang qui cherche à se rendre en Inde afin de récupérer des textes sacrés dans le but de les traduire en chinois. La rumeur court que quiconque mangera la chair du moine pourra jouir d'une vie longue de 10 000 ans. Pour sa protection les dieux lui enverront quatre protecteurs, un singe, un dragon, un cochon et un bonze.

Le roman est plus ou moins directement connu des n'importe quel geek étant donné qu'il s'agit de la trame de fond de Dragon Ball Z, par ailleurs le titre du roman en japonais n'est autre que Saiyuki et le singe est bien évidement Son Goku.

Loin des extravagances japonaises, Tsai Ming réalise un moyen-métrage (53mins) hautement contemplatif mettant en scène le moine (joué par Lee Kang Shen) et le singe (Denis Lavant) marchant le plus lentement possible dans les rues de Marseille.

Troisième volet d'une série entamée par le court-métrage Walker et poursuivi par un segment dans Nan fang lai xin (Lettres Du Sud), la marche lente au possible (couplé à des cadrages photographiques) en demeure l'élément central et interpelle par le contraste par rapport au monde environnant.

Le film est dispo jusqu'au 27 Mars sur Arte+7 pour les curieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreamboum
rends les gens salty


Messages : 241
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 24
Localisation : Beyond

MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 2 Avr - 7:27

Je suis dans ma phase film sud-coréen, je viens de voir Memories of Murder, excellent film, bonne dose d'humour et de thriller, et cette mise en scène  chef1 

J'ai aussi matté J'ai rencontré le Diable (I saw the Devil), résultat un peu mitigé, ça fait plaisir de voir le MC d'Old Boy en tant que gros psychopathe mais le héros est vraiment meh et il n'y a pas vraiment de but, d'enjeu. Je pensais que le héros deviendrait un monstre qui veut se venger à tout prix mais c'est juste un yamakasi qui veut s'amuser.

Hors Corée, j'en ai d'ailleurs profité pour voir un film qui a inspiré la création du jeu-vidéo Snatcher de Hideo Kojima, il s'agit de Invasion of the Body Snatchers, j'ai commencé par le remake de 1978 avec un Donald Sutherland hyper-charismatique, le film est vraiment très très bon, bonne dose de tension et la bande son est vraiment hyper space, ce qui rend le tout vraiment sympa à regarder, je pense que c'est l'un des meilleurs remakes que j'ai pu voir. Surtout parce que j'ai pris la peine de voir l'original sorti en 1956 juste après, le film est vraiment bon lui aussi, surtout que cela se passe dans une petite bourgade ou tout le monde se connait, la menace est beaucoup + importante, troublante.

Bref, deux très bon films et on sent vraiment que Hideo Kojima s'est beaucoup inspiré d'eux.

La je pense me matter The Host du même réalisateur que Memories of Murder
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yuriko-Chan



Messages : 50
Date d'inscription : 29/08/2013

MessageSujet: Re: Cinéma   Jeu 3 Avr - 16:32

Maintenant que t'as vu Memories of Murder, tu peux regarder sa suite et comme moi, ne pas rester sur ta faim  génial1 

Parce que honnêtement, ça m'a brisée les cornichons ce cliffhanger alakon  sdc

J'ai vu Love And Bruises qui est aussi intéressant qu'un programme UMP(l'histoire d'une étudiante chinoise et d'un ouvrier parisien et de leur relation sado-masochiste) etI can't think straight, un des meilleurs, sinon le meilleur film lesbo que j'ai vu. A des milles du merdique "La vie d'Adèle".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreamboum
rends les gens salty


Messages : 241
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 24
Localisation : Beyond

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 13 Avr - 16:00

Je pense pas qu'il y ait eu une suite à Memories of Murder...?

En tout cas je continue ma plongée dans le cinéma sud-coréen.

Après avoir apprécié Memories of Murder, j'ai pris la peine de voir deux autres films du même réalisateur. Tout d'abord The Host, toujours avec Song Kang-ho en tant qu'acteur principal. Il s'agit d'un excellent film de monstre ayant toujours la même patte que MoM avec un humour très noir tout en tapant dans l'incompétence de la police coréenne. Un monstre qui vit dans le fleuve Han de Séoul se retrouve à subitement apparaitre et à attaquer tous les civils alentours. La fille du héros se retrouve kidnappé par le monstre alors lui et sa famille se met à la chercher activement dans un zone pourtant mis sous quarantaine. Le film se moque aussi beaucoup des USA dans ce film, lui-même étant responsable de la création du monstre en ayant jeté des composants chimiques dangereux dans la rivière.

Pourtant, cela n'a pas empêché Bong Joon-ho de faire son début dans la production anglaise avec Snowpiercer : Le transperce-neige, le film est bon mais loin du génie du réalisateur. L'humour est toujours présent et la progression vraiment inhabituelle mais on se demande vraiment l'intérêt de certaines scènes/certains personnages, ça reste très classique au final. Cependant, j'adore le travail fait sur les décors et les lumières qui est vraiment admirable. Ca reste un bon divertissement à voir, surtout qu'il y a encore Song Kang-ho dans ce film en tant qu'ingénieur toxicomane. Chris Evans joue aussi bien dans ce film, le style qu'il a est incroyable avec son bonnet et trench-coat !


Après avoir pris la peine de voir une bonne partie de films avec Song Kang-ho, je me suis décidé à m'attaquer à un autre grand acteur du cinéma sud-coréen : Sol Kyung-gu

Je me suis attaqué à une série de films très populaires : la série Public Enemy mettant en scène un policier devant résoudre des enquêtes. Rien de bien particulier, il s'agit surtout de films grand publics, mettant toujours en déroute la crédibilité de la police coréenne. L'introduction du premier film promettait quelque chose de vraiment sombre pour au final donner quelque chose de beaucoup plus léger et humoristique. Il reste fun à voir pour son humour et le talent de Sol Kyung-gu. Le second film perd beaucoup de son humour et donc de son intérêt. Au final, il arpente un peu le chemin de l'Arme Fatale en son temps. J'imagine que le troisième doit être encore pire, je n'ai pas encore pris la peine de le voir.

Par contre, j'ai pris la peine de voir un autre film avec Sol Kyung-gu, il s'agit de Peppermint Candy et il s'agit d'un véritable choc pour moi. On assiste au suicide de Kim Yong-ho et le film relate toutes les 20 dernières années de sa vie en chronologie inversée, de son suicide jusqu'à sa vie de jeune adulte. On voit alors la vie d'un homme détestable détruit par les changements qui se sont passés en Corée du sud qui ont eu une grosse influence sur sa personnalité à un homme de plus en plus innocent. C'est un film vraiment touchant, il est d'ailleurs très dur de s'identifier au personnage étant donné qu'il agit la plupart du temps comme un véritable connard mais cela rend la transition encore plus dure à vivre pour le spectateur car tous ses choix ont été influencés par les changements de la société, par son service militaire obligatoire et cette pression de devoir montrer sa masculinité à tout instant. Sans parler des révoltes étudiantes qui ont étés très violentes et qu'il fut obligé de prendre parti en tant que policier lui-même. Tout le film est alors bourré de thèmes, d'objets et de souvenirs qui ne font que très peu de sens mais qui reviennent à chaque époque jusqu'à rendre le tout clair comme de l'eau de roche. Le film est incroyablement bien réalisé et se sert de cette chronologie inversée avec une maitrise magnifique.

C'est un film vraiment incroyable, la scène finale est vraiment touchante et je ne peux que vous le conseiller de le voir, il est pas facile de se plonger dans ce film mais il vaut vraiment le coup.


Pour finir j'ai vu High and Low ou Heaven and Hell, cette fois-ci pas par un réalisateur sud-coréen mais japonais. Il s'agit d'un film du très connu Kurosawa, c'est d'ailleurs le premier film que je vois du réalisateur. L'histoire tourne autour de Kingo Gondo, un exécutif d'une compagnie de chaussures qui doit se battre pour obtenir le contrôle de la compagnie. Il mise alors toute sa fortune pour avoir la plus grosse part d'actions afin d'en obtenir le contrôle. Tout était prévu et devait se passer pour le mieux sauf qu'à ce moment-la, son fils se fait kidnapper et le ravisseur demande une rançon de 30 millions de yens, rendant alors impossible la possibilité de prendre contrôle de la compagnie. Encore pire, ce n'est pas son fils qui est kidnappé mais le fils de son chauffeur, lui rendant dans une position encore plus délicate. Il était bien entendu prêt à payer pour son fils, mais est-il prêt à abandonner toutes ces années de travail et devenir ruiné juste pour sauver le fils de son chauffeur ou va-t-il garder son argent pour obtenir le contrôle de sa compagnie sans considération de la vie du petit garçon ? High and Low est alors un film ou Gondo alors prêt à atteindre ses rêves et ambitions se retrouve à plonger en une fraction de secondes tout en bas de tout ce qu'il a pu imaginer.

C'est un film qui se focalise sur l'aspect moral. Il était d'ailleurs assez difficile pour moi d'aborder ce film car il prend vraiment tout son temps, les scènes durent parfois plus de 20 minutes, la première se passe uniquement dans l'appartement, chose que je ne vois pas très souvent. Ca reste un film d'enquête très plaisant et bien amené et qui remet en question les hauts et les bas (high and low) sur énormément de choses, la morale de Gondo et de celle du kidnappeur, la société japonaise de l'époque, le capitalisme, la richesse et la pauvreté, tout est remis en question. Même si on a du mal à se rendre compte de tout cela, il reste un très bon film d'enquête avec une intrigue de qualité. Je ne suis pas déçu de mon premier contact avec Kurosawa même si le rythme lent m'a un peu dérouté et m'a forcé à voir le films en petit morceaux de nombreuses fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks


Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 20 Avr - 14:42

sex and fury!!!! ( ・∀・)

sex and fury!!!!:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 27 Avr - 0:24

Le dernier Bill Plympton financé grâce à un kickstarter est sorti en salle et s'appelle Les Amants Électriques (Cheatin'). C'est un film d'animation vraiment fougueux et tout aussi bon que ses autres productions. Tentez de le voir, parce que c'est vraiment de la grosse frappe !
Le trailer est uniquement là si vous n'êtes pas convaincus.


Rappel : Bill Plympton c'est le best.gars.ever, il fait que des films d'animations trop trop ouf et fougueux. Il porte énormément d'amour à ses œuvres et ça se ressent. Il gère l'anamorphose et arrive avec talent à mélanger l'image et le son. C'est une explosion visuel, c'est drôle, c'est touchant, c'est beau, c'est à voir. chef1 

Ps : Si vous voulez pécho ou passer une soirée torride après, go le mater avec votre partenaire !  Cuvée win 2011 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Objected
bison


Messages : 969
Date d'inscription : 25/12/2010

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 27 Avr - 16:44

J'vais le voir au ciné cette semaine de toute façon mais ton post me donne encore plus envie, cimer zink.

_________________











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks


Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 21 Mai - 1:34

Kashima Paradise bme voilà

Spoiler:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U


Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Cinéma   Mar 30 Sep - 15:50

Bon, récemment j'ai vu deux films au ciné, je vais en parler un peu.

Le premier c'est Winter's Sleep, la fameuse Palme d'Or de cette année. Du réalisateur, Nuri Bilge Ceylan, j'avais déjà vu Uzak, que j'avais assez adoré. J'ai un peu moins adhéré à celui-ci.

A vouloir être trop parfait, le film s'enlise un peu. Attention, franchement c'est pas mauvais pour autant, mais les 3h30 passent un peu plus lentement que ce à quoi je m'attendais. Autant Uzak était plus lent, autant ça m'a moins dérangé. Ici, ça commence très bien. Les paysages sont fantastiques, la réalisation aussi, hyper-soignée, et les personnages sont très bons, avec un fond d'intrigue qui part un peu n'importe où tout en restant cohérente (une pincée de social, pas mal de réflexions sur un peu tout, etc). La complexité de notre monde est montrée dans toute sa splendeur.

Et pourtant, ça s'enlise... A un moment, je me suis limite senti asphyxié par les dialogues. Non pas qu'ils ne soient pas bons, loin de là, mais parfois un peu forcés. On tourne autours du pot en ajoutant toujours plus de complexité, on veut traiter toujours plus de thèmes, et au final c'est parfois un peu vain... Quand d'autres fois ça tape dans le mille !

Parce que le film est parcouru par de magnifiques moments de cinéma, je lui mets 6/10 si je dois lui mettre une note. Car avant l'enlisement, il y a le chef-d'oeuvre (et même "après l'enlisement" je dirais, parce que sur la fin ça revient en force). C'est très beau, c'est sûrement à voir, mais c'est aussi un poil trop référencé et "calibré" pour posséder la spontanéité des plus grands. De mon avis du moins.

Ensuite, j'ai vu Mange tes morts. Jean-Charles Hue avait déjà réalisé un premier film de fiction se déroulant chez la communauté yéniche que je n'ai pas vu, donc je ne pourrais pas comparer ou constater une évolution.

Par contre, celui-là est très bon. La réalisation est vraiment très belle, et le point fort du film, c'est qu'il n'est absolument un film sur les yéniches, mais un film chez les yéniches. C'est-à-dire que ces derniers sont présentés banalement, eux et leur langage, leur coutume, etc, et au final le film se présente comme une sorte de polar noir/western/road-movie, parfois drôle, parfois angoissant, super bien réalisé (grosse impression de vitesse dans les courses poursuites ; plans du Nord de la France magnifiques, etc), vachement attachant, qui se déroule dans leur univers (réaction face à la religion évangélique ; runs de voitures ; bails de cargaisons de cuivre ; etc).

Le seul petit défaut est peut-être parfois le jeu d'acteur, car ce sont de véritables yéniches, donc si la spontanéité et l'improvisation sont des énormes qualités chez eux (notamment dans le langage) parfois c'est un peu léger pour exprimer les émotions (pas tous, certains jouent très bien).

Vraiment très sympa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Cinéma   Ven 17 Oct - 15:19

http://www.allocine.fr/article/fichearticle_gen_carticle=18637445.html


Suite à cette nouvelle, Dreamboum nous quitta...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreamboum
rends les gens salty


Messages : 241
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 24
Localisation : Beyond

MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 25 Oct - 18:35

MDR MAIS NOOOOOOOOON

C'est une dinguerie, quelqu'un me connait et travaille chez allociné pour me faire cette blague.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 26 Oct - 12:44

Haha.
C'est une rumeur pour une proposition cela dit, rien n'a été officialisé.
Cela dit, je ne pense pas que sur le plan physique ce serait loupé si on avait Scarlett dans le rôle de Mokoto.

Par contre, j'espère qu'ils ne garderont pas les même prénoms et feront une adaptation occidentale de GITS, car avoir des japonais avec des tronches américaines... euh.

Bon ok, le rôle de Batou a été fait sur mesure pour Schwarzy, mais il a vieillit aujourd'hui... The Rock peut-être? douche1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cinéma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Cinéma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 26 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26
 Sujets similaires
-
» Quizz Cinéphile
» Choisir un bon home cinéma
» Cinéma 3D , on se fiche de nous !
» Vidéo : Power Gloves, Creatinator et caméras cinématiques
» Les Meilleurs cinématiques.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Général & Actualités-
Sauter vers: