AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Review du ghetto] Breath of Fire II

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ragink
Chevalier du CoquelicoENT
Chevalier du CoquelicoENT


Messages : 671
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 22
Localisation : Givors

MessageSujet: [Review du ghetto] Breath of Fire II   Mer 29 Déc - 21:42




Breath Of Fire II est un RPG sur SNES sorti en 1994 au Japon, puis plus tard en 95 aux USA. Il est même sorti en Europe, mais peu de copies du jeu furent distribuées, ce qui fait qu'il a fallu attendre quelques temps afin qu'il soit un peu plus connu.
Qu'est ce Breath Of Fire II ? Un RPG Old School sur SNES lambda ? Regardons le jeu d'un peu plus près...



BEGINNING OF FIRE


La première fois que j'ai joué à BoF II, j'avais un feeling étrange. Je commence la partie, je vois un écran noir. Un espèce de gros œil s'ouvre et un texte bizarre s'affiche. "You must become God's Strength"... ? Sur ce, je n'ai rien compris et j'enchaine directement le jeu. Noir et Blanc. Je commence à fearer, c'était pas le truc dont je me sentais vraiment le courage. J'adore la musique qui joue, je sens une très bonne OST en vue.

Vous êtes Ryu.
Au début du jeu, Ganer, votre père vous demande d'aller chercher votre petite sœur.
Je me promène alors dans la ville un peu avant. Je trouve l'endroit sympa; quand je parle aux gens, je peux voir un espèce de cristal de couleur. C'est la Dragon Tear, une sorte de système pour connaître les sentiments des gens vis à vis du héros... Plus la couleur est foncée, plus le PNJ est ... méchant.

Le jeu est assez difficile, et les combats ne rapportent pas beaucoup beaucoup d'exp. (enfin, surtout au début en fait. Ca s'arrange avec le temps). Le remake GBA lui, est bien plus simple.


On commence sur une introduction assez étrange et mystérieuse.


GAME OF FIRE


Au bout de quelques minutes de jeu, les graphismes deviennent finalement en couleurs, je me sens déjà un peu plus à l'aise. Alors je commence mon premier combat, pour protéger la sœur du héros qui se fait attaquer. Mais finalement, le père arrive à la rescousse et tue méchant monstre pas beau !
Puis finalement, le héros, qui se nomme Ryu (nom récurrent du héros de la série), gambade un peu dans la forêt avant de retourner chez lui... dans son village natal. Et personne ne le reconnait !
Son père et sa sœur ont disparu, et une nouvelle religion est apparue... Que s'est-il passé ?

Alors finalement, Ryu va partir avec un orphelin, Bow, qu'il rencontre, lui aussi dans la misère, sans savoir vraiment où aller.
Ils trouveront alors refuge dans une grotte où une sorte de Monstre (avec un grand M oui), "Barubary", alors qu'il s'apprêtait à les tuer, les laisse finalement en vie... Et 10 ans auront passé. Ryu et Bow travaillent maintenant en tant que "Rangers", et la trame principale est encore très obscure...

Le scénario en général est plutôt Bon, bien ficelé, pas niais, avec une bête d'ambiance et des rebondissements inattendus. L'humour est là, et les personnages ont leur personnalité, leur histoire, etc...


La carte du monde... Là, on ne le voit pas, mais les héros se suivent en "chenille".


WORLD OF FIRE


J'enchaîne directement sur l'univers du jeu.
Il n'y a rien de vraiment étonnant. Il y a des villes. Des grottes. Des châteaux. Des forêts. Un désert. Une carte du monde avec des montagnes, de la verdure et des mers. Rien de bien étonnant.
En fait, c'est en s'approchant un peu plus qu'on se rend compte que Breath Of Fire 2 a quelque chose de loufoque. Vous serez confrontés à tuer des mouches d'or, à manger des larves et des vers, à parcourir un donjon totalement dingue qui fonctionne comme une roulette bonus/malus, à des singes aux bras élastiques et j'en passe. L'univers de BoF II est super classique mais possède un charme indescriptible.


L'écran de Combat. Ne vous en faites pas, c'est le premier combat, quand Ryu est enfant.

Passons aux graphismes et aux décors.
Comment dire, j'ai trouvé ça tout bon. Alors déjà, la carte du monde est juste tellement belle, les arbres sont corrects, les montagnes sont très bien réussies, la mer et les fleuves, c'est géantissime, quant aux personnages, les PNJ sont assez variés et bien représentés, les personnages principaux ont de belles têtes, même si leurs facesets dans le menu laissent parfois à désirer. Les ennemis eux ont un design assez réussi et le bestiaire est parfois assez dingue...

Ah oui aussi, il y a un cycle jour/nuit.


SOUNDTRACK OF FIRE


Parlons de l'OST.
Non sans déconner, j'ai joui. Je m'explique; déjà, l'OST est d'une très bonne qualité. Les thèmes de combat sont vraiment très bons, la World Map, je vous en parle même pas. Mais en plus de cette qualité, il y a autre chose. La musique des Villes me fait penser à un hameau tranquille, ou les gens mènent leur train-train quotidien. La musique des grottes a quelque chose de "dangereux". Quand j'étais dans une grotte, je ne me sentais jamais à l'abri avec cette musique flippante. J'avais l'impression qu'un rat pouvait me tuer. Dans la World Map, la musique me faisait penser à moi, en train de partir à l'aventure, avec un soleil radieux. La musique des combats, vraiment rien à dire, je crois que vous m'avez compris.


Une maison...Tiens, mais c'est Bo et Karn de BoF 1 !


GAMEPLAY OF FIRE


Passons sur d'autres points. Le jeu est un RPG classique, donc les combats sont au tour-par-tour. Si on tue un monstre une fois, on a la possibilité de voir combien de PV il a quand on le re-rencontre.
Il y a des églises. Elles vous permettront d'en savoir un peu plus sur la progression à faire, de sauvegarder, et même avec un petit procédé astucieux, de gagner de l'argent.

Les éléments du RPG classique sont repris, il y a pas de grande originalité. HP, AP (remplace les MP quoi) points d'exp, argent... Rien de nouveau. Les personnages apprennent les magies par niveau et le héros pourra à un moment du jeu se transformer en dragon, ce qui est habituel dans la série. Les transformations de dragon sont en fait dans ce jeu un peu sous la forme d'invocations, en une seule attaque super puissante. Par contre, cela consomme tout les AP du héros. (Et plus le héros à de AP, plus c'est puissant, bien entendu...)

Il y a également un système de Shaman très sympa. En fait, dans le jeu, il y a des shamans qu'il faut trouver. Et les personnages, hormis le héros et une autre exception, peuvent fusionner avec, pour obtenir plus de pouvoirs. Il existe des tas de combinaisons de fusion, certaines sont incompatibles.
On pourra noter également le fait qu'on puisse personnaliser une ville et la remplir d'habitants, ce qui peut être très utile, car certains habitants offrent des bonus.

Les personnages ont sur la carte du monde, (ou dans quelques grottes/villes) des capacités spéciales, qui peuvent être utilisées pour briser des obstacles, traverser des gouffres, etc...

Le jeu n'est pas très court, pas trop long non plus. Quelques heures de levelling seront nécessaires.


[center]Là, on peut voir deux personnages ayant subi une transformation de Shaman.


BREATH OF FIRE


Finalement finalement...
C'est quoi ?
C'est un RPG Old School sur SNES oui. Oui mais un RPG classique qui possède énormément de qualités. C'est sûr que ça ne plaira pas à tout le monde (enfin, si, pourquoi pas en fait ?).
L'OST déchire, les graphismes sont plutôt sympas, il y a quelques originalités comme les shamans ou la ville qui font plaisir, il y a une ambiance qui tue.
Le scénario est franchement bon, même si pas excellentissime.

En clair Breath Of Fire 2, ça ne se boit pas, ça ne se mange pas, ça se SNIFFE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
[Review du ghetto] Breath of Fire II
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Breath of Fire II - Fiche de jeu
» Breath of Fire 3, Wild Arms, Toshinden
» VDS BREATH OF FIRE 5 NEUF SUR PS2
» Breath of Fire I & II (SNES)
» Test : Breath Of Fire Dragon Quarter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: