AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rakugaki Showtime

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Rakugaki Showtime   Sam 25 Déc - 4:12

Rakugaki Showtime


Développé par la célèbre compagnie Treasure et édité par Enix, Rakugaki Showtime est sorti en 1999 sur Playstation seulement au Japon, dont il a rapidement été retiré pour d'obscures raisons. Possédant un gameplay alléchant et de graphismes enfantins et magnifiques, je me suis empressé de télécharger ce jeu pour le mettre sur ma PSP. La première fois plutôt sceptique, j'ai pris vraiment plaisir à y jouer que lors de ma seconde vraie partie (1 mois après l'avoir laissé de côté). J'ai alors découvert un jeu intéressant et original comme Treasure sait si bien les faire.

Un univers délirant :

Le jeu commence sur une cinématique qui met en scène l'histoire. En gros, un gant dessine les différents protagonistes dont le bad guy vénère qui décide de former une armée. Là les gentils ils viennent lui péter la gueule et voilà. Après avoir terminé le mode solo vous découvrez le fin mot de l'histoire. Le scénario ressemble un peu à celui de Smash Bros et est aussi anecdotique que lui. L'ambiance est loufoque et tous les personnages ont des mimiques et des comportements bizarres. On retrouve ainsi une sorte de bestiole rose alcoolique qui peut vomir sur l'ennemi ou encore une grosse femme en collant qui tape ses adversaires avec ses fesses.
Le style graphique n'est pas sans rappeler Rakuga Kids sorti sur N64 un an avant ce jeu. En fait, "rakugaki" désigne ce style enfantin faisant penser à des graffitis. Les personnages sont en 2D et sur papier (un peu comme Paper Mario, mais mal découpés) tandis que le reste est tout en 3D. Les effets spéciaux et les lasers sont légions et réussis. L'animation est très bonne et les ralentissements sont rares. Le jeu est vraiment agréable à l'œil. Par contre, quand la mêlée est trop grande, il nous est difficile de distinguer notre personnage et l'action devient alors brouillonne.


Tsubohachi c'est l'alcoolique au fond, l'autre c'est le personnage principal. Marina de Mischief Maker est aussi présente dans le jeu.

Un concept original et complet :

La première partie de Rakugaki Showtime est vraiment chaotique. Tout est incompréhensible, tout est en Japonais, tout pète de partout, tous les boutons font les mêmes actions etc... Après avoir fini le mode histoire une fois et laissé le jeu de côté, j'ai décidé de le reprendre et de tenter de comprendre le concept. Ainsi, j'ai zieuté sur gamefaq les différentes actions possibles et j'ai testé tout ça ingame. Et là, c'est devenu excellent. Le principe est de mettre à zéro la barre de vos ennemis (qui sont représentées par des crayons) dans une arène carrée et fermée. Pour cela, vous avez toute un panel de mouvements plus ou moins puissants et efficaces ainsi que la possibilité de contrer une attaque ennemie pour l'étourdir. Vous aurez aussi la possibilité de sauter et même de voler d'une base du carré à une autre (des déplacements super rapides). L'originalité du soft vient du fait qu'il vous est possible de jeter tout ce qui vous vient à la main. Ainsi, vous pourrez jeter un ennemi sur un autre ou contre le mur. De nombreux objets feront leurs apparition sur le terrain, comme par exemple une fusée, une grosse roche qui se fragmente, un objet qui permet de bloquer les ennemis etc... En plus de ces objets, on trouve une balle jaune. Vous pourrez soit la lancer pour qu'elle explose sur votre ennemi soit la balancer simplement. Au fur et à mesure des projections, celle-ci deviendra multicolore et produira un bruit de triomphe. Si vous vous munissez de cette balle dans cet état vous pourrez utiliser une de vos attaques surpuissantes qui cause d'énormes dégâts à un ou plusieurs ennemis.


Un bon lancé de balle dans la face fait toujours plaisir. Voici une attaque surpuissante, Yukiwo tire un géant rayon laser.

Du fun à n'en plus finir :

Une fois les mécanismes compris, le jeu devient vraiment fun. Vous aurez la possibilité de mettre un mode spécial qui vous permett de tourner l'angle de la caméra à 45° au lieu de 90°, d'augmenter la difficulté, de faire apparaitre les barres de vie et même de permettre d'accélérer le jeu. Je me demande encore pourquoi ce mode n'est pas laissé par défaut vu qu'il ne propose que des ajouts géniaux et importants. Le jeu permet de passer de bons moments à lancer tout ce qui nous vient sur celle des ennemis. La possibilité de combiner les objets (je lance un objet pour bloquer l'ennemi puis je lui lance un objet dans la tête pour qu'il se le prenne à l'infini) est vraiment excellente. Le jeu se prend rapidement en main mais apprendre les différents coups et les sortir se révèle plutôt difficile sans le site gamefaq ou une aide extérieure. Le fait que tout soit en Japonais n'est pas vraiment grave vu que le menu est simple et pauvre. La bande son et les bruitages accentuent le côté épique et dantesque des combats. Les thèmes sont variés et vraiment agréables à écouter tout comme les mimiques mignonnes et drôles des ennemis. John Mk-2 est un des nombreux thèmes du jeu, on y ressent le côté décalé et rythmé du jeu.


Lorsqu'un ennemi meurt on a le droit à un zoom sur lui, ce qui se révèle être très classe. Lorsqu'on lance un objet, une flèche nous montre où l'on vise.

Un contenu trop pauvre et décevant :

Le roster de dix-sept personnages est vraiment intéressant et le design des personnages est stylé. Chaque personnage possède ses propres coups (le vieux truc rose vomit tandis que les ennemis basiques peuvent lancer des petites bombes), ses propres attaques spéciales (le type bleu qui lance un puissant laser ou le ninja qui lance des entailles avec la balle) et même ses coups secrets (Marina qui peut shaker les objets pour les grossir et les rendre ainsi plus puissants comme dans Mischief Makers, le chien qui peut attirer les objets et les ennemis pour les faire tourner autour de lui tels des satellites). Le roster est donc excellent mais malheureusement il existe un hic dans l'histoire.
Grande a été ma déception lorsque j'ai découvert que le jeu ne possédait que deux modes. Le mode aventure permet de contrôler tous les protagonistes de l'histoire (si, bien entendu, vous les avez débloqués) et vous confronte à 12 combats contre un ou plusieurs ennemis. Il se finit rapidement et met quasiment toujours les mêmes ennemis dans le même ordre. Etant donné que c'est le seul mode solo, on s'en lasse très rapidement. Le syndrome "Je gagne les doigts dans le nez alors que j'ai perdu en deux secondes avant" est présent, ce qui décourage parfois. Il faudra donc se faire le jeu avec des amis pour profiter indéfiniment du vrai potentiel du jeu. Après, faut trouver des gens qui comprennent le principe et qui l'adoptent. En gros, tout comme les premiers jeux de combat, le jeu ne devient fun qu'à plusieurs.


Les graphismes sont vraiment superbes et comiques, cette corde à linge nous le prouve bien. La main dessinera les différents objets directement dans l'arène.

En conclusion :

Rakugaki Showtime est un jeu défoulant à la fois drôle, original et génial. Son ambiance survoltée, ses graphismes superbes et sa bande son agréable mettent en avant un gameplay profond et intéressant accessible à tous et à toutes au bout de quelque parties. Tous les ingrédients étaient présents : Un roster varié et intéressant, le gameplay rythmé et intéressant, une réalisation quasi parfaite, malheureusement la difficulté de se procurer le jeu et son très faible contenu ne permettent pas de libérer tout le potentiel de ce concept. En gros, Rakugaki Showtime est un jeu de combat/action/beat'em all, que l'on peut considérer comme arcade, qui se laisse jouer de temps en temps lorsque l'on s'ennuie ou à fond avec des potes. Dommage, un contenu beaucoup plus consistant aurait pu faire de ce bon jeu un hit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rakugaki Showtime
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA " Showtime " LAKERS
» [CR] Showtime Hanoï : les nems contre-attaquent
» Touhou Showtime
» Showtime, DJ.
» Les professions de Showtime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: