AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les sophismes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Scylaax



Messages : 44
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 22
Localisation : Le dernier niveau

MessageSujet: Les sophismes   Dim 20 Mar - 1:05

Dans la logique formelle et l'argumentation, il y a un certain nombre et genres de raisonnements fallacieux que l'on est sujet à utiliser pour une raison ou une autre, ces raisonnements faux sont appelés sophismes. Il y a parfois des moments où l'exposition à une logique imparfaite nous leurre et dans laquelle on finit par croire à cause de son apparence de logique et à la façon dont elle est énoncée, mais en avoir conscience et savoir comment ces erreurs fonctionnent peut être très utile dans la détermination de validité de son propre message ou de celui d'un autre pour savoir si ce dernier contribue de façon constructive à la discussion.

En partant de ça, je vais lister toutes les erreurs de logique et en donner un exemple pour chacune d'elles. Dans la plupart des cas, j'utiliserai un exemple dont l'absurdité est facilement décelable ou presque offensants pour mettre en lumière le fonctionnement du sophisme. Mais puisque c'est une liste de faux arguments, il est évident que ces derniers ne sont appropriés à aucun débat.

Exemple biaisé - Cela arrive lorsqu'il est utilisé l'appel à des données statistique pour supporter le point de vue, mais que cet exemple déforme le sous-ensemble de personnes dont la représentation est donnée.
Exemple : Dire que 85% des sondés sont contre le mariage homosexuel lorsqu'il n'a été interrogé que des intégristes chrétiens. Il est à garder en tête que chaque donnée statistique est biaisée dans une forme ou une autre, la donnée présentée n'est un sophisme que si elle manque de démontrer la moindre partialité potentielle lors de la présentation de ces données.

Généralisation hâtive - Lorsqu'une déduction est conclue bien au loin du cadre d'une évidence proposée.
Exemple : Cet arabe a été violent avec moi = tous les arabes sont violents.

Groupement infondé - Cela arrive lorsque l'on groupe des concepts qui ne sont pas obligatoirement inhérents les uns des autres. Exemple : Conclure que les anarchistes sont tous des communistes et veulent faire sauter toutes les institutions.

Faux dilemme - Lorsque l'on considère qu'une issue n'a que deux (ou trois ou quatre) conclusions alors qu'elle en a beaucoup plus. Exemple: "Soit vous êtes avec nous, soit vous êtes avec les terroristes."

Petitio Principii - C'est une erreur fréquente dans laquelle l'évidence qui supporte l'argument émis présuppose qu'il faut déjà avoir accepté l'argument ou que son acceptation est requise.
Exemple : Dire que ce que raconte la Bible est vrai et en conclure que la Bible dit vrai. Pour conclure que l'évidence est acceptable, il faut au préalable considérer que la bible dit vrai.

Cum Hoc ergo Propter Hoc ou Corrélation impliquant une Cause - Une erreur où l'on conclut que deux événements sont indissociables car ils arrivent en même temps.
Exemple: Quand je me suis mouché, les lumières se sont éteintes, donc le fait que je me sois mouché a causé une panne d'électricité.

Post Hoc ergo Propter Hoc ou Cause fausse - Une erreur similaire au Cum Hoc d'au-dessus, dans l'erreur du Post Hoc, il est considéré que le second événement a du nécessairement arriver parce que l'autre était causé.

Argumentum ad consequentiam ou Appel aux conséquences - Une erreur où l'on conclut qu'une prémisse doit être vraie/fausse parce que les conséquences du fait qu'elle soit vraie/fausse sont complaisantes/déplaisantes.
Exemple : Si Dieu n'existait pas, la vie serait absurde, donc Dieu existe.

Argumentum ad Baculum or Appel à la force - Une erreur où l'on conclut que quelque chose est vrai ou faux car l'inverse cause une sanction.
Exemple : Crois en Dieu ou tu iras en enfer.

Appel à la probabilité - Une erreur de logique dans laquelle il est décidé que le fait que quelque chose soit possible implique une cause inévitable.
Exemple: Il y a des pédophiles sur internet, donc si nos enfants vont sur internet, ils rencontreront forcément des pédophiles.

Pente Glissante - Une pente glissante est une erreur où l'on affirme incorrectement (note : il existe cependant des pentes glissantes qui sont correctes) que la prémisse A mène à la prémisse B puis C puis D où D est quelque chose d'indésirable et qu'il vaut mieux rejeter A pour cette raison.
Exemple: Si on légalise le cannabis, plus de gens en consommeront, donc plus de gens iront consommer des drogues dures.

Ignoratio elenchi - Un argument où la conclusion n'a rien à voir avec la prémisse.
Exemple: "Je ne devrais pas avoir une contravention pour excès de vitesse, car il y a des violeurs et des criminels que la police aurait du attraper avant moi." (Alors que le fait qu'il y aie d'autres criminels n'a rien à voir avec le fait que l'on a enfreint une loi et que l'on devrait être mis en prison)

Homme de paille - Cette erreur arrive lorsque l'on déforme délibérément une position dans le projet de la rendre plus facile à attaquer. Des exemples de ce genre de chose sont partout : Citer quelqu'un en dehors du contexte, exposer une minorité au nom d'une majorité, sur-simplifier l'argument de quelqu'un...

Association d'erreurs ou Culpabilité par association - Lorsque l'on associe des qualités d'une chose sur une autre simplement parce que ces deux qualités ont un lieu entre elles. C'est un usage abusif du syllogisme.
Exemple: Les nazis étaient antisémites. Les nazis étaient allemands. Donc les allemands sont antisémites.

Argumentum ad Ignorantiam or Appel à l'ignorance - Là où il est dit qu'une assertion est vraie simplement parce qu'il n'a jamais été prouvé le contraire, et vice versa. NOTE : Cela ne veut pas dire qu'à chaque fois que quelqu'un pointe le manque de preuve sur quelque chose, il est commis un sophisme. Cela est seulement fallacieux dans la mesure où l'on montre un manque de preuves et qu'on l'utilise pour CONCLURE qu'un argument est vrai ou faux. Pointer un manque de preuve est généralement un bon raisonnement.

Appel à l'émotion - Un argument où on essaie de rallier quelqu'un à notre cause par la persuasion, c'est à dire d'utiliser des arguments en rapport avec l'émotion plutôt qu'avec la force logique de ces arguments.
Exemple : N'importe quel argument qui finit par "Pense aux enfants !"

Attaque Ad Hominem - Une attaque ad hominem est un sophisme où l'on utilise ses arguments pour attaquer la personne avec laquelle on débat plutôt que ses arguments. Exemple: "Je ne devrais pas discuter avec toi, t'es trop con !" (Si la personne était réellement inintelligente, la preuve résiderait dans ses raisonnements)

Erreur Ad Hominem - Extension de l'attaque ad hominem où l'attaque est utilisée pour décrédibiliser les arguments de la personne.

Ad populum or Appel à la majorité - Lorsque l'on présente un point comme exact en considérant que "tout le monde sait ça" sans s'appuyer sur des preuves futures.
Exemple: Il est idiot de considérer que Hitler n'aurait pas attaqué les États-Unis si ils n'étaient pas là pour l'arrêter. Tout le monde sait qu'il voulait dominer le monde

Ad Antiquitatem or Appel à la tradition - Considérer que son point de vue est correct car "ça a toujours été comme ça"
Exemple : La loi a toujours utilisé la peine de mort, donc il n'y a aucune raison de la changer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/Scylaax
Ownyke



Messages : 36
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 21
Localisation : Une petite grotte dans le sud-est

MessageSujet: Re: Les sophismes   Dim 20 Mar - 2:46

C'était enrichissant. les rs vont rser
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks


Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Les sophismes   Dim 20 Mar - 3:14

C'est intéressant oui, surtout que ce genre de "fausses logiques", les discours politiques en sont parsemés. Pour prendre des exemples concrets, tiens ... Y a le fameux "la France, tu l'aimes ou tu la quittes" comme faux dilemme (sous-entendu qu'aimer la France est le seul sentiment qui rende digne du droit de séjour) ou le simple "c'est illégal" comme Argumentum ad Baculum (qui n'est au fond que l'expression même de la fonction de l'État).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylaax



Messages : 44
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 22
Localisation : Le dernier niveau

MessageSujet: Re: Les sophismes   Dim 20 Mar - 3:31

@Iwant Ahaha, c'est pas pour rien que le mot "sophiste" désignait les orateurs, à la base ahdé d'un côté, comme ils s'adressent à un public dans le but de plaire et pas de débattre leurs idées, c'est sensiblement logique. Ça m'a d'ailleurs assez étonné qu'on aie étudié l'argumentation en français, mais en ignorant totalement les sophismes (à moins que l'éducation nationale considère ça comme de la philo, va savoir...), ça aurait été des cours très enrichissant et éclairant sur la façon de construire un discours en évitant les contradictions par cette méthode de repérage.

Je viens de réaliser que ce topic possède un potentiel exploitable majeur pour troller bassement des gens qui n'ont pas été familiarisés avec ce genre de méthode. (càd simplement pourrir un débat sans réel intérêt en le bombardant de ce genre de truc, effet garanti) coolface1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/Scylaax
Ninban
j'ai pas de rang bouhou


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 23
Localisation : Alma, Québec

MessageSujet: Re: Les sophismes   Dim 20 Mar - 4:48

À l'école j'ai appris tous ces sophismes et comment les identifier dans un texte. Je vous dis qu'avec ça, plusieurs discours de politiciens et de journalistes tombent en miettes. La meilleur anecdote sur le sujet reste le commentaire qu'un étudiant a envoyé à mon prof via Facebook (reconstruction inexacte, j'arrive plus à le retrouver) : "Merci pour les sophismes, je tenterai de les utiliser à fond pour déstabiliser le syndicat (je fais partie du patronat)".

J'ajouterais l'appel au sophisme (home-made), qui se fait lorsqu'un noob identifie faussement un sophisme pour se défaire d'un argument.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Les sophismes   Dim 20 Mar - 12:11

Les sophismes après Umineko, ch'uis dans le bain là... moai1

Rien à dire c'est vrai que c'était enrichissant en soi. Je ne me souviens pas avoir appris ça ni en Français, ni en Philo. T'étais peut être en L Ninban non?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Les sophismes   Dim 20 Mar - 12:54

Moi aussi je les avais vu, même si plutôt brièvement (la section des langues-vivantes au luxembourg se concentrent essentiellement sur la littérature et l'histoire littéraire, relativement peu à ce genre de choses >>")

ça fait plaisir de les revoir ici, c'est toujours bien de s'en rappeler ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninban
j'ai pas de rang bouhou


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 23
Localisation : Alma, Québec

MessageSujet: Re: Les sophismes   Dim 20 Mar - 19:30

Haga : Au Québec, les sophismes forment la moitié du premier cours de philo, qui est obligatoire pour tous ceux qui vont au cégep, c'est-à-dire qui commencent les études supérieures. Et pour ton info je suis en sciences de la nature, donc ça a peu de rapport en fait, même si c'est parfois utile pour analyser des discours de certains scientifiques qui utilisent des sophismes pour tenter de faire passer une hypothèse pour un fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt C.



Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 20

MessageSujet: Re: Les sophismes   Lun 21 Mar - 0:25

Cool cet article. J'ai appris des choses.

Le sens du mot "sophisme" et que j'utilisais frécamment deux ses sous-formes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poulpe



Messages : 93
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Les sophismes   Lun 21 Mar - 5:01

Schopenhauer les recommande dans son livre «L'art d'avoir raison»
mdr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylaax



Messages : 44
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 22
Localisation : Le dernier niveau

MessageSujet: Re: Les sophismes   Lun 21 Mar - 15:31

@Ninban En réalité, dédier une partie du programme de lycée, toute filière confondue, à ce genre de chose, aiderait de beaucoup les élèves. C'est un bouclier redoutable pour délier le vrai du faux et à un usage bien plus "quotidien", disons, que ce que les cours de philosophie peuvent faire apprendre.

Poulpe a écrit:
Schopenhauer les recommande dans son livre «L'art d'avoir raison»
mdr
C'est l'une des raisons qui me poussent à détester Schopi en dehors du fait que l'essentiel de sa philosophie se base sur un rapport maître/esclave, dominant/dominé, il est vraiment trop terre à terre.
Ce qui est assez amusant, c'est que ça reprend l'idée que j'avais tout à l'heure, de pourrir un débat à coup de sophisme, juste par jeu, là où il prend cette pensée sérieusement pour troller tous les débats qui peuvent passer sous la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/Scylaax
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Les sophismes   Jeu 24 Mar - 14:38

Oups, j'allais oublier de demander.

Scylaax, t'es d'accord pour mettre que je mette l'article sur le site?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylaax



Messages : 44
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 22
Localisation : Le dernier niveau

MessageSujet: Re: Les sophismes   Jeu 24 Mar - 21:03

Iwant m'avait déjà posé la question et je lui avais répondu que ça me dérangeait pas donc oui vous pouvez y aller o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/Scylaax
Ninban
j'ai pas de rang bouhou


Messages : 73
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 23
Localisation : Alma, Québec

MessageSujet: Re: Les sophismes   Ven 25 Mar - 4:22

Scylaax a écrit:
un usage bien plus "quotidien", disons, que ce que les cours de philosophie peuvent faire apprendre.
Ça m'intéresse de savoir ce qu'ils vous apprennent en philo au lycée, je suppose déjà que vous devez voir Rousseau, mais à part ça ?

Au Québec tout dépend du prof mais on a trois cours sur trois sessions (des moitiés d'année). Au premier cours on apprend les bases de l'argumentation, les prémisses, les jugements implicites, les sophismes (grosse partie), les schémas en arbre etc. Au deuxième cours, que je fais actuellement, on voit différentes visions de l'être humain dans une tentative de comprendre les gens qui nous entourent, grâce à des mecs comme Machiavel, Hobbes, Rousseau, Paul McDonald, Darwin et d'autres. Finalement, au troisième cours, que je connais pas beaucoup, on est censé voir beaucoup sur l'éthique et la politique, j'ai hâte de voir ça. Je trouve que jusqu'à maintenant ce sont de solides cours qui m'ont beaucoup appris et dont je me sers quotidiennement, que ce soit à cause des théories sur l'homme et l'État ou les bases de l'argumentation (sophisme etc.). J'en viens même à débattre de politique sur facebook avec d'autres profs de philo, et ça c'est cool. génial1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scylaax



Messages : 44
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 22
Localisation : Le dernier niveau

MessageSujet: Re: Les sophismes   Sam 26 Mar - 0:25

Par "quotidien", j'entendais surtout "applicable quasiment n'importe où dans notre monde d'aujourd'hui et qui soit utile pour qui que ce soit même ceux qui ne sont pas concernés par des questionnements métaphysiques" les rs vont rser

Par contre, pour l'enseignement de la philo au lycée, je pourrai pas te répondre, je suis en première en on voit ça uniquement en terminale (raison de plus pour critiquer le modèle d'enseignement en France... mais je m'égare), l'année suivante quoi. Puis faut dire que la qualité du cours dépend surtout du prof, de sa façon de tenir la classe dans un état propice à l'écoute et de transmettre son cours sans sombrer dans une horreur trop magistrale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://twitter.com/Scylaax
ima
Le roi pasthèque


Messages : 93
Date d'inscription : 26/12/2010
Age : 27

MessageSujet: Re: Les sophismes   Mer 12 Oct - 14:14

Scylaax a écrit:
Poulpe a écrit:
Schopenhauer les recommande dans son livre «L'art d'avoir raison»
mdr
C'est l'une des raisons qui me poussent à détester Schopi en dehors du fait que l'essentiel de sa philosophie se base sur un rapport maître/esclave, dominant/dominé, il est vraiment trop terre à terre.

à la fin du livre il dit je cite:

"La seule parade sûre est donc celle qu'Aristote a indiqué dans le dernier chapitre des Topiques : ne pas débattre avec le premier venu, mais uniquement avec les gens que l'on connaît et dont on sait qu'ils sont suffisamment raisonnables pour ne pas débiter des absurdités et se couvrir de ridicule. Et dans le but de s'appuyer sur des arguments fondés et non sur des sentences sans appel ; et pour écouter les raisons de l'autre et s'y rendre ; des gens dont on sait enfin qu'ils font grand cas de la vérité, qu'ils aiment entendre de bonnes raisons, même de la bouche de leur adversaire, et qu'ils ont suffisamment le sens de l'équité pour pouvoir supporter d'avoir tort quand la vérité est dans l'autre camp. Il en résulte que, sur cent personnes, il s'en trouve à peine une qui soit digne qu'on discute avec elle. Quant aux autres, qu'on les laisse dire ce qu'elles veulent car c'est un droit des gens que d'extravaguer, et que l'on songe aux paroles de Voltaire : « La paix vaut encore mieux que la vérité ».

Toutefois, en tant que joute de deux esprits, la controverse est souvent bénéfique aux deux parties car elle leur permet de rectifier leurs propres idées et de se faire aussi de nouvelles opinions. Seulement il faut que les deux adversaires soient à peu près du même niveau en savoir et en intelligence. Si le savoir manque à l'un, il ne comprend pas tout et n'est pas au niveau. Si c'est l'intelligence qui lui manque, l'irritation qu'il en concevra l'incitera à recourir à la mauvaise foi, à la ruse et à la grossièreté."

Désolé de remonter ce topic pour ça, mais je voulais rappeler que NON, Schopenhauer ne recommande pas le sophisme, et que c'est par cynisme qu'il donne des techniques sophistes pour avoir raison: simplement car le but du livre explique comment avoir raison aux yeux des autres pour mieux dénoncer les sophismes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://imakuni.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les sophismes   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les sophismes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les sophismes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: