AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Mon très long coup de gueule sur FFXIII

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Dim 27 Mar - 15:11

Vu qu'on m'a félicité dernièrement sur le fait que j'arrive à faire des reviews à une bonne taille, ni trop grande, ni trop petite, je me suis dit que, du coup, il faut que je vous poste mon avis sur FF13. Juste le plus long truc que j'ai jamais écrit pour une "review". Ca a la taille d'un dossier XD. On verra si quelqu'un a le courage de lire jusqu'au bout (je le félicite dans ce cas Very Happy). Mais je devais cracher ma haine envers ce jeu que beaucoup de monde adore et considère comme le meileur RPG sorti jusqu'à ce jeu.
Ceci dit, il se peut que vous découvriez de la mauvaise foi là-dedans. C'est tout à fait voulu. Il faut bien équilibrer avec les fanboys


Malgré ma haine envers ce jeu, je trouve que c'est un de plus beaux logos FF.

Final Fantasy XIII ne m’avait pas du tout attirée depuis le début. Les images, les vidéos me laissaient aussi froide que la glace. Je n’aimais pas le character design et je ne l’aime toujours pas, cela avait l’air très standard, bref. Ce n’était pas un jeu qui me faisait vraiment de l’oeil. À sa sortie, cependant, il a réussi à capter mon attention : D’un côté, je voyais tous les joueurs qui adoraient, qui adulaientt ce FF, qui le présentaient comme meilleur RPG next-gen sorti jusqu’à ce jour, innovant dans le genre du RPG. D’un autre côté, vous avez tous les frustrés, les joueurs de premières heures, les adorateurs de Final Fantasy qui hurlent au scandale, qui pleurent sur le destin funeste que Square Enix a réservé à leur bébé chéri adoré. Et entre deux, je n’ai rarement trouvé des personnes qui me disent « c’est un bon jeu mais sans plus », « sympathique, mais pas un must-have ». Soit un « excellent » ou un « bouse infâme ! ».

Je m’étais donc dit que et FF était osé pour qu’il y a pas un milieu mais que des extrêmes. Ceci m’avait décidé de me lancer dans l’aventure. Moi qui hurlais sur le fait que les RPG n’innovaient pas, que ça restait fade, et qu’on avait souvent l’impression de jouer au même jeu avec les RPG next-gen, je me suis dit que peut-être, ce FF pouvait s’avérer être une bonne surprise. Puis j'aime bien les jeux osés d'une manière générale.


Vanille et Lightning... ui j'ai rien à dire d'autre sur cette image.

Mais non. Car ce que je voulais, c’était tout de même un RPG. Mais ce FF n’en est pas un. Pour m’expliquer, et éviter qu’on me gueule dessus que j’ai tort, je vais d’abord vous citer une définition d’un RPG. Oui, oui. Je vais même vous en citer deux.

Citation :
“Le jeu de rôle est un jeu où le joueur incarne un personnage qui évolue dans un environnement. Le personnage est assez libre mais on a toujours une quête principale. La principale différence d’un tel jeu face à un jeu d’aventure, avec lequel il partage souvent un très gros inventaire, est que le jeu de rôle se caractérise essentiellement par les facultés d’évolution du personnage.”

Cette définition vient de Wikipédia. Et vu qu’il y aura sûrement quelques petits malins pour mettre en doute les paroles de Wikipédia, voici la définition d’un site spécialisé dans le domaine des jeux-vidéo :
Citation :

Dans le domaine du jeu vidéo, désigne un jeu d’aventure et d’action, où le joueur incarne et gère la progression d’un (ou plusieurs) héros(s). Ce dernier interagit avec d’autres personnages (dits non-joueurs) et éléments du monde (objets, lieux, …) gérés par l’ordinateur.

Qu’est-ce qu’on retient de ces deux définitions ?

- Le joueur incarne et gère un personnage qui évolue.

- Il y a une idée d’évolution dans un environnement avec lequel il interagit.

- Une idée de liberté, même s’il y a quête principale

Vieux grincheux qui tiennent à leur valeur RPG du dernier siècle ou pas, je pense qu’on peut tous être d’accord que sans ces quatre mots clef : Incarnation, évolution, interaction et liberté, nous n’avons pas un RPG en face de nous.

Et devinez quoi ? Final Fantasy XIII ne correspond à aucun de ces critères.


Il y a des beaux décors quand même, dans l'jeu.

Décortiquant la chose en commençant avec le premier mot clef que j’ai cité : Incarnation. Le joueur est censé incarner un ou plusieurs héros. Si on parle d’incarnation, on parle d’une certaine identification. Cette identification peut se faire différemment. Dans le cas d’un RPG tel que Oblivion, le joueur crée carrément tout son personnage en choisissant sa race, classe ainsi que la grosseur de son nez. L’identification ne peut être plus complète : Il crée ce qu’il a envie de jouer. Dans le cas de personnages imposés nous avons aussi le héros « muet », celui qui est là, à qui on cause, mais qui n’a pas réellement de personnalité, ce qui donne l’impression qu’on s’adresse directement à nous, le joueur, par le biais de ce personnage. Le fait qu’il soit plus « effacé » le rend plus facile, pour nous, de nous mettre à sa place. Puis, finalement, nous avons l’identification psychologique, un peu comme dans les livres : Le personnage vit quelque chose qu’il ne connait pas, se voit emporter quelque part dans un endroit qui lui est inconnu, il découvre donc tout aussi bien que le joueur par exemple. Ou bien, les développeurs insèrent quelques petites questions à la con dans le jeu pour montrer que le jouer compte. Je me souviens encore et toujours de la question « Elle est pas mal Yuna, hein ? » dans Final Fantasy X, ou on pouvait répondre « trop fort oué ! » ou « c’est pas mon genre ». Ce genre de petites actions à la con qui ne servent à rien dans l’évolution de l’histoire et dans le jeu, mais qui donnent l’impression au joueur qu’il est réellement impliqué dans ce qui se passe, même dans un jeu scénarisé comme FF X avec ses personnages bien définis.

Mais que fait donc FF XIII ? Rien de tout cela. FF XIII propose des personnages on ne peut plus définis, et tellement fixés dans le déroulement de l’histoire et le rôle qu’ils y ont à jouer qu’il n’y a plus de place pour le joueur. Et pourtant, ce n’est pas faute d’avoir des personnages « effacés ». Lightning ne sert strictement à rien au bout de quelques heures de jeux, en tout cas, pour un jeu dont elle est censée être héroïne c’est relativement frappant. Mais comme l’histoire de ce monde, le déroulement du scénario et les personnages sont tellement bien collés ensemble avec de la super glue, le joueur se retrouve un peu comme s’il regarde une boule de neige : Il voit ce qui se passe à l’intérieur mais peut lui-même pas accéder. On peut objecter que Square Enix a cependant tenté d’avoir un peu pour tout le monde : La pâle copie de Cloud, Lightning, Snow et sa grande gueule de « hé, les mecs, j’suis trop cool, j’fais la rébellion, j’suis un héros ! », Hope qui est en fait un emo qui a oublié de s’habiller en noir, Vanille, la petite lolita de service, et Sahz l’ironique de l’équipe, sans oublier Fang qui avec son apparence stylé asiatique plait sûrement à pas mal de monde. Oui, on peut dire qu’il y en a pour tout le monde, mais le joueur reste pourtant tellement à l’extérieur de ce qui se passe que l’incarnation n’y est plus. On subit les personnages et leur caractère. Et dans un RPG, ça fait grincer les dents.


Le crystarium au début. Tout au début du jeu.

Deuxième mot ! Evolution. Hm, alors, oui, il y a une évolution psychologique. L’esprit de groupe évolue, les relations des personnages évoluent alors que le joueur est toujours condamné à observer les choses se faire sans qu’il ait le droit de s’y impliquer. Et encore, outre répéter toujours les mêmes phrases tournées autrement, les personnages ne font pas beaucoup. Mais, ô bonheur, on est dans un FF. Donc logiquement, il doit y avoir une évolution technique. Des jobs, des niveaux, un sphérier quelque chose ! Tout à fait. Final Fantasy XIII propose un Crystarium. Qu’est-ce donc ? Un sphérier du X en très limité, très simpliste et très restreint. Alors que le sphérier du X était chouette à faire et permettait pas mal de chose, le Crystarium du XIII est linéaire : Vous avez un parcours à suivre pour chaque classe disponible pour le personnage (3 pour chaque personnage jusqu’au chapitre 11 sur 13). Vous récoltez des points de compétences pour chaque combat – et les personnages inactifs en reçoivent tout autant que les personnages actifs en combat – que vous pouvez distribuer comme bon vous semble. Mais vous n’avez pas réellement le choix. C’est tellement linéaire qu’au fond, cela vous êtes égal comment vous montez. En plus de cela, Square vous bloque l’évolution. À un moment donné, vous êtes à bout, et vous devez attendre que Square-Enix daigne vous débloquer la suite, même si vous avez des points de compétences à distribuer. Cela ne sert donc pas non plus à empêcher des personnages trop évolués, comme vous pouvez cumuler les points de compétences. Non, en fait, on a plus l’impression qu’ils bloquent l’évolution pour que le pire des idiots ait la partie disponible montée au maximum tellement ça se débloque lentement. Le Crystarium m’a fait penser tout au long du jeu à un système d’évolution automatique que Square aurait décidé de passer en manuel pour donner l’impression au joueur qu’il décide de l’évolution de son personnage. C’est beau, les effets du Crystarium sont très jolis, mais c’est vide. Vide de contenu et vide de sens. Il gagne un peu plus intérêt dans le chapitre 11 où vous débloquez toutes les classes – 6 – pour tous vos personnages. Mais encore… Il se rempli à une vitesse hallucinante, il y a aucun choix stratégique à faire qui changera réellement la puissance et les capacités de votre personnage en combat.


Le Crystarium après des heures et des heures de jeux. Vous êtes sur le point d'avoir rempli au maximum la classe.

Continuons avec le troisième et le quatrième mot de la liste : Interaction et Liberté.
Square-Enix, connaissez-vous le sens de ces mots ? Il me semble que oui, car quand je regarde certains jeux, il y en a. Mais là…. mais là… Connaissez-vous l’expression : Les couloirs de Final Fantasy XIII ? Ce n’est ni une expression, ni une métaphore pour la linéarité du jeu. C’est une réalité. Vous vous retrouvez réellement sur des couloirs pendant 10 chapitres entier, pour avoir après coup un peu plus d'espace pour retourner ensuite dans des couloirs. Couloirs qui sont étroits avec soit du vide, soit des murs à côté de vous. On ajoute à ceci une palette de couleur sombre et vous avez tous ce qu’il faut pour rendre vos joueurs claustrophobes. Dans des couloirs de la sorte, il n’y a pas d’interaction. C’est tout droit, de cinématique A en cinématique B avec des ennemis sur le chemin pour vous occuper. Dans le chapitre 11 on vous lâche sur Gran Pulse, l’autre monde du jeu, ce qui se résume à grande plaine, grande certes, mais vide. Il n’y a rien à faire. Et les chemins qui continuent de cette plaine… oui, encore des couloirs. Tout du long. Il y a que ça. C’est à vous rendre dingue. Un décor qui ne permet pas une seule seconde des interactions et des libertés quelconques. Vous êtes le joueur qui suit sagement et gentiment ce que papa Square-Enix a préparé pour vous, et aucune possibilité de découvrir par soi-même. C’est Square qui décide quand vous pouvez faire quoi, quand se débloque quoi, etc. Tout au long du jeu, on a réellement l’impression que Square vous prend par la main et vous amène visiter un « aquarium » ou un « zoo » : « oh, regarde, là on voit la ville » « cool je peux y aller ? » « mais non, mon chou, tu vois bien qu’il y a une vitre que tu peux pas traverser. ». Une impression que j’ai eu tout du long du jeu. On a le droit de regarder, d’admirer. Mais d’y toucher, non non ! Comme dans un musée où vous pouvez admirer les tableaux, mais gare si vous les touchez ! Final Fantasy XIII c’est pareil. Et quand Square décide de vous lâcher sur la plaine de Gran Pulse vous vous amusez encore cinq minutes avant de vous rendre à l’évidence que cette partie est le reflet du jeu entier : Beau, mais vide. Toute liberté n’est qu’une illusion.


Je suis liiiiibre. Tiens, mais c'est pas un peu vide ? Hm...

Du côté RPG, Final Fantasy XIII est une belle boîte dorée ornée de diamants, mais vide. Ce jeu n’a tellement aucun élément essentiel qui définit un RPG que c’est une honte qu’il soit vendu en tant que tel. Et les éléments qu’il a sont des arnaques. Le Crystarium, j’en ris encore.

Mais ce qui est encore pire d’un certain côté, c’est que non seulement ils ne se sont pas contenté de supprimer tout ce qui définit un RPG et un jeu en soit, mais en prime ils n’ont rien ajouté pour le cacher. Je pense, par exemple, aux PnJs. Certes pas nécessaire, mais dans le jeu « The Last Remnant » c’était un bon moyen pour que le joueur fasse un bon nombre de quêtes annexes avant de s’en lasser. Les quêtes étaient données par des personnages qui parlaient, souriaient, avec des problèmes quelconques, paniquaient, etc, mais au fond c’était toujours du bourrinage de monstre, exactement comme dans la quête principale. Mais les PnJs donnaient au moins l’illusion d’avoir droit à quelque chose de différent, que le joueur peut apporter quelque chose de plus au jeu en aidant des personnes. Mais dans FF XIII ils ont même supprimé cela. Déjà que les quêtes annexes sont tous au même endroit, ou presque. On a peur, en arrivant, qu’en continuant l’histoire on ne puisse plus revenir en arrière tellement le jeu est linéaire, mais en plus elles sont données par des pierres. Vous activez une pierre, vous lisez la quête – tuer monstre X – et vous allez le faire. Hm, vous n’avez pas fait ça tout du long de votre jeu déjà ? Si si, hé ben, ça continue, à travers la grande plaine et ses couloirs, vous continuez à faire ce que vous avez pas cessé de faire pendant une trentaine d’heures jusqu’à présent, sauf que maintenant, vous allez faire de la trotte, et pas qu’un peu. On vous envoie à droite et à gauche pour rien, et le chocobo se débloque qu’à la mission quatorze, et après on vous envoie encore plus loin. Un kilomètre à pieds, ça use, ça use……
Quand vous avez fait une bonne trentaine de mission, vous commencez à avoir du mal. C'est alors que vous allez regarder pourquoi vous avez un peu de mal. Et c'est là que vous apprenez que Square prévoyait que vous continuer la quête principale car vous n'avez pas le niveau pour les faire. Ah bah, mince, papa Square, j'en ai déjà fait au moins une demie douzaine de missions que je devais pas réussir à faire. Bon, au moins vous êtes rassuré : vous pouvez retourner pour finir vos missions.

L’absence des villes n’est cependant pas dérangeante. Déjà que dans la plupart de RPG, au fond, les villes, on pourrait s’en passer. Surtout si c’est pour faire une monstre ville où on peut visiter 3 maisons et causer avec 5 personnes… En plus le scénario excuse bien l’absence de villes.


Des scènes mélodramatiques avec le coucher du soleil en guise fond, c'est monnaie courant dans ce jeu.

Bref, côté RPG c’est mort, mais on a peut-être un bon jeu de baston avec une chouette histoire ? Hm, peut-être. Pour moi non. Mais là c’est clairement chacun ses goûts.

Parlons un peu de l’histoire. Square a fait du boulot dessus, oui. Quand je compare à Last Remnant et autres jeux sortis par la boîte dernièrement, FF XIII a sans doute été le plus travaillé, mais cela fait grincer les dents malgré tout. Le monde de FF XIII ne casse pas trois pieds à un canard, et si l’histoire est bien racontée au début et bien menée en vous donnant envie de savoir la suite, vous avez tout de même l’impression que les scénaristes étaient dans le même cas que les personnages du jeu : Ils ne savaient pas où aller. Ca tourne en rond, le passage à Gran Pulse est du vide étalé avec des étapes qui ne servent absolument à rien, on fait des kilomètres pour que dalle, on rallonge le tout inutilement, avec des passages douteux où on se demande pourquoi et comment, et on ajoute des scènes mélodramatiques à souhait avec le couché de soleil et le kitsch qui dégouline de la télévision. Alors qu’on sentait une idée précise au début qui semble être bien faite et bien réfléchie, le tout s’essouffle de plus en plus au fur et à mesure qu’on avance dans le jeu. Certains personnages, on se demande encore ce qu’ils font dans l’équipe, outre remplir du vide car ils n’ont plus aucun rôle à jouer et tout se joue finalement autour de deux personnages. Alors, l’idée est bien chouette, faire un scénario où les personnages se voient confrontés à une situation qu’ils ne savent pas résoudre, où ils ne savent pas quoi faire, où aller. Les personnages sont réellement perdus, au début c’est vraiment sympathique, ça change, on se demande comment ça fini etc. Mais tout s’essouffle. Parce qu’il y a rien de plus et ne pas savoir comment résoudre la situation au bout d’un moment on se dit « bon, ça va, on a assez tourné en rond, on fait avancer le tout ? »


La recette commence à être connu après FF13, Avatar et Tron Legaçy.
Prenenz un décors sombre, insérez-y des couleurs lumineuses. Tout le monde va trouver ça trop beau.

Pour résumer l'histoire entre ses grandes lignes, il y a deux mondes : Cocoon qui est une espèce de planète flottant dans l'air, ainsi que Grand Pulse, un monde sauvage et apparement très méchant. Les protagoniste se retrouvent sur Cocoon, vont se croiser par hasard et se retrouver face à un espèce d'entité divine qui va leur donner une mission à faire. Mais au lieu de dire clairement "vous devez faire ça ça et ça", il va leur montrer des images énigmatiques et c'est aux protagonistes de trouver ce que l'espèce de Dieu veut d'eux. Ils ont également une pression de temps : S'ils ne réussissent pas leur mission au bout d'un temps X, ils vont se transformer en monstre car ils ont échoués. S'ils réussissent, ils vont se transformer en crystal et gagner la vie éternelle selon les légendes. Ceci est la situation de départ. Après, tout va commencer à tourner en rond.

Chacun ses goûts et couleurs on va me dire, mais les personnages, je ne les aime pas. Ils sont tous stéréotypés et superficiels. Alors, c’est certes du stéréotypé et du cliché bien fait, j’avoue, mais ça ne change pas le fait qu’ils sont clichés. Lightning fait pitié à voir tellement elle est une pâle copie de Cloud, Snow est emmerdant depuis le début parce qu’il ne la ferme jamais en se trouvant trop cool, Hope détourne tout au kitsch insupportable, Vanille est la petite lolita qui sautille partout en étant optimiste, Fang est encore pire que Lightning pour un personnage très vide, sans caractère, fade et transparent, Sazh est encore le plus réussi à mon goût, mais lui non plus ne sort pas du cliché. Cela faisait plaisir de voir un jeu avec une équipe et des relations plutôt "poussées", mais le fait que ça se contente de rester stéréotypé est tout de même dommage, car du coup, très vite, les personnages sont commencer à se répéter dans leur paroles, à toujours dire la même chose, et ça tourne encore une fois en rond.

N’empêche que les relations entre personnages, c’est vraiment quelque chose que j’ai aimé, et que j’ai envie de voir dans d’autres jeux, surtout des RPG et absolument dans les J-RPG, mais en bien fait, en poussé. Ah, dans combien de J-RPG, de nos jours (et même avant), on a une équipe de bisounours où tout va bien, « hé mon pote, viens avec moi, ça te dit de sauver le monde ? » « oué trop cool, j’viens on se fait trop plein de bisous et de câlins avant de butter le cul du boss final ! ». Bref, en général, dans un RPG, les personnages se croisent, partent ensemble, et puis… plus rien. Et c’est là que j’ai bien aimé FF XIII : Les personnages se croisent par hasard, partent ensemble, puis il y a des disputes ici et là, des avis qui sont différents, etc. Comme dans un vrai groupe, on n’est pas toujours d’accord, on ne s’entend pas avec tout le monde, et on n’a pas toujours envie de faire des concessions pour les autres. Alors, on se sépare, les uns vont de ce côté, les autres de l’autre, on se recroise, on se resépare, on se retombe sur la gueule, ou on s’entend mieux. On tisse des liens d’amitié avec certains plus qu’avec d’autres, on continue à suivre le groupe parce qu’on a toujours envie de prendre sa vengeance sur un membre, etc. C’était ce petit quelque chose qui m’a fait tenir un bon bout dans ce jeu. C’était intéressant, même si stéréotypé, c’était bien amené et bien raconté. La psychologie joue bien la route un bon moment du jeu, malgré le cliché. Mais ça aurait été tellement mieux avec moins de cliché. Les personnages sont expressifs, même si les créateurs ont mis un peu trop sur le mélodrame. Puis, à nouveau, à Gran Pulse c’est le grand vide. Est-ce que les développeurs étaient démotivés à la fin ? Je ne le sais pas, mais l’ambiance prend vraiment un grand coup. Mais sur le coup, les personnages semblaient réellement vivant, réellement humain, malgré leur apparence de poupées en porcelaine (je suis désolée, mais depuis un moment, les personnages de Square me font penser à des poupées). Mais comme un cercle vicieux ça commencent à tourner en rond au bout de quelques heures de jeux. Tout stagne.


Là, vous comprenez encore ce qui se passe.
Après, les combats seront tellement surchargés en effet spéciaux que ça devient très brouillon et qu'on comprend à peine se qui se trame sur l'écran.

Ce qui ne sauve pas l’histoire non plus est le côté cliché, à nouveau. Le monde n’est pas spécialement « fouillé », l’idée est bien, c’est bien appliqué, mais dans le fond c’est du « on reprend ce qui a déjà été fait, on le nomme autrement, et voilà », même s’il y a beaucoup de travail. Ainsi certains évènements se voient venir de loin, et c’est dommage. Après, le fait que les personnages ne savent pas quoi faire donne lieu à des évènements et des passages de jeu où on se demande « mais pourquoi ? Ça ne sert à rien. Ca tourne en rond ». Bref, je l’ai déjà dit. Tout le jeu tourne en rond en fait.

Après, il y a quelque chose qui m’est vraiment resté au travers de la gorge après un moment. Dans les RPG et pas mal de jeux de nos jours, c’est devenu une habitude d’avoir une partie consacrée à des informations supplémentaires : La fiche des monstres, résumés des chapitres de jeux, informations sur le monde, les gens, la culture, etc, etc. Bref, des bonus pour ceux qui aiment en savoir plus. FFXIII fait pareil, sauf qu’il ne s’agit pas d’informations supplémentaires, mais bien des informations essentielles pour comprendre l’histoire et les relations des personnages. Alors qu’on a l’impression que la cinématique était très bien faite et a très bien expliqué ce qui se passe, vous vous rendez compte, en lisant les textes disponibles, qu’en fait non, vous avez loupé pas mal de choses qui étaient apparemment dedans. Et ça, je n’ai pas aimé. J’adore lire, j’aime aussi avoir des informations supplémentaires, mais devoir passer par les informations soi-disant supplémentaires pour avoir des éléments essentielles à la compréhension du jeu, ça, je trouve que ça ne passe pas. FF13 qui met tellement l’accent sur la beauté de ses cinématiques, et l’interaction entre les personnages, pourquoi les cinématiques ne sont pas elles-mêmes explicites? Pourquoi avoir fait un jeu s’il faut passer par du texte et du texte pour comprendre ? On aurait été dans une visual novel, on aurait pu comprendre, sauf qu’on ne l’est pas. On a l’impression que tout est dans le jeu, on fouille les informations écrites et on se dit « mince, j’ai loupé ça ? Ah bah…. ». Du coup, l'histoire peut paraître super fouillée, très bien ficelée, parce qu'on ne comprend pas grand chose si on ne passe pas par ces informations soit-disant "supplémentaires". Mais ne vous laissez pas avoir : C'est que de la manipulation pour vous faire croire que c'est poussé.

Pourquoi s’amuser à faire autant d’informations à consulter et à lire au lieu de le montrer clairement dans le jeu et ses cinématiques ? Surtout que les consoles de nos jours ont les graphismes et la puissance pour le faire. Mais je vous rassure : Il y a bien des informations vraiment supplémentaires dans le tas. Encore heureux.

Je le trouve vraiment dommage, même si le monde n’est pas spécialement original, il y a du travail derrière et du travail non négligeable. Mais c’est au joueur d’aller chercher ce travail, sauf pour ce qui est du travail visuel : les décors, l’architecture des bâtiments, etc. Là aussi, il y a du beau travail derrière qui vaut la peine d’être admiré. Les décors différents s'enchaînent sans vraiment qu'on comprends pourquoi, mais chaque décors est bien fait et joli. Comme dans un musée, vous pouvez admirer le joli travail qu'ils ont fait. Bref, FF13 est beau. Peut-être pas esthétique. Mais beau. Ce que le plupart des joueurs ont envie d'avoir de nos jour : un jeu vide, mais beau.


Là, ça commence déjà à devenir un peu plus brouillon.

Voilà, on a un RPG qui n’en est pas un, une histoire avec ses points forts et ses points faibles. Et les combats dans tout cela ? C’est simple : marteler le bouton A (ou équivalent pour la PS3).

Alors, oui, je sais que beaucoup de monde dit que ce jeu est très difficile. Je sais que le boss du chapitre 9 est censé être archi dur et je sais aussi que celui du 10 est apparemment infaisable. Reste que j’ai fait plus que 40 heures en appuyant sur le bouton A sans arrêt, sans rencontrer une difficulté. Le boss du chapitre 9 était long à faire car il avait une blinde de PV, mais il n’était pas dur. Le boss du chapitre 10 était tellement facile que j’ai même pas remarqué que c’était un boss. FF13 est facile, et je ne vois pas en quoi les gens le trouvent difficile. Je ne comprends pas, je ne comprendrai jamais, la difficulté vient qu’au chapitre 11 après avoir fait la moitié des quêtes annexes, on commence à rencontrer des petites difficultés parce qu'on était pas censé aller aussi loin à ce moment du jeu.

Bon, en quoi consiste un combat dans FF13 ?

Lors de vos premières heures de jeux, les combats consistent à appuyer littéralement sur le bouton A. Vous ne pouvez rien faire, sauf attaquer. Pas changer de classe, pas de défense, rien nada. Vous avez seulement le choix entre « auto-attaque » où vous ne devez carrément rien faire, ou attaque manuelle où vous devez choisir les attaques que votre personnage a. Au début c’est une seule. Et ça pendant des heures vu que pendant tout le début, vous ne récoltez aucun point de compétence et que vous n’avez pas le Crystarium disponible. Finalement, au bout de quelques heures, Square Enix vous crois capable de faire plus que cela. Même le plus con a dû comprendre comme ça marche, ils ont dû se dire. Ils vous débloquent le Crystarium, avec ça les classes, les points de compétence. Maintenant vous avez un VRAI système de combat.


Votre écran de combat. Et un gros ennemi juste en face de vous.

Les combats dans FF13 se déroulent plus au moins en temps réel. Chacun de vos personnages à une barre de temps qui se remplie, quand elle est remplie, le personnage attaque avec ce que vous lui avez dit de faire. Cette barre de temps est séparée en plusieurs segments, et les attaques que vous pouvez utiliser prennent un à plusieurs segments selon leur puissance ou leur effet. L’ennemi c’est pareil. Cela donne donc un combat à l’apparence nerveux, avec des attaques qui fusent ici et là et pendant que votre personnage récupère du temps, vous dites quoi lui faire, ou pas. L’auto-attaque est bien fichue, il suffit de marteler le bouton « valider » pour réussir le jeu sans vous creuser la cervelle. Il n’y a pas d’option « défense », « magie » et autre. D’ailleurs, il n’y a pas de Mp dans ce jeu, ni de niveau à proprement parler ce qui peu choquer les fans des RPG classiques. Mais ça ne m’a pas spécialement dérangée. Vous pouvez attaquer, auto-attaquer, ou utiliser un objet, faire des invocations ou changer de stratégie.

L’ennemi possède également une autre barre, et une barre très sympathique qui plus est : Elle augmente à fur et à mesure que vous lui tapez dessus. Et une fois remplie, l’ennemi est bien plus vulnérable à vos attaques jusqu’à ce que la barre soit à nouveau vide. Mais attention, la barre ne reste pas en place que si vous frappez, elle descendra plus au moins rapidement : Il est donc important d’enchaîner les coups pour arriver à la remplir. Cette idée est vraiment sympathique est bien faite.


Les villes que vous allez croiser sont en général détruites.

Autre chose à savoir : Vous ne dirigez qu’un seul personnage lors du combat. Ce personnage est le chef du groupe, et s’il meurt, c’est game over. Un game over plutôt douteux d’ailleurs parce que vous recommencer directement là où vous êtes mort et vous avez plutôt l’impression que Square est là « psst, c’est pas grave si tu as perdu, on va faire en sorte que personne ne le remarque », plutôt qu’avoir un sentiment d’échec. D’ailleurs, je n’ai pas non plus eu un sentiment de réussite, tellement les combats me semblaient ennuyeux et facile. La plupart du temps, j’ai fait des choses à côté, comme dessiner, lire, ou être sur l’ordinateur, mais en martelant simplement le bouton A tout du long, ça ne pose aucun soucis. J'ai même réussi à faire la cuisine en jouant à FF13. On dirige un seul personnage, et certains hurlent sur le fait que, quand il est mort, c’est game over ça peut être douteux, surtout que les personnages ne s'entendent pas bien au début. Qu'il y en a un qui meurt et que les autres sont démotivés par la suite, c'est un peu bizarre, avouons-le. Le système "le chef meurt, l'armée se rend" n'est pas très adapté à la situation du point de vu scénaristique.
Après, peut-être qu'ils ont pensé que diriger plusieurs personnage, c'est difficile. Non mais je comprends, il y en a 3. C'est beaucoup. C'est juste impossible de gérer ça en même temps, hein.

Bref, si vous ne dirigez qu’un seul personnage, qui dirige les deux autres ? Simple : L’I.A. Alors, ce qui est impressionnant, c’est que l’IA est bien faite. Elle est vraiment intelligente et efficace, mais ça reste une I.A. Il m’est déjà arrivé de mourir car l’I.A a décidé de soigner l’autre personnage qui était à 29% de sa vie alors que moi j’étais à 30%. Quand j’ai envie d’avoir des boosts, j’aimerai d’abord qu’on me lance un « attaque plus » plutôt qu’un « magie plus » car je suis actuellement dans la classe qui frappe avec la force brute. L’I.A. est bien, mais pas à l’abri de défauts, des défauts facilement évités si on avait pu contrôler tout le monde. Là on râle sur du « fichu I.A », alors que sinon on aurait été « rah, j’ai été idiot, j’ai pas pensé ça », « misère ce que je joue mal ! ». Là, on perd, on est handicapé, et on ne peut rien faire contre. On ne peut même pas changer de personnage en combat. Il vous reste donc à prier que l’I.A. ne fasse pas de caprices. Mais généralement, on n’a pas à s’en plaindre. Je dirais même que cela fait peur de voir à quel point ça marche bien par moment pour une I.A.


Quand vous changez de stratégie, vous avez droit à une "mini cinématique" en plein combat d'un point de vu général.

Et les classes dans tout cela ? Chaque personne débute donc avec 3 classes pour lesquelles il est doué, au chapitre 11 il débloquera les 3 autres où il est moins doué et il vous faut donc dépenser plus de points de compétences pour maîtriser ces rôles-là. Les classes se résument en : Le « commandant » qui frappe bien, le « ravageur » qui fait de la magie, le « sentinelle » qui joue le tank, le « saboteur » qui balancent des sorts de debuff à vos ennemis (attaque moins, magie moins, bouclier moins, poison, etc), le « médic » qui s’occupe de vous soigner, ainsi que le « synergiste » qui vous balance des sorts de soutiens (je précise que je joue en anglais, certains nom de classe ne peuvent pas correspondre à la version française). Chacun a donc son rôle précis avec des compétences, attaques et sorts qu’il ne peut utiliser qu’en étant sous cette classe. Un soigneur ne fera que soigner, il oubliera instantanément comment attaquer ou lancer un sort offensive si vous le mettez en soigneur. Ce que vous pouvez faire maintenant, c’est de combiner ces classes entre elles. Mettre un personnage en commandant, un autre en synergiste, et le dernier en sentinelle. Ou bien tous les trois en ravageurs, etc. Une fois votre liste de différentes combinaisons faite, vous pouvez sauter d’une combinaison à une autre lors du combat. Hop, vous êtes mal barré ? On change de stratégie et tout le monde en médic ! Hop, la barre de l’ennemi à sauter ? Tout le monde en ravageur avec le leader en commandant pour bien poutrer dans le tas ! Vous voyez l’idée ? Elle est chouette n’est-ce pas ? Je l’aime bien, malheureusement, en combat, on a largement beaucoup trop de temps malgré la nervosité des images et les barres de vie qui font des bonds énormes. On a largement le temps de changer, et de trouver celle qui va le mieux. Et comme il n’y a pas d’MP dans le jeu, les ravageurs balancent les sorts à la pelle, et les médics soignent à la pelle aussi. En général, il vous fait, deux, voire trois stratégies pour faire le jeu le doigt dans le nez : Une avec un commandant, et deux ravageurs pour l'offensive. Ensuite, un commandant, ravageur et médic pour le cas où il vous faut vous soigner. Si tout va mal vous pouvez remplacer le ravager par une sentinelle et peut-être le commandant aussi par un médic. Avec ça, c'est tranquille.

Nous avons un système de combat avec du potentiel, sauf que Square Enix l’a réduit en conséquence pour que même le plus idiot des idiots arrive à l’utiliser.

Maintenant, parlons de l’équipement ! Et l’équipement, c’est chouette : Les nouvelles armes que vous récupérez au long du jeu sont moins puissantes que celle que vous avez. Ah, mais pourquoi vous les équiperez alors ? Hé bien, en combattant vous récoltez des objets, ces objets, ils peuvent vous servir à forger vos armes. Et une fois les nouvelles armes augmentées de niveau, elles deviendront plus puissantes que celles que vous avez depuis le début. Idée chouette, idée qui ne sert à rien : Le jeu est tellement facile que j’ai commencé à upgrader qu’au chapitre 11, et ça m’a pas handicapée pour autant, triste vie.


Un aperçu du menu.

Qui dit FF dit également musique. Comment sont les musiques de FF13 ? Jolies, mais sans réelle identité, malheureusement. J’ai seulement deux remarques à faire : Le thème principal revient un peu trop souvent, sous différents arrangements certes, mais reste que c’est toujours la même mélodie. On a donc l’impression de se retrouver avec la même musique qui revient assez souvent. Et les musiques chantées sont une catastrophe et un supplice pour vos oreilles, ou en tout cas pour les miennes. Ca rajoute encore du kitsch à des scènes qui le sont déjà assez. Mais dans l’ensemble c’est du joli, mais sans âme. Un peu comme tout le jeu : c'est beau, mais vide. Certaines musiques par contre je les ai bien aimé. Ils ont décidé d’axer le genre plus sur du jazz. Ca donne des morceaux très beaux comme le thème de Sazh ou bien la musique des Chocobo à Gran Pulse. Mais il faut aimer le côté plus jazzie, et être ouvert : ha, combien de fans des précédents FF m’ ont hurlé dessus que le côté jazzie, c’est vraiment pas FF ? Oui, ça change, mais c’est bien. Après, ils ont le musique chocobo techno de Cocoon qui est.... er..... traumatisant.

Ouf, on a presque fini ! Maintenant encore quelques trucs et résumés en vrac :

  • Les invocations sont d’un kitsch phénoménal. Je pense surtout à Lightning avec Odin et les pétales de roses partout… Oui, en fait, il y a trop de kitsch dans ce jeu à mon goût. Je le supporte vraiment mal.
  • Si j’ai envie de jouer à Transformers, je m’achète Transformers. Mais les espèces de trucs qui leur servent d’invocations, c’est une horreur.
  • Le tout donne l’impression que Square avait peur du joueur. Qu’ils ont fait le jeu pour se rendre compte à la fin qu’ils ont oublié les phases de jeu. Ils ont rajouté le joueur par dessus, mais l’enfermant tellement dans ce qu’il peut faire qu’on a de la peine à dire qu’il joue. J’ai envie de jouer quand je fais un jeux-vidéo, pas me contenter d’admirer.
  • J’aurais envie de dire que FFXIII me fait penser à Mystic Quest ou Rhapsody a Musical Adventure pour DS : Le FF pour papi et mamie, la copine qui ne fait jouer qu’à Nintendogs pour les mettre gentiment et doucement aux RPG. Sauf que FFXIII n’est pas un RPG et que ça leur donnerait une fausse impression de ce que c’est un RPG. De plus, je pense que papi et mamie seraient tout de même un peu dépassés par le jeu, surtout par son scénario pas expliqué.
  • La difficulté goutte par goutte n’est pas nouveau, mais Square Enix tarde tellement à amener les choses nouvelles, un système de combat complet, les invocations, les nouvelles étapes du Crystarium etc, que cela donne réellement l’impression qu’ils nous prennent pour des idiots finis. On nous prend par la main tout du long du jeu et quand on nous lâche à Gran Pulse, on se rend compte qu’il y a rien dans ce jeu. Alors oui, il faut toujours prendre les gens pour des cons finis, j’avoue, mais tout de même…
  • FFXIII c’est du « Bling Bling et Fast Food » pour reprendre les dires de quelqu’un, ou encore « l’habit ne fait pas le moine ». C’est beau visuellement, mais à l’intérieur c’est vide, il y a rien à faire. Tel un MacDo, on en mange parfois, c’est bon, mais on s’en lasse vite.
  • Le jeu est facile. Jamais eu besoin de me faire de l’argent pour acheter quelque chose dans les magasins, première difficulté au chapitre 11 dans une des missions dans la trentaine. Hm… D'ailleurs j'ai jamais rien acheté dans les magasins. La difficulté vous l'aurez quand vous faisez les 5 dernières missions. Comparé au reste du jeu, la barre est plus haute. Mais mince quoi. Une demie douzaine de mission sur 64 et toute une quête principale. C'est pire que Spirit Track à ce niveau.
  • FFXIII a sans doute droit à une communauté de fanboys vraiment, mais vraiment insupportable. Vous avez le droit d’aimer le jeu, il en faut pour tous les goûts et on est tous différents. Mais en contrepartie, ceux qui n’aiment pas le jeu ont le droit de ne pas l’aimer. Mais les Fanboys FFXIII sont d’un autre avis. Si vous avez l’audace de dire de ne pas avoir aimé le jeu (et ne pas dire que c’est une merde, nuance), on vous insulte, on vous gueule dessus, on se fout de votre pomme. Bref, irrespectueux et intolérable, c’est ce que sont les fanboys FFXIII ! Misère, si j’avais agi ainsi avec toutes les personnes qui m’ont dit ne pas avoir aimé Okami (le meilleur jeu du monde, va de soi *sifflote*), j’en n’aurais pas eu fini ! Et une communauté de fans insupportable, ça vous gâche le jeu. Ou bien, je suis tombée sur les mauvaises personnes, ça aussi, c’est bien possible.
  • Si le jeu avait été vendu en tant que beat-them-up, j’aurais dit que Square avait fait du très bon boulot, voire un boulot excellent. Pour un beat-them-up, c’est vraiment poussé.
  • Les cinématiques... hm... ils sont tout aussi nombreux que dans les autres FF je pense bien. Elles sont juste plus éparpaillées. Au lieu d'avoir un paquet de cinématique de 30 minutes comme dans FF12, vous avez droit toutes les cinq minutes à 5 minutes de cinématique.
  • La fin est abominable.
  • Vous avez les personnages "jouables" imposé jusqu'au chapitre 11. Ce qu'à partir de là que vous pouvez faire votre équipe comme bon vous semble.


Des pétales rooooses, comme c'est classe.

Bref, pour finir j’aimerai donc conclure : Ce qui rend Final Fantasy XIII mauvais est le fait qu’il soit inintéressant. Il y a des bonnes choses, certes, mais ils ne suffisent pas. On tourne en rond en appuyant sur A tout du long, le scénario boîte pas mal sur certains points et on sort rarement du cliché et stéréotypé. Alors c’est certes un jeu très très beau, le plus beau jeu sorti jusqu’à ce jour, mais la beauté ne fait pas un jeu. Et c’est une impression que j’ai souvent en jouant aux jeux « next-gen » et « gamers » : Des jeux inintéressants qui se contentent d’être beaux, et les gens se contentent de ça. Pour être « gamer » de nos jours, faut pas jouer à Mario parce que c’est pour les gosses, mais à des jeux inintéressants, parce que c’est beau. Si en plus, c’est violent, c’est encore mieux.

Encore heureux qu’on a tout de même des bons jeux et des développeurs qui ne prennent pas les joueurs pour des cons.

Bref, Final Fantasy XIII a ses qualités et ses défauts. Il est osé, et soit on aime, soit on n’aime pas. Ce n’est pas le pire jeu sorti à ce jour, ni le pire jeu sorti next-gen à mes yeux. Mais il est simplement inintéressant, et s’approche plus d’un beat’em’all standard où on a bien plus travaillé le côté scénario pour rafraichir le genre du beat’em’all. Vu sous ce point de vu, le jeu passe bien mieux. Beaucoup mieux même. Mais il est vendu en tant que RPG.

Il va de soi que ce test est absolument subjectif et que vous avez le droit de ne pas être d’accord avec moi.


En plus, les Chocobos de Gran Pulse sont vraiment laid.

Je fini donc en vous mettant deux musiques, une que j'aime bien et une autre qui me donne des envie de suicides à chaque fois que je l'entends, ainsi que l'introduction du jeu !

L'intro


La musique chocobo jazzie que je trouve pas trop mal :


L'horreur qui sert de musique au chocobo de Cocoon, la planète flottante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon Blake



Messages : 179
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Dim 27 Mar - 15:53

J'ai trouvé ça très intéressant, ça renvoie bien aux échos et à l'idée que je me faisais du jeu : quelque chose de magnifique sur le plan graphique, mais en réalité une carapace parfaitement vide et creuse, dénuée de charme. Le pire étant les couloirs quoi, dans un J-RPG on aime être libre de visiter les villes et de découvrir l'univers dans lequel on se trouve, ça fait partie du charme des RPGs. Le fait que ça ne soit pas présent contribue grandement à ce que le jeu ne mérite absolument pas le titre de RPG.

Sinon j'avoue avoir ri en lisant que les quêtes annexes étaient données par des pierres. On dirait le stade supérieur des quêtes annexes chiantes : on donne plus la fausse illusion d'un problème qui aidera les gens, mais c'est carrément un truc sans vie et sans émotions qui donne au joueur une quête sans véritable but, pour le simple plaisir de tuer des monstres.

Sinon pour l'OST, faut quand même dire que c'est plus du Uematsu donc normal que ça soit très différent des FF habituels.
Je dois dire que j'aime tout particulièrement le thème de combat Blinded by Light (la partie avec le violon putain quoi) et le thème de Lightning. Faut pas blâmer le compositeur, il a tout de même du talent (il a notamment fait les OSTs de SaGa Frontier 2 et de Unlimited SaGa qui sont vraiment très bonnes quoi), c'est juste que c'est pas Uematsu.

Un autre point qui m'énerve particulièrement dans FF13 c'est que les développeurs ont vraiment rendu l'aspect superficiel et cliché des personnages jusqu'au bout : ils ont même pas de nom véritable. On se contente de leur donner des noms communs en anglais, sans que ça ait d'intérêt, comme si vraiment les développeurs en avaient rien eu à foutre de leurs personnages et qu'il leur fallait vite trouver un truc.

Enfin, quoi qu'il en soit, excellente contre-review très complète et je pense qu'il n'y a rien d'autre à dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Dim 27 Mar - 16:07

Quand je disais que les musiques manquaient d'identité j'avoue ne pas avoir fait allusion à Uematsu.

Alors oui il y a des musiques magnifiques, mais d'une manière général je trouve que c'est une OST relativement moyenne. Le thème principal revient trop souvent, les musiques chantés sont horrible, et outre les bonnes musiques (la musique de combat au violon et très bon, j'avoue je l'adore avec celle des Chocobo de Gran Pulse), ça casse vraiment pas trois pied à un canard.
Enfin ça m'a vraiment pas marqué.

Après je suis pas une fane absolue des FF. Le fait qu'on m'a remplacé la fanfare des FF par autre chose ne me dérange pas. Qu'il y ap lus Uematsu non plus. C'est juste que d'une manière général je trouve l'ost pas très mémorable (en plus d'avoir un format absolument à chier dans sont format collector qui ne rentre assurément pas dans aucune étagère).

Pour les noms, j'ai trouvé ça sympathique pour Lightning, le fait qu'elle se soit choisi un pseudonyme et la raison et le pourquoi. Après Snow, Vanille, Sazh et les autre... bah voilà quoi.

En tout cas, je suis contente que tu as aimé ^^

Pour les pierres, en fait, ce sont tous des gens comme les protagonistes : Ils ont eu une mission et ils se sont loupé. Pour une raison farfelue, ils se sont pas transformé en monstre mais en pierre. Parce que les héros du jeu sont super gentil et tout, ils décident de finir les missions pour que la pierre peut "reposer en paix".
J'avoue, ça m'a fait rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Dim 27 Mar - 17:02

Perso j'ai juste commencé le jeu mais ça m'a pas donné envie de continuer putain, j'ai jamais vu un début aussi cliché de ma vie. Je pense que quand un personnage de RPG balance des phrases du genre "OUAIS C'EST NOUS LES HEROS !!!" on a plus vraiment grand chose à attendre du jeu scénaristiquement parlant. Et quand un gameplay prend 20h à se développer, le scénario se devait d'être un minimum plus intéressant pour me motiver a l'explorer, ce qui n'a pas vraiment été le cas.

Also bon article.
Revenir en haut Aller en bas
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Dim 27 Mar - 21:27

Non mais Snow faut juste pas l'écouter quoi, il ne dit rien d'intelligent durant tout le jeu (les autres ça peut leur arriver à avoir une illumination de sagesse.)

Mais bon, le début du jeu est la "meilleure" phase du jeu, donc si t'accroche pas ça vaut pas la peine d'aller plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 26
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Lun 28 Mar - 0:20

Eh bien, ça a dû te soulager d'écrire tout ça !
Alors moi il faut savoir que je n'avais jamais rien lu sur FF XIII avant ce jour, je n'avais vu que quelques screens (que je trouvais d'ailleurs assez jolis), et j'avais quand même entendu le fameux terme "simulateur de couloir".. En tout cas c'est pas avec ta review que je vais prendre le jeu ! Very Happy

Plus sérieusement c'est bien écrit, tu fais bien passer les choses, et finalement il n'y a pas autant de mauvaise foi que tu ne le laissais entendre au début de l'article, ton agacement est quasiment tout le temps très bien justifié. Bon certaines phrases reviennent souvent, mais bon au moins on sent que t'en avais marre ! ^^

Good job !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Lun 28 Mar - 1:32

Perso je ne suis toujours pas attiré par FFXIII mais malgré ça, il y'a plusieurs éléments de ta review sur lequel je ne suis pas en accord.

Oui, les RPGs proviennent des JdR papier où on était libre de faire ce que l'on veut. C'est vrai. A la base la liberté était primordiale dans un RPG puisqu'on jouait un rôle, notre rôle et qu'on en faisait ce qu'on voulait...

Enfin perso, je considère que la liberté est carrément l'élément qui manque à la plupart des J RPGs.... Et ça tombe bien parce que perso j'ai toujours eu une sainte horreur d'une trop grande liberté.
Bien sûr, explorer un environnement est toujours un grand plaisir pour moi mais ne pas savoir où aller ou pire, un scénario à choix multiple (summum du chiant) dans lequel on fait ses propres choix m'a toujours agacé au plus haut point puisque je souhaite voir tout les chemins et que j'ai pas envie de passer 140 heures sur le jeu non plus.

Il y'a bien des RPGs que j'ai abandonné à cause d'un stupide choix multiple à un moment du jeu, oh, du coup je me suis mis à vouloir faire les deux chemins simultanément et vu que ça m'a gonflé j'ai arrêté.

Ouais c'est à ce point.

J'ai rien contre un environnement un peu ouvert avec des quêtes annexes ceci dit. J'ai juste tendance à pas faire les quêtes annexes (sauf des quêtes annexes à la Shadow Hearts ou Baten Kaitos qui ont un lien direct avec un personnage)

Mais j'ai rien non plus contre les couloirs, je pige pas les gens qui ont quelque chose contre ça par ailleurs. Le dernier Mario & Luigi 3 n'a pas une once de liberté et pourtant, il est cool.
Même FFX que j'ai détesté cordialement a des couloirs et ça ne m'a pas dérangé. C'est juste deux styles différents à mon sens.

Par contre oui, qui dit couloir dit autre chose pour compenser. Le scénario n'a pas l'air passionnant ni les personnages, c'est d'ailleurs pour ça que je ne compte pas me faire le jeu. Non pas que j'ai quelque chose contre les clichés de façon général mais l'esthétisme "Advent Children" me file des boutons. (Dommage car tu complimentes les intéractions entre les personnages et c'est généralement CA qui m'intéresse dans un J RPG... Si ça c'est réussi bah ça justifie beaucoup de chose pour moi... )

Au fait FFXIII ose rien du tout à mon sens, il a l'air d'être un mix de tout un tas de truc que fait Square Enix en ce moment.

Le chara design est typiquement repompé de Advent Children et cie puisque ça a plu.
D'ailleurs, le coup des quêtes annexes proposés par des pierres n'a pas l'air d'être beaucoup mieux que les quêtes annexes proposés par ton ordinateur de bord dans FFVII Crisis Core.

Oh, et FFX.
Oui, je peux pas encadrer FFX et FFXIII a l'air vraiment d'être un FFX-2 (enfin 3...)

Allez, une bonne idée de base avec plein de blanc au milieu? Un putain de thème principal musical que l'on entend BIEN trop souvent même remixé? Des couloirs? Avec une grande plaine à un moment donné remplis de quête bidon? Des mondes jolis sans interaction? Une évolution qui se base sur un jeu de l'oie plutôt que sur les niveaux? Des personnages sans vie se concentrant sur deux persos? (bon ok j'exagère, Auron était classe... Putain y'a bien que lui) Moi j'ai qu'un jeu qui me fait penser à tout ça, n'en déplaise aux fans, c'est bien FFX

Ok, FFX avait en plus une ambiance à vouloir se trucider les veines à grand coup de cutter tellement c'était à vous rendre dépressif mais FFXIII a l'air de rattraper par un grand nombre de défaut aussi. (Lol les compétences qui se débloquent en fonction de l'histoire. La fin serait naze? FFX avait au moins une très bonne fin... Dommage... )

Il y'a également deux fois dans le test où tu essayes de rattraper le jeu en le comparant à d'autres type de jeu.
D'abord le Visual Novel... Sérieux tu as déjà vu un Visual Novel avec des informations importantes planqué dans une encyclopédie externe?
J'ai pas fait MASSE de VN mais perso je considèrerais ça comme un gros défaut de jeu même pour un Visual Novel. (Encore pire qu'un RPG même... Puisque dans un VN il n'y a que de l'histoire sans intéraction...)

Ensuite le beat em up... Un beat em up où la stratégie gagnante est de bourriner sur A est un mauvais beat em up donc ça n'aurait franchement pas rattrapé FFXIII non plus. moai1

Au final je ne défends pas FFXIII (ça serait malvenu, je n'y ai pas joué) mais je trouve certains arguments un peu tiré par les cheveux puisque certains excellents RPGs les possèdent et n'en sont pas plus mauvais.

A part ça bon article moai1
Je modifierais la taille des images avant de mettre tout ça sur le site?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Lun 28 Mar - 9:05

Pour les couloirs il y a une différence entre faire des couloirs en essayant de camoufler que c'est des couloirs (FF X a tout de même un couloir avec un décors "ouvert" de ce que j'ai joué). Eternal Sonata n'est que des couloirs aussi, mais ça passe beaucoup mieux.

FF13 t'enferment dans un décors réellement claustrophobique, à vous rendre desprssif et claustrophobe. Dans FFX tu pouvais au moins explorer les couloirs.
Dans F13 les couloirs dans 30 cm de long c'est pas la peine, tu vois tout d'un coup d'oeil.
Alors oui il y a couloir et linéarité pour moi. FF13 t'enferme dans un truc à vous rendre malade tellement c'est fermé (dans FFX t'avais l'impression de "respirer" au moins)

Après, bon, la liberté c'est chacun son goût. J'aime bien. Après, pour RPG ça me suffit de faire qqch comme Lost Odyssey qui reste tout de même relativement linéaire dans sa conception qui n'a pas de choix multiple ni de fin multiple, mais ça reste relativement libre avec pas mal de chose à faire et à explorer. Et ça c'est cool. J'ai pas spécialement le temps de jouer à des jeux qui me prennent 4000 heures à remplir parce qu'il faut le recommencer 30 fois pour tout avoir (c'pour ça que j'ai encore laché vesperia car j'ai pas le temps pour le moment et que le jeu est tou de même bien long à faire).

Citation :
Au fait FFXIII ose rien du tout à mon sens, il a l'air d'être un mix de tout un tas de truc que fait Square Enix en ce moment.

Il ose le fait de prendre des joueurs comme des cons fini (bon oki c'est pas le premier) XD
Il ose vendre un RPG qui n'en un pas un. XD

L'histoire de FFXIII est relativement "déprimante" aussi en soit, tout est mélodrame et kitsch et er. BOn après je ne suis pas allé loin dans le 10 (ma haine viscéral envers tidus m'a pas aidé a faire jouer loin), mais voilà, ils essaient de te montrer à chaque fois à quel point leur situation est désespérée, à quel point ça vaut pas le coup qu'ils essaient de s'en sortir et zut quoi XD

Pour les comparaison je ne compare que certains éléments.
Encore heureux que les VN n'ont pas une encyclopédie interne X_X" (oui j'ai déjà joué à des VN et j'ai vu qqn en faire)
Pour le beath-them-up, bah, v'là, c'bien vrai ce que tu dis, mais je reste d'avis que FF13 aurait mieux passé pour un beat-them-all avec une histoire plus travaillé.
Bon après c'vrai que les beat-them-all commencent à avoir des chouettes histoires aussi. Le test se fait un peu vieux.
Reste que pour moi ça reste plus un beat-them-all où ils ont essayé de ré-inventer le genre qu'un RPG.

Citation :
Je modifierais la taille des images avant de mettre tout ça sur le site?

S'il y a besoin, fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS


Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Lun 28 Mar - 13:51

Sympa le pavé de rancunière XD

Du coup moi ça m'a juste donné encore plus envie de faire le jeu. Le premier truc qui me rebute dans l'essentiel des FF c'est le tour par tour que je vie particulièrement mal. Là si c'est "déguisé" ça mérite que j'fasse un effort. Et puis j'aimerai bien cracher dessus moi même, aussi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fisico



Messages : 137
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 26
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Lun 28 Mar - 17:42

Ice a écrit:
Sympa le pavé de rancunière XD

Du coup moi ça m'a juste donné encore plus envie de faire le jeu. Le premier truc qui me rebute dans l'essentiel des FF c'est le tour par tour que je vie particulièrement mal. Là si c'est "déguisé" ça mérite que j'fasse un effort. Et puis j'aimerai bien cracher dessus moi même, aussi...

C'est moins boring que FFXII mais c'est trois à quatre fois plus naze, un tiers du jeu on se contente de bourriner X, le deuxième tiers on bourrine X et de temps en temps on change les paradigme avec la gachette et le troisième tiers..., non je sais pas, j'ai arrêté à ce stade devant la nullité du jeu. Objectivement j'arrive même pas à lui trouver la moindre qualité, j'aime même pas la direction artistique (alors Cocoon c'est un patchwork donc en 5 mètres tu passes du désert de neige à la jungle, ok), et Hamauzu je préfère ses compositions sur Sigma Harmonics c'est dire.

Sur l'aspect RPG couloir avec cinématique de 5mn toute les 5mn mieux vaut privilégier Last Story qui a défaut d'avoir un bon scénario a au moins un bon rythme de jeu et un bon battle system un minimum impliquant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LibreGA



Messages : 827
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 25
Localisation : Devant un écran.

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Jeu 31 Mar - 1:39

J'ai enfin eu le courage de lire tout ce pavé.

Alors c'est génial, tout au long de ce que j'ai lu, je me suis reconnu en train de critiquer FFX. Je suis totalement d'accord avec Haga sur ce point. Tu reproches à FFXIII Exactement les mêmes choses que je reproche à FFX.

Alors allons-y.

1) Les couloirs, j'ai trouvé ça ignoble dans FFX. L'absence de map, c'est encore pire. On ne peut jamais retourner en arrière. Y a qu'à la fin du jeu, on nous donne un vaisseau et on nous dit "Voilà, tu peux aller où tu veux maintenant." Mais le problème c'est qu'on a pas du tout envie d'y retourner, y a rien qui nous donne envie.
Tu parles aussi du sphérier. Tu dis qu'il est libre dans FFX. Euh non là, j'suis pas d'accord. Chaque personnage a sa partie du sphérier qu'on doit remplir avant de passer à d'autres styles de techniques, et c'est très souvent des techniques de même classe quise suivent. J'aime pas.
L'effet Musée. Putain, toujours FFX.
"- Je vois ces beaux batîments au loin !
- Bah c'est gentil mais t'iras jamais connard.
- Jojo le Mérou "

Donc, tu me donnes l'impression que XIII est un X puissance 100. Déjà que le X a sonné la mort de la série, celui-ci va en signer la re-mort.

Ca, c'est fait.

2) Qu'es-ce que c'est que ce bordel au niveau des Pierres-missions ? Et pas de ville ? Tu veux dire qu'il y a pas de PNJ ? Nan, c'est pas possible. Un jeu d'aventures sans PNJ, c'est ce qu'il y a de plus triste au monde. Attention, je parle pas de PNJ du vendeur de poissons ou du gamin qui te dit qu'il a gagné des billes. je parle de vrais PNJ, avec une personnalité, des responsabilités, et qui sont influents sur le scénario. Là, apparemment, y en a pas ? C'est pas possible.
Et tu parles même pas des méchants. En général, quand des aventuriers se battent contre des entités ténébreuses, t'as toujours un groupe d'humains méchants qui sont là pour faire chier. Ou alors, au moins des méchants qui sont là pour rappeler que l'espèce humaine est pourrie et qui veulent te tuer tout au long du jeu. Je sais pas, moi , le roi d'un pays transformé par la guerre, le rival masqué, le beau-frère de la voisine ou je ne sais quoi. Mais là, on a personne ? C'est quoi ce bordel ?

3) C'est quoi ces noms de persos ? Lumière, Vanille, Neige, Espoir ? Ca sort d'où ? Un rapport avec leur élément ? Déjà, ça aurait été mieux pour l'"incrustation" comme tu dis, que les personnages aient un vrai nom et prénom. Là c'est encore pire que du stéréotype. ils ont une histoire personnelle, au moins, ou bien ils tombent du ciel sans histoire et l'histoire commencent quand ils se rencontrent ?
C'est dommage, le noir avec un bébé chocobo dans son afro a la classe. C'était pour moi le meilleur chara design du jeu.

4)" A partir du chap11 on peut choisir ses persos"
"A partir du chap11 on peut avoir de nouvelles classes"
"A partir du chap11 les combats deviennent intéressants"
"A partir du chap11 on peut upgrader ses armes."
C'est quoi, ce chapitre 11 ? Un tournant dans le gameplay, apparemment. Ca correspond à quoi, scénaristiquement? Ca correspond à combien d'heures de jeu ?


5) En tous cas, j'ai bien aimé te lire, même si il m'a fallu du courage pour m'y attaquer,, mais je te ferai quand même quelques remarques si tu permets ^^
- Si tu fais en sorte que cette review soit un dossier, tu devrais structurer tout ça, en donnant au moins un petit titre à chaque grosse partie. Ca permet de s'y retrouver.
- Y a certaines images qui ont un sous-titre. Bah ce sous-titre sert à rien. :/ Genre le premier, là, "Vanille et Lumière dans la scène." Lol.
- Nan, sérieux, arrête de les appeler Square. ca me fait mal au coeur de voir à chaque fois que Square a fait ce jeu. Appelle-les Square-Enix, SE, ou les gros pd si tu veux, mais pas Square, s'il te plai. Ca me rappelle l'époque où ils faisaient de bons jeux.
M'enfin ça c'est accessoire.

Après, je sais que j'écris pas bien mes reviews mieux que toi, au contraire, mais je dis juste ça en te disant que ça aurait été plus agréable à lire ^^ en tous ca sbravo pour avoir craché toute ta rage Very Happy

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fisico



Messages : 137
Date d'inscription : 06/01/2011
Age : 26
Localisation : Yvelines

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Jeu 31 Mar - 19:53

LibreGA a écrit:


2) Qu'es-ce que c'est que ce bordel au niveau des Pierres-missions ? Et pas de ville ? Tu veux dire qu'il y a pas de PNJ ? Nan, c'est pas possible. [...] C'est pas possible.

Et bah si moai1

LibreGA a écrit:

Et tu parles même pas des méchants.

Alerte rouge, alerte bleue, alerte kaki, alerte fushia, alerte jaune fluo 2 c00l 4 sk00l

LibreGA a écrit:

4)" A partir du chap11 on peut choisir ses persos"
"A partir du chap11 on peut avoir de nouvelles classes"
"A partir du chap11 les combats deviennent intéressants"
"A partir du chap11 on peut upgrader ses armes."
C'est quoi, ce chapitre 11 ? Un tournant dans le gameplay, apparemment. Ca correspond à quoi, scénaristiquement? Ca correspond à combien d'heures de jeu ?

Les 2 tiers ? ~30h

Spoiler:
 


Mais bon, je laisse la personne concernée te répondre plus en détail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Dim 3 Avr - 17:43

Citation :
C'est moins boring que FFXII mais c'est trois à quatre fois plus naze

FF12, perso j'ai bien aimé.
Au moins, dans le système de combat tu pouvais choisir entre jouer les 3 personnages en mettant des ordres à personne, à en mettre à quelques uns, ou bien d'en mettre à tous (dans ce cas-là tu peux aller faire les courses et laisser tes personnages combattre).
Enfin tu pouvais au moins "choisir" le niveau de "difficulté" de ton système de combat.
FF13 ne te propose pas ça

Citation :
Tu parles aussi du sphérier. Tu dis qu'il est libre dans FFX. Euh non là, j'suis pas d'accord.

Non mais comparé au crystarium, ça permet plus de liberté, c'est surtout ça.
Enfin bon moi j'ai trouvé ça pas trop mal. Après j'ai effectivement pas joué très très loin dans le X car j'ai vité détesté.

Je peréfère encore le tableau de permis du 12

Citation :
Qu'es-ce que c'est que ce bordel au niveau des Pierres-missions ? Et pas de ville ? Tu veux dire qu'il y a pas de PNJ ? Nan, c'est pas possible. Un jeu d'aventures sans PNJ, c'est ce qu'il y a de plus triste au monde. Attention, je parle pas de PNJ du vendeur de poissons ou du gamin qui te dit qu'il a gagné des billes. je parle de vrais PNJ, avec une personnalité, des responsabilités, et qui sont influents sur le scénario. Là, apparemment, y en a pas ? C'est pas possible.

Hé ben SI.
Il y a des villes, mais c'est des ruines, ça compte ?

....
Ah si une fois tu te balade dans une ville, sauf que c'est pendant 5 minutes et que c'est un couloir comme le reste du jeu, donc finalement c'pas une ville car il y a rien de ce qui qualifie un ville un ville dans un RPG XD T'as juste des bâtiment en décors.

Citation :
Et tu parles même pas des méchants.

Hm...
attend que je me rappelle...
SIsi, il y avait comme un truc bizarre comme boss de fin...
Ah il y avait aussi ce truc bizarre qui veut apparement que tu réussisse ton truc mais qui, pour te le montrer, essaie de te tuer à plusieurs reprises.
Est-ce qu'il y avait d'autres ? Sérieux je me rappelle plus.
Sur ce côté-là FF13 est ... heu... mort.
Mais sinon t'as tout à fait raison : C'est du bordel.
L'histoire c'est du grand nawak.
3/4 du jeu les personnages tournent en rond en ne sachant pas quoi faire.

Citation :
C'est quoi ces noms de persos ? Lumière, Vanille, Neige, Espoir ? Ca sort d'où ?

Lightning (ce qui veut dire foudre pas lumière ^^) est un pseudonyme choisi par le perso (elle s'appelle Clair en vrai).
Hope et Snow sont des vrais noms à ce que je sache (pas très beaux j'avoue mais ça existe)
Vanille et Fang, c'est leur nom de famille.
Sazh je sais plus d'ou ça sort.

Voilà pour la petite histoire

Citation :
ils ont une histoire personnelle, au moins, ou bien ils tombent du ciel sans histoire et l'histoire commencent quand ils se rencontrent ?

Oui, ils ont une histoires personnelle, certains plus présente que d'autre, ce qui fait que certains personnages n'ont plus du tout de valeur scénaristique au bout de quelques heures. Snow et Lightning ne servent à rien du point de vu scénaristique. Hope il est là car il veut butter Snow (car il le tient responsable pour la mort de sa mère), mais après que ce petit différent et résolu il ne sert à rien non plus.
Sazh se trouve un peu là au hasard au début, car il a croisé lightning et décide de la suivre (ils se connaissaient pas au début du jeu, d'après ce que j'ai pu lire dans l'encyclopédie "annexes" alors que j'étais convaincue qu'ils se connaissaient au moins depuis quelques heures ou jours XD), mais il aura une valeur "scénaristique" un peu plus tard.
Vanille et Fang... bah c'est un peu les héros du jeu, mais leur valeur scénarisitque, tu va la savoir au chapitre 13 quoi XD
En fait vu del oin, après le chap 11, seulement ces deux-là ont encore une valeur scénaristique pour moi. Les autres, c'est fini.

Citation :
C'est quoi, ce chapitre 11 ? Un tournant dans le gameplay, apparemment. Ca correspond à quoi, scénaristiquement? Ca correspond à combien d'heures de jeu ?

Fisco l'a déjà bien dit.
C'est le moment du jeu ou Square décide de te laisser "libre" dans une grande plaine.
Squaire décide donc de te donner accèes à tout (formation de combat, toutes les classes etc).
Au niveau scénaristique ce chapitre ne sert à rien.
Les combats ne deviennent pas intéressant pour autant (non intéressant ils le divennent après avoir fait 60 mission sur 64 et encore "intéressant").
Ah, et il y a les quêtes annexes.

Au niveau des heures, vu que j'ai trainé (et des fois laissé tourner la xbox car j'ai oublé que je jouais à FF13, c'est dire ce que c'était passionant pour moi XD) j'ai du y accéder grosso modo après 35h de jeu.
Le chapitre 11 c'est le début de la fin : c'est à ce moment là que le jeu devient une grosse bouse, car tu te rend compte justement qu'en ayant accèes à "tout" le jeu ne devient pas mieux pour autant. Au contraire. Je préférais encore avant : on était dans un couloir FERME, SANS aucune possiblité. Là on a tout, et c'est pareil. Putain quoi XD

Citation :
- Si tu fais en sorte que cette review soit un dossier, tu devrais structurer tout ça, en donnant au moins un petit titre à chaque grosse partie. Ca permet de s'y retrouver.

J'y pensais, mais en même temps je me demande si ça sert à qqch d'en faire un dossier.
Parce qu'au fond c'est juste un grand coup de gueule.

Citation :
- Y a certaines images qui ont un sous-titre. Bah ce sous-titre sert à rien. :/ Genre le premier, là, "Vanille et Lumière dans la scène." Lol.

Bah il y a des gens qui m'ont fait la remarque que ça manque de sous-titre pour les images, alors j'essaie XD

Si je les appelle Square Enix ou SE ou Square finalement ça ne change rien.
Square et Enix ont fait des bons jeux avant
là ils font de la merde.
Faut s'y faire XD

Enfin merci pour les critiques ^^ j'en tiendrais compte.

Ice -> non mais j'suis d'avis qu'il faut toujours essayer les jeux pour se faire un propre avis. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LibreGA



Messages : 827
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 25
Localisation : Devant un écran.

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Dim 3 Avr - 22:21

Cette absence de PNJ, ça me trouble vraiment.

Pour moi c'est l'essence du jeu d'aventure : les personnages bizarres, attachants, méchants, ceux qui sont là juste pour dire une phrase ou pour courrir dans la ville. C'est vaiment ça qui donne de la vie à un jeu, qui donne une motivation de se battre ou de jouer vraiment. C'est ça qui fait tout le charme, toute la vie d'un jeu d'aventure.

J'sais pas, passer une heure ou deux dans une ville pour parler à tous les habitants, visiter et piller les maisons, pour moi c'est un passage obligatoire dans tout rpg.

Sans PNJ, sans personnages amis ou ennemis, le jeu doit être terriblement vide. Et putain de déprimant.

...

...

Mais en fait c'est quoi le scénario merdre --'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS


Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Dim 3 Avr - 23:44

Aller massive spoil!

Haga, ferme les yeux moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   Mar 24 Mar - 4:46

Bon.... Après pas mal de temps à en entendre parler ici et là, je me suis mis à FFXIII un peu le coeur serré.
Faut dire qu'un jeu aussi linéaire que FFX, un jeu que j'ai passablement pas aimé du tout, ça me tentait moyen... Mais j'étais curieux...

Et puis bon, au final ça s'est pas si mal passé hein... Faut dire qu'on m'avait bien prévenu. Le jeu est linéaire et le scénario fait aucun sens sauf si tu lis les datalogs donc ben hein, vais passer assez peu de temps sur les défauts, ils deviennent assez connus.

Le jeu est assez mal foutu sur à peu près tout ce qui montre en premier lieu. La mise en scène rend pas mal de moment incompréhensible (surtout le sdialogues en fait), c'est souvent niais, ça parait ultra superficiel et peu de personnages semblent réellement crédible... Outch !

Bah oui ça fait mal parce que.... FFXIII est un peu différent des autres en matirèe de récit. Autant je dirais qu'un FF c'est du bon gros shonen aventure habituellement. Cloud vs la Shinra. Autant FFXIII s'attarde beaucoup plus sur les sentiments des différents personnages, de la synergie de groupe. Ca discute, ça se plante, ça gueule, ça se fout des coups de poings, ça pleure, ça rit bref, c'est pas un shonen, c'est un pur shojo en fait.

... Et moi j'aime bien les shojos.... Et d'ailleurs, lire les datalogs m'a souvent un peu servi de verre correctif en mode "Ah ! C'est comme ça que ej dois interprété la scène !" surtout au début. L'air de rien c'était bien parce que par la suite, je savais à peu près toujours là où voulait en venir les auteurs.... Et j'aime bien là où ils veulent en venir en fait.

En fait, contrairement à FFX et c'est là que je trace la grosse ligne, j'ai vraiment trouvé les personnages cools. Genre même l'insupportable Hope je le trouve sympas avec sa relation avec Lightning qui l'abandonne limite sur place.... En même temps Lightning elle colle un pain puis deux à l'insupportable Snow et ça, ça fait plaisir... Ouais j'aime bien cette fille en fait, c'est un peu bizarre pour une héroïne d'être aussi peu raisonnable et têtu comme ça... Limite ça donne plutôt le sentiment que c'est pas l'héroine et que c'est plus "une team" en fait.

Bref, le jeu est voulu comme étant ultra scénarisé et c'est mal barré vu que le scénario se présente n'importe comment.... Mais... Chez moi ça a marché, j'ai accroché aux persos donc fatalement, j'étais intéressé par l'évolution de leurs sentiments et par conséquent je me suis pas plus ennuyé que ça

Du coup, bon, je m'étais plus ou moins mis dans l'idée que y'aurait qu'un scénar à suivre... Du coup, j'ai fait les choses suivantes qui m'ont grandement aidé à apprécier la suite du jeu : Déjà, j'ai coupé la mini map... Parce que c'est con à dire mais même dans un FF couloir, le fait d'avoir une mini map fait que tu regardes que ça au lieu de regarder l'environnement pour voir où aller. Retirer la mini map c'est avoir beaucoup moins l'impression de suivre un chemin, cette feature est inutile et Square Enix aurait dû la virer.

Ensuite... Éviter tous les ennemis au début... Déjà parce que je voulais voir la suite de l'histoire et que le gameplay de combat au début est pas vraiment passionnants, mais ensuite pour avoir un niveau relativement "mauvais" pour la suite du jeu pour pouvoir apprécier ce même système de combat dans toute sa profondeur stratégique.

Parce que oui, décidément, je ne trouve pas que c'est un RPG où il faut bourrer  pour gagner.... Ou alors c'est comme tous les autres J RPG.... Je m'entraine à des J RPG en jouant avec les doigts de pied pour rappel. J'ai pu jouer avec les buffs, debuffs, l'aggro des ennemis et les faiblesses élémentaires ce que je n'avais absolument jamais fait dans un FF... Et j'ai bien aimé ! Du coup le système de combat m'a plutôt fait plaisir de manière général même si oui, il est pas non plus MEGA profond malheureusement, mais beaucoup plus qu'on pourrait le croire de prime abord. Alors pourquoi autant d'avis négatif sur le sujet ?
Parce que ce système de combat est cool que lorsqu'on est au bon niveau face à l'ennemi... Sinon il est naze.
Donc si il est trop fort, le joueur le marrave en bourrant X et trouve ça très peu impliquant. Si il est trop faible, les ennemis sont des sacs à PV insupportable qui te font croire que tu peux les battre un instant avant que "en fait non".

Après, y'a les systèmes d'évolution, j'ai pas vraiment d'avis sur le sujet, ça passait. et enfin un chapitre un peu chiant vers la fin où tout à coup, on veut nous faire croire que le jeu est ouvert et tout... Et y'a à peine du scénar dans ce moment là, c'est chaud. Honnêtement je me suis plus amusé que prévu dans cette zone même si j'y suis pas forcément resté hyper longtemps. Dommage que ce chapitre soit aussi chiant niveau scénar, j'en pouvais vraiment plus.

Enfin bref, pas mal de problème mais j'ai bien aimé malgré tout (ça reste une expérience très moyenne ceci dit). LE jeu est joli sinon oui, mais par contre je me suis contrefoutus de la musique... Mais genre complètement. Je sais pas pourquoi ça parle toujorus de l'OST de FFXIII comme quelque chose de beau mais j'y suis totalement insensible. J'ai rien gardé.

En fait, ce que je voulais surtout dire sur ce topic c'est que... Plus important que le nombre hallucinant de défaut que le jeu peut avoir, j'ai pas trouvé FFXIII "creux". Je vois souvent le fait que ce serait un jeu magnifique avec rien dedans... C'est l'inverse pour moi, c'est un jeu qui présente à peu près tout extrêmement mal. Son système de combat avec ses défauts d'équilibrage (parce que oui c'est mal équilibré et trop facile au début notamment donc tu bourres X), des scènes cinématiques présentant très mal l'intérêt du scénario (faut aller cherche les datalogs pour trouver ça intéressant.... Dur). J'ai vu Valcorm dire que "quant on voit un mec dire qu'il est le héros c'est qu'il y'a rien à attendre scénaristique ment" typiquement. Bon bah voilà, typiquement lui, c'est Snow, il est insupportable, tout le monde le truc méga agaçant pour cette raison et... Ca fait partie du scénar qu'il se prend pour un héros alors qu'il n'est pas grand chose à la base... Et c'est très mal présenté encore une fois, comme pas mal de personnage... Quasi tous en fait. Sans compter les cotés carrément effectivement "creux" (je pense à l'évolution des personnages ou la présentation des missions annexes).

Bref, y'a de la consistance pour moi, elle m'a suffit à me faire accrocher et aimer le jeu et pour moi, il n'est pas "creux" du tout. Par contre, mal foutu et proposant une expérience très moyenne alors là carrément. J'ai souvent eu cette impression un peu bizarre que... Le jeu a été fait avec un petit budget en fait. Genre je suis pas vraiment sensible aux graphismes donc bon, ça m'a pas vraiment aidé à apprécier d'avantage le jeu mais ouais, pour le reste ça fait cheap et ça, je pense que ça a vraiment rendu les gens furieux.. Et je peux tout à fait comprendre.



... Faut que je change les images de cette review moi

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mon très long coup de gueule sur FFXIII   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mon très long coup de gueule sur FFXIII
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon très long coup de gueule sur FFXIII
» [Blog] Le coup de gueule de fin 2010
» COUP DE GUEULE : HAbbo INJOUABLE
» Petit coup de gueule
» coup de gueule qui soulage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: