AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Blade Runner

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Blade Runner    Mer 8 Juin - 20:35

BLADE RUNNER




Blade Runner est un film de Science-Fiction américain, réalisé par Ridley Scott et sorti dans les salles obscures en 1982. Le rôle principal est tenu par Harrison Ford, et le scénario est grandement inspiré par le livre de Philip K. Dick ,Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? (et c'est revendiqué, le film est même dédié au livre). Si beaucoup de films de SF ont pu être adapté d'œuvres de l'auteur, Blade Runner est le premier a avoir introduit son travail dans le cinéma.



INTRODUCTION ET UNIVERS



Pour info, je ne spoil pas. J'explique juste et détail un peu les bases de l'univers, le monde dans lequel l'intrigue évolue, et l'époque dystopique ainsi contée.

Novembre 2019 (soit 37 ans après la sortie du film), Los Angeles. La Terre ne possède plus d'espaces naturels où la faune et la flore pourraient s’épanouir, faute à des guerres nucléaires radioactives les ayant anéantis. La nature a disparu et les animaux sont quasiment tous artificiels. Des milliers de personnes sont partis à la conquête de l'espace, fuyant ainsi un monde sombre et crasseux qu'ils abandonnent, fait de mégalopoles insalubres rongées par les progrès de la technologie, la publicité envahissante et la surpopulation. L'exil vers les mondes extérieurs (Mars) est même conseillé par les gouvernements terriens, et la planète bleue n'est plus qu'un objet d'abandon où les plus pauvres devront rester pourrir. Mais la décision à prendre de changer de planète et de vivre seul dans un tout nouveau monde inconnu n'est pas la plus simple à faire. Pour favoriser les départs, on offre alors à ces nouveaux habitants de la planètes Mars en pleine colonisation un réplicant.



Le réplicant est un androïde (robot construit à l'image d'un être humain) possédant des fonctions biologiques identiques aux nôtres. Pouvant se rapprocher d'un humain cloné, il est l'aboutissement d'une intelligence artificielle à son paroxysme. Ils sont créés génétiquement par la Tyrell Corporation dont les usines de production de trouvent sur Mars. Capables de penser, possèdant une chair et une peau, mais ayant une durée de vie limitée et définie à l'avance (ils naissent directement avec la corpulence d'un être humain adulte) ces robots sont considérés comme des esclaves modernes, en dessous de l'être humain. Les premiers modèles étaient utilisés pour accomplir certaines tâches dangereuses ou déplaisantes pour les humains, dans les forces armées, ou encore dans des opérations d'explorations de sites inhospitaliers. Les capacités intellectuelles du réplicant sont variables, et définies au moment de leur création, en fonction des nécessités liées à l'activité qui leur est destinée.
Mais des réplicants se sont soulevé par le biais d'une révolution sanglante dans une des colonies martiennes. Après s'être rendu compte du danger de leur création, les terriens ont donc décidé de bannir les réplicants de leur planète, pour la conserver. Malgré ce, six réplicants ont réussi à regagner clandestinement et illégalement la Terre, dans l'objectif de retrouver leur créateur pour l'obliger à modifier leur caractère génétique limitant leur durée de vie...

Une unité spécialisée est alors créée: les Blade Runner. Elle est chargé de faire respecter les lois aux androïdes et ont l'autorisation de tuer n'importe quel d'entre eux qui se trouverait être en situation irrégulière.
La seule façon de découvrir si un individu est un réplicant est de l'interroger via le test de Voight-Kampff. Le Voight-Kampff est un appareil électronique se présentant sous forme d'un scanner rétinien, inspiré du détecteur de mensonges, et mesurant, suivant les points stimulés par la question, les variations de la respiration, du rythme cardiaque, des tensions des muscles de la pupille de l'œil, etc. Il faut généralement entre 20 et 30 questions pour repérer un réplicant d'un humain et vice-versa, bien que ce nombre puisse largement varier suivant l'individu testé.
Outre ce test, il existe d'autres différences notables entre l'humain et le réplicant. Ainsi, le réplicant ne ressent aucune forme d'empathie envers les autres, qu'ils soient humains ou androïdes. De plus, il ne sera en aucun cas sensible à la vie animale, et voir un animal mis à mort devant ses propres yeux ne lui fera rien. Pour finir, la moelle osseuse du réplicant, créée génétiquement, diffère de celle des humains, bien que ce point ne puisse se vérifier qu'après un retrait et ne peut pas être remarqué à l'œil nu.



Mais il se trouve qu'il existe plusieurs séries de réplicants. Parmi toutes les séries et générations de ces androïdes créées, une se démarque du lot: les Nexus (X-3-S-M), série 6. Ils sont pratiquement identiques à un être humain adulte sauf qu'ils possèdent en plus une puissance, une force, et une agilité supérieure, ainsi que des souvenirs artificiels plus développés pour améliorer leurs qualités émotives et sociales dès le début de leur intégration au sein de la société. Aucun de ces nouveaux modèles Nexus 6 n'a encore été traqué par un Blade Runner.
Rick Deckard, interprété par Harrison Ford, est un Blade Runner. Il a pour mission de retrouver quatre des six réplicants évadés sur Terre (les deux autres étant mort par accident en ayant grillé dans un camp d'énergie).

La suite, dans le film !



THÈMES ABORDÉS



Avec Blade Runner, nous avons encore une fois la certitude que la science-fiction et ces récits d'anticipations ne sont que le reflet et la dénonciation d'une part de notre présent, en le poussant parfois à l'extrême comme pour nous prévenir du danger vers lequel on se dirige...

En effet, le film dénonce l'abondance de la présence de l'image dans notre société. Et si en 1982 c'était déjà le cas, le message ne peut être que plus fort à l'heure d'aujourd'hui. Les panneaux publicitaires géants sous forme d'écran taille cinéma omniprésents (Atari, Toshiba, Marlboro...) font penser à Broadway. La publicité Coca-Cola, sur un ton presque ironique, prône au dessus de toutes la misère humaine entassée dans des lieux insalubres et affiche en énorme "Enjoy Coca-Cola". Sur les immeubles, grattes-ciels, à l'intérieur des vitrines de magasins, sur des photos, dans les tests de Voight-Kampff, sur des ordinateurs... dans Blade Runner, l'image est partout.

Un des premiers plans du film est d'ailleurs celle d'un œil, d'une pupille, dans laquelle se reflète les lumières du Los Angeles du film, comme si la mégalopole entière allait s’engouffrer dans ladite pupille, comme si l’œil englober la ville...



Blade Runner fait partie de cette catégorie de films de science fictions dépeignant et traduisant les inquiétudes de l'avenir de l'humanité. Dystopie, tel est le mot. S'opposant à l'utopie, elle propose un monde et un univers où le bonheur n'existe pas, un avenir sombre, terrifiant, et surtout, propose logiquement une réflexion au spectateur/lecteur (oui car ce genre a bien sur été instauré par la littérature: Le Meilleur des Mondes, d'Huxley, 1984 d'Orwell ou encore Fahrenheit 451 de Bradbury, pour les plus connus).

Le film, et c'est loin d'être le seul (la plupart des films d'anticipations -dystopiques donc- le font), dénonce principalement la technologie. Que deviendrons-nous au centre de tout cet environnement -créé par nous-même- qui nous conditionnera plus ou moins fortement à un moment ou à un autre ? C'est l'une des questions posées par le film. L'enjeu technologique, l'argent, conduit l'homme à aller toujours plus au delà, et le force constamment à faire évoluer son éthique. Quelle est la solution à adopter ?

Dans Balde Runner, cette technologie est en train de prendre le dessus sur l'humanité. Le statut d'humain est de plus en plus ambiguë, et les principaux personnages approchés dans le film ne sont autres que les réplicants eux-même. Les robots, donc. L'homme créateur voit sa création se retourner contre lui. La société se déshumanise, les androïdes se confondent aux humains, réfléchissent autant qu'eux, veulent avoir l'ascendant sur leur démiurge: l'homme est confronté à sa propre image crée, à sa propre créature.

Tout comme, pas exemple, dans 2001, L'odyssée de l'espace (Kubrick) où HAL 9000, le système informatique du vaisseau Discovery One, se retourne contre les occupants de ce dernier, la machine se révolte et exprime des "sentiments". Ici, elle devient pourvue de toutes les facultés humaines ou presque, pense, respire et vit, et n'est plus amendable, améliorable, et prend conscience de sa place dans la société -placée comme "esclave" ou presque par les humains-, jusqu'à se rebeller.
A l'heure d'aujourd'hui, avec la robotique ou les recherches en bio-mécanique, nous ne sommes pas si loin de l'univers imaginé à l'époque. Des nouvelles lois concernant l'éthique ont déjà été réfléchies, par exemple pour les accidents concernant les robots semi-autonomes pour un rôle bien précis (lignes de métro sans chauffeur...), mais même pour l'utilisation de la robotique dans les guerres ou dans l'autorité publique -police spéciale, etc. Le Japon notamment, en partie à cause de sa population vieillissante, œuvre énormément dans ce domaine, pour aider à l'assistance et aux tâches médicales, mais même pour les tâches ouvrières. Des robots que l'ont pourrait qualifier d'humanoïde ont aussi été conçu. Exemples marquants, le Repliee R1, un robot ressemblant à une fille enfant, ou encore le HRP-4C Ucroa, qui lui s'est arrêté au visage, mais possède les allures d'une top modèle japonaise (ci-dessous):




Au delà de cette réflexion sur le futur que nous réserve la technologie, le film de Ridley Scott propose au spectateur, humain, de se demander lui-même ce qui le diffère des machines humanoïdes si développées. Tout ce que l'homme fait, il l'a appris. Il est né dans un certain cadre, un environnement, qui l'a conditionné. Toutes nos notions, nos valeurs, nous ont été apprises, comme on apprends à un programme par le biais d'un algorithme a trouver la solution d'un problème (je ne suis pas sur de ma phrase, n'y connaissant rien en informatique ou autre, dites moi si erreur il y a). Mais l'homme peut lui réfléchir sur chacune de ses notions et de ses valeurs, se faire son propre avis. L'homme reçoit lui des sentiments. C'est bien ça qui les diffère. Comme Descartes l'a dit: « Je pense, donc je suis ».
Cette citadelle futuriste, crade et sombre, largement surpeuplée (c'est un autre thème du film, avec cette population multi-ethnique qui ne sait plus où marcher au milieu de ces rues étroites et sales, aux mauvais goût industriel, détritus et jets de vapeurs tous les cinq mètres...), nous appelle à réfléchir si, avec les avancées technologiques et autres modernisations -comme la robotique-, l'homme pourra garder indéfiniment sa part de réflexion et de créativité qui le caractérise.
Spoiler:
 


Oui, parce que l'homme, dans le film, perd ses références, son identité. Les réplicants y paraissent plus humains que leurs créateurs. C'est eux qui se questionnent sur leurs sentiments et qui montrent de l'affection. Peut être est-ce aussi parce que l'on côtoie des androïdes pendant la majorité du film, mais il y a quand même quelques passages marquants:



ATTENTION SPOILER

L'homme, lui, nous semble sans morale à vouloir traquer ses réplicants justement pour le prétexte qu'ils ne sont pas humains alors que ce sont eux, robots, qui semble le plus humains aux spectateurs:
- la scène où Deckard se retrouve face aux quatrième réplicant, lorsqu'il est accroché à une corniche et que ce dernier, qui se rend bien compte que sa propre durée de vie prendra fin bientôt, l'aide à remonter et l'épargne, dans un geste définitivement humain...
-la mise en scène des morts de chaque réplicants est à chaque fois dramatique au possible, prenant son temps, comme pour montrer, le plus humainement possible, la vie du réplicant s'enfuir de son corps, et son coeur s'arrêter lentement...
- le fait que l'on ne voit à aucun moment l'armature métallique sous la peau de l'androïde.
- la notion de famille et d'attachement dont les réplicants font preuves.
- l'androïde aryen Roy Batty est traqué par l'humain au même titre que l'aryen traquait moins de cent ans en arrière le Juif, comme si tout ça n'était que cyclique.

Comment le robot peut-il connaître ces sentiments-là, et paraître aussi humain, moralement comme physiquement ?
Peut être que c'est l'homme lui-même qui lui a transmit cette conscience, cette morale, cette humanité... Le réplicant serait alors, plus homme que l'homme, le dernier sauveur d'une humanité enfouie sous la société technologique décrite, de véritables rédempteurs (Roy comparé au sauveur Jésus lorsqu'il s'enfonce un clou dans sa main ; une colombe s'envole après la mort de Roy ; Zhora se sert d'un serpent rappelant Adam et Eve ; quand Zhora est blessé au pistolet laser, ses blessures aux omoplates la font ressembler à un ange à qui on aurait coupé ses ailes...) voulant empêcher un futur si inhumain. Ce serait pour ça qu'il tuerait sans morale les hommes. Les réplicants seraient alors de véritables anges déchus...

SPOILER FINI



Pour finir sur les thèmes abordés par le film il faut bien sur parler de son regard pessimiste sur la place de la femme dans la société. Les stéréotypes humains sont présents en masse, entre l'habit provoquant de Pris et le rôle de Zhora, danseuse érotique, évoquant la femme-objet, on est servit...


Zhora dans sa loge de stripteaseuse à gauche // Pris dans ladite tenue à droite.

Vous allez me dire que c'est pas parce que le film propose des meufs à poil qu'il porte un regard pessimiste sur le futur de la femme au sein de la société, et vous aurez raison. Mais je peux me justifier, seulement, ce serait en spoilant. Gare à ceux qui n'ont vu le film, donc:
Spoiler:
 



ET SINON, POURQUOI C'EST BIEN ?

Tiens. J'ai donné un résumé de l'univers du film et des thèmes abordés. Mais je n'ai pas concrètement dit pourquoi, si vous faites partis des rares gens à ne pas avoir déjà vu ce putain de chef d’œuvre, vous devez le faire dès maintenant... Je vais y remédier, et ce tout de suite !

Blade Runner est un de ceux qui ont révolutionné l'univers de la Science-Fiction au cinéma. Rien que ça. Une des raisons à cela, c'est que Blade Runner ne fait pas que dans la SF pure et simple. Blade Runner est beaucoup plus profond que ce que l'on pourrait penser.

En effet, il est d'abord un film de Science Fiction réalisant un sans-faute. Univers cohérent et intriguant, creusé et réussi, mais pourtant si succinctement expliqué, et surtout une atmosphère à la pointe. Englouti dans une mégalopole démesurée, qui n'a rien perdue de sa splendeur graphique malgré les âges déjà passés, le spectateur est abasourdi. Effectivement, la direction artistique est hors-norme: photographie splendide, travail sur les lumières impeccable, décors sublimes et architectures poussées, esthétique travaillée à son paroxysme, etc. Cohérents jusqu'au bout, l'univers et l'ambiance de Blade Runner le rendent complètement unique. Crasseuses et malfamées, pluies battantes, les rues sont poisseuses... pour notre plus grand bonheur.

Le travail sonore n'est pas non plus innocent à cette réussite d'ambiance esthétique. La BO incarne à merveille le sinistre univers du film. Bruitages et sonorités électroniques à coups de synthés froids, futuristes, sombres, noirs et mystérieux et envoutants, entrecoupés d'intervention d'un chœur et d'un saxophone lors de certains thèmes précis: le climat posé par le score renforce le travail d'ambiance d'une manière tout simplement parfaite. Et là non plus, ça n'a pas vieilli d'un poil, pour au final nous offrir un travail d'un onirisme et d'une poésie assez étrange il faut le dire (mais très loin d'être déplaisant).


Blade Runner, c'est aussi un film noir saisissant. Une enquête à priori plutôt banale prenant peu à peu des proportions démesurées, rythmée, qui tient en haleine de bout en bout grâce à ses scènes d'actions intenses et biens gérées ainsi qu'à ses dialogues parfaitement écrits.
Aidé d'un casting en or, avec ses personnages qui, en plus d'être charismatiques, sont creusés psychologiquement, entre un Harrison Ford au plus haut de sa forme et les seconds rôles au point, le film convainc définitivement.

Rajoutons à cela des réflexions philosophiques profondes et toujours biens traitées, pas trop lourdement ni rien, qui, agrémenté de son univers travaillé dont je pense avoir déjà assez parlé, qui font aussi de Blade Runner un excellent film d'anticipation.

Pour l'anecdote, le film a du encaissé un échec commercial à sa sortie, et a subit plusieurs modifications en ce qui concerne son montage. La première fin n'a pas convaincue les producteurs de la Warner après que ces derniers aient effectué des diffusions tests dans quelques villes aux Etats-Unis. Lesdits producteurs ont donc remonté le film, sans aucun accord préalable de Rydley Scott, en y rajoutant même une voix-off. Le film sortit comme tel en 1982. Puis, en 1992, le réalisateur offrit une version remontée à sa sauce nommée Director's Cut à ses spectateurs. La restauration à bien du film s'est close en 2007 avec la version Final Cut que le Scott qualifie de "version ultime" , et elle est largement conseillée pour profiter du film à son maximum, surtout si l'on veut coller avec tous les points de la review (au moins la Director's Cut).

Bref, malgré son insuccès en salle à l'époque, le film est aujourd'hui considéré -à bien et j'espère que vous l'aurez assez compris- comme un chez d’œuvre. Un film riche. Un film splendide. Un film profond. Une merveille.




A voir et à revoir !


________________________

Voilà, enfin une review d'un film pour ma part, depuis le temps que j'y pensais. Mais je savais pas lequel choisir (je suis pas très bon pour faire des trucs plus ou moins long sur un film en question -certes lui il est bien connu, donc ça ne vous apprendra surement pas grand chose, mais au moins j'avais des trucs à dire et puis c'est un de mes cultes favoris que j'ai revu il y a peu, alors...). Et aussi parce que ça prend du temps mine de rien.

Tout avis est à prendre !! Wink


Dernière édition par lapin malin le Lun 24 Oct - 13:47, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
SupahSnake
shhhh...「soft」&「wet」
avatar

Messages : 710
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 21:20

Putain mais impeccable, sérieux ça donne carrément envie de le revoir juste pour traquer les thèmes abordés que j'ai pas remarqué.
Gros bg cet article. génial1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 21:30

Merci beaucoup pour ce commentaire fort agréable. naiez pa le seume mo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 21:31

Review méga ultra trop fucking posétique giga futa funky viewtiful review kuso7 . J'avais jamais lu de reviews de films (mise à part ceux de Val, mais elles étaient petites et c'était plus un avis qu'autre chose, le prend pas mal) et franchement j'ai pris un pied monstre. Mais ce qui est encore plus bg, c'est que j'ai déjà vu Blade Runner.
RS (oui encore lui) m'a un jour proposé de voir ce film. Je l'ai alors maté dans une qualité plutôt moyenne et en VF et je me suis fait méga chier et j'ai pas trop trop aimé. J'ai trouvé que c'était long et pas très rythmé. J'ai pas du tout été réceptif de l'univers en fait. Par contre, j'ai toujours été un monstrueux fan de la bande son que je trouve putain de sublime. Y a un thème qui a été repris dans Orange Salvifique en plus (exterieur dans le jeu, Rachel's Song dans le film), c'est le plus bg de tous les thèmes kuso7
Mais après ta review m'a redonné envi de le voir avec une toute autre vision. Le voir, pour profiter de son univers et surtout de son ambiance. Parce que perso, le plus ultime, ça reste cette ambiance mélancolique et poétique. Sinon, ta review m'a appris énormément de choses sur l'univers mais sur le film en lui même. Franchement, c'est bien écrit, c'est bien dit, c'est bien pensé, c'est construit, le seul giga méga omg problème c'est que tu spoiles
Spoiler:
 
BG ce lapin malin, continue à nous en faire, je me régale. Par contre évite de faire une review sur Videodrome, parce qu'il est trop hardcore ce film JE SUI DSPRR

_________________


Dernière édition par ARC8games le Mer 8 Juin - 22:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 21:43

Oh putain merci pour tout.

Pour le spoil que j'ai mis en spoil parce que je déteste ça et que je m'en veux. facepa1

Pour ton avis sur le film: j'attendais des gens qui l'aurait trouvé long et chiant et je voulais vraiment leur donner envie de le revoir pour se reforger un avis parce que putain moi j'ai fait la même.
La première fois qualité dvdrip certes dl et tout mais bon j'étais pas trop en forme et tout... verdict: bof, surestimé.
Deuxième fois en vrai DVD et surtout en forme et sur ma vraie TV -le temps des films sur 22cm est révolu !- et ça a été la révélation: ce film était un putain de chef d’œuvre. Alors depuis je l'ai revu, au moins trois-quatre fois, souvent pour le montrer à de la famille/potes mais j'ai repris mon pied moi aussi.
Et aussi, t'as vu quelle version ??

Pour ton avis sur ma review qui me flatte là hého. Pour un premier essai sur le forum je suis bien content. J'espère pas m'arrêter là, par contre le rythme sera ni régulier ni rapide. (puis j'ai BAC FR/SVT bientôt là en plus...)

Merci encor. prin3

EDIT: mets en spoil sur ton message mon spoil aussi stp. Mes cousins sont che
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 22:06

J'ai vu la version Final Cut perso et j'ai surkiffé.

Le Cyberpunk kuso7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 22:20

Wendöh srx1 a écrit:
J'ai vu la version Final Cut perso et j'ai surkiffé.

Normal. génial1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Kanedo
Pascal the dog is here
avatar

Messages : 1239
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 24
Localisation : Tsukodo-Cho

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 22:22

Review de BG kuso7
J'avais vraiment kiffé quand je l'avais vu en K7 y a 6 ans, faudra que je matte la version final cut, d'ailleurs t'as pas parlé de tout les problèmes que Ridley Scott a l'epoque , nottament avec les producteurs qui voulait changer la fin qu'il trouvait trop noire (c'est pour ça qu'il y a 3 versions du film)
Cyberpunk kuso7

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 22:28

J'ai pas vu la version Final Cut qui elle contient Rachel's Theme (en gros j'ai été énormément déçu de pas entendre la musique dans la version que j'ai matée). Faut que je me chope la Final Cut vostfr, comme ça, ce sera le pied.
Sinon, tu comptes la poster sur le site ou pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 22:36

Kanedo a écrit:
d'ailleurs t'as pas parlé de tout les problèmes que Ridley Scott a l'epoque , nottament avec les producteurs qui voulait changer la fin qu'il trouvait trop noire (c'est pour ça qu'il y a 3 versions du film)

Oui c'est vrai, si vous trouvez que c'est un manque je pourrais le faire, mais j'ai pas forcément juger ça très pertinent.

Parce que bon, d'un ce serait que du gros spoil à décrire les trois fins, puis du blabla pour pas grand chose au final.

Quoi que peut être que je pourrais le caser à la fin du dernier paragraphe très viteuf, sans détailler les fins, par contre effectivement il faut vraiment que je précise que, si on l'a pas vu, il faut voir la FINAL CUT (pas les premières versions en tout cas).

ARC8games a écrit:
Sinon, tu comptes la poster sur le site ou pas ?

De ce côté là aucun problème, allez y, mettez-là prin3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Lysten
hraharhar get it ?
hraharhar get it ?
avatar

Messages : 465
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 23
Localisation : Je suis là, où tu crois que je ne suis pas, mais en fait j'y suis alors que non. Tu comprends ?

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 22:41

J'ai déjà entendu parler de ce film, mais je n'ai jamais pensé à le regarder. Bah maintenant grâce à ta review, j'ai envie de le voir.

GG
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Mer 8 Juin - 23:01

Merci.

Sinon sayé j'ai édité et écrit un petit paragraphe relatant l'anecdote des multiples montages. Je pense que ça suffit, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
enfolkefiende
erotic enka funk breaks
avatar

Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Blade Runner    Jeu 9 Juin - 0:31

Ouais, film de bg, même si je pense pas avoir autant aimé que les autres, j'avais trouvé le côté tech-noir vraiment réussi.

Notez que c'est IMPÉRATIF de voir le Director's Cut, me semble que Ridley Scott était vraiment deg' à la sortie de la première version éditée au cinéma.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Blade Runner    Jeu 9 Juin - 0:39

Très bonne review très détaillé.

Je vois qu'un seul défaut à priori. La review est vraiment faite pour ceux qui ont vu le film à mon sens. D'ailleurs, ceux qui l'ont vu ont été absolument enchanté.

Ceux qui ne l'ont pas vu se rattrapent sur le dernier paragraphe que tu as eu l'intelligence de faire et qui, lui, donne particulièrement envie.

En clair, ça va à la fois loin dans l'analyse et ça donne envie de le voir. C'était excellent!

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Jeu 9 Juin - 18:45

Merci beaucoup pour les compliments sur la review. génial1

Sinon, Haga, t'as raison, et c'est, je pense, un de mes plus gros défauts: j'arrive pas à parler longtemps d'un film directement à quelqu'un qui ne l'a pas vu. J'ai essayé de faire une partie sur l'univers mais c'est surement trop détaillé pour intéresser quelqu'un qui n'est pas particulièrement intéressé. Surtout vu que c'est la partie de mise en bouche, je sais pas si c'est vraiment réussi, enfin bon... Pour l'analyse, là aussi le "néophyte" se sentira perdu , mais si je veux parle longuement d'un film c'est pour moi indispensable.
J'allais pas écrire que la dernière partie, après ça aurait été bien trop court et n'aurait donné qu'un message de plus dans le topic ciné...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Blade Runner    Jeu 9 Juin - 20:12

Le problème des reviews de film c'est que la mise en bouche là, c'est limite du spoil pour moi.
Après tout, je préfère voir l'univers par moi même durant le film.

Donc au final tu as une partie très détaillé pour ceux qui ont vu le film et un final très enthousiasmant pour ceux qui ne l'ont pas vu.
Ta review est découpé en deux quoi, et c'est très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Blade Runner    Jeu 9 Juin - 20:18

Perso, je vois pas le mal à raconter l'univers étant donné qu'il n'est jamais expliqué dans le film. Il nous explique les différents problèmes qui existent et les différentes races. Si j'avais jamais vu le film, j'aurai été content de partir avec ce bagage déjà, parce que la première fois, j'ai vraiment pas compris l'univers. En gros, au lieu de nous le laisser mater 2 fois pour comprendre l'univers, là tu peux comprendre dès la première fois.
J'ai pas l'impression que la review tombe à l'eau si t'as pas vu le film. Il explique les messages et la base de l'univers, je vois pas où est le problème. Enfin, je dis peut être ça parce que j'ai maté le film auparavant, c'est donc à prouver dans une nouvelle review génial1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Jeu 9 Juin - 20:24

Ouais mais je pense aussi que du côté de l'univers, y'a pas grand problème. Parce que, dans le film, c'est vraiment explicité de manière succincte, enfin, c'est plutôt peins d'indices par-ci par-là regroupés, plus les phrases écrites sur fond noir en début de film. Donc rien de vraiment spoilant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Blade Runner    Jeu 9 Juin - 23:25

ARC a écrit:
J'ai pas l'impression que la review tombe à l'eau si t'as pas vu le film. Il explique les messages et la base de l'univers, je vois pas où est le problème. Enfin, je dis peut être ça parce que j'ai maté le film auparavant, c'est donc à prouver dans une nouvelle review génial1

Ben moi j'ai pas vu le film donc voir tout décrit comme ça, cela ne m'intéresse franchement pas vraiment.
A mon sens l'univers deviendra cool une fois que j'aurais vu le film.

Mais euh, c'était pas un reproche, bien au contraire, je disais que la review allait aussi bien à ceux qui ont vu le film qu'à ceux qui ne l'ont pas vu.
C'est positif ça, pas un problème du tout. moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Blade Runner    Dim 12 Juin - 2:57

Je viens de me remater le film. Gros gros film de bg.
Cette fois-ci je me suis pas ennuyé une seule seconde et j'ai pris le film comme il venait. J'ai surtout été bluffé par les décors, les costumes, la lumière, les couleurs, les acteurs, l'ensemble visuel dégage une beauté folle qui m'a totalement charmé. J'adore toujours autant ce côté dramatique, mélancolique et poétique qui plane tout au long du film. Les musiques sont toujours aussi divines et collent parfaitement au film. Franchement, j'adore. Harrison Ford est tellement bg aussi, ptain mais énorme cet acteur. Il a trop une gueule de winner ce type, truc de dingue.
Par contre, le seul blème, c'est que j'ai toujours pas entendu Rachel's Theme, et la première fois c'était bel et bien la version final cut que j'ai vu.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Blade Runner    Ven 1 Juil - 12:14

Review de BG et c'est l'un de mes best movie ever.

Tellement ever que je vais essayer d'avoir la version DVD "long" pour le plaisir ultime.
Outre l'aspect polar futuriste qui n'est que secondaire au final, Blade Runner c'est un sacrée film bourré de références et de réflexions sur le monde et sur l'humanité.

Cet aspect où les replicants, vulgaires esclaves cyborgs destinés à remplir les travaux manuels dangereux à la place de l'homme, se révoltent pour leur indépendance et pour exprimer leurs véritables sentiments ce qui les rapprochent de l'homme même.
La fin est magnifique.
Spoiler:
 

J'ai trouvé aussi quelques références religieuses.
Spoiler:
 

En tout cas, quel beau film.
Sinon, il y avait un détail inexpliqué qui me troublait.
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Ven 19 Aoû - 15:25

http://www.premiere.fr/Cinema/News-Cinema/Blade-Runner-Ridley-Scott-a-signe-pour-un-nouveau-film-2879588

Hmmm... de quoi être sceptique CODY FUCKING TRAVERS

D'autant plus que les suites écrites qu'ils mentionnent n'ont pas très bonnes réputations... Mais bon, je pense que si ça se fait les scénaristes iront plutôt chercher dans les multiples nouvelles de Dick ou autre. Enfin bon, wait & see.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Blade Runner    Dim 28 Aoû - 23:56

Une suite carrément ?

Cela gâcherai un peu le charme de la fin ouverte et ambigu de Blade Runner (bon, je doute qu'on reverrai Harrison Ford étant donné qu'il en tire pas un bon souvenir du tournage, après on ne sais jamais de ce qui pourrait se produire), après j'oserai dire pourquoi pas. On peut trouver d'autres thèmes à explorer dans l'univers de Blade Runner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Lun 29 Aoû - 0:27

Bah apparemment ce serait plutôt un truc type prologue ou "XX années plus tards" donc je pense pas qu'il y aurait H. Ford (ou en caméo mais bon).
(ils se casseraient bien la gueule à coups sûrs à vouloir faire une suite directe je pense)

Et oui comme tu le dis y'a encore pas mal de thèmes à aborder dans cet univers et à piocher notamment parmi la grande bibliographie de K. Dick.

Mais après je sais pas s'ils vont réussir à garder tous les éléments qui font le charme de Blade Runner 82', ça m'étonnerait d'ailleurs, donc ça pourrait casser un peu le mythe.
Et j'en ai carrément marre de toutes ces suites à deux balles (ou prologue) faites juste pour que le nom de la franchise ramène des clients (donc des dollars) et qui finissent trop bien souvent par ternir la franchise plus qu'autres choses. Certes, souvent le problème est que cette suite en question n'arrive pas à se démarquer ni à innover par rapport à l'original, et là, dans ce cas précis, on a plus de chance de voir un truc qui ferait avancer un peu les choses que non. Mais même, je peux pas m'empêcher d'avoir peur et d'être très méfiant quant à son sujet.

Et je pense que je suis pas le seul. prin2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
lapin malin
Membre du C.R.O.U
Membre du C.R.O.U
avatar

Messages : 423
Date d'inscription : 29/12/2010
Age : 22
Localisation : Montpellier

MessageSujet: Re: Blade Runner    Jeu 12 Mar - 18:14

http://scinfolex.com/2015/02/28/blade-runner-loeuvre-ouverte-et-la-liberation-des-possibles/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.game-freedom.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blade Runner    

Revenir en haut Aller en bas
 
Blade Runner
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [TEST] Blade Runner (PC)
» blade runner
» [Test] Blade Runner pour PC
» [estim terminee merci] WING COMMANDER 3 ET BLADE RUNNER PC
» Muramasa: The Demon Blade [sabre et bouffe inside]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: