AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Castle Crashers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Castle Crashers   Lun 10 Oct - 1:56


The Behemoth est un petit studio relativement connu pour son premier jeu; Alien Hominid était à la base un jeu flash sur le célèbre site Newground. Son succès gargantuesque poussa les développeurs à créer un studio et à en faire un vrai jeu. Sorti sur Ps2, GameCube, Xbox et même sur GameBoy Advance, le soft a eu un remake HD sur Xbox Live Arcade. Reconnu pour ses graphismes magnifiques, simplistes ainsi que son ambiance barré le jeu eu du succès. Quatre ans après, le studio décida de sortir un nouveau soft nommé Castle Crashers. Celui-ci mettra en scène non pas un alien tentant désespérément de quitter la planète, mais un groupe de chevalier dans un univers moyen-âgeux épique. Depuis son annonce j'ai rêvé de pouvoir m'y essayer et je me suis poussé à acheter une 360 pour enfin mettre la main dessus. Ai-je été déçu ? Est-ce que le studio a fait encore mieux que Alien Hominid qui possédait tout de même deux trois défauts?


Au début on se retrouve face à des graphismes simpliste et mignon. Puis au beau milieu d'un champ de bataille.

Les yeux pleins d'étoiles :

N'allons pas par quatre chemins, Castle Crashers est magnifique. Il est rare que je tombe autant amoureux d'un style graphique. Sérieusement, le résultat est juste incroyable. Ce jeu est une claque artistique. Alien Hominid était déjà beau, mais le nouveau soft de The Behemoth repousse les limites du possible. Le style cartoon est maîtrisé à la perfection. Les personnages ont tous un design marquant et attachant. Les animations sont superbes. Tout est fluide et beau. Il est rare que je veuille laisser un ami jouer pour avoir la possibilité de contempler les graphismes. Chaque décors, chaque tableau a été travaillé. Qui plus est, chaque niveau, chaque lieu possède ses propres graphismes. Tout en restant classique, on parcourt des prairies, des forêts, des champs de bataille, des forteresses, un volcan etc... Tous les clichés moyen-âgeux sont présents. Pourtant, avec cette pâte graphique, on obtient quelque chose de totalement différent. On se surprend d'être autant ébailli devant des environnements classiques.


Vous aurez la possibilité de faire des emplettes dans plusieurs magasins. La forêt des voleurs, un niveau magistral.

Mais ce qui marque encore plus, c'est que les graphismes ont beau l'air coloré, chatoyant et chaleureux, l'univers quant à lui est violent. Le jeu débute dans un bar. C'est la fête, la musique est forte, l'alcool coule à flot et notre aventurier danse comme un fou. Soudain, un soldat tombe des escaliers avec une flèche dans le dos. A la fois choqué et surpris, on se lance alors dans une quête sans pareil. Ce décalage maîtrisé entre les graphismes mignon et la vulgarité de l'univers est à la fois drôle, poignant et fort. Voir des animaux tout mimi se chier littéralement dessus lors de l'arrivé du monstre de la forêt, découvrir les photos de famille d'un chevalier noir dans son propre donjon, découper des chevaliers ours blanc, trancher la tête à des chevaliers dans un décors de fleur; tous ces passages sont délirants et mythiques. L'atmosphère barrée du jeu m'a surpris un bon nombre de fois. The Behemoth joue avec les clichés et les enjolive de façon majestueuse. L'univers de Castle Crashers est riche, drôle, délirant, épique, poignant, violent, glauque, barbare, mignon, intelligent, à tel point qu'il n'a rien à envier à ceux d'un bon dessin animé ou d'une bonne bande dessinée.


Il faudra refaire certains niveaux pour level uper et réussir à mettre au tapis des boss terrifiants et retords.

En plus de cette atmosphère et de ces graphismes magnifiques, l'univers globale et ses personnages sont attachant et prenant. La quête principale de nos héros est de ramener le cristal magique volé par un mage noir mais aussi de ramener les magnifiques princesses. Durant notre quête, on croisera souvent leur chemin. Durant certaines cinématiques on pourra les voir se faisant kidnapper par d'autres gros méchants que nous devrons confronter bien plus tard. Castle Crashers crée donc un univers cohérent et fermé. On revoit souvent les même personnages durant des courtes cinématiques qui entrecoupent nos assauts et combats. Par exemple, le roi qui nous a ordonné de recherche le cristal magique fera équipe avec nous durant l'assaut du chevalier noir. Croiser plusieurs fois le chemin d'un personnage ou d'un boss avant de croiser le fer avec lui donne une dimension sans égal aux personnages à l'univers. The Behemoth on réussit à créer un univers cohérent et magistral en un rien de temps. On s'attache à chaque personnage, à chaque rencontre.


Les montures sont malheureusement trop rares. Le passage avec la garde royale est tellement épique.

Plus épique tu meurs :

Ces évènements et croisements ont un impact sur le déroulement du jeu. Si à la base on fait route seul, il arrivera régulièrement d'être aidé par d'autres soldats. Après avoir traversé une forêt rempli de voleurs on se retrouve nez à nez avec un poisson chat morbide. Le roi nous aide alors à le combattre en tirant des boulets de canon de son bateau. A un moment, il nous aidera aussi a pénétrer un fort ennemi. Chaque endroit est animé et apporte une diversité à l'action. En parlant de ça, le jeu n'est pas linéaire pour un sous. De nombreuses situations permettent de varier le gameplay. L'apparition d'une monture, un passage à la nage, la fuite d'un combat contre le monstre de la forêt, le jeu vous mettra régulièrement dans de beaux draps. Aussi, contrairement à son aîné, Castle Crashers ne possède pas de niveau avec une architecture plate. Quelque fois il nous arrive de changer de plan, par exemple lors de l'escalade d'une montagne ou d'une paroi. De la diversité dans un beat'em all ne fait pas du mal. En plus, sur la map il faudra par moment revenir sur ces pas. Un pouvoir débloquera un donjon qui ne nous était pas encore disponible ou il sera possible de choisir entre différents niveaux. Le jeu arrive donc à ne pas être linéaire.


Le mage noir fera son apparition à plusieurs reprises tout comme les princesses que vous devrez sauver.

Ce qui est génial dans ce jeu, c'est qu'il allie univers, ambiance et graphismes magnifiques avec un gameplay bourrin mais fin. Au début, on met des tartes dans la gueule en spammant les deux boutons de coups. Au fur et à mesure, on en apprend de nouveaux et on bénéficie de nouveaux objets. Même si le jeu en lui même n'est pas vraiment technique contrairement à certains beat'em all 2D comme Scott Pilgrim Contre le Monde ou encore Guardian Heroes, il n'est pas si bourrin que ça. Après s'être pris une bonne raclée par un boss ou un groupe d'ennemi on revoit sa manière de jouer et on apprend à utiliser nos autres capacités. En plus des coups au corps à corps on peut utiliser des objets à distance comme l'arc ou le boomerang mais aussi utiliser des magies. La panel de coup permet donc de diversifier les combats et contrairement à certains beat'em all on se prend au jeu et on utilise chacun de nos mouvements.


La carte du monde est vraiment cool. Il vous est possible de combattre dans des arènes pour débloquer de nouveaux personnages.

Mais n'abusons pas. Castle Crashers est bel et bien un beat'em all no brain ou spammer les boutons est une technique efficace. Pourtant, on ne le blâme pas vu qu'il réussi à la perfection sa mission : nous divertir. Quoi de mieux que de pousser un hurlement guerrier, foncer dans le tas et trancher une horde de barbare armée jusqu'au dent? Quoi de mieux que de combattre un gigantesque combattant qui utilise son bouclier qui fait cinq fois votre taille pour vous écraser? Quoi de mieux que de partir à l'assaut d'une forteresse avec la garde royale? Quoi de mieux que de parcourir des plaines en combattant des abeilles sanguinaires avec la garde royale? Sérieux, quel pied. Qui plus est, les ennemis sont variés et tous plus marquant les uns que les autres. Des voleurs, des barbares, des chevaliers, des chauve-souris, des poissons, des chevalier vêtu d'une fourrure d'ours, un poisson chat gigantesque, le bestiaire est tout simplement gigantesque et sera propre à chaque environnement.


Le forgeron et la vétérinaire vous permettront de retrouver la totalité des animaux et armes déjà possédées.

Quand même un fond :

Le gameplay bourrin possède quand même certaines finesses et le tout est vraiment agréable. De plus, deux sous quêtes sont possibles. Chacune d'entre elle consiste à retrouver la totalité des objets pouvant modifier nos caractéristiques : les animaux et les armes. Les armes permettent d'augmenter nos capacités, que ce soit l'attaque, notre maîtrise de la magie ou encore notre vitesses. Certaines possèdent des pouvoirs spéciaux comme la possibilité d'électrocuter par moment un ennemi ou de le brûler. Le design des armes est visible sur le personnage en lui même et est tout aussi barré que le jeu. On peut se battre avec une grosse massue, un sabre laser ou même un parapluie. Les animaux, quant à eux apportent un gros changement. Ceux-ci nous suivent partout et sont vraiment mignons. Chacun possède une caractéristique propre. Le hibou ramasse des fruits cachés qui nous redonnent de la vie, le bélier donne des coups violents aux ennemis, le lézard nous permet de courir normalement dans l'eau, le chien nous permet de creuser plus rapidement etc... Ainsi, il nous est possible de nous armer comme bon nous semble.


De nombreux boss et mini boss vous barreront le passage. Mais vous arriverez toujours à vos fins et serez récompensés par un baiser.

Il existe aussi une évolution conséquente durant le jeu. Au fur et à mesure notre personnage gagne des niveaux ce qui nous donne la possibilité d'améliorer une de ses quatre caractéristiques qui sont : La puissance, la magie, l'armure ou l'agilité. Notre personnage devient de plus en plus puissant au fil du jeu et certains niveaux débloquent même des nouveaux combos. Durant l'aventure, on trouvera aussi certains objets comme la bombe ou la pelle. Il faudra alors revisiter certains niveaux pour mettre la main sur des objets auparavant inaccessibles. Par exemple, dans la forêt, un mur craquelé fera place à un magasin après avoir été explosé par une bombe. Ceux qui veulent collectionner la totalité des armes ou des animaux auront de quoi faire.


La forêt regorge de secrets et est habité par de nombreux animaux ainsi qu'une terrifiante bête.

L'aventure n'est pas forcément longue mais vous tiendra quand même plus de 5 heures devant votre écran. Une fois l'aventure terminée il vous sera toujours possible de recommencer l'aventure avec un autre personnage. Ceux-ci sont vraiment nombreux et changent un peu d'un à l'autre. Que ce soit au niveau de la magie que des coups. Ainsi, le chevalier de feu fera tourner son épée pour donner des gros coups tandis que le chevalier jaune donnera deux coups violents pour propulser l'ennemi en l'air. Les magies varient aussi tout en gardant plus ou moins le même schéma. Le chevalier bleu utilisera la glace tandis que le vert le poison. Le premier pourra paralyser ses ennemis en les transformant en glaçon tandis que le second empoisonnera ses ennemis leur infligeant des dégâts sur long terme. De plus, la qualité de l'univers et son gameplay bourrin, ingénieux et divertissant vous donnera envi de vous y remettre augmentant considérablement la durée de vie.


Le jeu n'est pas simple mais pas difficile pour autant. Si vous bloquez un petit peu de level up ou un tour en magasin fera l'affaire.

Même si je parcours le jeu en solitaire, avec trois autres amis c'est une toute autre expérience. Dans les deux cas je prend mon pied. Le mode multi-joueur ne s'arrête pas au simple fait de pouvoir combattre les ennemis à plusieurs. Il ajoute un aspect mesquin et vicieux à cette camaraderie. Après avoir terrassé un boss, un coffre laisse place à de nombreux pièces d'or et de joyaux. Il faudra alors récupérer le plus d'argent et le voler à ses alliés. Le pire vient lors de l'apparition d'une princesse. Un seul preux chevalier pourra embrasser la douce dulcinée. Un combat à mort opposera les joueurs et le plus vaillant aura sa récompense. Ainsi, lors des combats contre les boss certains tenteront de garder le plus de vie en attaquant à distance. Les deux expériences sont à essayer.


On reconnait bien la pâte graphique du studio. Quelques références font leur apparition de temps en temps.

Et pour finir, pour rendre les parties et l'aventure vraiment épique et à mes yeux parfaite, le jeu bénéficie d'une bande son génialissime. Les bruitages sont cools et très cartoons. Les musiques quant à elles sont vraiment divines et nous transposent directement dans le champ de bataille. Tous les thèmes sont diversifiés mais restent épiques et vraiment motivants. Forest Entrance est un thème tout simplement magnifique. Il me donne envi de bondir sur place et de danser. L'entendre lors de l'arrivée dans la forêt est vraiment mythique et on ressent parfaitement l'ambiance. Le sang coule, les fers se croisent, les hommes tombent, mais la musique et gaie et entrainante. Même dans les thèmes musicaux le décalage entre l'aspect graphique et l'univers est perceptible. Mais les thèmes ne sont pas tout aussi décalé, comme Tall Grass Field qui joue lors du combat épique sur les plaines avec la garde royale. Je finirai avec mon thème préféré qui n'est autre que le Snow World et qui nous transpose dans ses contrés perdus, dépaysantes, enneigées ou le vent glaciale est mortelle et sans pitié.


Le jeu possède aussi des mini jeux mais je n'y ai jamais touché tant l'aventure principale est suffisante et épique.

Conclusion :

Je pense avoir été assez clair. Castle Crashers est un chef d'oeuvre, un hit, un de mes best.game.ever. C'est en m'y remettant que j'ai redécouvert l'ingéniosité et le talent du studio The Behemoth. Jamais un jeu ne m'a paru si profond, décalé et maîtrisé. Chaque passage est mythique, épique et délirant. Rare sont les jeux qui me divertissent autant et qui me mettent des étoiles pleins les yeux. Je reste sans arrêt bouche bée devant chaque niveau, devant chaque panorama, devant chaque nouvel élément, devant chaque situation ou évènement. Sans arrêt l'expérience est renouvelé et jusqu'au bout le jeu a réussi à me surprendre et à me faire rêver. Je me souvenais que le gameplay n'était pas géniale mais en fin de compte il l'est totalement. On utilise la totalité des mouvements tant ceux-là sont géniaux et bien trouvés. Lorsque je joue, je suis sans arrêt frustré de ne pas pouvoir contempler la magnificence des graphismes et des lieux. Tout est unique, tout est magique, tout est magnifique. On a une réelle relecture des histoires épiques chevaleresques. Aucun jeu moyen-âgeux ne m'a paru si réel, si puissant et fait renaître cette passion pour les chevaliers et ses légendes.
Castle Crashers est un mythe et qui plus est ce que devrait être définitivement un jeu vidéo : un divertissement, intelligent, rêveur, plaisant, hilarant, poignant et fort.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Lun 10 Oct - 11:07

Bonne review.

On ressent bien que tu as aimé ce jeu et que c'est l'un de tes BGE. moai1
Quand j'ai vu le premier screen, j'ai pensé immédiatement au jeu d'aliens que tu as cité, Alien Hominid qui avait une ambiance bien barrée.

Ce dernier jeu a l'air intéressant.
D'après ce que tu disais, le level-design réussit à se varier, tu as parfois des allés retours sur le map pour débloquer des nouveaux lieux. Ce qui donne une certaine cohérence et un cassage d'une simple progression en ligne droite. Un peu comme un Oboro Muramasa, mais peut-être en moins répétitive que ce dernier.

En tout cas, l'ambiance a l'air bien chouette. J'aime bien ces graphismes très "jeux flash" et cela m'a donné envie de dépenser des Microsofts points. moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 25
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Lun 10 Oct - 11:48

Très bonne review, effectivement on sent bien que tu as adoré le jeu.

J'y ai joué une seule fois dans ma vie, à une conf Microsoft avec Fisico prin2 J'avais bien aimé, en coop ça paraissait vraiment fun. Dommage qu'il soit pas sur PC...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Lun 10 Oct - 14:40

Weldar --> Alien Hominid est le jeu dont tu parles. Je l'ai mentionné au début de la review. Il a été fait par les même gars et je te le recommande. Il est vraiment bien, mise à part la difficulté plutôt mal dosée (étant donné qu'on meurt souvent mais qu'on a 30000 vies) et le level design qui laisse un peu à désirer (trop linéaire, trop plat). En tout cas, tu risques de passer des bons moments sur Castle Crashers.

Drake --> Procure toi une 360 ou une PS3, tu peux pas passer à côté de ce hit Boxart du win

Merci pour vos commentaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 25
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Lun 10 Oct - 14:48

En fait j'ai une 360, le problème c'est que je viens d'emménager et que je n'ai pas de télé (et ni la place ni l'argent de toute manière..), donc pas de consoles de salon pour moi en ce moment... JE SUI DSPRR
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS


Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 25
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Lun 10 Oct - 18:08

Castle Crasher best game ever. Tout est dit là.

Plus sérieusement, excellente review. Tu détailles tous les aspects du jeu en donnant bien envie d'y jouer comme il faut, de ce point de vue c'est réussi. Si je dois te reprocher quelque chose, c'est de pas assez insister sur le multi qui est pour moi l'une des composantes essentielle du jeu. Après tout c'est en multi que j'ai découvert ce jeu, à Puymule, un jour de Novembre. Et que ça m'avait drôlement éclaté. Je ne crois pas y avoir joué seul, toujours au moins à deux.

L'ost est sublime ouais. Dommage que t'ait pas fait le jeu un peu plus tôt, Snow World aurait fini dans le top, à coup sur.

_________________
On s'fait un ptit SkullGirls? moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LibreGA



Messages : 827
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 25
Localisation : Devant un écran.

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Lun 10 Oct - 19:42

ta gueule putain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Mar 11 Oct - 1:13

Castle Crashers est vraiment l'un des jeux qui ressuscite le beat em all 2D à l'heure actuel là où le beat em all 3D s'enlise à cause de son cout de production. C'est assez amusant que tu ais fait cette review en même temps que Scott Pilgrim puisque j'ai les deux jeux, chacun très différent et appréciable de manière différente.

J'ai du mal à voir Castle Crasher en solo par contre. Si je devais émettre une critique, c'est l'humour qui parfois me semble vraiment trop premier degré. Avoir un cerf qui avance en se chiant dessus, j'aime pas, ça ne me fait pas rire. Disons qu'une fois ça va, mais au bout de la troisième ça a commencé à bien me gonfler. Dommage, car la course poursuite dans ce même niveau est absolument fabuleuse!
L'atmosphère "flash" n'est pas non plus ce que je préfère, cependant je pardonne grâce aux expressions du visage des créatures nous attaquant et de leurs animations fabuleuses!

Car oui, niveau diversité, ça balance dur et j'ai beaucoup aimé aussi les petites scénette scénaristique qui n'a pas besoin de la moindre parole pour expliquer ce qu'il faut au joueur... Et j'adore ce type de chose.

Malgré tout, j'ai peut être été moins à fond que toi sur le jeu puisque je trouve malgré tout le jeu fort répétitif. (Même si ça, c'est un peu la marque de fabrique du beat em all 2D) Une autre raison pour lequel je ne joue à ce jeu qu'en multi!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Mar 11 Oct - 1:39

Drake --> Seume !

Ice --> J'avoue que j'ai pas mal écrit sur le jeu, je m'attendais à beaucoup moins. Faut dire aussi que j'ai redécouvert le jeu. Cela m'a permis donc de me remémorer certains aspects que j'avais malheureusement oubliés. Si j'ai pas insisté sur le multi dans cette review et aussi pour celle de Scott Pilgrim c'est tout simplement parce que je joue sans arrêt en solo. Je suis un loup solitaire, je ne supporte pas d'autres joueurs dans un jeu pareil. Mais une petite partie à 4 pour reredécouvrir l'aventure ne me dérangerait pas.

LibreGA --> oui5 Bit Trip Runner 2 sur 360 et Ps3, n'ait pas le seume !

Haha --> J'ai redécouvert les deux jeux en même temps, je me suis donc obligé à faire directement deux reviews. Mes prochaines seront sûrement à nouveau sur des beat'em all qui te sont sûrement inconnus (enfin au moins un). L'humour dépend des fois. C'est vrai que le coup du pipi caca te fais sourire la première fois puis tu restes de marbre. Personnellement, j'ai mis de côté cet aspect pour profiter du reste. Et sérieusement, le passage dans le château du grand frère du chevalier noir est juste magnifique. Voir les photos banales de famille accrochées sur les murs alors que l'un d'eux est mort, ça m'a rendu à la limite mélancolique. Mais, je te suis tout à fait compréhensif même si je suis heureusement pas dans ton cas. Par contre, répétitif, ouai, c'est vrai, mais pas autant que ça. Je varie ma façon de jouer, full magie, combo aérien, utilisation d'armes, attaques au sol etc... Après, j'avoue que j'ai été vacciné contre la répétitivité dans les beat'em all.

En tout cas, merci pour vos commentaires.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Mar 11 Oct - 2:08

Ah mais y'a un truc que j'accorde tout à fait à Castle Crasher, c'est le soin apporté aux détails. J'ai été tout aussi sensible que toi à la réapparition de différents personnages.
D'ailleurs, rien que le roi qui nous demande d'y aller avec sa posture, ça m'a marqué. Les expressions sont parfaite et le monde est vraiment vivant quoi.

Et puis, les musiques sont tellement grandioses... moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Mar 11 Oct - 15:40

ARC8games a écrit:
Weldar --> Alien Hominid est le jeu dont tu parles. Je l'ai mentionné au début de la review. Il a été fait par les même gars et je te le recommande.

En fait, c'est ce que je disais justement dans mon post : "j'ai pensé immédiatement au jeu d'aliens que tu as cité, Alien Hominid" moai1
Mais t'inquiètes, je prends note pour ce jeu. Il est bien sorti sur NGC, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Objected
bison


Messages : 969
Date d'inscription : 25/12/2010

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Mar 11 Oct - 16:41

@Weldar ouais il est sorti sur NGC et PS2 puis une version HD est sortie je crois sur 360/PS3

Castle Crashers c'est un excellent jeu qui reçu une excellent review écrite par un excellent man kuso7

Le parti pris graphique cartoon/flash j'y adhère totalement et ce depuis les premiers jeux flashs de Tom Fulp sur newsground.

Je m'y éclate autant en multi qu'en solo tellement l'ambiance, la musique, le décor me portent. L'humour perso je l'ai pas trouvé si pipi caca que ça, même si en soi, ce genre d'humour me fait rire. Chais pas quand par exemple dans la forêt tu entends des cris et des tremblements qui semblent venir d'un boss atroce, que là un ours surgit des bois, tu penses que c'est lui le boss mais non les bruits se refont entendre et l'ours pris de peur se cache dans les buissons, c'est génial à chaque fois quoi (passons le fait que les bordures des buissons deviennent marron) ou le match de beach volley dans le desert sérieux, ça permet en plus de varier le gameplay. Et puis bon je comprends difficilement comment une blague qui ne te fait pas rire peut finir pas te faire chier, chais pas faut juste la zapper quoi, c'est pas marrant c'est pas marrant on va pas s'éterniser dessus ou s'en agacer.
Le soin du détail m'a aussi beaucoup fasciné mais j'ai plus été touché par les références directes comme le niveau dans la navette spatiale contre le héros de Alien Hominid.

Le dernier niveau est absolument dantesque mais je vais pas le spoiler outre mesure.

D'ailleurs en 2009 The Behemoth avait annoncé un jeu coop qui avait l'air absolument excellent mais il semble toujours en développement c'est dommage : http://www.battleblocktheater.com/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
thx



Messages : 36
Date d'inscription : 27/09/2011

MessageSujet: Re: Castle Crashers   Mar 11 Oct - 17:37

Avec quand même le boss le plus classe qu'ait connu le monde vidéo-ludique depuis sa naissance.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castle Crashers   Aujourd'hui à 21:09

Revenir en haut Aller en bas
 
Castle Crashers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castle Crashers
» CASTLE CRASHERS
» Castle Crashers
» Castle Crashers[validé]
» Castle Crashers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: