AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The Devils

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gordon Blake



Messages : 179
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 21

MessageSujet: The Devils   Mer 26 Oct - 18:53




The Devils (ou Les Diables) est un film de Ken Russell, sorti en 1971.
Se basant sur des évènements historiques survenus en France dans les années 1630 et connus sous le nom d'Affaire des démons de Loudun , il analyse ces faits d'un point de vue très profondément inspiré par Les Diables de Loudun, étude d'histoire et de psychologie, récit d'Aldous Huxley qui interprète les évènements non pas comme un cas de possession démoniaque mais plutôt comme une machination menée par les puissants (et principalement le cardinal Richelieu) pour évincer Urbain Grandier, personnage central de cette affaire mené au bûcher après des accusations de sorcellerie et de possession à son encontre par les sœurs d'un couvent d'Ursulines et en particulier la mère supérieure, Jeanne des Anges.

Une chose est à noter : ce film n'est assurément pas pour tout le monde. Si on le classera en soit dans la catégorie dramatique, il fait preuve d'un réalisme brutal et est une critique profonde du fanatisme religieux et de la France du XVIIe siècle, il va donc de soit que je doute que les croyants apprécient ce film. Et même si vous êtes agnostique ou athée, il y a un autre facteur qui fait que le film pourrait vous déplaire : il se montre en effet très perturbant et violent, comptant des scènes assez sanglantes ou grotesques qui démontrent une intense horreur physique et un certain érotisme qui flirte avec le blasphème. En raison de ces faits, le film fut censuré un nombre incalculable de fois et banni d'un certain nombre de pays. Même à l'heure actuelle, il est pratiquement introuvable en DVD. Si vous parvenez à supporter cette horreur physique et à apprécier la frénésie grotesque qui se dégage de certaines scènes toutes particulièrement marquantes du film et qui servent délibérément le message du film, très clairement en faveur d'Urbain Grandier, alors vous aurez face à vous l'un des meilleurs films jamais réalisés et l'un des plus méconnus également.


Vous êtes prévenu.

Mais revenons au scénario du film en lui-même. S'il se permet quelques libertés au regard de la vérité historique, il reste néanmoins très fidèle par rapport à la réalité des évènements qui se sont déroulés à Loudun en ces temps troublés.
Nous sommes à l'époque du règne de Louis XIII. Richelieu tente de le manipuler en le convaincant que les murailles de chaque ville de France doivent être détruites pour éviter que des protestants s'y cachent (oui, la corrélation entre les deux m'échappe aussi un peu). Si l'efféminé (et ce n'est pas peu dire) monarque acquiesce, il se refuse néanmoins à toucher aux remparts de la ville de Loudun pour respecter la promesse qu'il avait faite à son gouverneur.


Oui, c'est ça qui dirige la France à cette époque.

Pendant ce temps, à Loudun, ledit gouverneur a été emporté par la peste et le prêtre jésuite Urbain Grandier dispose désormais du contrôle de la cité. Grandier a une certaine fierté et est plutôt débauché mais reste très populaire et apprécié, principalement en regard de son intelligence et de sa beauté. Son manque de scrupules et son goût pour le plaisir de la chair l'amènent à coucher avec des femmes qu'il refuse de fréquenter sitôt qu'elles tombent enceinte mais malgré ces écarts de conduite, il reste un homme éclairé qui tient au bien-être de sa cité et parvient à voir par-delà ses remparts les machinations qui se trament et qui a sa propre vision des choses bien plus éclairée que celle de ses contemporains. Malheureusement pour lui, sa chute est amorcée dès lors que Jeanne des Anges, mère supérieure d'un couvent, déformée et névrosée, s'éprend éperdument de lui au point d'en avoir des fantasmes pratiquement blasphématoires et de faire tout pour l'approcher. Sa désillusion et sa déception lorsque Grandier se mariera secrètement, après avoir réussi à justifier auprès de sa compagne qu'un prêtre catholique se mariant n'avait rien de sacrilège aux yeux de Dieu, et qu'elle l'apprendra, la conduiront vers une folie et une hystérie qui touchera tout le couvent et qui ne pourra que le condamner.


Dans ses fantasmes, Jeanne des Anges voit Grandier comme le Christ.

Dès lors que la folie de Jeanne des Anges et sa déception la mèneront à calomnier Grandier, pourtant innocent, l'horreur véritable commencera et ne fera que croître, grâce à l'arrivée du Père Barré, un exorciste zélé dont les actions semblent n'être que la preuve du plus grand fanatisme religieux qui soit. Ses pseudo-méthodes d'exorcisme violentes, dépravées et barbares, comme l'introduction d'enemas ou le viol, se révèlent en soit inefficaces mais par la force du complot serviront à trouver des preuves grotesques pour condamner le jésuite. Par ironie, les seules personnes à être du côté de Grandier et considérant l'exorcisme de Barré comme grotesque sont un boulanger et un aubergiste. Pourtant, face à cette violence menée par l'exorciste, Grandier fait preuve d'un calme et d'une froideur exemplaires tandis qu'il sera accusé à tort de toutes les ignominies.


Le Père Barré est de loin le personnage le plus inquiétant de tout le film.

A travers l'exemple de la chute d'Urbain Grandier, qui est certainement le plus éloquent que nous ayons, le film dresse la critique très virulente du fanatisme religieux et de ses conséquences mais également des machinations politiques orchestrées par le cardinal Richelieu, véritable responsable de la condamnation à mort du jésuite pour ses propres intérêts, camouflés sous prétexte de sorcellerie et de soi-disante possession démoniaque. La scène du tribunal de l'Inquisition démontre parfaitement tout ceci : Grandier se défend de manière exemplaire et son argumentation, exposée calmement et avec raison, n'a pas la moindre faute mais face aux critiques violentes et infondées des alliés de Richelieu il se retrouve condamné à la torture et à la mort.


Le Ku Klux Klan a déjà décidé du sort de Grandier.

Au final, je ne saurais que vous conseiller de voir ce film que j'ai découvert par pur hasard.
Vous l'adorerez ; vous le détesterez ; mais il ne vous laissera pas indifférent.

Et pour finir, voici une vidéo de l'une des scènes les plus marquantes du film :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: The Devils   Mer 26 Oct - 19:13

Le film a l'air délirant (oui j'ai une conception très vaste du délirant), même s'il n'en reste pas moins inquiétant.
J'adore le look du Père Barré comme de Louis XIII, dommage que le film semble introuvable... à moins qu'en streaming.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon Blake



Messages : 179
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: The Devils   Mer 26 Oct - 19:38

Le film est trouvable, j'ai eu l'occasion de le DL en VOSTFR en TVRip et en français en DVDRip.
Par contre, ce qui est bien moins aisément trouvable, c'est une version où aucune scène n'est censurée.
Enfin, si tu veux, je te file un lien pour DL le film.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: The Devils   Mer 26 Oct - 20:01

Ce sera avec plaisirs, je le regarderai un de ces jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturnome
Gros gros beau gosse
Gros gros beau gosse


Messages : 416
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: The Devils   Mer 26 Oct - 21:32


oh monty !

Je ne sais pas si The Devils est si méconnu, après son sci-fi américain Altered States c'est peut-être le film le plus connu de Russell, et très représentatif de ses obsessions et de son style assez flamboyant. Le phénomène de censure qui l'entoure aide même sa réputation prin2
Warner Brothers est récemment devenu très peu enclin à distribuer leurs films en archive (contrairement aux nouvelles sorties), d'ailleurs à chaque fois qu'il manque un très gros titre en DVD, c'est la faute à Warner. The Devils risque de rester en bootleg pendant longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: The Devils   Dim 6 Nov - 22:08

Intéressant. Je n'aurais peut être qu'un reproche à faire à la review... Ben... Tu spoiles la fin quoi... Et c'est jamais cool...

En tout cas tu cites un boulanger et un tavernier ce qui montre qu'il y'a aussi une ambiance un peu plus citadine en plus de tout ces complots politiques. La France du XVIIIe siècle et le fanatisme religieux chrétiens est pas ce qui me semble de plus dur à montrer du doigt tellement tout le monde l'a fait. Limite, c'est un peu passé de mode.

Dessiner Mahomet, c'est plus in.

Et le héros il laisse des femmes enceintes se démerder, quel salaud! moai1

Plus sérieusement, je pense pas que je me prendrais à rechercher sur le net, un jour, la version idéale non censuré de The Devils. Ceci étant dit, ta review était agréable à lire et j'aime toujours lire des articles sur des films.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon Blake



Messages : 179
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: The Devils   Mer 9 Nov - 1:41

Bah le truc en fait c'est la manière dont Russell critique le fanatisme religieux. Le film est vraiment dérangeant en soi, y'a des scènes très perturbantes, celles qui ont censurées notamment (on notera la désacralisation d'une statue du Christ par des nonnes hystériques par exemple, dans la manière qu'on peut imaginer face à une excitation de masse quasiment orgiaque). Également, évidemment il y a une certaine ambiance citadine puisque le combat de Grandier est la survie des remparts de la ville et que le film se déroule au sein de Loudun.

Sinon oui en fait, à un certain moment tu te dis que Grandier c'est un salaud mais par la suite il démontre tellement de charisme et de tempérance que tu lui pardonnes. Et concernant la fin, je tiens à rappeler qu'étant donné le caractère historique du film, avoir spoilé la mort de Grandier c'est un peu comme spoiler la Bible en disant que Jésus meurt ou spoiler la Seconde Guerre Mondiale en disant qu'Hitler se suicide. (désolé si j'ai spoil quelqu'un à ce sujet) Mais je comprends ton point de vue vu que l'Affaire des Démons de Loudun n'est pas exactement l'évènement historique le plus connu de France. Mais connaître le dénouement ne gêne en rien le fait d'apprécier le fim, pas d'inquiétude à avoir à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: The Devils   Mer 9 Nov - 1:47

Trop pas, Jésus meurt pas à la fin déjà. Il pown tout le monde avec sa matéria Phoenix équipé.
Et Hitler est toujours dans sa capsule temporelle, il se réveillera aux prochaines élections allemandes, si si.

Plus sérieusement, le film a l'air d'être un amas de scène "choquante" qui font leur effet mais je suis pas sûr d'y être sensible.
Enfin, si je vois "The Devils" dans le DD Externe d'un pôte, je le prendrais moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturnome
Gros gros beau gosse
Gros gros beau gosse


Messages : 416
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: The Devils   Sam 12 Nov - 22:00

Les cochons volent, l'enfer a gelé, les poules ont des dents : La BFI a persuadé Warner de mettre la main sur The Devils. C'est une nouvelle assez incroyable. Ne serait-ce que parce que Warner Brothers a confié un film un de ses films à une autre compagnie (ce qu'elle n'avait jamais fait encore en ses 90 ans d'existence, la seule de toutes les grosses compagnies de cinéma), mais tout simplement parce que cela fait des siècles que l'on attendait un évènement de ce genre pour The Devils.
Selon les infos que j'ai d'un forum où des gens de la British Film Institute postent (hop, y a aussi les nombreux suppléments en exclu), c'est une copie de l'édition britannique de 1971. Donc sans coupures, à l'exception d'une scène retirée avant la sortie du film (Le «viol du christ») et quelques secondes ailleurs. En gros, le film tel qu'il est sorti..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanedo
Pascal the dog is here


Messages : 1239
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 24
Localisation : Tsukodo-Cho

MessageSujet: Re: The Devils   Lun 28 Nov - 21:25

Ken Russel est mort hier après-midi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturnome
Gros gros beau gosse
Gros gros beau gosse


Messages : 416
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: The Devils   Mar 29 Nov - 1:16

'tain, cette suite d'évènements. R.I.P.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: The Devils   Ven 10 Fév - 18:30

Topic intéressant sur un film fort étrange. Comme l'a dit Haga, c'est dommage que tu spoiles la fin. Je vais essayer de me dégotter le film pour me taper une petite barre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Erfëa



Messages : 52
Date d'inscription : 24/12/2010

MessageSujet: Re: The Devils   Mar 20 Mar - 11:52

Si quelqu'un sait où je peux le trouver je prends, c'est une review intéressante (et en plus que ce soit "inspiré" par Aldous Huxley ne peut que m'intéresser davantage), et le thème est intéressant.
Dans le genre "crimes ignobles dans la France profonde" il y a aussi Mangez le si vous voulez de Jean Teulé qui raconte comment un type s'est fait torturer et dévorer par ses concitoyens en 1870 car il avait été confondu avec un Prussien (Ca a aussi donné lieu à un livre d'histoire intitulé Le village des cannibales par Alain Corbin). Enfin là c'est différent car les hystériques finiront pour la plupart condamnés à mort ahdé"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturnome
Gros gros beau gosse
Gros gros beau gosse


Messages : 416
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: The Devils   Mar 20 Mar - 21:28

Ça doit sûrement bouger à ce niveau là puisque le DVD vient tout juste de sortir et l'image est très bonne.

Il y a quelques jours dans le Times sortait un article à propos de la sortie DVD de The Devils par le réalisateur Ken Russell, c'est la toute dernière chose qu'il a écrit avant sa mort. Quelqu'un avait posté l'article sur un forum mais il a été retiré (il n'est disponible sur sur la section payante du Times maintenant facepa1 ). C'est dommage parce que c'était un texte fascinant pour plusieurs raisons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The Devils   

Revenir en haut Aller en bas
 
The Devils
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Devils
» [FRAG] "Chaos Style" par Devils & Master
» Petite question sur le devil diablos
» Black Devil Team
» [Bikers] Pack Mongol MC HD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: