AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Saya No Uta

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gordon Blake



Messages : 179
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Saya No Uta   Mar 20 Déc - 22:52

Saya No Uta



Saya no Uta est un visual novel développé par Nitroplus et sorti en 2003, bien qu'il fallut attendre 2009 pour obtenir un patch de traduction non-officiel dans la langue de Shakespeare avant qu'un patch français ne sorte encore plus récemment. Le scénario a été écrit par Gen Urobuchi, principalement connu pour la noirceur de son style et des retournements de situation tragiques. Comme beaucoup de visual novels, il contient des scènes sexuellement explicites et aussi mais surtout bien de l'horreur et de la violence, ce qui fait qu'il ne devrait être joué que par un public averti.


Saya no Uta est principalement une histoire d'amour.

Fuminori Sakisaka est un jeune étudiant en médecine pour lequel tout allait bien ... jusqu'à ce qu'un accident de voiture lui coûte la vie de ses deux parents et ne le place dans un état si grave et si proche de la mort que son seul salut fut dû à une opération de chirurgie cérébrale utilisant des méthodes encore expérimentales. En conséquence de quoi il est désormais sain et sauf ... mais ses sens sont tout à fait altérés. A la place de ses anciens amis, il voit des amas de chairs grotesques et purulents s'exprimant grâce à des voix distordues et inhumaines et le monde n'est plus pour lui qu'un amas de débris organiques sanglants et dégoûtants. L'unique chose qui l'empêche de perdre la raison ou de mettre fin à ses jours est une fille du nom de Saya, qui est la seule personne qu'il parvient à percevoir comme humaine. Néanmoins, puisqu'il perçoit les humains comme des créatures inhumaines, qu'est réellement Saya ?


Une scène banale dans une buvette.

Saya no Uta alterne entre les scènes où l'on voit les choses du point de vue altéré de Fuminori et celles où ses amis tentent de comprendre pourquoi ils semblent lui inspirer du dégoût et les raisons de son comportement si étrange depuis son accident. En effet, Fuminori en vient à rapidement se couper de ce monde qui le dégoûte au sens le plus littéral pour sombrer dans la misanthropie et se replie sur lui-même avec l'appui de Saya. Deux mondes fondamentalement différents se créent, l'un cherchant à interagir avec l'autre. Conscients de leur condition et du fait qu'ils se sentent mutuellement rejetés du monde, ils aspirent à vivre leur amour loin de la réalité extérieure, si l'on ne faisait pas cas des anciens amis de Fuminori qui tentent inconsciemment d'interférer. Il n'y a pas d'intervention du joueur outre que par deux choix décisifs à deux moments précis du jeu, qui déterminent au final trois fins très différentes mais toutes très intéressantes, dont une est même absolument splendide.


Fuminori n'y va pas de main morte avec ce qu'il perçoit désormais comme des créatures hideuses.

A travers ce qui ressemble à bien des égards à un conte très sombre mais cependant d'une remarquable beauté, à travers ces oppositions entre un amour tendre et une redoutable violence, entre le monde des gens restés normaux et celui que se crée Fuminori pour continuer à vivre sans sombrer dans la folie, le jeu ne prend à aucun moment clairement position, pour qui que ce soit. Tout est non-manichéen : malgré les profondes évolutions de chaque personnage, ils ont chacun leurs raisons d'agir, qu'elles soient comprises ou non. A travers ces évolutions, on nous livre une vision de la noirceur et de la folie de l'Homme mais aussi de la beauté d'un amour véritable qui transcende les apparences et détruit les barrières des normes de la société.


Qu'importe ce qu'elle peut vraiment être : voilà la forme qu'arbore son âme.

En effet, à travers une narration d'un style absolument remarquable qui sert un scénario dont l'écriture est excellente grâce aux talents de Gen Urobuchi, et grâce à une ambiance aussi bien visuelle que sonore servie des plus grands soins, que l'on passe de l'horreur à la violence, on en arrive à la beauté des sentiments et de l'amour. Amour qui démontre un plaidoyer pour la tolérance face à la vision de l'Autre afin de servir un amour véritable, que les apparences physiques condamnent. Peu importe l'apparence extérieure : seule compte la réalité, le véritable cœur, c'est là le message de Saya no Uta. Toute la force du titre réside dans le fait de faire passer des émotions aussi pures à travers l'emploi d'une bonne dose d'horreur et de violence que mène une narration et une ambiance lovecraftiennes et sombres.


Tous ces ouvrages ont bien sûr été écrits par Abdul Al-Hazred.

Enfin, grand classique (peut-être hélas) des visual novels même non catégorisables comme des eroges : les scènes de sexe. Saya no Uta ne fait pas exception sur ce point tout comme il fait preuve d'une forte horreur psychologique et physique, mais contrairement à bien des eroges où le sexe n'est là qu'en forme de fanservice plus poussée pour attirer une plus vaste clientèle guidée par ses instincts lubriques, les scènes sexuellement explicites de Saya no Uta s'inscrivent bien dans la narration et ont même une certaine importance d'un point de vue scénaristique, bien qu'elles soient assez rares, peu nombreuses et censurées.


Note à moi-même : Ne jamais aller manger chez Fuminori.

Au final, Saya no Uta a été pour moi une expérience inoubliable. Semblable en certains points à La Métamorphose de Kafka tout en se basant essentiellement sur le thème de l'amour qui est absent de l’œuvre de Kafka, il s'agit d'un visual novel profond, riche et extrêmement intéressant. Ne durant qu'environ cinq heures, je vous recommanderais de faire le jeu d'une seule traite afin d'avoir la meilleure expérience possible. Si vous ne deviez faire qu'un visual novel, je ne pourrais que vous recommander celui-là.


Tutoriel : Comment jouer à Saya No Uta dans les meilleures conditions possibles et sans problème ?

1) Pouvoir afficher des caractères.
Tout d'abord, téléchargez achetez le jeu en version japonaise puisque c'est la seule disponible pour le moment bien qu'une traduction anglaise officielle ait été annoncée il y a quelques mois déjà.

Si vous êtes sous Windows XP : Si vous êtes familier avec les visual novels, vous savez qu'il vous faut le pack de langues d'Asie de l'est, qui contient les fichiers nécessaires à votre ordinateur pour lire les caractères de langues telles que le chinois, le coréen et bien évidemment, le japonais. Si vous en êtes déjà capable, passez au deuxième point ci-dessous. Sinon, pour vous épargner l'ignoble recherche de ce pack qui est absolument indispensable (sinon vous n'aurez pas le moindre caractère apparaissant à l'écran, tout simplement, même après application d'un patch de traduction), je vous ai fait une archive sur MegaUpload le contenant. A la demande ou en cas de lien mort, je peux l'upload sur un autre site si nécessaire, car il semblerait que le téléchargement d'un tel pack soit illégal puisque vous devez l'installer avec le CD Windows, normalement. En ce qui me concerne, j'ai 'égaré' ce CD et j'ai donc dû mener de pénibles recherches dont je vous apporte le fruit. Si vous êtes dans le même cas que moi ou avez tout simplement la flemme de retrouver votre CD, téléchargez l'archive suivante :

http://www.megaupload.com/?d=DIDGSIFM

Extrayez-la puis allez dans >Démarrer, >Panneau de configuration, >Options régionales et linguistiques, >Langues et cochez "Installer les fichiers pour les langues d'Extrême Orient". On vous parlera ensuite de mettre votre CD Windows dans votre lecteur CD pour installer ces fichiers puis d'ouvrir ce répertoire. Riez au nez de ces directives en ouvrant à la place votre dossier extrait autre part et contemplez votre victoire. Vous êtes désormais doué de la capacité de lire les caractères chinois, coréens et japonais, bien que cela ne vous avance pas au final à grand chose à moins que vous sachiez les lire. Passez au 2).

Sinon : Si vous êtes sur Vista ou Seven ou n'importe quel autre OS, j'ignore ce que vous devez faire. Tentez le seppuku ou une recherche sur Google.



2) Traduire les caractères en un langage plus compréhensible. En effet, c'est bien joli d'avoir désormais des caractères japonais dans le jeu, mais ce n'est pas très utile si vous n'y comprenez rien. En réalité, ça ne sert à rien, dans ce cas.

Il vous faut donc un patch de traduction. Là, deux choix, selon vos goûts :

A) L'anglais. Langue de Shakespeare, c'est dans cette langue que le premier patch a été traduit. Néanmoins, comme la narration est très littéraire et n'est pas un anglais vraiment simple, à moins d'être capable de lire sans problème des romans en anglais, je ne vous le recommande pas. Si vous y tenez tout de même :

Saya no Uta en anglais
(notez qu'on peut aussi y télécharger le jeu en japonais, mais chut)

B) Le français. J'ignore si ce patch est une traduction du japonais vers le français ou bien du patch anglais en français mais la traduction est d'excellente facture.

Pour le télécharger, c'est ici : Saya no Uta en français, par nnuuu


Dans tous les cas : Une fois votre beau patch téléchargé, copiez les fichiers se trouvant dans ce dossier et remplacez les fichiers du dossier originel du jeu en japonais. Pour jouer sur votre version patchée, cliquez sur "saya.exe" (celui que vous avez copié et avec lequel vous avez remplacé l'ancien) et non pas sur l'icône du jeu sur votre bureau si vous l'avez installée, car cette icône redirige vers la version non patchée. Voilà, bon jeu.


Dernière édition par Gordon Blake le Mer 21 Déc - 21:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Mer 21 Déc - 19:46

Bon, alors au niveau de l'écriture, ta review est encore à mettre dans le haut du panier, tout y est décrit, précis avec tout ce que tu as pu aimer. On retrouve l'accroche qui fait que l'on s'y mettrait franchement bien.
En revanche, tu as moins axé ta review sur le "pourquoi il faut y jouer même si il y'a trois/quatres scènes de cul dedans seulement", ce qui fait qu'on se tape deux screenshots sur une loli en action et euh... Sortis de son contexte... Ben ça repousse plus qu'autre chose. moai1

Et puis, bien plus de spoil que d'habitude!(Je met en spoiler pour ceux qui ont pas tilté)
Spoiler:
 

Dans une review normal, le choix des screenshots est important mais boarf, ça va.
Dans un jeu rated 18+ comme ça dans lequel tu sais que le public (et pas forcément celui du forum, celui qui visite le site aussi!) est pas forcément pour jouer à des eroges, fussent-ils des chefs d'oeuvre narratif ou non, c'est vraiment un très gros défaut à mon sens.

C'est d'autant plus dommage que si on se tient juste au niveau du texte, y'a rien à dire c'est parfait.

En tout cas Saya No Uta euuuuuh... Ca me fait tellement bizarre de lire un VN en français que je me demande si je vais pas faire la version anglaise...
Le livre a un avantage certain : Il ne dure que 5 heures...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon Blake



Messages : 179
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Mer 21 Déc - 22:03

Petite objection : ce que tu as cru considérer comme un spoiler est faux, j'ai dû m'exprimer d'une manière qui a pu te laisser interpréter cela comme ça mais il n'y a pas ce genre de spoiler. Fuminori voit simplement les choses d'une manière différente, ses sens sont altérés.

Concernant les screenshots, même si je trouve étrange de s'offusquer pour si peu compte tenu de l'omniprésence d'une dépravation bien plus grande au sein d'un grand nombre de médias, je comprends ton point de vue et ai changé ceux qui pouvaient 'repousser' les éventuels intéressés. Il s'avérait simplement que le texte plus que l'image soulignait davantage mon propos qu'aucun autre screenshot, mais soit.

J'ai moins axé cette review sur "pourquoi il faut y jouer malgré la présence du sexe" car le sexe est tout simplement bien moins présent dans Saya no Uta que dans Divi-Dead et qu'à l'inverse de ce dernier, il a une certaine importance d'un point de vue narratif et scénaristique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks


Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Mer 21 Déc - 22:34

omg mai pourquoi retirer ces screens ?! D'accord, c'est "suggestif", mais euh c'est loin d'être un vulgaire CG de H-gale alimentaire quoi, c'est vraiment bien dessiné. Honnêtement, voir des scènes plus-ou-moins explicites BIEN produites dans un eroge, je considère que c'est un grand plus quoi... Non seulement d'un point de vue esthétique, mais aussi scénaristique (qui a dit que le sexe ne pouvait pas y avoir une importance narrative ?). Puis, j'ai envie de dire que ça sert à rien de "cacher" à un "potentiel intéressé" que le jeu contient des scènes hentai quoi, il va quand même le comprendre de toute façon...

N'empêche, bonne review quand même, ce jeu m'intéresse énormément, et je pense que je le ferai d'ici pas trop longtemps en fait. C'est aussi cool que tu expliques comment faire tourner le jeu, parce de ce que j'ai vu, faire tourner une fantrad de visual novel ça peut parfois être la misère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Mer 21 Déc - 23:42

Je sais que tu as un avis un peu particulier sur la question Iwant, mais une scène de sexe ce n'est PAS une scène banale. Montrer une telle image alors que les eroges ont une réputation plutôt mauvaise n'est pas ce qu'il y'a de mieux selon moi.

Le fait que les scènes de sexe aient une véritable signification dans le scénario n'est pas la question. Ca Gordon l'a dit et il y'a aucun problème, c'est plutôt le fait que selon moi, une review ce n'est pas "raconter un jeu" c'est "dire aux autres qu'un jeu est bien".
Dans une review, il y'a la notion "des autres" à mon sens, et je disais que par rapport aux autres, ben euh, ouais, avoir une loli en action c'est pas super attirant dans les faits.

C'est comme si je devais te convaincre qu'un jeu de flipper est bon : je suis persuadé que si tu t'y mettais, tu serais content mais en attendant, dans ma review, va falloir que je brise tout tes a prioris, je te balance tout les trucs cools et que je te fasse oublier un peu que c'est un pinball. Une fois cette étape franchis, on verra si tu aimes ou pas.

Typiquement Divi-dead y'a plus de sexe injustifié mais la review était faite de manière à ce qu'on comprenne que c'était pas qu'un vulgaire jeu de cul. Donc le choix de ne montrer aucune scène hard était parfaitement judicieux. (Tout en montrant des images "sexy" pour bien montrer que le jeu est pas innocent non plus)

Là pour Saya, y'a moins de sexe mais on se retrouve avec deux images qui sous entendrait qu'il y'a que ça dans le jeu. Bien sûr qu'il y'a pas que ça, on a pas mal discuté avec Gordon et je le sais bien. Mais voilà, jouer sur les impressions c'est ce qu'il y'a de mieux car oui, il y'a des premières barrières à casser pour intéresser les gens. Et selon moi les meilleurs reviews sont celles qui intéressent les gens.

Après euuuh... J'ai pas INTERDIT de foutre ces images hein, j'ai juste dit que ça me semblait pas terrible pour le propos du jeu. ><
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 22 Déc - 0:00

Pour avoir vu les screens controversés, je rejoins l'opinion d'Iwant.
Et je tendrais à dire que censurer des images présentant un peu d'érotisme ne permet plus de refléter efficacement le contenu d'un jeu. Les images en question, sans être révoltantes, énonçaient "C'est destiné à un public averti et cela aborde des thèmes particuliers".

Et puis je comprends pas ces réserves sur la sexualité dans les jeux vidéos non plus. Pourquoi est-ce que ça serait un élément à cacher, qui devrait être obligatoirement sublimé par le reste ?

C'est un élément, stoo CODY FUCKING TRAVERS
Revenir en haut Aller en bas
enfolkefiende
erotic enka funk breaks


Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 22 Déc - 0:09

Haganeren a écrit:
ben euh, ouais, avoir une loli en action c'est pas super attirant dans les faits.

Ça c'est toi qui le dit. génial1

Plus sérieusement, ça repousse pas forcément le joueur de voir ce genre de screen quoi... Moi, au contraire, j'ai été surpris de l'apparente qualité de leur prod', donc c'était même carrément un plus. Puis, le mec qui lance Saya no Uta, il va quand même avoir affaire à ces scènes, ce serait au final incohérent de lui donner un aperçu tronqué du jeu quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanedo
Pascal the dog is here


Messages : 1239
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 24
Localisation : Tsukodo-Cho

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 22 Déc - 0:15

Perso je m'en branle (HOHOHO) mais je comprends l'avis d'Haga : premièrement on est sur un site tout public, les gens ont ptet pas forcement envie de trouver du porn, deuxio, c'est concernant le spoil, on pourra dire tout ce qu'on voudra, le sexe reste un part du genre...et t'as pas forcement envie de connaitre directement le type exact de scène tout comme l'OST d'un jeu composé par Zuntata ou un bon scenar, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks


Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 22 Déc - 0:21

C'était des screens tous publics, même pas hentai, juste suggestifs. Les screens de Divi-Dead sont largement plus trauma, je trouve (et c'est bien évidemment pas un mal hein). Et c'était juste deux screens, dont un seul semblait vraiment avoir été pris lors d'une scène vraiment importante, donc pas de quoi te spoiler plus que deux lignes de scénario ou un extrait de tente secondes d'une track de l'OST quoi. les screens ça doit quand même te donner un aperçu de ce que tu vas rencontrer quoi.

Au pire, y a qu'à foutre les screens concernés en spoiler, non ? prin2 "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 22 Déc - 0:22

ATH a écrit:
C'est un élément, stoo CODY FUCKING TRAVERS

C'est justement là dessus sur lequel je ne suis pas d'accord. C'est pas qu'un simple élément puisque tu le dis toi même, il y'a des réserves là dessus. Par conséquent je disais que je trouvais que c'était mieux de ne pas les foutre en gros plan souligné en gras "YOUHOU C'EST LA!" pour attirer les gens qui ont des réserves dessus... Parce que là typiquement ils seront là "ouais mais non je joue pas à ça, regarde". ils vaut mieux bien un contraire donner des images plus suggestive pour bien montrer que cet élément est présent sans pour autant montrer le truc le plus gros à savoir :
Spoiler:
 

De plus c'est pas comme si on donnait un aperçu tronqué du jeu non plus puisque c'est dit dans le texte qu'il y'en a.
Au contraire, au vu des discussions avec Gordon, j'avais même l'impression qu'il y'avait TROP d'image comme ça par rapport à leur quantité dans le jeu ce qui donnait la fausse impression qu'il n'y avait que ça. (Vous me direz que si on lit, on se rend compte que non mais tout est une question de première impression)

Le principe de la review est de donner envie de jouer au jeu, en lisant la review, on a tout les éléments, en regardant les screenshots on va se sentir ou non attiré. Et je pense qu'une bonne review est celle qui est faite de manière un maximum de monde. Vous qui n'avez manifestement aucun problème avec ce type d'image, vous auriez été attiré de toute façon. Reste les autres.

Et encore une fois, c'était PAS une interdiction hein...

Foutre les screens en spoiler est tout à fait inutile. Les images sont pas assez hentai pour ça. Je disais juste le meilleurs moyen pour attirer un max de monde par rapport à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 22 Déc - 13:20

Ouais mais mec c'est comme faire la publicité d'un Tarantino et ne pas montrer qu'il y a des bouts de cerveau qui volent parce que des gens ont des réserves concernant la violence CODY FUCKING TRAVERS
Revenir en haut Aller en bas
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 22 Déc - 14:29

Si, et à la place tu mets une image dérangeante qui montre bien que c'est quelque chose de particulier et tu réserves le best : les bouts de cerveau qui vole pour la visualisation.

En plus, le sexe est, tu l'as dit toi même, beaucoup plus soumis à des réserves que la violence ou le coté ultra dérangeant.
Typiquement dans notre forum, tu peux y aller à fond, dans un autre avec des personnes supportant moins ce coté, ben je te conseille ce que je t'ai dit plus haut.

Y'a un coté "montre pas le meilleurs malheureux, c'est trop bête" et un coté "ton public est comme ça, adoucis les angles pour les faire venir et peut être apprécier ce que tu présentes" quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Saya No Uta   Ven 23 Déc - 16:31

Spoiler:
 

Bon comme je voulais pas juste troller pour le plaisir de troller j'ai lu ta review et même si j'y jouerais pas - ou en tout cas avant très longtemps - je l'ai trouvée super bien rédigée et le jeu ça fait assez longtemps qu'il m'intéresse.

A l'époque ou j'étais encore une grosse merde (il y a deux ans) je me souviens avoir fait un eroge du nom de Yume Miru Kusuri, contrairement à Saya no Uta c'était vraiment un truc dans un délire sexuel avant tout, mais la mise en scène et la narration était tout de même de qualité et faisait qu'on s'attachait assez facilement aux persos, ce qui donnait un coté très malsain et chelou ou j'avais finis par avoir l'impression d'être un putain de gros otaku. Et justement moi je trouve que en dehors de l'aspect branlette qui est certes très appréciable les scènes de sexe ajoutent vraiment quelque chose pour peu qu'on s'investisse dans les personnages, le fait qu'il n'y ait plus aucune intimité à partager et que rien ne soit laissé au fantasme et a l'imagination sur les persos rend l'attachement vraiment différent d'une série normale. Ils devraient faire pareil avec le porn. D'ailleurs la je parle de l'intérêt d'une scène de sexe au sein d'une narration, mais a contrario je trouve qu'une narration a énormément d'intéret dans le cadre d'une scène de sexe et que c'est mille fois plus excitant de fap devant un scénario ficelé (qui ne SERT pas les scenes suggestives) que devant Mrs Johnson attend son plombier pour se faire ken. Mais c'est un autre sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS


Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Ven 6 Jan - 20:30

Croyez le ou non, j'ignorais jusqu'à il y a encore peu que les VN étaient placés dans culture. Il a fallu que je vois un dernier message de Val pour que je clique dessus et arrive ici. Et après avoir vu "VN, patch français, 5h" mais surtout "Néanmoins, puisqu'il perçoit les humains comme des créatures inhumaines, qu'est réellement Saya ?"
C'est vraiment cette seule putain de phrase qui m'a lancé dans ce VN. prin2 "

Cela dit, je ne regrette absolument pas. Ho non, loin de là! J'ai apprécié de bout en bout, avec, je puis confirmer, un patch français d'excellente facture. Un character design sympa et une ost assez géniale, j'ai trouvé. Je l'ai d'ailleurs déjà téléchargé. Même si je pense pas l'écouter tout de suite.

M'enfin, malgré les quelques questions que je me pose toujours (notamment certaines choses vis à vis de Fuminori), l'histoire répond globalement à toute les questions. Surtout, le fait de n'avoir que 3 fins alternatives et de ne rien manquer des diverses possibilités permet de couvrir la chose de façon vraiment large. Gros plus je trouve.

Par ailleurs, maintenant que je l'ai terminé, je réalise à quel point ta review est excellente, elle aussi. Tu en dis juste assez pour donner maladivement envie à un curieux dans mon genre. Juste assez pour dévoiler ce qui doit l'être et laisser dans l'ombre ce qu'on apprends nous même plus tard. Y'a que quelque petits détails que je trouve dommage. La convenance semble vouloir que je les mette en spoiler, ou Haga s'en chargera pour moi, après m'avoir maudit.
Spoiler:
 
Euh, je me demandais un dernier truc, c'était quoi déjà... Merde, ça m'échappe u_u Bon tant pis, si ça me revient, il sera toujours temps de faire un faux édit.

_________________
On s'fait un ptit SkullGirls? moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gordon Blake



Messages : 179
Date d'inscription : 31/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 12 Jan - 20:01

Ah, j'avais pas vu ton message jusqu'à maintenant donc je vais y répondre avec un peu de retard.
Déjà, merci pour le commentaire et je suis bien content de voir que Saya No Uta t'a plu, Ice.

Concernant tes interrogations,

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS


Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Saya No Uta   Jeu 12 Jan - 20:59

Surveille les sujets x)

Spoiler:
 

_________________
On s'fait un ptit SkullGirls? moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Saya No Uta   

Revenir en haut Aller en bas
 
Saya No Uta
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bon anniversaire Super Saya ;)
» Saya No Uta
» Bon Anniversaire Hot ^^
» InazuMag Forum Numéro 1
» BBCP - Locktest 1 (06>12/08/12) : Système, changement, movelist, nouveaux persos.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: