AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 26
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku   Dim 1 Jan - 17:57

Quoi de mieux pour bien commencer l’année qu’un petit article culture ? Ceux qui suivent de près comme moi l’actualité de la japanimation savent que les animes de l’hiver ne sont qu’à quelques jours de leur sortie, tandis que ceux d’automne (du moins, les séries courtes, c’est-à-dire de 12 ou 13 épisodes typiquement) viennent de s’achever. Eh bien ce sont deux représentants de cette catégorie que je m’en vais pour présenter. On est partis !

Boku wa Tomodachi ga Sukunai



Alors je sais, à première vue, l’affiche paraît terriblement clichée, et le contexte dans lequel se situe cet anime ne l’est pas moins. En effet, l’histoire se déroule dans un lycée, où arrive un étudiant transféré, Hasegawa Kodaka. Celui-ci, de par ses cheveux décolorés mais naturels, et son premier jour de classe pour le moins mouvementé, ne va pas très bien s’intégrer et va être catalogué en tant que délinquant, sans préavis. Son année scolaire démarre donc dans la morosité et la solitude, jusqu’au jour où, en entrant dans sa salle de classe, il aperçoit une de ses camarades, Mikazuki Yozora, qui d’ordinaire paraît renfermée et toujours de mauvaise humeur, qui semble parler avec enthousiasme à quelqu’un alors qu’elle est seule dans la classe. Etrange… serait-elle capable de voir des fantômes, de communiquer avec des êtres venus de l’au-delà… ? Eh bien, pas du tout ! moai1

Non, la demoiselle n’a en fait aucun ami, et parle donc à une amie imaginaire (concept qu’elle baptise d’ailleurs air friend, par analogie avec le air guitar). Après une discussion avec Kodaka, elle décide de fonder un club, le Club des Voisins, dont le but est de rencontrer des gens afin de se faire des amis. Cela va sans dire, elle part du fait que Kodaka est un membre à part entière, et ce sans lui demander son avis. A peine le club est-il formé qu’une personne se présente dans le but de le joindre. Problème : il s’agit de Kashiwazaki Sena, fille du directeur de l’école et accessoirement la personne la plus populaire du lycée, que Yozora déteste cordialement…


Il était pourtant parti avec de bonnes intentions, le bougre...


Voilà, les bases sont posées, et c’est sur ce scénario que Boku wa Tomodachi ga Sukunai va nous emmener pour une promenade de 12 épisodes. Bien évidemment, de nouveaux membres viendront joindre le club (membres féminins pour la plupart), avec des personnalités différentes quoique tout de même stéréotypées. La première chose qui m’a frappée lorsque j’ai vu pour la première fois cet anime, c’est son identité visuelle. Je trouve le style graphique particulièrement réussi, et bien caractéristique, ce qui donne un charme indéniable aux personnages. L’anime a bien sûr un côté « harem », et chacun aura sa petite chouchoute parmi les figurantes (moi, c’est Rika… eh oui Haga moai1).



Yozora, fondatrice du Club des Voisins, et tortionnaire à ses (nombreuses) heures perdues


Boku wa Tomodachi ga Sukunai est avant tout un slice of life comique, légèrement mâtiné de romantisme. Le scénario joue beaucoup sur le fait que tous les membres du club sont des vrais incapables en termes d’amitié, et vont participer à bon nombre d’activités qui se font « entre amis » afin d’être capable ensuite de les reproduire avec d’autres gens. Rien n’est oublié, ainsi vous aurez droit à la piscine, la mer, le karaoké, feux d’artifice en Yukata, etc… Des situations classiques donc pour un slice of life, mais qui sont vraiment bien dynamisées par les personnages, notamment par Sena et Yozora, dont la rivalité sera le moteur de bien des moments comiques de l’anime. Les autres personnages, plus secondaires, auraient peut-être gagné à être un peu plus développés, car parfois on sent tout de même qu’ils sont là pour faire nombre, et c’est un peu dommage. Cela dit, même si rien n’est confirmé officiellement, je trouve personnellement qu’il y a de place pour une saison 2, donc wait and see…

Spoiler:
 

Bref, vous l’aurez compris, Boku wa Tomodachi ga Sukunai est un anime comique, un peu ecchi sur les bords, et qui m’a vraiment beaucoup plu, pour l’histoire en général, qui laisse la place à quelques moment émouvants, et qui sont plutôt bien placés, pour le style graphique vraiment magnifique à mon sens, et tout simplement j’ai bien rigolé en le matant, et j’ai eu plaisir à remarquer des petits clins d’œil à d’autres animes que j’affectionne, à savoir Suzumiya Haruhi no Yuutsu et Ore no Imouto ga Konna ni Kawaii Wake ga Nai. Je ne peux donc que vous conseiller d’y jeter un coup d’œil, d’autant plus que l’opening et l’ending sont vraiment réussis, et les chansons sont entraînantes.

Team (VOSTA) : Kanjouteki


Kimi to Boku

Maintenant, pour ceux qui vomissent leurs Chocapic dès qu’ils voient un harem, ou tout simplement une fille avec un bonnet complètement abusé pour une soi-disant Japonaise, je leur ai préparé une raison de lire cet article. Cette raison, c’est Kimi to Boku.


Pour ce qui est du scénario, ça va être beaucoup plus court qu’avec l’anime précédent, pour la simple et bonne raison que Kimi to Boku est un slice of life pur et dur, et donc que la narration y est pratiquement absente. On suit juste le quotidien de cinq lycéens (quatre au début), au cours de leur routine écolière. Oui, des lycéens, et pas des lycéennes, pour une fois. Au casting, nous avons : les deux frères jumeaux, Yuki et Yuta, toujours (trop) blasés ; Kaname, le délégué de classe aux lunettes toujours (trop) sérieux ; Shun, le gars à la tête de fille, toujours (trop) gentil ; et Chizuru, le petit blond toujours (trop) excentrique.


On aura souvent droit à des flashbacks en maternelle

D’un point de vue graphique, rien à voir avec Boku wa Tomodachi ga Sukunai. Ici, le style est plutôt « à l’ancienne », ce qui ne l’empêche pas d’avoir son charme et de coller plutôt bien à l’ambiance générale. En effet, autant le dire tout de suite, si certains moments de Kimi to Boku sont drôles, il s’agit principalement d’un anime vraiment zen, où il ne se passera jamais vraiment grand-chose. Par zen, je veux dire en fait que cet anime est apaisant. On regarde un épisode, et on se sent décontracté, on a eu nos vingt minutes de fraîcheur dans la semaine, et on est content. Attention, cela ne veut pas dire non plus que Kimi to Boku n’a aucune qualité ni originalité ! Les personnages sont vraiment attachants (plus que dans Boku wa Tomodachi à mon sens), et ils développent des relations parfois plus profondes qu’il n’y paraît au premier abord, dont certaines restent en suspens, ce qui laisse de la place pour la deuxième saison qui est prévue pour le printemps prochain.


Toute la fougue de la jeunesse en un screen moai1

En fait, absolument tout dans Kimi to Boku est fait pour accentuer cette sensation de tranquillité et de paix présente tout du long. Que ce soit les musiques de l’opening et de l’ending, celles en cours d’anime, ou le fait que les personnages sont parfois « représentés » par des chats qui traînent dans la cour du lycée, tout est fait pour rendre le spectateur reposé, avec un petit sourire béat sur les lèvres. Je parlais des personnages attachants, et si effectivement ils sont tous développés assez équitablement de ce point de vue, leurs relations ne sont pas dénuées d’humour, et c’est un autre point qui m’a beaucoup plu dans Kimi to Boku. Mention spéciale aux jumeaux Yuki et Yuta, dont les expressions (ou parfois tout simplement le manque d’expression) faciales sont dans certaines occasions vraiment tordantes. Et en cela, Kimi to Boku parvient à un équilibre qui me convient vraiment personnellement : on sourit tout le temps, on ne rit pas souvent, mais quand c’est le cas, c’est vraiment drôle ; même si je conviens que la plupart du temps, il s’agit d’un comique de situation, et de petites phrases sarcastiques lâchées par-ci par-là, ce qui ne plaît peut-être pas à tout le monde.

Pour résumer, Kimi to Boku m’a vraiment séduit, car c’est un anime qui n’a aucune prétention, et qui remplit parfaitement son rôle de slice of life reposant, sans ecchi ni moe, et qui a constitué durant l’automne, comme dirait un certain moai, mon petit rendez-vous du lundi.

Team (VOSTA) : HorribleSubs


J'ai hâte

Voilà, j’espère avoir attiré l’attention de quelques personnes en présentant les deux animes qui pour moi ont été les révélations de cette saison. Objectivement, je dirais que Boku wa Tomodachi ga Sukunai a plus de chances de plaire à un plus grand nombre, de par ses caractéristiques « dans l’air du temps », et un humour qui est tout de même diaboliquement efficace pour qui n’est pas réfractaire au genre. Après, d’un point de vue tout à fait personnel, j’adore les slice of life où il ne se passe absolument rien, où on ne fait que se détendre, et en cela Kimi to Boku a parfaitemet réussi son coup, j’ai donc eu vraiment un coup de cœur pour ce dernier. Après, chacun ses goûts comme dirait l’autre, et j’attends avec impatience les commentaires de gens qui auraient vu l’une (ou les deux, soyons fous !) de ces séries, et également ceux des autres !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku   Lun 2 Jan - 14:29

On en a déjà causé sur MSN mais malgré tout, je me sens bien de redire ce que je pense de ces deux là.

Boku wa Tomodachi ga Sukunai part de quelque chose de sympas, le fait qu'elles aient pas d'ami. Par la suite j'ai plus eu l'impression que les différentes activités soient lié au triangle amoureux entre les deux héroïnes et le héros qu'autre chose. J'aurais préféré les voir se faire mutuellement catapulter dans différents endroits hyper sociable du lycée comme le conseil des élèves ou tout simplement un groupe d'ami qui tourne mal. Bref, apprendre ce qu'est l'amitié pour les nuls quoi. Du coup, elles restent ensemble sans vraiment être amie non plus dans la même salle et c'est finalement un peu le gag du truc.

Les personnages secondaires... Bah perso si si, j'ai pas aimé la fille à lunette, je voyais pas ce qu'elle faisait dans le trio amoureux, elle apportait rien, à part des délires Yaoi. Elle se donne bien du mal par ailleurs, je reproche surtout à l'anime d'avoir aucun garçon à part le héros. Le même setup avec deux trois mecs totalement associables, genre un otaku, un (vrai) délinquant et un monsieur Parfait tellement parfait que personne aime être près de lui, et bien tout aurait été totalement différent au niveau des gags.
Là les interactions auraient été moins gravé dans le marbre et j'aurais bien plus accroché aux différents caractères et aux personnages de façon général.

Là du coup, y'avait les deux héroines, dont la principale, celle qui sortira évidemment avec le héros parce qu'elle a un atout dans la poche qui m'est apparu absolument et totalement antipathique, et c'est pas le petit air triste qu'elle balance de temps à autre qui me fera chnager d'avis et l'autre qui euh... S'en prend tellement plein la gueule et qui est tellement mal parti pour remporter la bataille qu'elle a mon soutient.

Les personnages secondaires en revanche, je les trouve raté, ils ont réussi à déguiser le seul garçon en fille pour qu'on ait vraiment l'impression à 100% d'avoir un harem. Résultat : Il l'ouvre jamais sauf pour faire des trucs de fille. La petite soeur du héros n'a pas apporté grand chose et ses chamailleries avec la nonne sont euh... Ca occupe on va dire. La nonne par contre, j'ai pas bien vu son intérêt si ce n'est l'intéraction avec la petite soeur qui tourne vite en rond... Et euh la fille à lunette euh... Ben tu sais ce que j'en pense. moai1

Bref euh ouais Tomodachi, je l'ai suivi durant cette saison parce que j'aime bien les histoires d'amour de façon général, mais je n'irais pas jusqu'à conseiller celui là personnellement. Après chacun ses gouts et tu nous as fait une bonne review.

Kimi To Boku... Ouais faut accrocher, perso toujours pas vraiment...

Et puis je le classerais pas dans les slices of life, après tout il se passe des choses dans chaque épisode contrairement à un Azumanga Daioh ou un Nichijou. Pour moi il s'agit d'une comédie sentimental/harem pur et dur. Pas le pire ceci dit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 26
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku   Lun 2 Jan - 14:45

Merci pour ton commentaire !

Ouais on avait déjà beaucoup discuté de Tomodachi, et je comprends bien ton point de vue. Moi j'ai vraiment pas été dérangé par le côté harem, je trouve qu'il est plutôt bien assumé, et si comme tu dis il y avait eu d'autres persos masculins (je considère pas que Yukimura en soit un hein... moai1 ) ben ça n'aurait pas été le même anime à mon sens. Enfin tu l'as bien aimé aussi, comme quoi c'est pas rédhibitoire.

Par contre quand tu dis ça :

Haganeren a écrit:
Et puis je le classerais pas dans les slices of life, après tout il se passe des choses dans chaque épisode contrairement à un Azumanga Daioh ou un Nichijou. Pour moi il s'agit d'une comédie sentimental/harem pur et dur. Pas le pire ceci dit...
Faut préciser que tu parles de Tomodachi, parce que juste avant tu mentionnes Kimi to Boku, et mon cerveau a bugué quand il a essayé d'associer "Kimi to Boku" et "harem" prin2

Enfin en tout cas merci d'avoir pris la peine de lire tout ça bien qu'on en ait déjà parlé suffisamment !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku   Lun 2 Jan - 14:48

Drake a écrit:
Faut préciser que tu parles de Tomodachi, parce que juste avant tu mentionnes Kimi to Boku, et mon cerveau a bugué quand il a essayé d'associer "Kimi to Boku" et "harem" prin2

Oui, toujours Tomodachi. >>"

Remarque Kimi To Boku, même si c'est zen, ça reste plus une comédie qu'autre chose à mon sens. Les gags ne sont pas court et les épisodes reposent sur une intrigue qui dure... Bah tout l'épisode. Après, oui, c'est zen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku   Lun 2 Jan - 15:55

Boku wa Tomodachi ga Sukuna m'a l'air très classique, d'une part ses personnages qui partent des délires assez connus (loli, maids, boobies, binoclarde qui fantasme sur des perso yaoi...etc), et l'histoire d'un étudiant qui se retrouve entouré de filles et d'un triangle amoureux dont il finira évidemment avec l’héroïne principale.
Après c'est réducteur peut-être de parler de cet anime juste sur ce point, étant donné que tu parles d'une bonne ambiance et l'héroïne principale m'a l'air sympa.
A voir.

L'autre anime ne m'attire pas tellement, étant donné que c'est slice of life pur et dur comme tu le dis sans véritable trame.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 26
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku   Lun 2 Jan - 20:08

Merci pour ton comm Weldar !

Après pour ce qui est du triangle amoureux, au final c'est pas non plus le sujet principal de l'anime, pour l'instant (en considérant qu'il y ait une deuxième saison), il y a pas vraiment de finalité de ce côté-là... C'est sûr que ça parait assez prévisible cela dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku   Aujourd'hui à 12:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Boku wa Tomodachi ga Sukunai / Kimi to Boku
» Kimi to boku ... (you and I) ♥
» [Manga & Anime] ♦ Uragiri wa Boku no Namae wo Shitteiru
» Kimi ga Nozomu eien ( ou Rumbling Heart en fr) [Anime]
» My Anime Harem ( MAH )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: