AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Killer 7 : Best.game.ever.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Killer 7 : Best.game.ever.   Dim 22 Jan - 16:54



Killer 7 est un des 5 jeux exclusifs à la GameCube de Capcom, même si il sorti aussi sur PS2. Il a été développé par Grasshopper Manufacture Inc ainsi que Shinji Mikami. Etrange à tous les points de vue, il est en quelque sorte un rail shooter/aventure. Dès sa sortie, le jeu a fait polémique. Il faut savoir que c'était à ce moment même que GTA avait reçu des plaintes comme étant trop violent et possédant des scènes sexuelles pouvant atteindre les plus jeunes. C'est ainsi que Killer 7 se retrouva déconseillé aux moins de 18 ans. Ce jeu, aussi loufoque et marginal soit-il, eût une très bonne réception des médias. Il faut dire que ce jeu est unique et ne se rapproche distinctement d'aucun genre. C'est en quelque sorte, un jeu à part et déstabilisant à tous les niveaux.


Voici les premières images de la béta du jeu. Le design était déjà dans l'idée de la version finale.
Good night, child. It's past your bedtime.

Dès l'arrivé au menu c'est la panique. Même si graphiquement celui-ci est simple, le lancement d'une nouvelle partie nous place devant une ombre. Sans vraiment savoir quoi faire, on met le réticule rouge sur elle et on tire. C'est alors qu'elle explose en de nombreuses particules de sang. Puis, une lune aux couleurs étranges s'affiche sous un bruit grondant et oppressant. La première cinématique se lance. Présentation de quelques personnages à la Quentin Tarantino. Mise en scène géniale, graphismes étranges et magnifiques, le ton est donné. Pourtant, même si l'univers est déjà mis en place, le gameplay l'est pas. Même avec les informations du didacticiel on se retrouve perdu. Que faire, pourquoi, où aller ? On arrive tant bien que mal à se frayer un chemin dans ces dédales aux couleurs variées. C'est au bout de la deuxième mission que l'on commence enfin à comprendre les mécanismes de jeu.


Le jeu ne ressemble à aucun autre autant graphiquement qu'au niveau du gameplay.

Killer 7 est un rail shooter où on déplace notre propre héros. Celui-ci est vu à la troisième personne. On avance avec A et on choisit son parcours en pointant une des indications lors d'un carrefour. On peut se retourner avec B. Lorsque l'on entend un rire venant d'un heaven smile. Ceci veut dire qu'il est temps de combattre. On passe alors en vue à la première personne grâce à la gâchette R puis on scanne le périmètre pour rendre visible nos ennemis. Si au début on a le réflexe de vider son chargeur sur l'ennemi, après quelques échecs on change de méthode. Pour tuer un ennemi en un coup, il suffit de tirer sur son point faible. Celui-ci se trouve sur un de ces membres ou dans son cou. Cette méthode est primordiale face à de nombreux ou certains heaven smiles. Au fur et à mesure vous en rencontrerez de toute sorte. Des Speed Smiles, des Mother Smiles, des Osef Smiles, des Giant Smiles etc...


Voici le point faible de ce Heaven Smile. Choisissez votre parcours ou le recoin que vous voulez observer.

I'm not a monster, it's only a mask.

Si le jeu peut paraître linéaire il n'en est rien. Contrairement aux rails shooters de base, le joueur est libre d'aller où bon lui semble. De nombreux allers et retours sont donc à prévoir, surtout que le jeu est truffé d'énigmes en tout genre. Même si celles-ci sont plutôt simples et un peu barbantes à la longues, elles apportent une diversité et nous pousse à fouiller les moindre recoins. Le système se rapproche souvent des énigmes des points and clicks. Heureusement, toutes les indications sont données sur la carte. Ainsi, si vous arrivez à trouver votre position (ce qui est tout sauf chose aisée), vous saurez quel personnage sélectionner et quels objets vous avez oublié. Simple mais agréable, si vous voulez profiter pleinement des énigmes, il suffit de ne pas la regarder. En plus, la plupart des PNJ, qui sont des victimes des Killer 7, vous en diront plus sur le scénario ou vous donneront des indications sur les énigmes. Il y en a même un qui vous donnera carrément la solution en échange de sang. Mais le faire sera sanctionné par une forte humiliation. Tout en vous faisant des doigts d'honneurs, celui-ci vous traitera de loser avant de vous donner la solution ? Personnellement, j'ai trouvé cette aide plutôt bénéfique même si je ne l'utilisais que rarement.


Yoon Hyun vous humiliera comme il le faut. Travis change constamment de T-Shirt et vous en apprendra plus sur le scénario.

Même si elles ne présentent aucun challenge, elles apportent tout de même une variété au gameplay et au déroulement. De plus, les énigmes sont pour la plupart étranges. Elles accompagnent parfaitement l'ambiance glauque, sérieuse, étrange, loufoque, malsaine et absurde de l'ensemble. Par exemple, pour pouvoir récupérer un badge pour ouvrir une porte : il faudra chercher un anneau de feu se trouvant dans la bouche d'une tête de collégienne se trouvant dans un sèche linge. Puis l'utiliser sur un détecteur de fumée se trouvant dans les toilettes pour pouvoir les actionner et faire tomber l'objet recherché. Si certains demandent l'utilisation d'un anneau de pouvoir, d'autres demanderont d'utiliser un personnage vu que chacun bénéficie des siens. Ainsi, si vous êtes face à une porte cadenassée, il suffit d'utiliser Coyote Smith pour pouvoir l'ouvrir. Face à un mur étrange qui produit un certain jingle lorsque vous arrivez devant, il suffit de tailler les veines à Kaede Smith pour faire apparaître une femme enrobée d'un tissu rouge étrange tel un cocon pour qu'elle l'explose.


Susie est un personnage marquant et extraordinairement glauque. Kaede se taille les veines pour détruire des murs.

Don't make me say it again. I'm a cleaner.

Durant vos déplacement vous pourrez utiliser le personnage de votre choix. Chacun possède un design ainsi que certaines caractéristiques propres. Personnellement, j'utilise essentiellement Dan Smith, parce qu'il est résistant, peut utiliser des tirs surpuissants et possède un design classe. Coyote Smith est mon second choix, vu qu'il est classe dans sa chemise tout comme dans sa démarche. Il est juste dommage que certains soient bien moins puissants que d'autres. Con Smith est bien trop faible et Kaede Smith met beaucoup trop de temps pour recharger. Il ne faut pas oublier de ne jamais sélectionner Garcian Smith vu que son principal rôle est de ramener à la vie les autres membres du groupe. Lors d'un trépas, vous reprenez à la dernière chambre d'Harman que vous avez visité. Il faut alors prendre cet élégant homme noir puis retourner sur le lieu du crime pour trouver un sachet ainsi que la marque du mort. Le sauveur place alors le sachet dans sa grande mallette et vous êtes renvoyés à la chambre d'Harman où vous devrez marteler votre bouton A pour faire revenir à la vie votre personnage.


Les passages avec Garcian sont stressants et géniaux. Il est bien plus grand que les autres ce qui change les passages à la première personne.

Le jeu ne comporte donc que très peu de challenge vu qu'il est rare de mourir avec Garcian et donc de se retrouver face à l'écran game over. Pourtant, le joueur fera rapidement tout pour éviter de mourir vu que se coltiner le rituel de résurrection est une punition vu les nombreux allers et retours sont infâmes. Fort heureusement, il est possible de se régénérer à tout instant grâce aux éprouvettes de sang. Celles-ci se récupèrent en tuant les ennemis d'une certaine façon. Démembrer un heaven smile puis tirer sur son point faible vous fera récolter beaucoup de sang et d'éprouvettes. Tandis que d'achever votre adversaire au sol ou le cribler de balle ne vous reviendra pas à beaucoup. Tirez avec classe et vous vous en échapperez plus facilement. Le sang et les éprouvettes sont différentiables. Si les secondes vous permettent de vous régénérer ainsi que d'utiliser une capacité spéciale de votre personnage. Les premières vous serviront de moyen d'échange avec l'homme de la première chaîne de télévision de la chambre d'Harman. Il vous donnera des balles de sang permettant d'améliorer les caractéristiques de vos personnages ainsi que de leur apprendre de nouveaux coups : tir sur-puissant, achèvement au sol, contre-attaque etc.. Les chambres d'Harman servent de check-point. Elles vous permettront d'améliorer vos personnages, d'en réveiller certains ainsi que de sauvegarder.


La mort des ennemis est vraiment classe. Vous pouvez voir Chieko dans la salle d'Harman.

Je pense avoir fait le tour du gameplay. Je vous rassure, celui-ci prend réellement tout son sens une fois la première heure de jeu passée. Maintenant, venons en à l'ambiance ainsi qu'à l'univers. Pour ne pas rentrer dans les détails et éviter de me perdre, je vais expliquer le plot de base. Les Killer 7 sont des tueurs en séries qui ne font qu'une personne : Harman Smith. Aussi étrange soit-il, ce vieil homme schizophrène en chaise roulante armée d'un fusil sniper dévastateur peut prendre 7 formes et personnalités différentes quand bon lui semble. Celui-ci devra se battre contre les Heaven Smiles, des monstres kamikazes invisibles, envoyés par Kun Lan. Garcian est une des seules personnalités qui interagit hors des missions. C'est en quelque sorte, le messager, voir le secrétaire. Les missions et les instructions lui sont données lors de rendez-vous sur un pont avec Christopher Mills. Ces scènes sont les plus normales et les plus stables qui soient. Elles nous permettent en premier temps de faire avancer le scénario. Il est question d'attentat, de guerre entre les U.S.A. et le Japon, de coup d'état etc.. Il est souvent question de politique et de manipulation mondiale.


Le jeu se passe dans notre monde en 2005. Si les personnages sont fictifs, les lieux et les pays sont respectés.

You see, people. Judge. Books. By their covers.

Des sujets très sérieux qui se retrouvent aussi dans les missions. Vu que vous êtes un tueur en série, il vous faudra à chaque fois mettre fin aux jours d'une personne politiquement importante et influente. Lors d'une cinématique d'intro, vous pouvez en quelque sorte vous faire une idée de votre cible. Celle-ci est la plupart du temps totalement folle ou dérangée. Ces séquences sont quasiment toutes aussi étranges et dérangeantes les unes que les autres. On comprend rien, on sait pas ce qui se passe, mais on fonce tout de même tête baissée dans ces environnements. Ceux-ci sont variés et à chaque fois magnifiques. Si le premier nous place dans un bâtiment, vous vous retrouverez aussi dans une grande demeure japonaise voir dans une ville au nom de votre cible. Les décors sont vraiment réussis et varient énormément. C'est brut, c'est cubique, c'est cell shadé mais ce qui choque encore plus sont les couleurs. Les mélanges des couleurs sont géniales et tiennent quasiment de l'art. Il y a de nombreux environnements et plans qui m'ont tout simplement scotchés voir troublés. Se retrouver dans une salle rosâtre ou dans un couloir vert et blanc est tout à fait plausible. L'ensemble visuel est vraiment bluffant et m'est indescriptible. Les screenshots parlent d'elles même.


Les screenshots ne rendent pas aussi bien qu'ingame. Il faut vraiment être devant l'écran pour profiter pleinement des graphismes.

Une fois que vous aurez traversé l'ensemble du niveau, vous tomberez la plupart du temps contre un boss. Mais avant d'y parvenir, il vous faudra ramasser des balles d'âmes, que vous donnerez à un homme bloquant l'ouverture de la salle du boss. Une fois celles-ci données, vous aurez alors la possibilité d'entrer dans un couloir sombre mais tout de même éclairé par des projecteurs, aux murs bruns, au sol bordeaux, sous une musique rave entraînante, rythmée et magnifique. Ce passage est pour moi, l'un des plus marquants du jeux vidéo. Cette musique alliée à la simplicité du couloir ainsi qu'à l'inutilité de celui-ci est tout à fait splendide. A quoi bon foutre un couloir de discothèque avec de simples escaliers avant l'affrontement ? Quel est la signification de ce passage ? Pour ma part, c'est une sorte de repos avant un affrontement étrange et complexe. Une sorte d'endroit en dehors de toute dimension où nous pouvons enfin être seul et tranquille. Un endroit magique, tout simplement.


Best.room.ever, Best.music.ever, Best.experience.ever. Samantha (Chieko) approuve.

Vous serez alors menés à un colisée où vous rencontrerez un gosse morbide vous donnant la méthode pour tuer le prochain heaven smile. C'est un match à mort, il faudra donc descendre l'Heaven smile avant que ce soit votre cas. Une fois celui-ci abattu dans un décors époustouflant et magnifique, vous vous retrouvez alors dans un autre couloir magique. Enfin, après une cinématique étrange, incompréhensible, classe et géniale, vous devrez mettre un terme à votre cible. Si le premier boss se révèle être plutôt normal, certains se rapprochent bien plus d'un mini jeu qu'un réel affrontement. S'en suit alors une cinématique de fin de mission sympathique et encore une fois étrange et incompréhensible. Si le jeu utilise essentiellement le moteur du jeu, certaines sont en animés ; expliquant les deux CD présents. Celles-ci sont de très bonnes qualités mais bien trop rares à mon goût.


Ces duels sont vraiment stressants et éprouvants. Les boss de fin de mission sont bien plus accessibles et posés.

This time, the game is mine. ...Do you want to hear a story, Harman?

L'ambiance est bien entendu enjolivée par une bande son géniale. Celle-ci est à la fois grande et variée. On retrouve de nombreux thèmes expérimentaux, ambiants, rythmés, classiques, normaux etc.. Succession est un thème à la fois nerveux et tranquille. Je le trouve vraiment agréable et il s'accorde parfaitement avec son boss. Department Of Defence est une musique instrumentale rappelant énormément Metal Gear Solid. Il faut dire que les sujets abordés se rapprochent énormément. Il est aussi question de guerre mondiale, de conspiration, de politique, d'arme etc.. Une mission se situant dans les Caraïbes possède des graphismes et une musique, Residence, qui retranscrivent à la perfection ses rues. Bien entendu, il existe aussi des thèmes malsains et dérangeants comme celui de Taxidermy . Bien entendu, vous n'échapperez pas à Rave On, le thème jouant dans les couloirs avant les boss. C'est sûrement une de mes musiques préférées, mais aussi une de celles de la communauté vu qu'elle se trouve haut placé dans le top.


Le design change quelque peu entre les cinématiques animés et non animés. L'immersion est totale avec ces musiques.

Le jeu, vu sa sortie française, bénéficie d'une traduction des sous-titres réussies. Il est alors très plaisant de suivre les dialogues sans queue ni tête et assumées des personnes. Le doublage est simplement excellent et ajoute une réelle dimension aux personnages. Les bruitages quant à eux suivent le coup. Contrairement à d'autres jeux, je trouve qu'ils apportent une nette dimension à l'ambiance. Tout d'abord, les rires des Heaven Smiles vous glacent le sang et vous permettent de reconnaître leurs types ainsi que leurs positions grâces aux bruits de leurs pas. On trouve aussi des grosses parodies de jingle de jeux vidéos. Comme par exemple, celui qui joue lors de l'apparition d'une énigme dans les Zelda ou celui de l'ouverture de coffre.


Les anneaux tiennent une place primordiale dans les énigmes. Là, il va falloir contrôler sa peur pour venir à bout de ce Heaven Smile.

May the Lord smile... and the Devil have mercy.

Même si je suis parvenu à vous donner une idée du jeu, je pense qu'il serait stupide de s'arrêter là. Killer 7 n'est pas un jeu comme tous les autres. Comme vous avez pu le constater, celui-ci est totalement non conventionnel voir carrément parodique des autres genres. On pourrait donc crier au jeu arrogant, random, incompris et inutile, mais je pense qu'il serait grossier de s'arrêter à cette interprétation. Parce que celui-ci assume totalement ses graphismes psychédéliques et étranges, son gameplay rigide mais réussi, sa trame scénaristique complexe et floue, ses personnages torturés et classes ainsi que son ambiance malsaine et glauque. De plus, tout à été fait avec brio et sortir ce jeu, qui plus est, en France relève quand même d'un certain culot et d'un courage non négligeable. Et tout ceci se ressent lorsqu'on y joue réellement. Que ce soit seul ou entre amis, que ce soit la première ou la troisième fois, l'expérience est à chaque fois unique et marquante. Même si le jeu n'a pas été terminé, la version définitive qu'on a pu avoir tient parfaitement la route. Pour finir, chaque joueur peut donner sa propre interprétation à l'univers ainsi qu'au scénario. Car, même si certaines informations sont données, de nombreuses autres ne trouvent leur réponses que dans votre propre interprétation. Un fan, a donner une explication détaillée de sa vision globale du jeu.


Je reste à chaque fois bouche bée devant la qualité artistique apportée au jeu et à la complexité de l'univers et du scénario.

Are you awake from your nightmare?


Killer 7 n'est pas un simple jeu. Il est de ceux qui sont soit détestés soit adulés. C'est une expérience unique qui marquera chaque joueur. A mon avis, c'est un des rares jeux qui atteint quasiment le statut d’œuvre d'art tant l'aspect graphique, l'univers et l'ambiance ont été travaillé. Chaque passage possède un design et un cachet propre tout en restant en accord avec le reste. Le scénario complexe et très adulte permet au joueur de faire sa propre opinion. La bande son est magnifique et colle à la perfection avec les bruitages et les différentes situations. La mise en scène et les plans sont souvent comparés à ceux du cinéaste Quentin Tarantino. Enfin bon, pour moi, Killer 7 a été une expérience inoubliable et parfaite. Bien que certaines missions m'ont ennuyées l'ensemble est tellement réussi que je n'ai pas pu décrocher de mon écran. Je ne peux que vous conseiller de mettre la main sur le jeu. Même si la version GameCube est plus réussie, vu que le gameplay a été pensé pour la manette et que le portage a entraîné des ralentissements et des chutes de framerate en plus, vous pouvez plus aisément trouver la version PS2. Best.game.ever.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 26

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Dim 22 Jan - 17:00

BEST GAME EVER
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 105

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Dim 22 Jan - 23:42

Un jeu que je recherche encore sur Gamecube à l'occasion. Je devrais le DL pour le mettre sur mon DD, ça irait plus vite. En tout cas oui, Killer 7 a vraiment fait parlé de lui et je pense qu'il s'agit encore à l'heure actuel du jeu le plus barjo de Suda 51. (No More Heroes est pas aussi barré, et le dernier Shadows of the Damned ne semble pas l'être non plus)

Bizarrement, ça m'étonne que tu ne l'ais pas fait jusqu'à présent, j'étais sûr que c'était le cas!
Au niveau de la review, elle est clair, explique tout et parait peut être parfois un peu décousu. Tu sembles vouloir parler de tellement de chose que tu perds plus le fil que ce que j'avais l'habitude de voir chez toi. (En même temps, ta review est aussi plus longue)
Etrangement, cependant, ça sert plutôt bien le jeu et son ambiance plus que particulière. C'est une très bonne review venant de ta part ARC et franchement, ça donne envie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
LibreGA

avatar

Messages : 827
Date d'inscription : 10/01/2011
Age : 26
Localisation : Devant un écran.

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Lun 23 Jan - 13:45

Moins bien que Wind Waker mais quand même très bien prin2

Ah, quel merveilleux souvenir que celui de ma première partie de Killer7, mon premier jeu de Suda51, premier jeu d'horreur aussi. J'ai été bouche bée pendant la toute première mission, j'en ai fait des cauchemars la nuit.
Il faut dire que le premier niveau est en fait un véritable concentré de random et de wtf, bien plus explicite que les niveaux suivants. En gros, ce niveau veut dire" voilà le wtf du jeu, si jamais ça te plaît pas, dégage Boxart du win "

Et on reste. Pour la narration géniale, le gameplay original, et c'est finalement plaisant de tirer sur ces heaven smiles. Sans aprler du scénario, qui est accrocheur du début à la fin, et même après la fin...

Allons-y pour la critique, maintenant. les rs vont rser

ARC8Games a écrit:
Killer 7 est un des 5 jeux exclusifs à la GameCube de Capcom, même si il sorti aussi sur PS2.
CODY FUCKING TRAVERS
Les Capcom Five, là où Shinji Mikami s'est dit "hé les gars si on faisait les 5meilleurs jeux du monde, et ça sortira sur GameCube ?" et qu'il s'est mis à motiver cinq studios de jeux à faire des BGE. Sur les 5, un a été annulé, un autre a été un échec, deux ont été des BGE et sont sortis sur PS2, un autre, beat them'all moyen, a aussi été porté sur PS2.
Tu le savais. Boxart du win

Arcounet a écrit:
la plupart des PNJ, qui sont des victimes des Killer 7
Awé ? C'est quoi, Killer 7 exactement ? ^^

Cette section est cool par contr,e tu explique bien les mécanismes du jeu, l'intérêt des personnages et des PNJ, sans rien spoiler, très bien.x)
Comme tu le dis, t'as bien fait le tour du gameplay.

Un mec nul à Viewtiful Joe a écrit:
Vous serez alors menés à un colisée où vous rencontrerez un gosse morbide vous donnant la méthode pour tuer le prochain heaven smile. C'est un match à mort, il faudra donc descendre l'Heaven smile avant que ce soit votre cas. Une fois celui-ci abattu dans un décors époustouflant et magnifique, vous vous retrouvez alors dans un autre couloir magique. Enfin, après une cinématique étrange, incompréhensible, classe et géniale, vous devrez mettre un terme à votre cible.

Ahh, j'avais oublié ce moment, la manière dont tu racontes ça c'est tropépique, trop envie de revivre ça les rs vont rser

En effet, il est très difficile d'expliquer Killer7. De toutes façons, la meilleure chose à faire est toujours de jouer, surotut dans ce jeu où l'ambiance fait 80% du jeu.

Une très grande expérience de jeu vidéo, j'irai pas jusqu'à dire Best Game Ever parce qu'il manque un peu de fun dans la jouabilité, et il est malheureusement un peu trop court, et même si la fin est magistrale on reste sur sa faim !

Très bien review


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 27
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Ven 27 Jan - 1:56

Un jeu qui m'intéresse depuis pas mal de temps, je me suis toujours donner la motivation de l'acquérir, mais je pensais à un autre jeu... Bref, je me détournais du jeu d'une manière ou d'une autre et pourtant, c'est une expérience qui me tenterait bien.

En tout cas, excellente review, détaillée où tu as mis tout ton cœur et ça se voit bien.
Je ne m'attendais pas à une sorte de rail shooter, mais comme ça a l'air varié, je me laisserai prendre au plaisir de ce jeu (et encore un rail shooter, ça reste décontracté et défoulant).

Je trouve perso Harman Smith très classe.
moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Ven 27 Jan - 23:58

Haga --> Le plus barge de la team c'est Flower, Sun, and Rain sorti sur PS2 puis Ds. Mais comme il est pas du tout connu, il n'a pas fait parler de lui contrairement à Killer 7. Je l'avais déjà fait y a un bail, mais je l'ai refait avec Wendöh, Lysten, Noc et Val durant la semaine dernière, donc j'ai décidé que c'était le moment de faire une review. Contrairement aux autres reviews, j'ai pas fait de plan. J'ai directement écrit tout ce qui m'est passé par la tête. Puis j'ai laissé couler un jour et j'ai repris mon texte en y ajoutant ce que j'avais oublié tout en corrigeant. C'est pour ça qu'elle est aussi décousue. De plus, je trouve que ça colle bien avec l'idée du jeu.

LibreGA -->
Citation :
Les Capcom Five, là où Shinji Mikami s'est dit "hé les gars si on faisait les 5meilleurs jeux du monde, et ça sortira sur GameCube ?" et qu'il s'est mis à motiver cinq studios de jeux à faire des BGE. Sur les 5, un a été annulé, un autre a été un échec, deux ont été des BGE et sont sortis sur PS2, un autre, beat them'all moyen, a aussi été porté sur PS2.
Tu le savais.
Oui oui, je le savais. Je l'ai déjà dit dans ma review de P.N.03 qui est lui aussi un bge Boxart du win et que je te conseille de lire si tu ne l'as pas déjà fait : http://www.artcorekirbies.fr/review.php?art=33
Pour le coup des Killer 7, je crois que je l'explique après. Je n'ai rien pu ordonner, il existe donc plusieurs points que j'explique que plus tard dans la review.
Contrairement à toi, je pense que le jeu a une longueur parfaite. Il est ni trop long, ni trop court. On a pas le temps de se saouler du gameplay et ils ont réussi à apporter pleins de mécanismes cools et différents. Fais le avec un pote si t'en as l'occasion, c'est fun.

Weldar --> Harman Smith est ultra classe, dommage qu'il soit en chaise roulante et que les phases avec lui soient aussi succinctes. Faut que tu te le fasses sérieusement.


Merci pour vos commentaires ! Ca fait toujours plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks
avatar

Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Sam 28 Jan - 0:11

Je me souviens avoir essayé Hana to Taiyou to Ame to (Flower, Sun, and Rain douche1 ) sur NDS y a de ça quelques années, je devrais peut-être retenter d'ailleurs... parce qu'à l'époque, je me souviens avoir été tellement dérouté que j'ai pas pu dépasser le quart d'heure de jeu. pringab

Y a michigan de SUDA51 qui a l'air intéressant aussi sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanedo
Pascal the dog is here
avatar

Messages : 1239
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Tsukodo-Cho

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Sam 28 Jan - 5:24

Michigan est a chier d'apres tout les retours que j'ai eu, mêmes de Sudafanboys, chiant et pas trés jouable.
Sinon great review, ARC

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saturnome
Gros gros beau gosse
Gros gros beau gosse
avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Sam 28 Jan - 7:31

J'aimerais bien lire sur Flower, Sun, and Rain, parce que même si j'aime bien les No More Heroes, ce n'est juste pas le niveau de Killer7. Les étoiles se sont alignées parfaitement pour ce jeu il faut croire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Sam 28 Jan - 15:14

Merci à tous.
C'est vrai que les No More Heroes sont bons, mais ils sont pas aussi homogènes et concis que Killer 7. Ce jeu, il est vraiment parfait je trouve. Tout concorde, tout à un rapport et ça créé un tout unique et tellement personnel. Faut que je review les deux No More Heroes, mais faudrait déjà que je les refasse et ça, c'est pas pour tout de suite.
Michigan, j'ai regardé deux, trois vidéos, ça a l'air pas mal nase. Graphiquement c'est fade et le gameplay a l'air mou et inintéressant.
J'ai lu un petit article sur Flower, Sun and Rain et ça a l'air vraiment dingue (encore plus barré que Killer 7). Je pense que je vais tenter de me le faire avec un bouquin de soluce, histoire de le terminer rapidement et d'une traite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!
avatar

Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 26
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   Mar 31 Jan - 17:42

Très bonne review, pour un jeu mythique. Ça fait tellement longtemps que j'y ai pas joué que je me souviens même plus si je l'avais fini, mais en tout cas, killer7 était une bonne grosse claque ! Pour chipoter tu aurais pu parler un petit peu plus des différents personnages et de leurs caractéristiques, je suis vêxé que tu n'aies pas cité Mask de Smith moai1 (moi perso je jouais surtout Dan, tellement stylé et Con, tellement nerveux)

En fait ce qui m'a vraiment beaucoup plu dans ce jeu c'est l'humour qui colle parfaitement au reste de l'ambiance, que ce soit le mec avec ses doigts d'honneur ou les phrases sans queue ni tête de la lycéenne. Il y a une discussion dans le jeu qui restera à tout jamais gravée dans mon esprit :
Spoiler:
 

Bref beau travail ARC !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Killer 7 : Best.game.ever.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Killer 7 : Best.game.ever.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Killer 7 : Best.game.ever.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario 64.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Alex Kidd in Miracle World.
» [Bit TV] RETRO GAME TEST Super Mario World.
» [RPG] FFJ: Abandon du poste de Master Game

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: