AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Dark Souls

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Dark Souls   Ven 16 Mar - 4:46


Dark Souls est un Action-RPG/Hack'n'Slash sorti sur Xbox 360 et Playstation 3 et développé par From Software, studio connu pour ses jeux à qualités variables. Après le succès de Demon's Souls, l'éditeur Namco Bandai décidèrent de proposer sa suite également sur la machine de Microsoft en Occident. Tous les possesseurs de cette console peuvent donc les remercier pour cette fleur. Le jeu a pour réputation d'être terriblement hardcore et de proposer un univers tout aussi horrible. Alors qu'en est-il? Le jeu se base-t-il essentiellement sur son gameplay masochiste pour attirer les hardcores gamers en mal de jeux ou cible-t-il un publique plus large grâce à un univers réussi?


Il ne faut pas longtemps au joueur pour comprendre ce qui l'attend.

Thus began the Age of Fire :

La première difficulté de Dark Souls vient de son dépaysement. Tel l'unique cartouche de jeu Nes trouvée dans une brocante, elle n'apporte strictement aucune indication. On ne sait pas par où aller, ni quoi faire, rien ne vous a été expliqué. Il faut alors prendre son mal en patience et expérimenter de nouvelles expériences. Fort heureusement, à partir d'un certain moment, on commence à devenir maître de notre pad et c'est à ce moment là que l'aventure commence véritablement. Même si tous les mécanismes n'ont pas été assimilés, on sent enfin l'ampleur de la bête. Personnellement, j'avoue avoir utilisé deux, trois fois une solution pour savoir où me rendre ou que faire à certains moments. Il faut dire que je n'ai pas été attentif à tout ce qui m'a été dit et c'est pour cela que j'ai été par la suite sanctionné. Heureusement, j'ai aussi eu l'aide de Gordon Blake, qui m'a donné des conseils pour bien commencer mon aventure. Vous l'avez deviné, Dark Souls est un jeu old school qui ne vous fera jamais de cadeau.


Avec le temps, l'utilisation du feu de camp sera d'une facilité déconcertante.

La deuxième difficulté vient du level design. Contrairement à Demon's Souls le joueur doit se déplacer dans un Open World. Après la première phase qui sert plus de tutoriel qu'autre chose, on se retrouve au sanctuaire du Lige-Feu, qui sert en quelque sorte à relier toutes les zones entre elles. Trois chemins sont alors proposés, deux tiennent du suicides, l'autre est accessible bien que difficile. Sachant que le jeu était hardcore mais pas qu'il laissait le joueur totalement à l'abandon, j'ai tenté d'aller par un des chemins suicidaires. J'ai passé une bonne heure à tenter de tuer deux, trois ennemis puis j'ai découvert par miracle qu'il ne fallait pas commencer par ici... Comme quoi, une réputation peut avoir un impact important sur sa façon de jouer. Tout comme un Metroid ou Castlevania, le monde possède énormément de raccourcis divers et variés accessibles ou non. Pour vous faciliter la tâche je vous propose de prendre le passe-partout en item de base pour éviter de nombreux allers et retours inutiles. Dark Souls reprend aussi un des principes qui rend la série Ys aussi géniale, ce sont les futurs zones visibles au loin. Il vous arrivera régulièrement de voir dans le fond des vestiges, des bâtiments ou des environnements que vous visiterez par la suite. Cette cohérence est un point important qui apporte un côté véritable au jeu.


N'allez pas vous frotter à ce type d'ennemi, ni à ce boss, dès le début.


But soon, the flames will fade, and only dark will remain :

La dernière vient bien évidemment de son gameplay, mais on y reviendra un peu plus tard. Même si le jeu ne possède pas des graphismes d'une qualité égale aux autres productions, il se sort du lot par l'originalité et la réussite de ses décors. Le level design totalement génial s'allie parfaitement au design des environnements. Ainsi, on aura le droit à des lieux restreints, oppressants et à des espaces vastes et immenses. La découverte de chaque nouvel endroit est un pur moment de plaisir et de surprises. Durant tout le jeu les développeurs ne se sont pas essoufflés et ont confectionné des lieux à en couper le souffle. Ils auraient pu, vu le nombre imposant et différents de contrée ainsi que leurs superficies plus que gigantesque. Les architectures sont réussies et j'ai pris un malin plaisir à explorer les moindres recoins de l'univers de Londra. Bien entendu, on retrouve les grands classiques du moyen-âges : la forêt magique, les forteresses, les douves, les cimetières etc.. Mais Dark Souls ne reprend pas simplement ces clichés, il apporte sa touche hardcore qui les rend alors totalement originaux.


Les décors m'ont laissé de nombreux et de grands souvenirs. Le sanctuaire du lige-feu à droite.

L'univers est en déclin et cela se sent partout. Quasiment la totalité des lieux visités sont en ruines, d'autres sont carrément rongés et détruits. Les décors retranscrivent des émotions de mélancolie et de tristesse. On ressent à merveille que le monde a été laissé à l'abandon et qu'il est entrain de se détruire de l'intérieur. Certains lieux sont si déserts ou mal fréquentés que j'ai eu comme l'impression de revivre la peste. Contrairement aux nombreuses productions moyen-âgeuses, l'univers de Dark Souls est glauque, austère, sans pitié et horrible. Les profondeurs est le parfait exemple. On se retrouve dans des égouts/cachots infestés par des monstres et des rats défigurés et atteints de maladies graves. Tout est sale, on a vraiment la sensation de marcher dans des flux d’excréments, les murs se sont effondrés et durant toute notre exploration on se retrouve régulièrement face à rat gigantesque putride, qui m'a donné l'impression d'être la maladie ou la peste réincarnée. Ces lugubres zones étroites, tout comme les vastes, procurent une forte impression de solitude et d'oppression.


Tout est mort, putride, horrible, cauchemardesque, mort, désespérant, triste, en ruine.

I am Solaire of Astora [...] to seek my very own sun !

Tout comme le reste, l'histoire de Dark Souls n'est pas directement expliquée. On a le droit à une vidéo d'introduction géniale nous racontant en quelque sorte comment le monde de Lordran est devenu ainsi, mais pas plus. Au début, je pensais que le scénario n'avait pas beaucoup d'importance et était laissée de côté pour se focaliser essentiellement sur le gameplay. Après quelque recherches sur internet, j'ai découvert que tout comme le jeu, il fallait s'investir totalement pour en découvrir toute sa magie. En fait, le background du jeu et la trame ont été énormément travaillés et se dévoilent à travers les objets et les répliques des personnages. Au fur et à mesure de mes recherches, j'ai pris conscience que la quasi totalité des ennemis, boss, lieux avaient un sens, une identité. Chaque nom, chaque réplique, chaque description à une signification et rien n'a été laissé au hasard. Le seul problème lié à cet univers intelligent et glauque est qu'il faut vraiment suivre et comprendre tout ce qui se dit tout en interprétant un peu. Rien n'est dit explicitement et c'est bien dommage que le scénario n'ait pas été plus mis en avant.


Solarius et Sieglinde de Catarina sont sans aucun doute mes personnages favoris.

Il est difficile de vous donner des informations sur l'histoire sans spoiler ou partir dans tous les sens. Je vais mettre en place la base de l'univers ainsi que le début de votre aventure. Si vous comptez profiter pleinement du jeu, de sa découverte et de son atmosphère mystérieuse vous pouvez sauter ce paragraphe. L'âge des Anciens se termine avec l'arrivée du Feu. Le Seigneur de Lumière Gwen, Nito le premier des mort, la sorcière d'Izalith et le furtif pygmée ont tué la totalité des dragons. Si cet âge brilla a ses débuts, avec le temps l'obscurité prit le dessus. Tous les êtres de ce monde, même les humains, sont voués à devenir des morts-vivants ou au pire des carcasses. Vous vous réveillez dans la prison/asile pour mort-vivant. Vous arrivez à vous en sortir grâce à l'aide d'un chevalier qui mourra quelques instants après. Il vous dira que son but était de chercher puis faire sonner une des cloches de Lordran. Vous allez devoir le faire à sa place étant donné que vous n'aviez rien d'autre à faire. C'est ainsi que commence votre périple dans Dark Souls.


Dès le début c'est glauque. Voici le chevalier en question.

Comme je l'ai déjà dit, vous rencontrerez de temps en temps quelque PNJs. Ceux-ci ne sont pas nombreux mais ils ont le mérite d'exister et d'apporter un grand plus à l'univers et au jeu en lui même. Certains sont des commerçants, d'autres de simples aventuriers. Chacune de leur réplique est agréable tant on se sent seul et délaissé. De plus, vous en retrouverez certains tout le long du jeu dans des lieux différents. On s'attache ainsi à ces personnages tant ils représentent en quelque sortes des moments de répit et d'humanité. Parce que l'univers de Dark Souls est glauque, violent, horrible et intransigeant. La plupart représentent des quêtes annexes et si vous arrivez au bout de celle-ci, vous aurez le droit à un objet puissant ou autre. Certains viennent au sanctuaire du Lige-Feu pour vous vendre des magies, sorts, armes etc.. Mais il faudra faire attention à ne pas les attaquer et surtout pas les tuer, parce qu'une fois mort, ceux-ci ne reviendront plus jamais. C'est ainsi que j'ai eu beaucoup de mal durant toute ma quête étant donné que j'ai tué le premier commerçant par mégarde. Celui-ci vend un arc permettant ainsi de faire venir les ennemis les uns après les autres ou de les tuer à distance. Même si il est possible de finir le jeu en les tuant tous, il faudra mieux éviter. De toute façon, à quoi bon, ça fait tellement plaisir de les croiser.


La première zone du jeu est difficile au début sans arc. Les marchands sont d'une très grande aide.

...

Tout est présent pour créer une atmosphère de solitude, oppressante et mélancolique. La bande son en fait aussi parti. Celle-ci a vraiment été réussie et pourtant, le nombre de thème est restreint. Seul durant les boss ou à deux trois endroits une musique est jouée. Tout le reste du temps, c'est silencieux, il n'y a rien. C'est la que les bruitages rentrent en jeu et créent un tout inoubliable et harmonieux. Comme pour les architectures et lieux, les bruitages rendent l'ambiance tragique et réaliste. Le bruit de votre armure, le hurlement des monstres lorsqu'ils meurent, votre hache qui fracasse le crâne d'un ennemi, vos pas qui craquèlent les os de cadavres, le pas décidé de vos ennemis qui foncent sur vous, tout cela apporte une réelle dimension au jeu et une atmosphère gravissime. Les thèmes musicaux sont vraiment magnifiques. Le sanctuaire du Lige-Feu, l'endroit sûr où on peut se reposer étant donné que rien ne va nous arriver est aussi le point où bon nombre d'êtres vivants se rejoignent, est accompagnée d'une musique qui en dit beaucoup sur l'ambiance mélancolique et désespérée du jeu. La plupart des autres sont des musiques de combats totalement titanesques. Celle de Sif se démarque avec son rythme bien en deçà du reste, ses coeurs et sa gravité. La plupart des musiques sont épiques et ressemblent plutôt à celle-ci :Bell Gargoyle , boss qui m'a au passage totalement traumatisé.


Les développeurs et compositeurs ont fait un travail vraiment remarquable.

You've left me quite an impression :

Ces environnements oppressants, le manque total de musique ainsi que la fragilité de votre héros entrainent une peur constante de mourir. La mort est omniprésente autant pour vous que pour les autres. Je ne suis pas quelqu'un de farouche lorsque je joue. Mais étrangement, Dark Souls est le premier a m'avoir fait peur tout du long. L'exploration en terre inconnue a été stressante. Ne pas savoir ce qui m'attendait derrière chaque mur, est épouvantable. Puis soudain, je tombe face à un monstre encore plus horrible, imposant et glauque que les autres et à ce moment, je reste figé d'effroi en me demandant comment je vais pouvoir en venir à bout. Je catégorise ainsi le bijou de From SoftWare à côté des grands survivals horrors tant l'univers est cauchemardesque. Si durant tout le jeu j'ai eu une boule au ventre, c'est aussi à cause de son système d'âme. A chaque fois qu'on tue un ennemi, on récupère des âmes. Celles-ci permettent d'acheter des objets chez les différents commerçants mais aussi de monter en niveau en échange d'un certain nombre. Si votre héros meurt, il en perd la totalité. Il est alors possible de les récupérer si on arrive jusqu'à la marque de notre ancien cadavre. Par contre, si on meurt sur le chemin, l'ancienne disparait pour laisser place à la nouvelle. Durant tout mon périple, j'ai perdu énormément d'âme par paquet de 1000 au début puis 40 000. Il faudra donc agir avec précaution pour ne pas faire de trop grandes pertes.


L'abandon et la liberté sont les deux premiers sentiments éprouvés au début du jeu.

Il nous arrive régulièrement de mourir, à tel point qu'il est dommage que les développeurs n'en aient pas donné le décompte à la fin. Si on apprend à côtoyer si facilement la mort c'est essentiellement parce que les développeurs ont voulu donner un côté réaliste aux combats et à la gestion de son personnage. Contrairement aux jeux récents, l'armure, l'arme et le bouclier ont un impact direct sur les mouvements du personnage. Si une grosse armure permet d'augmenter les caractéristiques de défense du héros elle peut aussi le ralentir énormément. Ainsi, il faut faire attention à sa façon de s'équiper pour être le plus efficace possible. Il est bien beau d'être puissant et inébranlable, si on ne peut pas assener un coup à son adversaire c'est inutile. Mais cela ne s'arrête pas là. Une barre d'endurance diminue à chaque fois que l'on donne un coup, que l'on en pare un avec notre bouclier, que l'on court ou que l'on fait une roulade. Même si celle-ci se récupère d'elle même, parer un coup avec sa jauge à 0 nous blesse autant que si nous étions sans bouclier. De plus, l'unique possibilité d'esquiver totalement un coup est la roulade. Notre mort-vivant, équipé de sa grosse armure encombrante, se jettera avec peine nous rendant ainsi totalement vulnérable lors de sa remis sur pied. Durant tout le jeu, on a réellement l'impression de contrôler un chevalier avec tous les défauts que cela entraine.


Certaines armures ont un un design vraiment particulier. Toutes les armes/armures visibles durant le jeu sont accessibles.

... Do you find that strange? Well, you should!

En plus de ses possibilités de déplacement et d'action, notre homme (ou femme) n'est pas résistant. Par conséquent, il est normal, voir habituel de tomber sous les coups d'un ennemi des plus basiques du jeu. Il suffit d'un moment d'inattention ou d'une erreur pour perdre la moitié de sa vie. D'autant que les ennemis sont nombreux et pour certains vraiment résistants. Le gameplay en lui même est simple mais se révèle pourtant technique. On peut assener un coup faible ou puissant, se protéger grâce à notre bouclier ou contrer une attaque avec celui-ci pour riposter. La contre attaque demande un timing très précis ainsi que de l'entrainement. Pour causer des dégâts plus puissants on peut donner un coup critique dans le dos de l'ennemi ou prendre notre arme principale à deux mains. Ce procédé, aussi puissant soit-il, nous met en grand danger. Recevoir un coup est alors radical voir mortel. Il faut donc allier ces deux modes pour obtenir une attaque/défense optimale. Il est aussi possible d'utiliser des sorts, des magies ou de la pyromancie à l'aide d'objets spécifiques. Par contre, chaque sort possède un nombre précis d'utilisation. Une fois celui-ci dépassé il ne sera plus possible de l'utiliser et il faudra revenir au feu de camp pour pouvoir à nouveau le recharger. Personnellement, j'ai utilisé que le sort de soin régulièrement et deux, trois au passage, mais il est possible de faire le jeu en temps que mage ou pyromancien.


La contre attaque cause de gros dégâts à l'ennemi. La magie est utile pour attirer les ennemis ou les diminuer avant de les affronter.

Les premières heures de jeu sont un vrai calvaire. Pour vous dire, je connais l'emplacement exact des ennemis du premier niveau et la façon de les aborder. Le problème ne vient pas du jeu, mais du joueur. J'ai recommencé une partie avec la classe la plus hardcore pour voir ce que je valais et j'ai réussi à terminer le premier niveau sans me faire tuer alors que ce n'était pas du tout le cas la première fois. Comme le scénario, il faut s'approprier le gameplay pour pouvoir l'apprécier totalement et se faciliter la tâche. Eviter les combats à plusieurs, utiliser le terrain à notre avantage, savoir changer de mode : arme à une main ou non, connaître le bon moment pour contre attaquer etc.. Il faut aussi trouver son style de jeu : s'équiper de telle manière à courir plus vite, frapper plus vite mais moins fort ou au contraire jouer le gros bourrin avec une grosse armure et une arme difficile à manier mais très puissant. Une fois les mécanismes acquis le jeu devient à la limite simple. La deuxième partie du jeu s'est faite sans trop de mal et il m'est souvent arrivé de tuer un boss au premier affrontement.


Le village des morts-vivants, un calvaire et un lieu mémorable pour la plupart des joueurs...

Mais ce n'est pas uniquement le premier niveau qui restera à jamais gravé dans votre tête. La totalité des lieux, décors et bestiaire le resteront à jamais votre mémoire. Dark Souls propose des ennemis variés au design excellents et aux attaques redoutables. En plus de l'ambiance, ce sont les ennemis qui sont imposants et écrasants. Il est fréquent de tomber face à des ennemis équipés d'armes inconcevables faisant trois fois la taille de notre pauvre héros. Les boss, n'en parlons pas. En plus de posséder leur propre thème musical, à la fois épique et magistral, ils envoient voler notre protagoniste dans tous les sens à gros coup de marteau, de magie ou d'attaque physique. A chaque nouvelle rencontre j'étais effrayé et je me demandais si il était réellement possible d'en venir à bout. A mon avis, Dark Souls réussi là où Shadow of the Colossus a raté son coup. Il propose des combats épiques, longs, effroyables, violents face à des ennemis faisant trente fois notre taille pour nous satisfaisant une fois ceux-ci exterminés. Contrairement aux beat'em all actuels, le fait d'être un chevalier lent et faible face à un boss qui nous enlève avec un coup la moitié de notre barre de vie, rend les combats plus impressionnants plus stressants ainsi que les boss vraiment terrifiants et redoutables.


Notre personnage vole littéralement par moment. Mieux vaux y aller doucement lorsque l'on rencontre un nouvel ennemi.

Forgive me. I was absorbed in thought.

Mes premiers pas avec le gameplay m'ont fait peur. Le personnage se déplace et se bat de façon archaïque. Faire une attaque prend du temps et le jeu en lui même n'est pas rapide. Mais au fur et à mesure, on découvre que le jeu se veut ainsi. Les combats sont simples mais très techniques. Tout est une question de position, de barre d'endurance, de défense et d'attaque. Tout est difficile et il m'est arrivé de nombreuses fois de mourir. A tel point que j'ai régulièrement quitté le jeu avec rage. Mourir sur deux pauvres ennemis alors que je venais de terrasser un très puissant, perdre toutes ces âmes, faire une chute mortelle, toutes ces frustrations reviennent sans cesse vous hanter. Personnellement, j'ai eu énormément de mal à passer plus de deux heures d'affilés sur le jeu tant il est exaspérant et désespérant au début. En temps normal, je jetais ma manette de rage pour me changer les idées. Brouillant du noir, je tentais de m'enlever ce jeu et cette frustration de ma tête. Une fois mon âme reposée, il me venait qu'une envie : continuer. Oui, aussi étrange soit-il, Dark Souls est une sorte de drogue. Une fois la console éteinte, on se jure de ne plus jamais y toucher. Une demi-heure après, on se rue sur la console tel un homme retrouvant son amoureuse après une longue semaine de séparation. Oui, Dark Souls, c'est une histoire d'amour, un coup de coeur et nombreuses sont les personnes qui l'ont eu dès la première heure de jeu passée.


Même si ces deux environnements font ramer le jeu, ils n'en restent pas moins magnifiques.

Pourtant, le jeu n'est pas exempté de défaut. Comme pour la plupart des jeux, des phases de level up se montrent quasi-obligatoires tant on est mauvais ou que les boss sont trop puissants. Ces passages sont d'autant plus embêtant qu'il est possible de perdre toutes ces âmes et donc tous ces levels. Le menu est peu ergonomique, on y passe beaucoup de temps pour pas grand chose. Là vient le parti prix le plus osé du jeu : le mode pause. Si il est possible de mettre pause dans les autres jeux, grâce à un bouton précis ou en allant sur le menu de la console, dans celui-ci ce n'est pas le cas. Avant d'aller aux toilettes, vous beurrer des biscottes, regarder la dernière vidéo pourrie de votre père/ami, faire la vaisselle, placez vous dans un endroit totalement sûr où vous risquez de vous trouver face à un écran de game over à votre retour. Cela inclus l'impossibilité de prendre des potions en plein combat (slt slt noob skyrim) , changer d'armes si elle vient à rendre l'âme etc... Il faut être à chaque fois bien équipé si vous comptez partir à l'aventure, parce qu'une fois un combat commencé, changer d'arme devient quasi impossible. Les temps de chargements entre les morts sont un peu longs si on installe pas le jeu directement sur la console : ce qui a quasiment pour effet de les enlever. Cela renforce le côté stressant et hardcore du jeu.


Les combats face à plusieurs ennemis entrainent souvent et rapidement la mort.

Niveau technique, le jeu a un peu de mal. Dans certains environnements ouverts il est régulier de tomber sur des ralentissements et des chutes de framerate. Même si ce n'est pas dérangeant cela casse un peu l'immersion. Le jeu possède également des problèmes de caméra. Même si il est possible de la bouger dans tous les sens, dès que l'on prend un ennemi en visé, elle reste fixe. Ce n'est pas un problème pour un bon nombre de monstres, mais dès que ceux-ci sautent dans tous les sens ou sont énormes, ça peut tourner au gros n'importe quoi. Je préfère le dire tout de suite, j'ai eu ce genre de problème très peu souvent. En fait, je combattais à chaque fois les ennemis gigantesques en me cachant sous eux. A ce moment, il est très difficile pour la caméra de se placer correctement. Si en plus, le boss bouge dans tous les sens et ne ressemble à rien, ça tourne rapidement au gros n'importe quoi. La méthode de ce mettre sous l'adversaire est aussi une technique qui revenait bien trop souvent, même si il ne fallait pas forcément faire cela. Enfin à mon avis, ces défauts ne sont pas majeurs et n'entachent que très peu le plaisir de jeu.


Les différentes classes changent que les premières heures de jeu. Par la suite on peut devenir la classe que l'on souhaite.

As you can see I am stuck, without recourse.

Je préfère le dire tout de suite, je n'ai pas joué à Dark Souls en ligne mais j'ai testé ce mode avec Demons Soul's et on m'en a parlé. Jouer en online permet d’interagir indirectement avec un joueur en posant un message sur le sol. Celui-ci est plutôt court et vous donne une indication du type "là-base se trouve un joli trésor" ou "attention, ne vous y aventurez pas tout seul !". Comme vous pouvez vous en douter, certains sont sadiques et n'hésiteront pas à vous mener en bateau. Lire un message disant qu'un coffre se trouve en bas de la falaise alors que seul la mort vous y attend est un des nombreux pièges qu'il faut éviter. On peut aussi voir la mort d'autres joueurs grâce aux tâches de sang qu'ils laissent sur le sol. On en voit aussi sous forme spectral mais ceux-ci ne peuvent pas interagir avec nous.
Le plus important reste les combats en PVP. Si vous prêtez serment à une guilde, vous pourrez à tout moment être téléporté dans un monde d'un autre joueur où vous devrez le tuer. Cela vient aléatoirement tant que l'on se trouve dans la zone de notre guilde. Le joueur qui tue l'autre récupère la totalité de ses âmes. Cela peut se révéler fort frustrant mais aussi bénéfique. Avant un boss ou durant une phase hardcore, un joueur peut vous venir en aide. Bien entendu, le PVP et l'aide sont aussi présents dans le jeu online mais c'est moins excitant de se battre contre un bot qu'un véritable joueur et l'IA du coéquipier n'est pas forcément très élevé même si elle fait son travaille.


Le jeu est vraiment ponctué de moments épiques et incroyables.

... And I can die with hope in my heart...

Dark Souls est sans conteste mon jeu préféré de cette génération et se place haut la main dans mon top 10, voir top 5, de mes jeux préférés. N'aimant pas les jeux trop longs, j'ai tout de même passé soixante heures pour venir à bout de cette magnifique et inoubliable aventure. Dès les premiers instants, je suis tombé sous le charme. Le jeu est archaïque et hardcore sur tous les points. Il assume jusqu'au bout ce côté grâce à un gameplay simple, rouillé mais technique et parfaitement maîtrisé ainsi qu'un univers cauchemardesque, mélancolique et désespéré. Même après avoir ragé des dizaines de fois sur le jeu, je m'y suis remis avec envie et fougue. Quel plaisir que de se balader dans ces contrés terrifiantes pour sentir ce frisson constant. Dark Souls est l'un des seuls jeux m'ayant vraiment fait peur et faut le faire. Grâce à sa bande son épique et réussie, le jeu nous enivre et nous immerge totalement pour nous proposer une expérience unique. Bien entendu, la mise en scène et la qualité des dialogues m'ont fait vivre des scènes et des moments mémorables. Le monde est cruel, à tel point que le jeu m'a carrément traumatisé. Le mode multi à la fois original et intelligent tue à mes yeux le côté écrasant, angoissant et solitaire de l'aventure. En online, j'ai plus eu l'impression de vivre une expérience mortelle où certains cobayes tentent de nous aider ou au contraire de nous liquider. C'est différent mais moins intéressant je trouve.
Dark Souls est un chef d'oeuvre sans concession. C'est un jeu qui ne prend pas le joueur par la main et qui le laisse apprécier à sa manière un univers travaillé et réussi qui le laissera sans aucun doute sans voix une fois le jeu terminé et l'univers assimilé. Jouez-y !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
safouinax
Le retour du Jedi
avatar

Messages : 866
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 26

MessageSujet: Re: Dark Souls   Ven 16 Mar - 14:32

Claire et bien organisée, ta review. Je l'ai lue peinard après un réveil difficile génial1.
Et donc ça m'a bien donné envie de le faire, il semblait cool mais j'avais certaines appréhensions sur le jeu, notamment peur d'un univers pas développé qui se cache derrière une ambiance désolée vide d'âme ou de sens, mais apparemment non, donc à faire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Dark Souls   Sam 17 Mar - 17:29

Avec tout ce que tu disais sur le jeu juste avant, je me doutais bien que la review serait imposante et je ne me suis pas trompé. Malgré tout, ta review est très organisée et bien espacée.
Tu as pris le soin de faire de nombreux petits paragraphes séparés à chaque fois par des images (les dimensions sont un peu petites, mais on voit l'ensemble tout de même).


Quant au jeu, s'il me plait bien pour son level-design et même l'univers malgré que j'en sois pas fan du genre (mais c'est morbide) et les zones qui s'assemblent comme un Metroid et non un open world à la Elder Scroll... Ceci dit, le jeu reste très ouvert et t'es envoyé comme ça sans trop comprendre.
J'en suis pas spécialement fan et ça doit être un peu lourd, mais je suppose que c'est immersif quand tu débarques dans une sous-histoire. Dommage que le fil directeur semble absent.

Le gameplay a l'air sympa, mais bon ce qui m'attirerait le plus là c'est son level-design et l'univers à explorer.

Très bonne review, on voit que tu as mis du cœur. moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Dark Souls   Lun 19 Mar - 1:11

Et bien ARC tu t'es surpassé.
On connaissait le ARC à fond dans Pac Man et là aussi tu es à fond... Mais différemment.

On sent vraiment ce que tu essayes de transmettre comme ambiance au travers de tes mots et c'est assez percutant, surtout avec tes impressions personnels qui convainc totalement sur la qualité du jeu. Le seul truc est peut être que vu que je te connais et que je sais que tu es bien balèze en jeux vidéo, je prends pas pour acquis le fait que lors de la seconde partie on puisse battre un boss du premier coup. moai1

Y'a un truc que tu as pas dit ou que j'ai pas vu, c'est d'où on recommence lorsqu'on a perdu. Les checkpoints sont espacés? Ca ne marche que par feu de camp? Vu que l'on peut perdre alors que l'on va rechercher les âmes perdus précédemment, je suppose qu'ils sont espacés mais je préfère te demander.

Pour ce qui est du jeu en lui même, j'ai toujours autant envie d'y jouer pour sûr. Même si le fait que tu ais pas testé le mode online de Dark Souls et que tu te repose sur celui de Demon's Soul est la seule faille de cette review autrement parfaite. (Je le dis souvent mais là putain, ça doit être dans ton top 3!)

Ah oui, un tout petit coup ici :

ARC a écrit:
Celui-ci vend un arc permettant ainsi de faire venir les ennemis les uns après les autres ou de les tuer à distance. Même si il est possible de finir le jeu en les tuant tous, il faudra mieux éviter. De toute façon, à quoi bon, ça fait tellement plaisir de les croiser.

... Un Arc qui permet de faire venir des ennemis? Mais il est possible de finir le jeu en les tuant tous? Et puis ça fait tellement plaisir de les croiser?
J'arrive pas à comprendre le concept...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Dark Souls   Lun 19 Mar - 1:54

safouin --> Détrompe-toi ! L'univers de Dark Souls est vraiment riche et d'une grande qualité. C'est juste dommage qu'il ne soit pas mis en avant. Mais t'as certains passages omg !

Weldar --> Le fait d'être à l'abandon donne vraiment au joueur une satisfaction. T'es pas pris pour un con et tu profites de l'aventure à ta manière, c'est vraiment cool. L'univers est d'une grande qualité, les décors sont trop beau sérieux, ils ont fait un travail monstre.

Haga --> Gordon Blake a aussi fait Dark Souls et comme moi, il a trouvé la seconde partie plus facile. Il possède un bon niveau de jeu, c'est vrai, mais bon. Tu sais, tu débloques des armes sur puissantes au bout d'un moment et tu tri shots des ennemis. Après bien entendu, ils t'enlèvent toujours 1/4 voir 1/3 de ta vie, mais ils ont pas le temps de te donner un coup qu'ils sont déjà morts.
Lorsqu'on meurt, on retourne au dernier feu de camp auquel on s'est reposé. Et oui, les check points sont relativement bien espacés, ce qui augmente énormément la difficulté. Mais ils le sont toujours de façon méthodique et intelligente. Leur position est toujours bonne et toujours à proximité d'un point important (forgeron, début de zone etc...).
Bah, j'ai parlé à Gordon Blake qui m'a parlé du mode multi. Donc je me base sur les aspects de Demon's Souls et ceux de Dark Souls. Je pense pas m'être trompé.
Pour l'arc, c'est comme pour la plupart des jeux. Si tu tires dans la tête de quelqu'un, il va vouloir répliquer et c'est ainsi qu'il va venir vers toi. En gros, on amadoue les ennemis les uns après les autres pour pas les combattre tous d'un coup. Il est possible de finir le jeu en tuant tous les ennemis, mais ils respawnent quasiment tous (sauf ceux vraiment importants) à chaque fois. Ca fait plaisir de découvrir de nouveaux ennemis

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Dark Souls   Lun 19 Mar - 2:08

Aaah, l'arc attire les ennemis parce qu'on leur tire dessus!

Ok, j'ai tout compris! moai1
Bref, en tout cas excellente review.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ice
Receleur de 3DS
Receleur de 3DS
avatar

Messages : 2053
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Marseille, hélas...

MessageSujet: Re: Dark Souls   Sam 24 Mar - 16:58

Whoa, et bien quelle longue review (pour de petites images, seul point noir à mon sens)! Tu en a beaucoup dit et je dois avouer que ça me donne très très envie de le faire. Les mondes à l'abandon dans ce genre me plaisent beaucoup, et les background riche également, ce sera pas un problème que l'histoire soit pas narrée directement si elle peut se retrouver au travers de petit élément de ci de là.

Finalement, le truc que je redoute le plus c'est la rigidité du perso dont tu parle. Y'a rien qui me fait plus rager que de perdre à cause d'un perso pataud qui a pas fait ce que je voulais qu'il fasse. Dans ces cas là j'accuse le jeu. Mais bon, généralement je sais me contrôler pour pas lancer un pad, pis ça va, je suis persévérant, je suis quand même allé au bout d'un certain IWBTG u_u

Un jeu que je dois absolument faire en tout cas. Et pourquoi pas Demon's Soul aussi, un jour...
(J'ai l'onglet ouvert depuis le jour ou t'a posté ta review, mais sur le coup la longueur m'avait un peu découragé, à tort)

_________________
On s'fait un ptit SkullGirls? moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3
avatar

Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Dark Souls   Ven 13 Avr - 12:22

J'ai pas du tout commenté cette review, honte à moi. prin2

J'ai pas pu jouer personnellement encore à Dark Soul, par le simple fait qu'on m'a annulé la commande pour une raison que j'ignore. Apparement le revendeur n'avait tout de même pas en stock. Connard.
Après j'ai vu des gens y jouer. Beaucoup y jouer même, du coup cela me dérange pas de ne pas l'avoir de suite, histoire d'oublier un petit peu.

Le seul truc que je reproche à ta review, c'est les images. Elles sont vraiment petites quoi. J'ai une vue de merde, si je connaissais pas le jeu, il y aurai des images j'aurais eu de la peine à voir ce qu'il y a dessus en fait.

J'adore cet univers complet et poussé qu'on te raconte à travers la description d'objets et tout. Ca donne une gameplay très fluide, sans avoir des cinématique toutes les 5 min, mais ça reste très riche.

Hm voilà.

oui5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Dark Souls   Ven 13 Avr - 14:51

Je te hais Haga.

Bah, le truc c'est qu'on peut agrandir les images en les affichant, tout simplement (je fais ça depuis quelque temps parce que Haga me l'a conseillé).
Merci pour ton commentaire Reven. Tu me diras tes impressions lorsque tu auras acquis le jeu. génial1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3
avatar

Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Dark Souls   Ven 13 Avr - 16:26

Moi j'aime bien avoir des toutes belles images sans devoir cliquer dessus pour les afficher expréssement ne plus grand. oui5

Je suis une fainéante.

Et de rien. J'ai pris en compte ton cri de détresse oui5
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanedo
Pascal the dog is here
avatar

Messages : 1239
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 24
Localisation : Tsukodo-Cho

MessageSujet: Re: Dark Souls   Mer 18 Avr - 0:27


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Dark Souls   Mer 18 Avr - 2:19

ARC8games a écrit:
Je te hais Haga.

Bah, le truc c'est qu'on peut agrandir les images en les affichant, tout simplement (je fais ça depuis quelque temps parce que Haga me l'a conseillé).

... Euuuuh. Moi j'ai toujours dit que j'aimais pas les images côtes à côte et que ça faisait un truc trop petit. moai1
J'ai toujuors été pour les grosses images de la même taille durant toute la review (c'est ce que je fais dans les miennes d'ailleurs)
Et mes grosses images je les redimensionne avec <img src="" width="500px" />... Normal quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sogekingu
Yuyuko-sama !!!!!!!!!
Yuyuko-sama !!!!!!!!!
avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Localisation : Yunnanville ! :muscle

MessageSujet: Re: Dark Souls   Dim 14 Oct - 18:04

Bon voilà comme je l'ai dit je joue à Dark Souls en ce moment et comme ARC s'est manifesté je me suis souvenu qu'il y avait une review sur ce jeu donc je suis venu lire et apporter mon impression.
Donc, pour l'instant je suis à une soixantaine d'heures de jeu, je suis proche et loin de la fin à la fois, mais beaucoup de sang et de sueur ont déjà coulés, j'ai ressenti déjà tellement de choses sur ce jeu, l'intense frustration, la joie, la peur, l'étonnement, la déception, la tristesse, l'émerveillement et j'en passe, une aventure plus qu'épique. C'est un putain de jeu magique qui apporte tellement de choses, il est tellement unique, puis personnellement il est le jeu le plus difficile auquel j'ai pu jouer, un énorme challenge qui mélange plaisir et calvaire, un VRAI challenge. L'univers du jeu est très complet avec un fond très riche et intéressant, mystique, sinistre, divin, qui t'implique beaucoup et pas du tout à la fois, je veux dire, t'as pas une narration qui t'explique absolument tout le fuck quoi, là tu découvres, tu peux y être confronté par le biais de plusieurs évènements suivant ce qu'on fait. Après les pnj sont tellement intéressant eux aussi, je souligne aussi le doublage de très bonne qualité, ils sont tous assez attachants et utiles suivant ce qu'ils disent où t'apportent. Le paysage, sérieux, wow quoi, c'est superbe, faut absolument y jouer pour profiter. Au niveau du jeu, le coté réaliste et très rp est vraiment très cool, au début on trouve ça très contraignant et tout, tu peux le prendre comme un défaut, mais quand tu évolues dans le jeu, tu maitrises mieux et t'es dans le bain, tu comprends toute la particularité de la chose et c'est plus "vraiment" irritant. T'es tellement faible au début, t'es minable, comme dit ARC, on comprend TRES VITE ce qu'est la mort, tout au long du jeu on crève, de plusieurs façon et ça on a tout le temps de le découvrir, mais bon, le début du jeu avec le village des morts-vivant c'est une très bonne initiation à plusieurs formes de fails et autres dangers que l'aventure va offrir. Donc voilà, après le tuto on commence l'aventure, t'es perdu et curieux à la fois, ça se paye au prix fort bien souvent, surtout si on a un passe-partout...
Le jeu offre vraiment pas mal d'équipements, assez pour permettre au joueur d'adapter son persos à son style de jeu préféré, comme le dit ARC dans la review, au début tu choisis ta classe, pendant un petit moment tu joues dans le ton de la classe et après tu peux être ce que tu veux et c'est vraiment génial. Par contre, perso j'ai commencé avec une petite voleuse, fonction passe-partout, très intéressant et dangereuse à la fois, équipements que j'essayais d'adapter à ma classe, après, des dizaines de niveaux plus tard, j'ai une armure de chevalier et une épée à deux mains divine, j'utilise les deux magies. coolface1
Après, le système d'âmes et la mort, tellement hmmmm, harmonieux ? coolface1
Pour ceux qui veulent être prévenus, sur ce délicieux sentiment:
Spoiler:
 
Sinon le bestiaire est vraiment bg, la classe, sérieux, les monstres sur lesquels on tombe avec horreur sans savoir le niveau de danger qu'ils possèdent, ça aussi, génial.
Le jeu en ligne par contre est assez inégal, le système est vraiment bien fait, mais je trouve qu'il est injuste, la différence se fait sur un écart maximal de 10% et c'est énorme, mais quand on est plus apte à jouer online les duels sont intéressant, sauf quand on tombe sur des hackers avec vie illimité, mais ça.
Les messages laissés par les autres joueurs, super utile et l'inverse à la fois, il y en qui t'aident à trouver des bg trucs et d'autres, genre, t'as un message sur une corniche hyper risqué, là, la curiosité est ton ennemie encore une fois, tu y va, tu as mis 5 minutes à y aller, tu lis le message et tu découvres "Gros Tas"....
Fin voilà, c'est une expérience unique pour un joueur, c'est un MUST, je l'ai pas fini mais je prévois déjà de continuer en NG+ et du coup j'ai le temps de voir venir le DLC Prepare to Die qui sort ce mois ci je crois. Bref, super jeu, vous DEVEZ le faire.
Bg d'avoir fait cette review ARC, win. kuso7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Dark Souls   Mar 16 Oct - 19:42

Best.Game.ever.

La classe voleur Cuvée win 2011 t'es un rigolo toi !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sogekingu
Yuyuko-sama !!!!!!!!!
Yuyuko-sama !!!!!!!!!
avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Localisation : Yunnanville ! :muscle

MessageSujet: Re: Dark Souls   Ven 2 Nov - 12:23

Artorias of the Abyss, trop bg le dlc. Contenu vraiment bg, les npc classes, boss de fouxxx, difficulté assez shoryuken ( dans mon premier run j'en ai chié, mais dans mon NG+ encore plus ), quelques nouveaux ajouts niveau objets, sorts, armes, set ultra bg. Par contre la zone aurait pu être plus grande, seul moins du dlc. Il y aussi quelques surprises qui se débloquent par rapport au dlc, trop kuso7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dark Souls   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dark Souls
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MULTI] Dark Souls
» Quelqu'un joue à Dark Souls ici ?
» Dark Souls
» [Légion] Dark Souls
» GameOn aux couleurs de Dark Souls

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: