AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Dim 13 Mai - 17:10


Le projet Dream était d'abord prévu pour sortir sur Super Nintendo et devait utiliser le moteur révolutionnaire de Donkey Kong Country, qui importait des modèles 3D pour les changer en 2D. La fin de la console obligea Rare à continuer le développement sur Nintendo 64. Edison, le personnage principal, armé d'une épée en bois, devait être confronté à un groupe de pirates dont le capitaine devait s'appeler Blackeye. Trop générique, ils décidèrent de changer l'homme par un lapin puis par un des personnages secondaires : Banjo l'ours. Par la suite, les développeurs cherchèrent une idée pour permettre à notre héros d'utiliser son sac comme double saut ou pour lui permettre de courir plus vite. Logiquement, ils décidèrent d'y rajouter un personnage vivant, ce qui donna Kazooie. C'est ainsi que naquit ce duo improbable, qui, sans aucun doute, fait parti de mes favoris. Ce que j'appréciais à l'époque, c'est qu'il y avait plus de chance que je sois surpris et émerveillé par un jeu que déçu. Il faut dire que je n'étais pas exigeant, vu le nombre de jeux que j'avais fait, et que je voulais juste passer un bon moment. C'est donc par hasard, que j'ai décidé d'acheter cet énigmatique jeu, qui deviendra l'un de mes préférés. J'aimerai remercier les graphistes maquettistes de chez Rare pour avoir fait une jaquette aussi belle et attirante. Par nostalgie, pour pouvoir faire une review et surtout pour savoir si Banjo-Kazooie méritait vraiment la place qu'il avait dans mon coeur, j'ai décidé de rebrancher ma Nintendo 64 en parfait état, d'y placer la cartouche et de placer le bouton de la console sur On. Et là .... la magie m'emporta....


Voila l'unique screenshot du projet Dream

Une introduction bien mise en scène :

Le speech de base de Banjo-Kazooie est simple. Gruntilda, la vilaine sorcière et voisine de notre duo demande à son chaudron qui est la plus belle. Celui-ci finit par avouer que c'est Tooty, la soeur de notre héros. Folle de rage et déterminée à être la plus belle, elle enfourche son balais et part capturer la pauvre fille. Gentiment entrain de parler avec Bottles la taupe, la pauvre se fait kidnapper alors que son frère dormait paisiblement dans sa maison à côté. Kazooie, alarmée par les bruits de lutte réveille son coéquipier. Bottles, témoin de ce drame les informe que la sorcière a emmené la soeur dans son terrible manoir. Ainsi, elle pourra, grâce à une machine maléfique, inverser la beauté des deux femmes pour que Tooty devienne laide et moche et elle, belle et mince. Certes, la trame est classique et enfantine, mais elle ne gâche en rien le jeu, surtout qu'elle possède un grand plus mais nous en parlerons plus tard.


Une vidéo drôle et une musique entrainante servent d'introduction avant l'écran titre

La taupe, en plus de vous expliquer certains roulements du jeu, vous apprendra les différentes techniques secrètes. Contrairement à son concurrent, Mario 64, les capacités de Banjo-Kazooie changent radicalement tout en restant dans la même veine. Ainsi, notre duo pourra nager, grimper, sauter, faire un saut élevé ou encore écraser le sol violemment comme Mario. Mais ce n'est pas tout, celui-ci possède bien plus de moyen de venir à bout des ennemis. Vous pouvez les frapper, leur donner un coup de bec, les écraser grâce au bec'assaut mais aussi leur tirer des oeufs dessus. Le sac de Banjo pourra ainsi transporter de nombreux objets principaux : oeufs, plumes, notes de musique etc.. ou secondaires : des verres, des trésors, des cadeaux etc.. L'oiseau aide aussi son ami en lui permettant de planer durant un petit temps, en le protégeant, en enfilant des chaussures aux capacités diverses ou encore en volant. Encore une fois, la donne change radicalement vis à vis de la casquette ailée du plombier. Vous pourrez continuer de voler tant que vous bénéficiez de plumes rouges. Le gameplay change donc pas mal, même si les deux sont quasiment du même genre.


Battre des ailes vous sera utile dans un bon nombre de situations

Un excellent level design :

Ce qui m'a beaucoup plu dans Banjo-Kazooie et qui est malheureusement trop peu présent dans d'autres jeux, est l'utilisation régulière de l'intégralité des coups. Chaque monde et même le boss final vous demandera l'utilisation de tous vos mouvements. Il faudra assimiler rapidement et totalement les nouvelles capacités enseignées par notre bon vieux Bottles ou vos risques de parvenir jusqu'au bout du jeu seront minces. La possibilité de voler est vraiment intéressante. J'avais peur au début que cela tue sensiblement le gameplay et les phases de plate-forme mais il n'en est point. Dans un premier temps, votre temps de vol est compté vu que vous êtes tributaires du nombre de plumes que vous avez. Dans un second temps, vous ne pourrez prendre votre envol qu'à l'aide d'un tremplin. Cela permet donc de simplifier certains déplacements, de proposer des énigmes ou des actions se déroulant dans les airs et de voir certains niveaux sous un autre angle.


Les tremplins permettent de vous envoler. Ceux-ci ne sont pas nombreux, mais forts utiles.

Le retour à la Nintendo 64 m'a été plutôt déstabilisant au début. Il faut dire qu'après avoir passé plusieurs années avec des pads comme celui de la Playstation 2, de la Xbox 360 ou de la GameCube, rend la manette de la 64 à la limite ridicule. Mais une fois les premières minutes passées, j'ai retrouvé la totalité de mes sensations et ensuite tout c'est bien passé. De plus, Banjo-Kazooie utilise à la perfection le pad et ses boutons ce qui permet une adaptation rapide et efficace. Le déroulement du jeu et l'apprentissage des mouvements est réussie. On apprend nos mouvements de base dans un tutoriel efficace et au fil du temps Bottles nous explique à la lettre nos nouvelles techniques. Ajouté au fait qu'on soit sans cesse obligé d'utiliser toute notre panelle fait qu'on manie Banjo de plus en plus facilement et que les nouveaux coups sont facilement assimilables. L'ours répond au doigt et à l'oeil et tout se passe à merveille.


Bottles est vraiment un personnage marrant et attachant. Suivez ses conseils à la lettre.

Durant le jeu, il est drôle de voir les différentes magies du chaman Mumbo Jumbo. Cet ancien professeur de la terrible Gruntilda lui a tout appris mais a remarqué trop tardivement qu'elle était mauvaise. Pour se racheter et vu que c'est un ami des deux compères, il vous transformera dans sa hutte contre un certain nombre de pièces de Mumbo dissimulées un peu partout dans les mondes. Nos héros pourront se changer en fourmi, crocodile voir même en machine à laver etc.. Si cette dernière est en fait un secret déblocable et qu'il ne change en rien le gameplay, les autres si. En fourmi, vous pourrez monter sur des pans de murs abruptes, aller sous l'eau tandis que la forme crocodile permettra de croquer les ennemis ou de se faufiler un peu partout. La plupart des mondes possèdent donc une transformation spécifique et il sera quasiment impossible de sortir d'un monde sous une autre forme, vu que la magie de Mumbo n'est pas assez puissante.


Certaines transformations sont imprévisibles. Mais même les plus inutiles vous seront d'une grande utilité.

Un inventaire bien chargé

Tous ces mouvements serviront à trouver un bon nombre d'objets disséminés dans chaque monde. Il faut savoir que la tanière de Gruntilda est bien protégée et que chaque niveau est bloqué par une magie puissante. Pour les ouvrir, il vous suffira de ramasser assez de pièces de puzzle pour pouvoir compléter un tableau scellant les portes de chaque monde. Quant à la tanière, vous pourrez y avancer en franchissant des portes demandant un certain nombre de notes de musiques. Comme toujours, ce sont des mécanismes simples mais efficaces. Les neufs mondes sont tous composés de dix pièces de puzzle, cent notes de musique, cinq jinjos et deux alvéoles vides, qui six par six vous permettront de gagner un point de vie supplémentaires.


J'adore le menu du jeu. Il est chargé mais directement compréhensible. En plus, on peut voir les caractéristiques de chaque niveau.

Les notes de musique offrent un challenge intéressant. Elles sont parfaitement éparpillées dans l'ensemble du niveau. Si vous mourrez après en avoir trouvé un certain nombre, par exemple 65, votre score de ce niveau sera de 65. Lorsque vous reviendrez dans le niveau, elles seront à nouveau toutes présentes, mais il faudra faire un score plus élevées pour en emporter plus avec soi. En gros, pour avoir les 100 notes, il faut toutes les récupérer et ne pas mourir. Ce principe, totalement arcade, est à mes yeux simplement génial. Il demande au joueur de fouiller de fond en comble chaque niveau. Heureusement, les notes ne sont pas dans des lieux inaccessibles ou impensables. Ce mode en a traumatisé plus d'un, surtout dans les deux derniers niveaux. Le Bois Clic-Clac est très vaste et possède une grande difficulté tandis que la Baie du Rusty Bucket possède un passage vraiment hardcore. Dans mon dernier run, je suis mort une dizaine de fois, dont huit fois dans ce dernier au même endroit... Il faut savoir que ce concept a été supprimé de la version 360 et propose maintenant de garder à vie chaque note, dommage.


Les notes de musiques ne sont pas sadiquement réparties même si il est difficile de toutes les réunir.

Des niveaux toujours aussi intéressants à parcourir :

Le level design de Banjo-Kazooie est tout simplement impressionnant. Les mondes sont vastes mais parfaitement structurés. C'est donc avec plaisir et exaltation que je suis parti à l'assaut des niveaux. Chaque passage, chaque recoin a été très bien pensé de telle sorte à ce que le joueur ne s'ennuie jamais et découvre sans arrêt de nouvelles choses. Même après avoir visité tous les niveaux une bonne vingtaine de fois, j'ai encore une fois trouvé ça fun et excitant. Les développeurs ont fait en sorte de créer des niveaux plutôt grands, mais sans obliger le joueur à faire des aller-retours inutiles et trop longs. De plus, si vous vous organisez bien, vous serez sûr de ne rien louper et de finir le niveau en un temps record. J'ai passé en moyenne 25 minutes dans les sept premiers niveaux et 1 heure dans les deux derniers. Il est juste dommage que seul le pic polaire ne permette pas de le terminer du premier coup. Les notes sont très bien éparpillées tout comme les ruches. Celles-ci redonnent pas moins de trois points de vie et sont plutôt nombreuses. Ajouté au fait que les ennemis disparaissent définitivement, je ne suis mort que deux fois stupidement (les huit autres fois comptes pas vraiment vu que je suis mort toujours au même endroit hardcore et mal foutu). La difficulté est donc bien dosée. Elle n'est pas trop difficile pour ne pas démotiver le joueur tout en gardant une part de challenge et le stresse occasionné par une mort futur. Par contre, la mort directe existe, par exemple : si vous tombez dans un faussé sans fond ou si vous mourrez noyé. Mais ces passages sont bien designé laissant mourir que les plus faibles ou les plus fous.


La Caverne de Clanker était le niveau que je détestais le plus. Puis j'ai compris comment le sortir de l'eau et c'est devenu un de mespréférés.

La seconde difficulté vient de la découverte des pièces de puzzle. Contrairement au plombier, le joueur est laissé sans informations dans des niveaux vastes et complexes. On avance donc à tâtons en espérant tomber sur un évènement spécial. Les épreuves à accomplir pour obtenir une pièce sont toutes intéressantes et variées. Cela permet de ne pas s'ennuyer une seule seconde et d'être sans arrêt surpris par les idées des level designers. Dans chaque niveau la récupération des 5 jinjos vous donnera une pièce de puzzle, tandis que certaines sont confinées dans des lieux difficile d'accès. D'autres sont gardées par des boss malheureusement trop peu nombreux ou ne sont accessibles qu'une fois un mini-jeu terminé ou un nombre d'objet spécifique ramassé ou un certain type d'ennemi tué ou une requête menée à bien ou une énigme élucidée ou une phase de dextérité réussie etc.. C'est varié tout en restant toujours dans la même veine, ce qui fait qu'on ne s'ennuie jamais et qu'on garde une certaine familiarité avec l'ensemble du jeu.


Si vos missions sont faciles au début, elles se complexifient rapidement.

Des personnages adultes dans un monde enfantin :

Ce qui m'a énormément plu dans Banjo Kazooie, c'est son univers vivant. Rien que dans le hub principal, Gruntilda vient nous insulter de temps en temps. Mais dans les niveaux, c'est encore mieux. Tout d'abord, tous les objets sont vivants. Lorsque vous ramasserez une plume pour la première fois, celle-ci vous expliquera son utilité. De plus, chaque niveau est composé de sa propre faune d'ennemis ou d'amis. Certains vous demanderont un service en échange d'une pièce de puzzle. Chaque être voit la pièce de puzzle d'une autre façon, cela peut être une pièce d'or, ou un trésor voir un cadeau de famille ou d'amitié. Ainsi, le fait qu'il ne vous les donne pas dès le début pour botter les fesses de la sorcière reste cohérent. De plus, chaque être a sa petite histoire. Dans le pic polaire, vous rencontrerez Boggy l'ours blanc, cloué au sol par un mal de ventre après avoir bêtement mangé une pièce de puzzle. Il faudra monter tout en haut du géant bonhomme de neige, puis descendre à vive allure sur une luge pour atterrir sur le ventre de l'ours et lui faire expulser votre précieux objet. Fan de course, vous pourrez par la suite le défier pour remporter des trophées, qui se révèlent être des pièces de puzzle. Lorsque vous entrez dans ce niveau, vous pourrez rentrer directement dans un igloo et y découvrir trois ourson entrain de pleurer. Leur père, le fameux Boogy, était en fait parti leur chercher des cadeaux et c'est à vous que revient cette lourde tâche. Ainsi, chaque niveau possède sa petite panoplie de personnages, avec leurs histoires et leurs problèmes et il est toujours plaisant de les rencontrer. Ceux-ci vous diront directement ce qu'ils attendent de vous. Même certains ennemis peuvent vous parler comme par exemple les fourmis du premier niveau qui tentent de vous racketter votre sac à dos une fois transformé en fourmi. Les situations sont diverses, originales et toujours plaisantes à découvrir.


Aidez le Capitaine Blubber à retrouver le sourire en retrouvant tout son or.

Je me suis jamais senti seul durant cette épopée et j'ai même pas mal de fois rigolé. Certes, le style graphique ainsi que l'histoire ou les personnages sont enfantins, mais les dialogues s'en éloignent. Si Banjo est un être sympathique et chaleureux, Kazooie, elle, ne l'est pas du tout. Très crue et vulgaire, elle clashe la totalité des personnages et surtout Bottles. Les répliques de Kazooie sont cinglantes et créent un décalage avec l'aspect tout mignon du jeu. L'horrible Gruntilda est dans le même esprit, mais est bien plus dégoutante. Celle-ci, en plus de faire à chaque fois des rimes, vous crache sa haine sans arrêt. Le pire reste sans aucun doute le quizz final. Le but est d'arrivé au bout d'un plateau de jeu. Pour avancer, il faudra soit répondre à des questions, soit réussir un mini-jeu dans un temps imparti. Les questions sont diverses : vous devrez reconnaître un lieu, une voix, un personnage ou une information personnelle sur Gruntilda. Ces dernières vous seront données par sa gentille soeur Brentilda, cachée un peu partout dans le château. Franchement, Gruntilda est hardcore, son passe temps favoris est de percer ses boutons avec une perceuse, elle dort avec un crocodile empaillé, ses culottes sont marrons et moites, elle a gagné le prix du plus gros cul etc.. De plus, lorsque vous tombez sur une case personnage elle vous posera la question : Voici la tête d'un personnage du jeu, comment s'appelle cette tête de noeud? L'humour fait mouche et le ton est dur à côté de l'univers mignon. C'est pour cela que je suis convaincu que Banjo-Kazooie est un jeu pour tous, petits comme grands.


Le Game Over est une cinématique amusant dans laquelle Gruntilda arrive à voler la beauté de Tooty

Des graphismes qui vieillissent bien

Le passage de jeux HD à Banjo-Kazooie m'a un peu piqué aux yeux au début, mais je m'y suis vite refait. Au pire, il existe toujours la version HD sur Xbox 360 qui est réussie, même si elle enlève le challenge des notes de musique. Personnellement, je trouve que les graphismes sont toujours réussie et n'ont pas énormément vieilli. La modélisation, certes cubique, des personnages est réussie et les décors restent beaux même après 14 ans. Ceci est du au côté très cartoon de l'univers et bien entendu au talent des développeurs. Les couleurs sont vives et c'est franchement ce que je préfère. Les décors quant à eux sont fabuleux. Les niveaux ont chacun leur thèmes et proposent même plusieurs décors. Ainsi, dans la Caverne de Clanker vous visiterez des égouts rouillés et submergés mais aussi l'intérieur d'un poisson organique et mécanique. Certains niveaux restent très classique : un désert, un monde de neige, une plage, un marais. Mais possède tout de même une forte identité, ce qui crée un effet de dépaysement et de magie. Tandis que d'autres sont totalement originaux : un arbre qui change en fonction des quatre saisons, un port pollué avec un gigantesque bateau ou comme je l'ai déjà mentionné la Caverne de Clanker. Tous les niveaux sont homogènes mais chacun possède sa propre identité et ce démarque d'un autre avec telle et telle caractéristique, bluffant.


J'adore ces couleurs et ce style cartoon. Les screenshots proviennent de la version Xbox 360 et sont donc en qualité HD

Le character design n'est pas en reste et c'est à ce moment que l'on ressent la pâte cartoon. Déjà, tous les objets possèdent des yeux et peuvent à la limite parler. De plus, tous les personnages que vous rencontrerez, mise à part Gruntilda, sont des personnages ou des objets. Ceux-ci sont très attachants et on remarque que tous les personnages ont été designé avec soin. Que ce soit Nipper, le bernard l'hermite, les vilains coquillages de la plage, les mines aquatiques, le morse du pic polaire, Gobi le chameau, chacun possède son design propre et colle avec l'univers. Ajouté au fait que chacun possède son caractère propre et ses répliques et vous finissez par obtenir des personnages attachants qu'il sera plaisant de recroiser à votre prochaine partie. De plus, la réalisation est techniquement maîtrisé. L'animation fluide est irréprochable et il n'y a aucun problème d'affichage. Sur la Nintendo 64, il était courant d'avoir un brouillard omniprésent. Pourtant, Banjo affiche avec brio ses vastes décors sans problèmes et sans ralentissements, du beau travail.


Conga est un boss vraiment simple, comme tous les autres malheureusement. Contrairement au long et difficile boss final.

Un régal auditif :

Niveau bande son, là encore on a le droit à du professionnalisme. Composée de pas moins de 128 musiques, le jeu possède une OST géniale. Chaque niveau possède son propre thème, mais la musique s'adapte à l'action. Sans transitions, vous passez du thème principal à un thème aquatique si vous décidez de piquer une tête. Sans transitions, vous passez du thème principal à un thème nerveux et rythmé face à un boss. Les développeurs ont réussi à faire en sorte que les différents thème soient faits de la même façon, permettant ainsi de passer de l'un à l'autre sans transition tout en gardant le fil, bluffant. Les jingles sont tout simplement géniaux. L'obtention d'une pièce de puzzle s'en suit avec une petite animation rigolote et le jingle qui va avec. Les bruitages sont eux aussi franchement réussies, chaque objet possède son propre petit bruitage et c'est franchement cool.


L'animation de l'obtention d'une pièce de puzzle est drôle et sympathique.

Chaque personnage possède sa propre voix, enfin marmonnement. Si Rare a fait ce choix plutôt que les voix, c'était parce qu'il voulait donner à chaque personnage sa propre personnalité et ne voulait ruiner en rien la perception des personnages au joueur. Banjo possède donc une voix chaleureuse et assez forte montrant que c'est un personnage sympathique mais naïf. Kazooie, elle, possède une voix de breegul grinçante et piquante comme ses répliques. Les musiques ne sont pas en reste. Le musicien britannique, Grant Kirkhope, a produit un travail remarquable. La bande son du jeu fait sans aucun doute partie de mes préférées. Je l'écoute régulièrement et il ne m'est pas rare de chantonner un petit air de temps en temps sans vraiment savoir pourquoi. Si les thèmes sont si géniaux, c'est certainement parce que Grant Kirkhope s'est bien imprégné de l'univers. Fait plutôt intéressant, celui-ci s'est inspiré de la chanson pour enfant : Teddy Bear's Picnic pour le thème de la Tanière de Gruntilda. Je n'ai trouvé aucun thème agaçant et c'est parce que je les trouve géniaux et qu'ils changent en fonction de l'action ou de l'environnement. La Tanière de Gruntilda est une musique inoubliable et vraiment magnifique, tout comme la Caverne de Clanker qui est sans aucun doute un de mes thèmes préférés. Je termine avec une des meilleurs musiques de boss final de tous les temps , qui est un remix du thème principal de la Tanière Gruntilda.


J'adore ce décor et le design tout comme le design de ces ennemis. En fait, j'adore la totalité du design du jeu et tous les personnages.

Des oeufs, une clef de glace :

Banjo-Kazooie possède aussi ce qu'aucun autre n'a : un mystère. Durant le jeu, il existe deux, trois endroits fortement étranges. Le plus marquant et connu est la caverne de Wozza dans le pic polaire. Celle-ci à une sorte de petite galerie vous permettant de récupérer un Jinjo. Mais si vous scrutez celle-ci vous remarquerez sur un réceptacle une énigmatique clef de glace. Bloqué par une vitre glacée, vous aurez beau tout essayer, vous n'arriverez jamais à l'atteindre. Après avoir fait de nombreuses suppositions et après avoir essayé tout et n'importe quoi j'ai abandonné l'idée de la récupérer. Malheureusement les développeurs n'ont pas voulu laisser nos consciences tranquilles. Ainsi, si le joueur ramassait la totalité des pièces de puzzle, une fin secrète se débloquait. Mumbo nous parlait alors d'une soi-disante suite nommée Banjo-Tooie et nous en montrait des images. C'est là que ça devient pervers. En fait, le chaman nous montre des images de Banjo-Kazooie où Banjo rentre dans des endroits totalement incongru comme l'étrange porte du désert de Gobi, une grotte se trouvant sous la pancarte de la baie du trésor et tombe sur des gros oeufs de couleur avec des points d'interrogations dessus. Il nous montre même une vidéo où Banjo à accès à la clef de glace. A ce moment là, je n'en pouvais plus. Il fallait que je sache, il fallait que j'élucide cet abominable et inexplicable secret. Malheureusement, l'utilisation d'internet n'était pas mon fort et c'est qu'après de nombreuses années que j'ai découvert la réponse à toutes mes questions. En fait, ce mystère s'appelle le Stop'N Swop, nom associé au menu dédié à ce concept. En fait, il devait exister un lien entre les deux jeux qui permettait à l'un de changer certaines choses dans l'autre ou de débloquer des secrets. Ce procédé devait se faire en enlevant la cartouche pour la remplacer par l'autre, d'où le nom Stop'N Swop. Des joueurs l'ont découvert en fouillant dans la cartouche du jeu grâce au Gameshark. Avec la sortie de Banjo Tooie, le projet a été annulé même si les bonus sont restés. Ainsi, vous pourrez récupérer les objets cachés dans Banjo-Kazooie à l'aide de code à rentrer dans le château de sable et dans Banjo-Tooie vous pourrez récupérer les objets secrets en retournant dans la montagne perchée et en explosant des cartouches de Nintendo 64.


Certains cheat codes sont bien cachés. Si vous les trouvez, vous serez récompensés par des bonus sympas!

Conclusion :

Banjo-Kazooie est sans conteste un de mes jeux préférés et un jeu de grande qualité. Proposant un gameplay génial il crée en quelque sorte un nouvel style, un savant mélange entre exploration, action et plate-forme. Parce que non, je le considère pas comme un jeu de plate-forme 3D, comme la plupart des joueurs et la presse le fond et qui se plaignent par la suite que c'était soi-disant mieux avant. Banjo-Kazooie c'est avant tout de l'exploration minutieuse mais saupoudrée de quelques énigmes, mini-jeux, phases d'actions ou de plate-forme. C'est une mixture maîtrisée et parfaite qui rend l'ensemble vraiment agréable et qui permet de soutenir l'intérêt jusqu'au bout. Varié tout en ne partant pas dans tous les sens, ce jeu possède aussi une réalisation remarquable. Les graphismes n'ont pas si vieilli que ça, grâce au talent des développeurs, au style cartoon et à la diversité des décors. Ajouté à ça une bande son énorme : avec des bruitages et des voix mémorables ainsi que des musiques aux thèmes entraînants qui s'adaptent à l'action. Le tout possédant en plus un univers génial à la fois enfantin mais sarcastique avec des personnages attachants et nombreux. Et pour finir, un final génial et une durée de vie et un replay value important et vous obtenez un des meilleurs jeux qui soi. J'ai regardé le temps que j'avais passé sur ma partie principale, que j'ai malheureusement supprimée une fois par inadvertance, et ce n'est pas étonnant que le temps de jeu affiché était de 61 heures, 37 minutes et 40 secondes. Et encore, il me manquait 2 notes de musiques. Je le connais tellement par coeur que j'ai réussi à faire un 100% en seulement 6 heures 51 minutes et 33 secondes en prenant un plaisir fou et comparable à mes premières parties. Banjo-Kazooie est à mes yeux un des jeux les plus aboutis qui soi et révèle le talent monstrueux des anciens développeurs de Rare. De plus, le mystère du Stop'N Swop est la cerise sur le gâteau et fait que pour toujours il se démarquera. Un chef d'oeuvre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Dim 13 Mai - 23:31

Je comprends pas pourquoi tu aimes pas ce jeu ARC. Tu arrêtes pas de le clasher durant toute la review c'est incroyable. moai1

Bon, blague mis à part, je pense qu'il est dur de ne pas comprendre que tu adores le jeu à un point où j'ai réussi à trouver des passages où je suis pas en accord avec toi.
Notamment sur les notes de musique. Crever alors qu'on a 95 notes ne m'amuse pas pour un sou et devoir me rappeler où était chacune est vraiment vraiment chiant. Je préférais le système de DK64 où il y'avait juste l'exploration qui comptait, pas la mémorisation de chacune de ces pièces. Du coup, je ne l'ai jamais fini à 100% et ça m'a totalement dégouté de le faire.

Ceci dit, il est vrai que ça fait assez personnel comme review. Il y'a énormément de "moi je". Tu le fais souvent mais cela m'a jamais marqué à ce point. A la place de review, j'ai l'impression de voir plutôt une sorte d'hommage à ce pourquoi tu adores tant ce jeu. Du coup ça manque peut être parfois de prise de distance, tu sais quant on lit une review et que le mec arrive pas à tarir d'éloge, ça fait l'effet inverse. J'ai un peu ressenti ça à un moment.

ARC a écrit:
Des personnages adultes dans un monde enfantin :

Je n'ai pas bien compris ce nom de paragraphe. Tu balances pourtant bien que les personnages sont attachant et cartoon mais que malgré tout cela s'adresse également à un joueur adulte... Le titre ne devrait il donc pas plutôt être un truc comme : "Un monde enfantin pour des joueurs adultes"?

... Sinon euuuh, j'ai pas bien pigé pourquoi selon toi Banjo & Kazooie serait pas un jeu de plateforme 3D. Après tout il a repris la recette initié par Mario 64 qui était déjà un sacré "mélange entre exploration, action et plate-forme". Tu n'as donc pas vraiment balancé la raison de ton opinion, c'est dommage.

En tout cas faut pas s'y tromper, j'ai vraiment adoré Banjo & Kazooie malgré son immense défaut qui est de ne pas avoir de boss. (Non, je ne considère pas les trucs qu'on a eu comme des boss... Des mini-boss peut être) L'ambiance y est en tout cas excellente et c'est bien triste de voir que Rare n'a plus l'air de pouvoir faire des jeux pareils.

Bref, dans tout les cas, je pense que n'importe qui lisant cette review comprendra parfaitement ce qu'est Banjo & Kazooie et qu'il en appréciera la lecture. Mention spéciale pour le Project Dream (wtf c'est un screenshot SNES en 2D?) dont je n'avais jamais entendu parler! Bonne review ARC.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kiraboshi
Normie, clinse
Normie, clinse


Messages : 467
Date d'inscription : 25/07/2011
Age : 24

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Lun 14 Mai - 22:02

Super review pour un jeu qui nous a tous marqué à vie.

Hélas je n'ai jamais pris le temps de le finir ! À l'époque je réussissais pas à faire sortir Cranker de l'eau (ajoutez à cela le fait que ce sale bestiau me foutait les chocottes) facepa1

Sinon c'est super chaud l'histoire du mystère autour de ce jeu, le système du Stop'N Swomp s'il avait été appliqué aurait pu donner l'un des plus beaux exemples d'interactivité vidéoludique, dans le style de Oracle of Ages / Seasons mais sur console de salon. J'en avais jamais entendu parler avant, c'est vraiment un truc de fou. C'est ce genre d'anecdote super pointue qui te permet de passer pour le Julien Pirou de service Cuvée win 2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Mar 15 Mai - 12:41

Très bonne review où tu as mis tout ton cœur dedans et ça se voit bien. La review est certes très subjective, mais ce qui la rend très agréable à lire (eh tiens, tu as changé ta façon de présenter les screens du jeu ? sdc )

C'est aussi l'un de mes BGE ultimes où les premières parties restent des moments vraiment magiques. J'adorais la partie entraînement dans la vallée. Cette séquence donnait une certaine tension avant d'entrer dans le manoir de Grunty, une tension avant la grande aventure dans un monde dangereux.

Dans la construction de ta review, j'aurais parlé de la progression du jeu et de son système de monde avant de parler des mouvements... Enfin, c'est mon opinion personnelle assez futile, mais je trouve ça plus logique.
Récupérer toutes les notes de musiques représentent un certain challenge sous forme de hi-score très arcade comme tu le dis. Certes, c'est un certain défi, mais je trouve très frustrant si on meurs ou si on quitte le niveau : on sera obligé de tout refaire, c'est un peu longuet (c'est dans la veine des 100 pièces dans un certain Mario 64). Banjo-Tooie rectifie le tir pour un défi qui est devenu complètement secondaire au profit de complexifier les quêtes des pièces de puzzles.

Autrement, Haga, j'ai plutôt bien compris la phrase d'ARC des personnages adultes dans un monde cartoon. Ce sont les répliques/background des personnages qui les rendent plutôt adultes malgré l'univers cartoon avec en tête de liste la virulente Kazooie.


Enfin, ce premier épisode est un jeu vraiment magique avec cet univers vraiment fabuleux. On en fait plus des jeux comme ça. La traversée du manoir de Grunty est vraiment chouette, remplie de secrets.
J'adore la caverne de Clanker comme je la détestais au départ (monde sous-marin) et j'avoue que la première fois quand tu passes le tunnel et que tu vois cet énorme monstre, en étant petit, il faisait presque flipper.
Et la quête pour le libérer c'était chaud au départ.
kuso7

Bon, comme le dis Haga, il y a pas vraiment des boss, mais on a quand même quelques confrontations avec un ennemi ou un groupe d'ennemis qui sortent du lot, mais on est loin des véritables boss de Banjo-Tooie qui en mettent plein la vue. D'ailleurs, j'engage toujours une préférence pour cet épisode. J'ai hâte de voir ton prochain dossier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Mar 15 Mai - 13:42

Ce coquin de Weldar a écrit:

Autrement, Haga, j'ai plutôt bien compris la phrase d'ARC des personnages adultes dans un monde cartoon. Ce sont les répliques/background des personnages qui les rendent plutôt adultes malgré l'univers cartoon avec en tête de liste la virulente Kazooie.

Euuuuh, loin de moins l'idée de critiquer Banjo sur son univers vu que je l'adore mais les répliques sont CARRÉMENT pas adultes. C'est pas parce que Kazooie est virulente que c'en est pas moins cartoon!
Ch'ais pas, des persos adultes dans un monde cartoon ce serait genre Astérix qui, derrière des gags pour enfants comme Obélix qui crie qu'il n'est pas gros, y'avait des références au contexte politique de l'époque qui fait que c'était aussi une BD pour adulte.

... On est FRANCHEMENT loin dans Banjo.
Enfin si c'est ce que ARC voulait dire, le problème est le même, il ne l'a pas justifié assez clairement dans la review à mon simple avis.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Mar 15 Mai - 14:23

C'est cartoonesque sûr, mais ce n'est pas non plus rose bonbon et t'as un certain humour british. Certes, on atteint pas le niveau de Conker qui lui balance dans le trash.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil27



Messages : 203
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 23
Localisation : Tu me rappelle George politiquement.

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Mer 16 Mai - 15:34

Excellente review! prin2

Je suis plutôt d'accord avec mes voisins du dessus, je préfère le système de la version 360, ça m'a toujours ennuyé de mourir ou devoir quitter la console en ayant presque toutes les notes. Néanmoins, le challenge étant proposé par l'original est plus interessant car il nous oblige à faire le niveau d'un coup.

Je ne comprends pas pourquoi tu ne considère pas ce jeu comme un jeu de plate-forme. A la limite si tu parlais de DK64, qui lui est à la limite du shooter, du jeu de plate-forme et du jeu d'exploration là je comprendrais, mais Banjo est bien un jeu de plate-forme dans son gameplay, proposant juste de l'exploration. Mario 64 aussi le faisant, pourtant n'est-ce pas un jeu de plate-forme?

Enfin j'ai du mal à comprendre ce que tu vois d'adulte dans ce monde. C'est certes bien plus aseptisé qu'un jeu Nintendo, notamment le truc de Grutinda qui se transforme en bimbo et parle avec une voix yaourt sexy, ainsi que les fameuses répliques de Kazooie, mais sinon pour moi ce jeu n'a rien de vraiment adulte tout en étant un peu moins enfantin qu'un Mario, notamment dans son humour, mais comme dit plus haut, on est très loin d'un conker.

Sans doutes mon jeu préféré de la console.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Mer 16 Mai - 20:11

Haga --> Non, non, j'aime beaucoup Mario 64. C'est juste que les personnage qui trouve Mario 64 supérieur à Banjo parce qu'il est le premier m'exaspère. Donc, j'ai fait quelques comparaisons avec le plombier. Mais bon, je sais que t'aimes pas quand on compare des jeux.
Pour les notes de musiques, j'ai toujours trouvé ce concept plutôt cool. Le fait qu'on puisse avancer dans le jeu même si on a pas ramassé tous les objets d'un niveau permet de passer à côté de la frustration occasionné par ce challenge. Par exemple, si je fais 95 au bois Clic-Clac, je peux toujours retourner dans les anciens niveaux pour débloquer des objets que j'avais pas réussi. Enfin bon, je vais t'avouer que je n'ai pas eu ce problème dans mon dernier run vu que j'ai à chaque fois (mise à part pour le marais moisi, mais c'était tout au début) one shoté tous les challenges des notes de musique. Personnellement, j'ai jamais trouvé ce concept chiant et j'ai toujours adoré voir des notes de musiques un peu partout dans les mondes, ça permet de les rendre moins vide.
Banjo-Kazooie est un de mes jeux préférés et je m'en suis à nouveau rendu compte. C'est pourquoi, j'ai été aussi tendre avec le jeu. Mais bon, je pense totalement tout ce que je dis et je reste convaincu que le jeu est une tuerie, même objectivement.
J'ai pas trouvé qu'il y avait tant de plate-forme que ça dans cet opus. Quand on le compare à un Mario Galaxy, on voit que les niveaux sont très plats. Y a pas vraiment de sauts millimétrés (mise à part à la fin) et de phases de plate-forme. Et c'est ça qui fait que les gens ont pas trouvé que c'était un plate-former 3D intéressant. Enfin, ça se sent surtout dans le deuxième opus, mais j'en parlerai dans ma prochaine review.
Je crois que c'est une screen 3D, enfin chaip, c'est chelou.
C'est vrai que le manque de Boss m'a pas mal marqué et ça, les développeurs l'ont compris par la suite. Mais bon, ça m'a pas dérangé autant que ça.

Kira --> TERMINE LE dad1 Le Stop'N Swop c'est un mystère qui a touché tous les joueurs de Banjo je pense, faut vraiment le faire pour le louper. Mais les véritables explications, j'ai mis du temps à les savoir et je sais même pas si elles sont vraies douche1

Weldar --> T'as vu comment c'est trop moche maintenant. Sérieux, je suis à la limite chaud pour changer tellement je trouve ça laid. Enfin bon, je vais tenter de trouver pleins de screens pour remettre comme j'ai l'habitude. La vallée, tu parles de la Montagne Perchée en tuto? Elle est juste trop classe elle !
Pour le déroulement j'ai commencé comme ça parce que... ça collait bien. Enfin, c'est vrai que c'est bizarre.
Les notes de Banjo-Tooie puent la merde sérieux. Elles sont trop inutiles, ça me tue trop sérieux. Je déteste voir un monde où il y a pas pleins de notes partout, c'est tellement plus cool, plus vivant. Et putain, quelle idée de les foutre par pack de 5/10/20 ? Pff, déception sur ce coup.
Le manoir de Grunty, je crois que c'est un mon hub préféré sérieux, il est tellement cool. Surtout la salle qui mène au tableau du bois Clic-Clac, à la Caverne de Clanker et à la baie au trésor. Je la trouve juste magnifique, avec la partie végétation et le gros tuyau, trop classe.

Nihil27 --> Mario 64 est bien plus dirigé plate-forme. Il y a bien plus de phases de plate-forme, le plus frappant reste sans aucun doute la route arc-en-ciel. Après, certes, je me suis peut être un peu fourvoyé mais je considère vraiment ces jeux comme des types à part. Des Exploration-plate-former ou chaip. C'est juste que je trouve qu'il y a une énorme différence entre un jeu du type Mario Galaxy et ceux là.

Pour l'utilisation du mot adulte, c'était pour atténuer le côté très cartoon, comme l'a dit Weldar. Certes, c'est un peu excessif, mais j'en ai tellement marre de voir des gens critiquer le jeu parce qu'il est soi-disant trop enfantin. J'ai trouvé les dialogues et les situations tout à fait acceptables pour un univers pareil. C'est plutôt salé et même un adulte peut prendre plaisir à regarder les dialogues. Y a juste un moment que j'ai trouvé ultra deep, c'est le coup de la fleure du bois Clic-Clac. On fait en sorte qu'elle grandisse durant les trois premières saisons, on s'y attache donc. Puis, en hiver, on la voit morte. J'ai trouvé ça vraiment génial et vraiment poignant. Ce niveau, pour moi, c'est une sorte de message pour dire que la vie avance, se renouvelle et qu'il faille faire avec. Bien entendu, je vais loin, mais le coup de la fleur, j'ai trouvé ça génial.

En tout cas, merci de vos commentaires. Ca fait plaisir de voir que je ne suis pas le seul à partager tant d'amour avec Banjo-Kazooie, c'est tellement une tuerie.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Mer 16 Mai - 23:16

ARC8games a écrit:
Mais bon, je sais que t'aimes pas quand on compare des jeux.

Oula, j'ADORE qu'on compare les jeux.
Par contre j'ai horreur qu'on compare les jeux à cause d'expérience personnelle. Typiquement le "ouais je dis que c'est adulte parce j'en ai marre qu'on dise que c'est gamin", je trouve que ça rend non crédible la review alors que le jeu est tellement génial qu'il ne mérite pas ça.

C'est mon avis en tout cas, mais dire "oui c'est cartoon et enfantin, ça empêche pas que c'est trop bien et pour les petits ainsi que les grands", cette franchise rend au final bien plus service au jeu... Mais ce n'est toujours que mon humble avis.

Et puis je trouve aussi que Mario Galaxy n'a pas grand chose à voir avec Mario 64. Limite les deux sont de genres différents.
Donc i y'a le "exploration-plateforme", banjo en fait parti avec Mario 64 à mon sens (malgré certains mondes comme la course arc en ciel effectivement) mais pas Mario Galaxy oui.

Enfin, ça reste cool. moai1

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Jeu 17 Mai - 0:07

Non mais je l'ai pas vraiment dit parce que ça me faisait chier, mais parce que ça m'a franchement surpris. Rire sur un jeu ça m'arrive rarement et j'ai trouvé les répliques cools. Et ouai, Banjo-Kazooie c'est de l'Exploration-Plate-forme donc pas de la plate-forme pure et dure comme certaines personnes attendaient. Je vais voir pour Banjo-Tooie parce que je m'en souviens plus trop, j'ai hâte.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 25
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Jeu 17 Mai - 10:12

Très bonne première partie de dossier, comme ça a déjà été dit tu montres bien toute l'affection que tu as pour ce jeu, tout en expliquant bien toutes ses mécaniques.

Moi personnellement à l'époque j'avais fait que Banjo Tooie. Du coup récemment j'ai essayé de me mettre à celui-là pour rattraper ce manque, pour l'instant j'ai fait les deux premiers niveaux à fond. Pour le coup des notes de musique je suis d'accord, c'est rageant si on crève alors qu'on en a 95, mais bon comme dit ARC elles sont rarement inaccessibles, et un système où elles disparaissent définitivement quand tu les chopes je trouve ça assez naze, en plus visuellement ça nique un peu les niveaux les notes en moins. Sérieusement si ce système avait été présent dans Mario 64 (ou un remake) j'aurais gueulé.

Comme Weldar j'aime beaucoup le premier "niveau" entraînement, ça fait super paisible, au point qu'on a pas envie de le quitter (cette impression m'a surtout frappé dans Tooie, où j'ai mis du temps avant de me décider à aller fighter Klungo dans sa grotte tellement je me sentais bien dans la montagne).

Bref là je peux pas en dire beaucoup plus vu que le jeu je le connais pas encore très bien, mais quand tu auras sorti la partie sur Banjo Tooie je serai beaucoup plus loquace !

Bon boulot !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Jeu 17 Mai - 11:44

Ah, ça fait plaisir que je sois pas le seul à trouver que l'absence des notes nique en partie le visuel des niveaux. Sérieux, j'adore tellement quand y a pleins de bonus partout, c'est trop cool.
La montagne perchée est un sacré choque dans Banjo-Tooie, malheureusement tu n'as pas pu avoir cette impression Drake vu que t'as fait les jeux à l'envers. Sérieux, voir ce niveau totalement détruit est juste insoutenable et baddant, je peux te garantir que j'ai préféré me casser vite fait que de rester tant c'était dérangeant ahdé .
Drake, tu vas voir à quel point l'univers des Banjo est génial, étant donné que tu vas recroiser certains persos de Tooie.
J'ai hâte de m'y mettre :mad: et merci pour ton commentaire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Jeu 17 Mai - 14:00

Ben pour les collectibles qui disparaissent des niveaux, Donkey Kong 64 avait une solution : Les mettre en transparents. Pour le coup je trouve que ça marche hyper bien perso.
Mario 64 c'est un autre style mais ça marche bien aussi : Le monde a 150 pièces (ou un truc comme ça) si on compte les monstres et tout et le joueur a la liberté de prendre les pièces qu'il veut pour essayer de monter jusqu'à 100. Les recherches occasionnés étaient pas mal même si différentes d'un Banjo où il faut vraiment chercher ses notes.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Jeu 17 Mai - 14:24

Il y avait pas 150 pièces dans chaque monde, ça variait pas mal. Mais c'est vrai que ce concept était plutôt sympa, bien que différent. Je me souvenais plus que les bananes étaient invisibles par la suite dans DK64, t'es pas sûr qu'elles l'étaient parce que tu n'avais pas sélectionné le bon personnage. Par exemple, si je suis DK, les bananes rouges de Diddy sont transparents mais les jaunes disparaissent à tout jamais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Jeu 17 Mai - 15:06

Je crois que dans DK64, tu avais 25/50 bananes par perso à récupérer dans les mondes. Ce qui faisait un total assez important de bonus à récupérer. DK64 restait assez lourd cependant, vu qu'on doit souvent changer de perso pour divers trucs ainsi que la collecte d'objets.

De Banjo à Mario 64, je trouve que DK64 était plus lourd même si j'ai bien aimé cet épisode (le monde de l'usine des jouets et le château sont mes mondes préférés).



ARC => Vrai que dans Banjo-Tooie ça dérangeait un peu la première fois de voir la montagne perchée, ce qui ne faisait que de souligner le début assez sombre de cet épisode (plein de morts et tout, dommage que le scénario restera absent tout le long par la suite).
Néanmoins, c'était cool de pouvoir voler dans la vallée et d'entrer dans un mystérieux tunnel en haut de la chute d'eau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Jeu 17 Mai - 18:49

ARC8games a écrit:
Il y avait pas 150 pièces dans chaque monde, ça variait pas mal. Mais c'est vrai que ce concept était plutôt sympa, bien que différent. Je me souvenais plus que les bananes étaient invisibles par la suite dans DK64, t'es pas sûr qu'elles l'étaient parce que tu n'avais pas sélectionné le bon personnage. Par exemple, si je suis DK, les bananes rouges de Diddy sont transparents mais les jaunes disparaissent à tout jamais.

Hum... Mince, maintenant tu me fais douter... Je CROIS me souvenir avoir souvent dû récupérer des bananes même transparente dans les arbres parce que ça faisait une vie supplémentaire. Je crois pas qu'elles disparaissaient.
Je peux me tromper, faudrait que je regarde.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]   Aujourd'hui à 3:11

Revenir en haut Aller en bas
 
Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Banjo-Kazooie [Dossier première partie / avec Spoiler]
» [TEST] BANJO KAZOOIE sur NINTENDO 64
» Banjo-Kazooie [N64-XLA]
» Banjo Kazooie
» Banjo-Kazooie | N64

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: