AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #2: Juyuso seubgyuksageun!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saturnome
Gros gros beau gosse
Gros gros beau gosse
avatar

Messages : 416
Date d'inscription : 26/04/2011

MessageSujet: [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #2: Juyuso seubgyuksageun!   Ven 29 Juin - 10:25



주유소 습격 사건 (Juyuso Seupgyeok Sageon)

English: Attack the Gas Station! les rs vont rser
Français: Attack the Gas Station! les rs vont rser

Un film de Kim Sang-Jin
Corée du sud, 1999
Sous-titres : anglais, français



MISE EN CONTEXTE

Il faut 90 secondes au film pour faire ce que le titre dit : 4 jeunes s'attaquent à une station d'essence. Ils volent l'argent, puis ils s'en vont. Pas très futés, le lendemain, ils attaquent de nouveau la même station d'essence. Ils ne trouvent pas l'argent, et décident de faire opérer la station d'essence toute la nuit d'eux-même.

Il s'agit d'une comédie d'action qui s'intéresse à la société sud-coréenne de la fin des années 90. Au long du film des personnages de différentes couches de la société font leur passage par la station d'essence. Le style quant à lui est accentué, tourné sous des lumières fluorescentes et avec des jeux de caméra qui font bien la preuve qu'il s'agit d'un film des années 90 influencé par l'univers de l'ancien MTV et de films tel que Pulp Fiction.


Attack the Gas Station arrive à un moment très important du cinéma Sud-Coréen. 1999 marque le début d'une nouvelle ère. Celle d'un cinéma qui est en voie de devenir un des plus marquant et populaire de notre époque.

Retour en arrière. Qui s'intéresse au vieux cinéma Sud-Coréen? Malgré l'énorme popularité du cinéma actuel du pays, visiblement personne.
Il n'existe presque plus rien du cinéma coréen. Des films légendaires come Arirang (1926) sont perdus à jamais. La guerre, des incendies, le fait que la Corée du nord ne se préoccupe certainement pas de préserver les vieux films qu'elle trouve... Le plus vieux film coréen qui existe encore de nos jours date de 1934 et a été retrouvé en 2007. Ensuite, il ne reste qu'une minuscule poignée de films d'avant-guerre. Réalisés sous le contrôle japonais, il y avait peu de liberté d'expression cinématographique.
Après la guerre qui sépare le pays en deux, et une période de cinéma de propagande, le pays connaît son premier âge d'or, qui dure de 1953 à 1973. Le grand classique de l'époque, Hanyeo sort en 1960 (et il a été l'objet d'un remake il y a 2 ans). En 1973, le contrôle du gouvernement sur le cinéma étouffe la création. Meurtre, coup d'état, confusion politique redonne la liberté aux cinéastes, mais le pays fragile n'est pas au rendez-vous dans les salles dans les années 80. Le public préfère les films d'Hong Kong et les films américains. Malgré tout la Corée du sud connaît de premiers succès d'exportation à l'étranger, le film spirituel très artistique Why Has Bodhi-Dharma Come From The East? joue ici et là.
C'est dans les années 90 que le public sud-coréen recommence à voir des films sud-coréen. Au point qu'il regarde largement plus de films de son propre pays que de films étranger. En 1999 Shiri, un film d'action, est un succès époustouflant auprès du public et pulvérise le box-office national. Cela encourage l'industrie de réaliser davantage de films, avec de plus gros budget. Attack the Gas Station! arrive dans ce climat de transition. Il s'agira du deuxième plus gros succès de l'année. Plus tard, Old Boy (2003) fait connaître le cinéma sud-coréen à l'étranger, et depuis les succès se suivent à pleine vitesse.

Je suis personnellement en train de découvrir l'ancien cinéma sud-coréen, je vous reviendrai la dessus un jour peut-être prin2




Quoi voir d'autre?
De la même période transitoire:
- Shiri (Kang Je-kyu , 1999)
- Memento Mori (Tae-Yong Kim Min Kyu-Dong , 1999)
Successeur:
- Attack the Gas Station! 2 (Kim Sang-Jin, 2010)
Premier âge d'or Sud-Coréen:
- Flower in Hell (Shin Sang-ok, 1958)
- Hanyeo (Kim Ki-young, 1960)
- The Aimless Bullet (Yu Hyun-mok, 1960)
Deuxième âge d'or Sud-Coréen:
- My Sassy Girl (Kwak Jae-young, 2001)
- Old Boy (Park Chan-wook, 2003)
- Spring, Summer, Fall, Winter...and Spring (Kim Ki-Duk, 2003)
- A Tale of Two Sisters (Kim Jee-woon, 2003)
- Mother (Bong Joon-ho, 2009)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ap

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #2: Juyuso seubgyuksageun!   Dim 1 Juil - 0:28

Bien, donc vu qu'il ne serait pas judicieux de ne juger un film que sur 20 minutes, je retire mes critiques et notes précédentes, et j'essayerais donc de revoir le film et donc de confirmer ou finalement d'avouer que je m'étais bien planté. Voici tout de même mon ancienne (hmm oui) critique.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #2: Juyuso seubgyuksageun!   Jeu 5 Juil - 1:27

J'ai vu ce film, et l'ai beaucoup aimé.

Si les scènes de violences existent, elle n'en sont pas moins réussies. L'enchaînement de plans tape-à-l’œil souligne avec efficacité la frénésie de l'action, qui en devient jubilatoire ! Oui, on ressent un certain plaisir à voir des petits voyous exploser des trucs dans une station service, songez à l'ultraviolence de Orange Mécanique. Que celui qui n'a jamais trouvé ça marrant me jette la première pierre.

Mais c'est loin d'être tout ce que propose le film. "L'attaque de la Station Service", ce n'est que 90 secondes. Les premières 90 secondes, qui font office de générique au long-métrage.
Tout devient vraiment intéressant quand le chef des malfaiteurs, gars taciturne, a l'idée de faire marcher la station-service avec l'aide de ses potes, en appliquant une politique sauvage : "tout le monde prend un plein". Si quelqu'un moufte, comité disciplinaire.

Cette situation improbable permet au film de se faire véritable pièce de théâtre. L'action va et vient entre deux lieux principaux : le dehors de la station-service, où nos pompistes improvisés officient, et son arrière-boutique, où le staff de la station est retenu prisonnier par un des malfrats, Bulldozer, sorte de psychopathe génial et névrosé.

Le film aborde énormément de thèmes mais son aspect le plus intéressant est sans doute l'évolution des relations entre otages et agresseurs, ou "comment se réaliser en situation de crise". Tous les personnages sont gris, sauf les adultes, qu'on trouve pleutres et incompétents.

En tout cas, les scènes marrantes ne manquent pas, et s'enchaînent sans longueurs. Ça fait longtemps que je n'avais pas autant souri devant un film ! Mention spéciale à l'OST, qui vous réservera quelques grands moments.

Le cast des personnages principaux est vraiment cool. Ils sont tous attachants, et entretiennent des frustrations qu'on découvrira par l'intermédiaire de flash-backs. J'ai trouvé la fin du film plutôt inattendue et, à l'image du reste, complètement barrée !

Tout ça, c'est encore à chaud. Je donnerai peut être un avis plus écrit avec la réflexion.

En tout cas, je ne suis pas déçu !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #2: Juyuso seubgyuksageun!   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #2: Juyuso seubgyuksageun!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #2: Juyuso seubgyuksageun!
» [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #3: Voskhozhdeniye
» [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #1: Dai-bosatsu toge
» [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #5: The Cube
» [Film Festival ArtCore Kirbies 2k12] #4: When the Wind Blows

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: ArtCore Board :: Organisation :: Archives-
Sauter vers: