AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La La Land : Une série de courts jeux surréalistes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Capt C.

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 1:52

.


Dernière édition par Capt C. le Sam 5 Sep - 1:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 5:29

J'appelle ça de la branlette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 11:30

J'ai pas pu lire la review faute de spoil donc je serais peut être ou non d'accord avec toi. Mais comme à chaque fois que tu as un avis sur une question Wendoh, je me demande surtout pourquoi tu arrives à cette conclusion...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt C.

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 12:40

Dans un sens t'as pas tord Wendöh, il reprend les codes de certains jeux etc etc et s'apparente à de la branlette intellectuelle, mais pour moi un jeu qui essaye d'être profond c'est pas forcément de la branlette intellectuelle, je veux dire par là que t'essaye toujours de descendre des jeux indés parce qu'ils essayent d'avoir une manière différente de raconter une histoire ou de transmettre un message, certes la charte graphique est souvent rebutante car identique à beaucoup de jeu indé naze mais pour moi je pense que parfois on devrait se plonger dans un jeu sans a priori, sans que l'on se dire "C'est indé donc c'est pseudo-intellectuel donc c'est caca". Parfois t'as vraiment une manière différente de transmettre une histoire avec de vrais bonnes idées. Après c'est très personnel comme avis mais bon.


Dernière édition par Capitaine Couac le Jeu 19 Juil - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 14:42

Couac a écrit:
Dans un sens t'as pas tord Wendöh, il reprend les codes des jeux indés

J'ai pleuré.

Sinon, de ce que t'en dis, ça a l'air d'être une bonne merde artsy, à l'instar d'un Keys Of A Game Space.
Sauf peut être le 5 qui vaut le coup, je verrai peut être un jour...
Revenir en haut Aller en bas
Capt C.

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 15:06

*De certains jeux indés.

Sinon je suis persuadé qu'une oeuvre doit allier divertissement et réflexion culturelle, pour moi c'est une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 15:19

… J'ai pas souvenir que Ys ait aidé ma réflexion culturelle, pourtant j'ai adoré. moai1

Non bien sûr ce n'est qu'un choix de proposer cela. Le principal c'est de provoquer des émotions au joueur que ce soit juste du fun, de la pression et de la frustration ou de la tristesse, de la joie et de la réflexion.

On reproche souvent aux indés d'être inutilement compliqué, comme si, juste comme tu le sous entend, il était OBLIGE d'avoir un sens caché qui pousse à la réflexion... Franchement, c'est comme n'importe quoi, au bout d'un moment ça devient tellement prévisible que ça en devient lassant.

Après, encore une fois, j'ai pas lu l'article pour cause de non spoil. Mais bon.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt C.

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 15:59

En fait je trouve que le mot est mal choisit. Je pense que pour moi on doit trouver une raison qui nous pousse à continuer, un sens a ce que l'on fait, pourquoi on décide de perdre 20 heures de notre vie dans un jeu. Je pense qu'une oeuvre doit certes être divertissante mais ne doit pas s'arrêter là, comme tu le dis elle sont là pour nous faire ressentir des émotions, des sensations ou juste réfléchir à la fin comme je le disais (Mais ça n'est pas qu'une reflexion).

Un jeu indés comme Braid je trouve qu'il n’amène pas tant à la reflexion dans le sens d’analyse, du moins peut-être que si l'on se penche plus sur le background de l'histoire on peut y faire une analyse mais concrètement il n'y a pas grand chose à étudier. Par contre c'est les férus de casse-tête et de puzzle qui seront aux anges parce que le jeu est pleins d'inventions physiques et temporels qui rendent le jeu agréable pour une certaine catégorie de joueur. Pour moi un jeu ça doit toujours avoir son petit quelques choses qui le démarque de son concurrent et pas seulement dans l'indé, non, dans tout ce qui touche au jeu.

Je sais pas vraiment si je te réponds en fait mais bon je faire entendre ma voix Cuvée win 2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 16:40

Bennnnn, le "fun" typiquement, c'est une émotion absolument pas artsy que procure même le plus bêta des Call of Duty. (Ou tente de le procurer en tout cas)
Par conséquent ça va un peu à l'encontre de ce que tu dis.

Certains jeu ne sont pas « fun » mais propose autre chose à coté. Certains jeux ne sont QUE fun sans voir plus loin. Personnellement je pense que le jeux vidéo est un art car il souhaite provoquer des sensations et des sentiments chez le joueur... Même si ces sensations ne vont pas plus loin que la jouissance d'avoir fait 30 frags en moins de 30 secondes.

Oui, pour moi le mot « art » ne vaut pas plus que ça.

Le principal c'est d'avoir quelque chose qui nous pousse à continuer, effectivement sur ce point on a la même définition. Mais je vois pas du tout pourquoi ce « quelque chose » devrait forcément avoir un rapport avec l'univers, avec le type de sentiment ou avec les questions que le jeu soulève potentiellement. Je joue à Ys parce que Ys me procure un sentiment de plaisir car il est extrêmement nerveux. C'est tout. (Ok, + musiques, + persos, + pas prise de tête, + laser, + gros boss etc etc... Je vais pas refaire la review)
Après oui il faut quelque chose pour se démarquer du concurrent, ça peut être une mécanique, des musiques, des graphismes, un univers ou bien d'autres choses. Pas besoin de réflexion particulière.

Par contre, si il y'a effectivement réflexion et que c'est bien amené je dis pas non, mais ce n'est en rien obligatoire à mon sens. Et un jeu dont l'attrait principal serait les questions qu'il suscite me gonfle toujours... Ca me fait penser aux serious games... Peut pas saquer ça...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt C.

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 16:50

Non ça va pas à l'encontre de ce que je dis, puisque pour moi le fun ça doit avoir quelques choses derrière comme tu le dis.

Et ouais réflexion était mal choisit comme mot moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 18:06

Capitaine Couac a écrit:
Dans un sens t'as pas tord Wendöh, il reprend les codes de certains jeux etc etc et s'apparente à de la branlette intellectuelle, mais pour moi un jeu qui essaye d'être profond c'est pas forcément de la branlette intellectuelle, je veux dire par là que t'essaye toujours de descendre des jeux indés parce qu'ils essayent d'avoir une manière différente de raconter une histoire ou de transmettre un message, certes la charte graphique est souvent rebutante car identique à beaucoup de jeu indé naze mais pour moi je pense que parfois on devrait se plonger dans un jeu sans a priori, sans que l'on se dire "C'est indé donc c'est pseudo-intellectuel donc c'est caca". Parfois t'as vraiment une manière différente de transmettre une histoire avec de vrais bonnes idées. Après c'est très personnel comme avis mais bon.

Non mais, y'a une manière différente de délivrer un message qu'en le faisant avec des glitchs pété chelou pour finalement délivrer une réflexion ultra abstraite et inutile sur la mort ou un sujet random, et je vois bien plus de jeu de GROSS KORPORATION MALEFIK $$$ voir même des triple AAA le faire bien mieux et de façon plus interessante que des jeux indés* pseudo artsy en 2d tout moche pour faire deep. (désolé mais ce jeu il est juste laid point barre)

(* : je tiens a signaler que je ne résume pas la scène indé aux abrutis prétentieux qu'on peut voir dans le documentaire Indie Game : The Movie ou au jeu qu'a présenté Couac, y'a des trucs super cool, bien pensé, sans prétention à quoi que ce soit.)

Les sequences de jeu que tu décris ont l'air de délivrer, putain, du GROS OK OSEF quoi. prin2

Après ça a le droit d'exister mais je vois souvent qu'on nie que les "GROS JEU A GRAN BUDGET CODÉ PAR D ESCKLAVE TRIPLE AAA $$$$" peuvent tout autant délivrer des propos et être parfois bien plus artistique grâce à ça et pas seulement à cause d'une esthétique ou des images chelou pour faire vite fait badder sur la mort.

Pour moi les jeu indé artsy c'est pas pseudo intellectuel, c'est du néant.

dad1
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 18:24

"et de façon plus interessante que des jeux indés* pseudo artsy en 2d tout moche"
"je tiens a signaler que je ne résume pas la scène indé aux abrutis prétentieux qu'on peut voir dans le documentaire Indie Game : The Movie"

Bon allez putain arrête, c'est ridicule.
Associer Super Meat Boy, Fez ou Braid à de la branlette "toute moche", ok, y a moyen d'être plus à côté de la plaque ? Taxer "d'abrutis" McMillen ou Blow... La prétention ok. Tu vises Fish j'imagine. Il a eu des attitudes assez critiquables via twitter, mais c'est loin d'être la somme de toutes les insultes qu'on entend à son sujet sur la toile.

Maintenant taxer implicitement la critique du AAA comme révolte bidon émopunk ça me fait exploser. Pour pas voir que le jeu vidéo est en crise (paradoxalement, il n'a jamais fait autant de blé) il faut vraiment avoir quelque chose de fécal dans les yeux. Suffit de regarder Nier pour voir à quelle point l'enculade est partout. Après y a des morceaux de bravoure (Batman AA ok) mais le jeu indé a en ce moment un quasi-monopole sur l'inventivité qu'on n'ose plus sortir des grosses boîtes depuis que les jeux-vidéos sont devenus média de masse.
Revenir en haut Aller en bas
Kanedo
Pascal the dog is here
avatar

Messages : 1239
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 24
Localisation : Tsukodo-Cho

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 18:30

Wendöh srx1 a écrit:
(* : je tiens a signaler que je ne résume pas la scène indé aux abrutis prétentieux qu'on peut voir dans le documentaire Indie Game : The Movie ou au jeu qu'a présenté Couac, y'a des trucs super cool, bien pensé, sans prétention à quoi que ce soit.)

Je suis pas raciste, j'ai même des potes arabes.

(Sinon je vois pas le rapport avec NieR, ATH)

Citation :
le jeu indé a en ce moment un quasi-monopole sur l'inventivité qu'on n'ose plus sortir des grosses boîtes depuis que les jeux-vidéos sont devenus média de masse.

Toujours le mot pour rire petit gateau

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 18:45

Bon j'avoue être en colère contre ce documentaire, qui pour moi est un pur film marketting pour les faire passer pour des poètes maudits.

Mais quand je vois Blow te dire que les jv faits par des grosses boites c'est des trucs impersonnels qui puent du cul avec derrière un montage qui te fait l'amalgame entre CoD, Mass Effect 3 et RED DEAD REDEMTION ça me rend tout aussi en colère que toi que quand j'associe SMB, FEZ et Braid à de la branlette. Je trouve ça insultant pour tout les devs qui travaillent sur ces jeux et les joueurs qui y jouent.

Pour moi le JV est dans une période charnière où il évolue. Oui y'a des CoD de merde ouin oui, mais faut arrêter de dire que le JV est en crise juste parceque ces jeux se vendent bien. Des jeux y'en a pour tout les goûts et même des jeux "PAN PAN BOUM BOUM DE GUER :'(" peuvent être infiniment plus intéressant qu'un jeu artsy comme la présenté Couac (Spec Ops : The Line par exemple) ces jeux à gros budgets industriels commerciaux $$$ proposent de plus en plus des direction artistique, des éléments de backstory très interessant qui crèent des univers denses qui amènent pas mal de fois à la reflexion sur des thématique concrètes (et pas des trucs osef genre omg la mor). Le problème c'est qu'on s'arrête au fait qu'ils se vendent, qu'ils soient accessible, qu'ils sont développé par des centaines de personnes, pour nier ce fait.

Si je te dis par exemple que la série des Assassin's Creed délivre, grâce aux éléments de sa back story qui lui confère une densité scénaristique bien plus importante qu'il n'y parait aux yeux du grand public, des réfléxions sur des thématique religieuse, sociologique, phylosophique et historique loin d'être ininteressante, j'ai de grande chance de me faire cracher à la gueule et de me prendre un "MDR TU DIS NIMP C UN JEU D'ASSISTÉ FINI A LA PISSE POUR KEVIN LOL".

Et c'est triste.

Ce média est extrêmement puissant, on peut faire plein de chose avec : on peut apprendre, provoquer des émotions et/ou appelle à la réflexion. Y'a des triple AAA qui le font sans passer par la case "Artsy Fap" (qui a TOTALEMENT LE DROIT D'EXISTER JE LE REDIS ENCORE)

Aussi on peut plus en parler de la même façon, ça demande de plus en plus de culture pour parler d'un jeu vidéo, tant les références et les direction artistique peuvent se complexifier (Red Dead c'est bien plus qu'un GTA chez les cowboy, c'est blindé de milliards de références qui sont pas là pour faire joli, elles servent le propos du jeu)

C'est pour ça que le journalisme dans le jeu vidéo est d'une pauvreté, les mecs parlent des jeux comme des objet "alor c bo, c lon, le scénar é ok mer un peu dur ^^ mdr indispensable gamepblog""" "


KANEDO AHDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks
avatar

Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 22:33

Perso, je comprends juste pas pourquoi on parle de "crise" du Jeu Vidéo. Qu'on soit déçu de certaines productions qu'on attendait un minimum ses derniers temps, ou qu'on ait l'impression que certains genres pas spécialement profonds monopolisent le haut du panier, je peux comprendre. Mais je vois pas en quoi ça inhiberait ce qui peut se montrer potentiellement intéressant en dehors de ça, et surtout en quoi ça consiste en une "crise"... Les JV ont TOUJOURS été un média de masse : C'est vrai depuis qu'ils sont sortis des ordinateurs en métal des salles d'université pour rejoindre le salon, et spécifiquement avec la Famicom (pour Family Computer) de Nintendo dont la ludothèque reprenait tout un tas de prods style jeu de go qu'on appellerait aujourd'hui "casuals".

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 23:18

Aaaaah! Moi j'aime bien quand Wendoh explique sa ligne de texte, le débat en devient tout de suite beaucoup mieux!

Sinon le jeu vidéo a beaucoup plus de mal à se renouveller ce qui est assez normal.
Je veux dire, la génération NES a permis la création de nombres de licence aujourd'hui culte. (ou éculé)
La génération SNES a permis à ces concepts 2D d'atteindre une forme d'apogée.
La génération PSone/N64 a permis à des concepts 3D de voir le jour
La génération PS2/Gamecube a permis à ces concepts 3D d'atteindre une forme d'apogée
La génération actuelle......... Ben..... N'a pas apporté grand chose, dans le fond.

C'est vraiment la génération où il se passe à la fois plein de truc et rien.
L'arrivée des téléphones, les indés, le dématérialisé, le DLC, la "casualisation", la prise d'importance des consoles portables, l'apogée des studios occidentaux au profit des japonais, cela rend un marché qui était assez solide extrêmement friable. Il y'a un gros manque de repère, on sait pas du tout où on va.

... C'est pour ça qu'on parle de crise je pense.


Pour revenir au débat, j'ai fait les cinqs LaLaLand.
... Globalement j'ai pas aimé moai1 (Pourtant je suis du genre à trouver cool la fin de Limbo et à dire osef au sujet de la fin caché de Braid)
Nan c'est vrai, déjà le seul passage avec du "jeu" c'est LaLaLand 4, au tout début... Du coup j'ai bien aimé (Prace qu'il m'en faut peu... >>" )
Le type est fort pour faire de sacrés bonnes ambiances par contre, j'adore le coté "glitch"... Par contre euuuuuh oui, le sens de tout ça, l'univers ne m'est pas apparu assez attachant pour que je m'en soucie plus que ça.

Pour le débat sur la question, je pense d'un point de vue personnel de faire passer un message avec des glitchs et tout pour symboliser la mort reste une meilleurs idée que de faire une cinématique avec des gens tristes... Faire de nouveaux types de mise en scène pour pas cher et voir si ça touche les gens est aussi un avantage de faire un jeu à peu cher.

Perso j'ai pas trouvé le jeu moche en soi mais je saurais pas comparer ce style de DA avec, disons, Deus Ex, que je suis en train de faire. Pour moi ça ne fait même aucun sens de les comparer. Je me doute pourquoi tu es agacé Wendoh, le refrain "Les petits développeurs font des trucs novateurs comparés aux gros qui font que des suites" a été très entendu... D'autant que c'est pas toujours vrai.

Suffit de voir les jeux flashs et constater la quantité astronomique de Massare de zombie, de Tower Defense, de shmup multidirectionnel où tu achètes des trucs à chaque niveau et de Paf le chien-like pour voir qu'une très grande majorité d'indie se contente de recette qui marche comme tout le monde... C'est juste qu'ils sont plus nombreux.

... Reste qu'il est indéniable que l'on est vraiment entré dans une ère de suite et de reboot et ça, ça reste vrai. A coté de ça, une "élite" d'indie qui se croit supérieur à vouloir trouver une nouvelle forme de faire ressentir des choses au joueur me semble pas bien méchant. J'aime relativement ce genre d'expérience en plus. Même si pour LaLaLand j'ai trouvé ça assez raté. (Principalement parce que pour moi c'était plus des films interactifs ennuyeux qu'autre chose)

Ah, petit détail sur Assassin's Creed. L'UNIQUE raison pour laquelle il y'a un background historique aussi développé et que c'est pour se mettre dans a poche les parents et notamment les associations de type Familles de France. Ils considèrent limite qu'ils font un jeu éducatif c'est dire!
Bref, c'est plus de la politique qu'autre chose à mon sens.

ATH => Oui, il est génial Nier, un problème contre Nier? moai1

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capt C.

avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Jeu 19 Juil - 23:26

Pas mal ton explication Wen, ça clarifie pas mal de truc en effets.

Sinon je te comprends Haga, c'est vrai que c'est pas terrible Haga. Mais bon, merci d'avoir jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Ven 20 Juil - 3:08

Bah haga pour AC je parle pas des trucs historique, mais des messages et autre trucs cachés qui sont ultra anti religieux, ça parle même à un moment de la shoah comme étant une nécessité (dans un message illuminati templierlololo) enfin des gros trucs de niqué bien chelou e_e

Sinon AC3, qui se prends des "MDR SA SE PASS O ETA UNI C PRO AMERLOQUEv C PR FER VENDRE (évidemment, le plus gros parc de console est aux USA, sauf que c'est pas gratuit)" à coté ta les devs qui te sortent "on veut faire réfléchir sur la colonisation américaine sdc "

Sachant qu'on incarnera un métisse indien/anglais en pleine periode de la guerre d'indépendance, ça ne peut qu'être intéressant j'saip.

Mais bon, jeu fini à la pisse mdr les soldats te tirent pas dessus Cuvée win 2011
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Ven 20 Juil - 12:00

Je n'ai pas tant d'avir sur la question Wen. Assassin's Creed m'a insupporté pour son gameplay même si je devrais le finir tôt ou tard.

Toujours est-il que l'extrêmité religieuse semble être directement lié à l'aspect historique. En tout cas ton exemple sur Assassin's Creed 3 le rejoint complètement! C'est un argument pour les parents ça, faire réfléchir sur la colonisation. De plus avec leur volonté réaliste ils peuvent pas tomber dans l'excès inverse non plus (normalement).

Mais bon, on peut pas dire que c'est pas marcantile non plus. Perso ça ne m'intéresse pas plus que ça pour être honnête. Je préfère des thèmes plus générique à la mort parce que... Ben... J'aime plus les trucs funkys que les trucs réalistes de manière générale. Et les grands thèmes génériques permettent plus d'avoir ça.

J'ai cependant jamais dit que parce que c'était marcantile c'était innintéressant. UbiSoft fait un très bon job là dessus!

Je n'ai pas parlé de la review de Couac dans mon dernier post...
Franchement j'ai horreur de dire ça mais je vois pas bien quoi en faire... Je veux dire, c'est même pas une review, c'est un endroit où tu décris ton expérience pour les 5 jeux.
D'ailleurs, je m'en suis plus servi en tant que soluce personnellement, pour voir si je ratais rien à certains endroits qui me paraissait bloquant.

Alors qu'une review sans spoil aurait été mais alors COMPLETEMENT possible, je vois vraiment pas le problème. Surtout si tu fais la review des cinqs en même temps. Présenter le concept des jeux (Un conte à travers les mécanisme du jeu), présenter le milieu qui est assez passionnant en soi et qui déchaine les passions. (Ce type "d'indie artsy" là, certains les voient très mal tu peux le dire, tu peux les défendre, et tu peux mettre le jeu au service de ton argumentation).

Tu aurais pu mettre les graphismes dans un unique paragraphe, parlant de l'aspect brouilon (sans évoquer le glitch précisément) de tout les jeux et l'ambiance très particulière qui semble être le point principal qui fait jouer au jeu. Tu aurais pu facilement placer l'OST dedans. Tu aurais pu critiquer, stipulant que parfois, l'auteur en fait un peu trop et que ça se sent. Tu aurais pu encenser, disant que bien des fois, l'ambiance crée est très intéressante.

Tu aurais pu décrire les jeux sans les décrire. Parler de l'évolution entre eux dans lequel on passe plus ou moins d'un jeu sans la moindre instruction à des jeux beaucoup plus guidé. Que cette évolution t'es apparu logique puisque tu avais l'air d'apprécier de plus en plus les jeux. Que tous semble être basé sur la répétition ce qui les rends relativement chiant à jouer malgré tout pour la plupart.

Tu aurais pu parler de la particularité de ces jeux d'avoir une "morale", dire que c'est cool, dire que tu es malgré tout déçu du manque de recherche de certaines d'entre elles, dire que tu es déçu du fait que d'autres soient incompréhensible.

Dire que malgré ces défauts cela fait du bien de voir des jeux qui peut pousser à la réflexion et à la métaphore. Reprendre le débat en disant que certains risquent de ne pas apprécier parce que c'est artsy.
Enoncer ton opinion sur la question.
Conclure. Cette review peut même te permettre d'extrapoler sur ce milieu indie très particulier sur lequel la plupart des personnes ne sait finalement pas grand chose.

Donc ben écoute avec tout ça on la fait easy cette review sans énoncer le contenu, en plus les screenshots sont suffisamment wtf pour pas trop en dire! Mais là, une simple énonciation de ton expérience ch'ais pas... soit on se spoile le truc et on a plus grand intérêt de jouer (si je m'en servais comme soluce c'est que tu étais assez précis quoi...), soit on le lit après et il n'y a guère que le dernier jeu où tu évoques quelque chose de sérieux quant à l'interprétation. Soit effectivement un paragraphe où tu aurais été obligé de spoiler... Ca fait beaucoup juste pour ça. Le pire c'est qu'en soit c'était bien écrit et agréable à lire, c'est juste que

Donc bah voilà, c'est mon opinion sur la question en tout cas... Désolé si ça t'ait apparu un poil dur. moai1

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aquite
L'enculé le plus cool
avatar

Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 26
Localisation : Alsace

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Ven 20 Juil - 13:10

Pff, cette branlette.

génial1

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Ven 20 Juil - 13:38

Donc à partir du moment qu'il y a un contexte historique bien vnr et recherché, c'est uniquement pour les darons et pas pour le scénar et le rendre un minimum crédible ? Mais WTF prin2 prin2 prin2 prin2 facepa1

L'américain de base est loin d'avoir réfléchis à l'histoire de son pays. (coucou génocide, destruction de culture des autochtone et guerre vnr, ça fait un eu mal au fesse)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
enfolkefiende
erotic enka funk breaks
avatar

Messages : 1777
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Apatride

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Ven 20 Juil - 21:32

"L’américain de base n'a pas réfléchi sur l'histoire de son pays"... J'ai envie de dire bof. Bien sûr, si on parle de rednecks dont l'essentiel de la vie intellectuelle se résume aux discours de la NRA ou de branchouilles qui passent 80% de leur temps dans un Apple Store, c'est sûr qu'il y a des chances qu'ils s'en foutent. Autrement, l'implication géopolitique des États-Unis depuis les Guerres Indiennes jusqu'aux récentes occupations militaires au Moyen-Orient, ça reste probablement l'un des sujets les plus traités dans le monde entier, que ce soit dans la recherche ou à travers les Arts. Après, c'est peut-être très bien traité dans AC3 hein, je l'ai pas fait donc je sais pas. Je nie absolument pas le fait que ça puisse être intéressant hein, juste que le sujet traité a rien de révolutionnaire en soi.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wendöh srx1
I never asked for indie gaming
I never asked for indie gaming
avatar

Messages : 955
Date d'inscription : 20/12/2010
Age : 25

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Ven 20 Juil - 21:47

Rien de révolutionnaire en livre et en film et tout, oui.


En jeu vidéo par-contre....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diog
Rerorerorerorero~
Rerorerorerorero~
avatar

Messages : 1089
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Ven 20 Juil - 22:00

Y a des dizaines de jeux de stratégie sur PC qui abordent le sujet de la colonisation américaine, dans un angle encore plus géopolitique
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kanedo
Pascal the dog is here
avatar

Messages : 1239
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 24
Localisation : Tsukodo-Cho

MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   Ven 20 Juil - 22:10

Wendöh srx1 a écrit:
En jeu vidéo par-contre....

Ouais enfin si on compte si on se mets a lister les sujets épineux peu ou mal abordé en JV, on a pas fini (mé shepard il doi pa etre pd)
Après bon, je pense pas que l'histoire des USA soit moins connu par les américains que les habitants des autres pays ne connaissent la leurs.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La La Land : Une série de courts jeux surréalistes   

Revenir en haut Aller en bas
 
La La Land : Une série de courts jeux surréalistes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 Sujets similaires
-
» La La Land : Une série de courts jeux surréalistes
» land raider classe Exodus
» Super Mario Land 2: 6 golden coins [GB]
» [Problème] Wonder boy in monster land
» test penguin land

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: