AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nihil27



Messages : 203
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 23
Localisation : Tu me rappelle George politiquement.

MessageSujet: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 5:52


Eternal Darkness est un survival-horror, initialement prévu sur Nintendo 64 et sortis sur Gamecube, en 2002. Créé par Denis Dyack et développé par son studio Silicon Knights, que l'on connait principalement pour le premier Legacy of Kain, Metal Gear Solid: The Twin Snakes ainsi que Too Human, ce dernier ayant été froidement accueilli après un développement long et chaotique, ce qui a largement freiné le studio sur cette génération.

Un scénario unique et captivant

Le jeu commence sur un rêve de Alexandra Roivas, notre jeune et jolie jolie héroïne, qui, dès son réveil, apprend que son richissime oncle a été assassiné. Sans plus attendre elle se rend dans son manoir (et oui, encore...) pour enquêter sur ce meurtre. Elle ne tarde pas à découvrir un passage secret donnant sur une pièce où elle tombe sur un mystérieux livre en peau humaine, le Livre des Ténebres Eternelles.

En lisant la première page du livre, Alexandra va revivre l'histoire de Pius, centurion romain. Celui-ci, guidé par des voix, quitte ses compagnons et atteint un temple. Après l'avoir traversé, il arrive dans une salle où sont disposés trois artefacts, un rouge, un bleu et un vert, correspondant chacun à une divinité.

De retour de ce voyage spatio-temporel, Alexandra, assez troublée, découvre d'autres pages du livre éparpillées dans le manoir, qui à chaque fois lui feront revivre les actes de personnes étant entrées en contact avec ce livre.


Le jeu s'ouvre sur cette citation.

Le scénario comprend donc deux niveaux, les nombreuses histoires individuelles s'assemblant comme les pièces d'un puzzle Alexandra comprend peu à peu le sens. L’intrigue principale, très inspirée par la mythologie lovecraftienne ( le jeu lui fait des références ouvertes ainsi qu’à Poe), est excellente. Mais les multiples scénarii ne sont pas en reste, chacun nous racontant en une petite heure l’histoire d’un personnage qui s’avérera dans tous les cas sombre et tragique.

Tous ces personnages disposent d’un lieu (bien que certains soient revisités mais à une époque différente), d’une époque et d’une histoire différente, au nombre de douze. Pour ne gâcher la surprise, parce que l’un des intérêts du jeu consiste à se dire « mais qui vais-je bien jouer ? » à chaque fois qu’Alexia découvre une page du livre, je ne vais pas entrer dans les détails mais à titre d'exemple cela va du centurion romain au reporter sur le front de la première guerre mondiale. Chaque page du parchemin promet un dépaysement garanti et permet au jeu de se renouveler régulièrement tout en ajoutant des pièces à l’intrigue principale et de nouvelles features au gameplay.


Le centurion Pius, contrairement à ses camarades qui ont eux aussi rencontré le livre, aura un rôle pendant tout le jeu.

Un gameplay classique mais bon

Le gameplay d’Eternal Darkness est composé de combats et d’énigmes.

Les combats sont assez archaïques, ils se déroulent la plupart du temps à l’arme blanche. Chaque personnage possède une arme à distance en rapport avec son univers mais rare sont les munitions. On a le choix entre spammer le bouton d’attaque ce qui lance automatiquement des combos ou bien viser individuellement les membres de ses adversaires et les attaquer coup par coup, ce qui s’avère plus lent mais aussi plus efficace face à certains ennemis. Ces combats sont assez brouillons et souffrent de problèmes de visée, c'est loin d'être le point fort du jeu.

Les énigmes, outre le fait d’utiliser un certain objet à l’endroit adéquat, sont basées sur un système de sort. Au fil de l’aventure, chaque personnage va trouver des runes, des objets pour les décoder et des parchemins de sorts. Chaque sort est constitué d’un assemblage de 3 runes, mais la section créer ses sorts étant stupidement inutile vu que le jeu le fait automatiquement une fois le matériel requis acquis. Tous ces sorts sont conservés et permettent à Alexandra de trouver d’autres pages du livre cachées dans le manoir et par conséquent d’avancer dans l’histoire.

Tous les sorts peuvent être assignés à la couleur bleue, verte ou rouge, qui fonctionnent sur un système de type pierre-papier-ciseau. Ainsi, enchanter votre arme en vert vous donnera un avantage contre les ennemis bleus, en bleu contre les rouges, et en rouge contre les verts. Autre exemple, le sort de soin rouge rend de la vie, le bleu rend de la magie (autant qu’on en a dépensé pour lancer le sort, donc super utile), et le vert rend de la psyché. Il est à noter que le choix que vous aurez fait en début du jeu avec Pius n'aura pas beaucoup d'importance outre le fait de changer la nature de certains boss et ennemis.


Chaque personnage dispose de son propre finish move.

Le mindfuck assuré

Parlons-en de cette jauge de Psyché. Plus longtemps votre personnage est en contact avec des ennemis, plus elle baisse, il faudra achever les ennemis à terre ou lancer un sort de soin pour la remonter.

Une fois que celle-ci atteint un état critique, le jeu fera vivre des hallucinations, non pas seulement au personnages, mais aussi au joueur. Le jeu va jouer avec votre écran (bugs visuels et sonores en tout genres), le personnage et son environnement, l’interface du jeu, et même votre sauvegarde ! Comme l’intérêt est de se faire prendre soi-même, je vais éviter de les énumérer, mais le plus gros du génie du jeu repose dans ces hallucinations. A chaque fois, comme par exemple lorsque vous appuyez sur la touche pour recharger votre arme et que votre personnage se suicide en se tirant une balle dans la tête devant vos yeux, on sursaute, c’est totalement inattendu et aléatoire. On a beau savoir que le jeu nous réserve ce genre surprise, on y croit toujours, au moins pendant quelques secondes.

Parfois humoristiques, ces hallucinations bouleversent le joueur n’ayant pas l’habitude que le jeu vidéo s’aventure près du quatrième mur, à l’image de Psycho Mantis analysant vos sauvegardes dans Metal Gear Solid 1. C’est selon moi une idée de génie qui implique beaucoup plus le joueur dans ce que vit son personnage.

Une réalisation de haute volée

Graphiquement, le jeu s’en tire bien pour un jeu qui était au départ prévu pour la Nintendo 64, même si il reste très loin d’un Resident Evil Rebirth. La direction artistique est plutôt bonne, on regrettera juste que les environnements soient trop fermés. L’ambiance est assez glauque et réussie, aidée par le destin tragique des personnages.

L’OST varie entre le bon et les très bon, les doublages sont réussis, mais c’est surtout par ses bruitages assez glauques que le jeu arrive à en faire peur.


Graphiquement le jeu est assez inégal, certains décors comme celui-ci sont magnifiques, d'autres sont totalement vides.


Conclusion : Eternal Darkness est un jeu qui, en plus de réussir en tant que survival horror par sa très bonne ambiance, se paye le luxe d'avoir un excellent scénario et une multitude de personnages et de lieux passionnants et intriguants qi nous permettent de voyager dans pas moins d'une douzaine d'univers diégétiques différents tout en gardant une intrigue principale cohérante et un gameplay qui évolue au fur et à mesure qu'on traverse les époques. Mais ce qui est sans doutes le plus marquant dans ce jeu, c'est le coup des hallucinations qui touchent le joueur lui-même, qui fait de Eternal Darkness un jeu troublant et unique.


--------------------------

Voilà, il est 5 heures du matin et j'ai vraiment aucune idée pour les titres donc j'arrangerai ça demain au pire. génial1 De même pour les images avec le logo d'IGN.
En le relisant je le trouve trop court pourtant j'ai dis tout ce qu'il fallait je crois.


Dernière édition par Nihil27 le Sam 15 Sep - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gnion



Messages : 28
Date d'inscription : 11/09/2012

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 13:27

je n'ai pas trouvé ta review trop courte, en tout cas ça m'a suffit pour me donner envie d'y jouer.
par contre je ne sais pas si ça vient de moi, mais je n'ai pas compris si l'on débloquait les différents personnages au fil des découvertes dans le livre, ou si on pouvait les choisir à la fin du jeu, une fois tous les scénarios débloqués ?
sinon le passage sur les hallucinations m'a vraiment intriguée et je trouve que tu as bien fait de ne pas trop en parler pour nous donner envie de découvrir les autres, et suffisamment pour que ça nous intéresse.

pour moi c'est une bonne review. sdc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 13:41

Une amie avait joué le jeu chez moi, un peu. Elle est pas allée bien loin (jusqu'à la personne après le romain), mais elle a trouvé ça surtout dégeulasse plutôt que glauque.
J'ai pas trop suivit, car je faisait la cuisine à côté, mais je me souviens avoir trouvé l'idée des hallucinations vraiment géniale.

Je dois toujours le faire moi-même, mais j'admets que j'ai d'autres jeux qui me tentent bien plus en ce moment, et d'autres que je dois toujours terminer avant de m'attaquer à un jeu que j'ai pas encore commencé.

Sinon la review était bien, ni trop court ni trop longue, ça donne une bonne idée du jeu et tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil27



Messages : 203
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 23
Localisation : Tu me rappelle George politiquement.

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 14:04

gnion oups trompé de convo Merci, en fait les personnages sont indissociables de leur chapitre, je vais essayer d'être plus clair.

Reven Niaga oups trompé de convo C'est qu'elle a du tomber sur ce truc douche1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 25
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 14:25

Bonne review, tu décris bien tous les aspects du jeu, c'est très clair. Niveau mise en page je préfère personnellement quand les images sont centrées mais bon ça chacun ses goûts. Par contre ce serait mieux qu'elles soient toutes de la même taille, mais nul doute que notre centenaire monolithique s'en occupera génial1

Tu devrias faire des reviews plus souvent !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil27



Messages : 203
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 23
Localisation : Tu me rappelle George politiquement.

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 15:14

Merci bien, oui je suis un peu flegmatique mais j'ai des projets en cours.

La mise en page c'est pas trop mon truc en effet, je sais même pas comment mettre les screens à la même taille en fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 25
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 15:37

Ah mais moi non plus, d'où Haga ahdé

Non en fait ça doit être super facile, j'ai jamais vraiment cherché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrion
fou malade


Messages : 1116
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 16:01

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 17:45

Une review d'une taille normale, mais dans un sens positif, car t'essayes de donner le moins d'informations pour garder la surprise.
Le gameplay se basant sur la jauge de folie était une bonne trouvaille, comme celle de découper l'aventure sous plusieurs époques, avec pour chacune son héros correspondant. Le jeu est très varié.
Fut une époque où je trouvais que l’héroïne ressemblait beaucoup à Sarah Michel Gellar.
moai1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 18:54

Nihil27 a écrit:
Reven Niaga oups trompé de convo C'est qu'elle a du tomber sur ce truc douche1

Yep, tout à fait, et c'est là qu'elle a arrêté car elle savait pas quoi faire. Et entre temps j'avais fini la bouffe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil27



Messages : 203
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 23
Localisation : Tu me rappelle George politiquement.

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Mer 12 Sep - 20:09

Merci Gab, ça m'apprendra à lire les topics épinglés.

Ah je suis pas le seul à l'avoir fait Weldar. ahdé

Reven Niaga oups trompé de convo J'ai du utiliser la soluce dans cet endroit là, en fait c'est un truc tout simple mais tout le monde passe à côté. ragink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Sam 15 Sep - 19:25

Bon, au vu des discussions ça signifie que j'ai l'autorisation de centrer les images et les mettre à la même taille... moai1
En ce cas, je m'y attelle de suite, ça tombe bien, c'est le premier truc que je voulais demander!

Car sans ça, tout comme Deadly Promonition, ça fait un peu "brouillon" (même si moins que pour cette dernière... Y'a des titres) et il suffira de pas grand chose pour que cette review brille de mille feu! Car oui, décidément, tu sais écrire, tu sais faire des transitions ce qui assure une bonne lecture.

Tu parles graphisme à un moment donné, j'ai peu joué à Eternal Darkness mais les environnements vides ne seraient-ils pas en 3D real time? Et les environnements "magnifiques" ne serait-ils pas en 3D précalculé? (En gros une image 2D, comme tu l'as montré en dessous)
Sans doute les développeurs ont ils pris la 3D précalculé pour les chapitres faisant intervenir le combat ou pour pouvoir plus facilement faire des hallucinations.

Je n'ai pas joué longtemps à Eternal Darkness encore une fois, j'en suis au premier chapitre et j'ai rapidement arrêté parce que... euh... Je testais juste le CD. moai1
Il faudrait que je le reprenne un de ces quatre. En tout cas, tu testes des jeux assez différent de ce que l'on peut voir sur le forum, c'est vraiment cool!

Edit : Voilà qui est fait, j'en ai profité pour remplacer l'image du logo IGN.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nihil27



Messages : 203
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 23
Localisation : Tu me rappelle George politiquement.

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Sam 15 Sep - 21:05

Oui j'en suis conscient, j'ai essayé d'un peu mieux la structurer que celle de DP mais c'est loin d'être parfait (et je trouve toujours les titres pourris pringab )

Enfin merci, la prochaine fois j'essaierai de le faire moi-même si j'y arrive.

C'est pas con ta remarque sur les environnements, je ne l'ai jamais remarqué pendant le jeu, mais certains environnements on l'air d'être pré-calculés oui (souvent quand ce n'est qu'une seule pièce en fait), de plus dans ce cas la caméra est fixe donc j'aurais du m'en douter, ce qui explique la différence parfois flagrante. Je crois que tu viens de faire la màj du site donc j'ai le temps d'un peu améliorer tout ça. ^^1

Ah et je vais augmenter la cadence aussi.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Sam 15 Sep - 21:48

Review concise et claire, et par conséquent très agréable à lire.
J'ai juste peur, même si tu sembles prendre des pincettes à ce sujet, du côté spoilant des exemples d'hallucinations donnés...

Et pardon my nazisme mais
Nihil a écrit:
Celui-ci, guidé par des voix, quitte ses compagnons et atteint un temple.

Sinon j'avais jamais entendu parler de ce jeu, et ça m'a donné envie d'essayer, à l'occasion !
Revenir en haut Aller en bas
Nihil27



Messages : 203
Date d'inscription : 16/05/2012
Age : 23
Localisation : Tu me rappelle George politiquement.

MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Dim 16 Sep - 3:24

Merci bien pour tes remarques, je n'ai donné qu'un seul exemple parmi plusieurs dizaines et sur le moment, spoil ou pas, on y croit toujours comme je l'ai expliqué, donc ça ne te retire rien au plaisir. parcat

Après il y a plein de trucs vraiment énormes que j'ai bien fait gaffe à ne pas mentionner.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem   Aujourd'hui à 0:49

Revenir en haut Aller en bas
 
[GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [GC] Eternal Darkness: Sanity's Requiem
» [SOLD OUT] Eternal Darkness (GameCube NEUF) et Metroid Prime 3
» [Wii U] Shadow of the Eternals, Eternal Darkness de retour !
» Eternal Darkness 2 sur NX ?
» [Story] Into the darkness

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: