AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hell Girl Enma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Hell Girl Enma   Dim 12 Mai - 15:07

Enma


Enma est un manga type shõnen, écrit par Kei Tsuchiya et dessiné par Masaki Nonoya, qui fut publié dans le Monthly Shōnen Rival à partir du mois d’août de 2008. Actuellement, la série est terminée et elle a eu l’occasion d’être sortie en volume reliés pour un nombre total de 8 tomes. L’éditeur français Kana s’est occupé pour l’édition d’Enma et la série complète est disponible en France.


Le désossage pour les bons, les vieux et les nuls.

Enma est la fille d’un des dix rois des Enfers, le Roi Enma en personne. Ce dernier l’envoie aux quatre coins du monde et à travers différentes époques pour mettre fin à des conflits ou à des futures tueries permettant d’alléger ainsi sa tâche, car les Enfers sont surpeuplés de morts.
Comme l’annonce l’introduction d’un nouveau chapitre : "Par-delà l’espace et le temps… Pour accomplir sa destinée de juge… Pour les bons, les mauvais, les vieux et les jeunes… Fut envoyée la Fille des Enfers."
Enma incarne un justicier fantasque, à la fois juge et bourreau.


Le monde des Enfers doit être cool vu ses habitants. //////////// Bon lui, on ne le verra pas au prochain épisode.

Enma est une justicière implacable et impassible face aux mœurs humaines. Sa tâche consiste à observer la ou les personnes qui causeront de futurs morts, de les avertir et s’ils ne changent pas, c’est une sentence fatale qu’appliquera Enma en retirant leurs os (au sens propre, et avec une telle facilité) causant ainsi leurs morts. La seule compassion que peut éprouver Enma est de ne pas retirer un certain nombre d’os qui représentent le nombre de personnes aimant le condamné à mort…
C’est ainsi qu’on peut résumer le quotidien morbide de cette jeune fille surnaturelle à travers une succession de petites histoires. On peut dès lors parler d’un manga abordant le genre tranches de vie, fantastique et drame.

Si on présente le synopsis et le thème de cette manière, on ne peut pas s’empêcher d’y voir une certaine ressemblance avec un anime qui aborde la même thématique… On parle bien Jigoku Shōjo ou La Fille des Enfers chez nous. Cette série qui traite d’un site internet dont à l’heure de minuit, si on écrit le nom d’une personne qu’on déteste, Ai Enma viendra emmener cette personne, à l’origine de la rancœur, dans son domaine…
Pourtant, si l’approche tournant autour d’une jeune héroïne morbide semble similaire, les deux séries restent très différentes. L’une explore plus la vengeance sur commande dans un monde moderne, l’autre la justice brutale à travers un voyage dans le temps et ces deux points sont l’un des aspects essentiels de cette série, en plus du personnage d’Enma.


Voyage, voyage et jamais ne reviens.

L’une des grandes originalités de ce manga est ce voyage dans le temps et les auteurs se sont bien amusés à créer le plus d’ambiances possibles.


C'est à ce moment là qu'on doit dire "Bon ok, je ne recommencerai plus.". ////////////// "Oh, livraison de petites filles à domicile..." C'est super sympa de voir Enma changer de tenue à chaque fois.

Enma nous surprend agréablement pour la diversité des lieux et des époques qu’il exploite entre le moyen-âge, le japon féodal, l’ère des vikings, les années 30 aux Etats-Unis et même une vision du futur! Par ailleurs, on garde un peu cette l’impression que le continent oriental semble être le plus mis en valeur, hoho. Il est aussi amusant de noter que les auteurs adaptent certains célèbres mythes à leur sauce comme celui de Jack l’éventreur, la tour de Babel ou la princesse Kaguya.
Cette diversité des décors et des époques est l’un des points forts du manga.

Tant de missions et de voyages et pourtant, ils ne se ressemblent pas, hormis l’objectif d’Enma qui restera le même. C’est peut-être cet aspect qui pourrait décrocher certain lecteurs. En effet, dans les premiers tomes, le scénario semble se répéter, on enchaine des histoires indépendantes et le déroulement restera le même, le dénouement surprendra rarement au bout d’un moment, étant donné que Enma arrive toujours à ses fins, c’est-à-dire en retirant les os du pécheur…
Pourtant, ce serait réducteur de présenter le manga de cette manière, tranches de vie oblige, cette série s’apprécie pour les petites intrigues auxquelles se frotte Enma et malgré tout, une intrigue importante se mettra en place plus tard, en plus qu’il y aura des variantes dans les petites histoires. Par ailleurs, le second point de l’intrigue sera aussi l’évolution du personnage d’Enma tout au long de ses voyages.


Le mystère de la mort d’Hitler est enfin résolu.

Si les petites intrigues sous forme de tranches de vie ont le défaut d’être un peu courtes (environ 45 pages) pour qu’on puisse s’y attacher suffisamment à cet univers, elles ont le mérite d’être traité avec justesse.


"Milou, viens ici!!" //////////////////////// La plupart des chapitres se terminent par le retour d'une Enma perplexe interrogeant le Roi Enma. Les scènes sont souvent amusantes.

D’une part, on ressent que les différents mondes retranscris sont travaillés, que ce soit en parlant de ses décors, de ses tenues vestimentaires, des autochtones… Le mode de vie des personnages paraît crédible pour son époque et les auteurs semblent éviter les principaux anachronismes.
Le trait de Masaki Nonoya est à la fois simple et précis. Il n’est pas des plus originaux, mais le dessin est suffisamment clair et détaillé et il réussit très bien dans sa tâche. De plus, le dessin reste très soigné, il y a pratiquement aucunes erreurs pour tout ce qu’il y ait proportions des corps, expression des visages…
On appréciera d’ailleurs qu’Enma adapte toujours sa tenue dans le cadre de sa mission, étant donné qu’elle dévoile sa véritable apparence qu’au moment où elle va désosser sa victime. Le manga évite aussi les allusions douteuses qu’aurait pu incarner la "jeune" Enma.

Par contre, le ton sombre du thème ne se ressent pas tellement dans le dessin et le gore est quasi absent (Enma restera une championne pour faire du désossage propre), sans doute à cause du titre du manga en tant que shõnen. C’est peut-être dommage, mais cela reste une appréciation très secondaire, ce n’est pas comme si le manga cherchait à nous surprendre sur le plan de la violence visuelle après tout.
Les couvertures des tomes sont assez simples quant à elles.

D’autre part, la jeune fille rencontrera toujours un certain nombre de personnages nuancés, dont sa future victime. L’histoire tournera toujours autour de la cible d’Enma, dont cette dernière apprendra à connaître les véritables motivations de sa future victime (pas toujours subtile au départ) tout le long de ce chapitre jusqu’à la conclusion finale. Les thèmes que le manga aborde dans ces tranches de vie sont rarement simples : la misère, l’esclavagisme, l’amour en temps de guerre, les marginaux ou encore des personnages qui sont instables mentalement…


Oui, globalement, les histoires se terminent rarement biens. //////////////// En fait, les touches d'humour apparaissent dans les pages bonus à la fin d'un volume relié.

En effet, les différentes histoires sont rarement joyeuses (pour ne pas dire, aucunes ne le sont) et elles ne font que de souligner la complexité de l’âme humaine qu’Enma apprendra à ses dépens. La morale, voir le bon sentiment, justifient parfois les actions d’Enma, mais un peu d’optimisme dans ce monde brute, ça ne fait pas de mal.
Pourtant, si certains points des histoires semblent simplifiés à cause de la durée du chapitre, le drame et la fatalité accompagnera continuellement le lecteur tout au long des missions d’Enma et Kei Tsuchiya réussit à améliorer sa narration au fil du temps.
On regrettera peut-être que les personnages s’entêteront toujours à continuer leurs courses, comme si le destin était absolu, inévitable dans l’univers d’Enma.


Faire des tapis avec la charmante Enma.

Cependant, l’histoire aborde parfois un peu de légèreté (bon ok, rarement), on peut penser aux dernières pages du chapitre où Enma interroge le Roi Enma, d’un air ingénu, sur le pourquoi du comment de l’agissement des hommes. Malgré sa relativité froideur, son expression impassible presque effrayante, Enma est une héroïne qui demeure attachante par cette opposition dans son caractère entre son statut de tueuse et spectatrice et de sa personnalité presque candide. Comme il a été dit précédemment, le manga ne se limite pas à une succession de petites histoires indépendantes. On appréciera aussi l’interaction d’Enma avec les différents personnages durant sa mission, ainsi que de voir l’évolution même d’Enma dans son for intérieur ou de découvrir sa véritable nature. On n’oubliera pas aussi la véritable intrigue qui interviendra dans l’histoire avec son lot de personnages récurrents qui feront leurs apparitions pour couper la monotonie du récit.


Les différentes intrigues sont très variées tout comme les cibles d'Enma. ///////////////// Plus la série progresse, plus les péripéties d'Enma deviennent difficiles, mais aussi plus intéressantes.

Si le déroulement des tranches de vie reste similaire entre elles, Kei Tsuchiya réussit néanmoins à créer une narration et un rythme dynamiques et efficaces. Les différentes histoires deviennent de plus en plus prenantes, certains choix nous surprendront plus d’une fois et on s’attachera de plus en plus à la petite Enma dans ses missions qui resteront cruelles.
Tout au long de cette série, l’histoire globale évoluera dans le bon sens si les premiers chapitres laisseront indifférents certains lecteurs une nouvelle fois.







Une fois qu’on dépasse le cadre assez flou, voir perturbant des premiers tomes avec ces tranches de vie qui se montreraient presque comme trop similaires dans le déroulement, chose qui ne pourra pas toujours plaire, Enma est une petite série sympathique qui reste particulière, sans être exceptionnelle, mais à la narration et au rythme énergiques sous un dessin simple et efficient.
(et Enma est mignonne.)



Dernière édition par Weldar le Dim 12 Mai - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrion
fou malade
avatar

Messages : 1116
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   Dim 12 Mai - 19:57

Elle est mignonne cette petite moai1
ça a l'air sympa, je lirais un jour si j'ai l'occas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   Lun 13 Mai - 18:49

C'est une série de longueur vraiment moyenne et les récits sont assez prenants. Je regretterai un poil que la série se termine, mais la fin reste satisfaisante.
Je la trouve cute aussi la Enma et sa personnalité est plutôt bien amenée dans l'histoire.

Merci du commentaire.
naiez pa le seume mo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sogekingu
Yuyuko-sama !!!!!!!!!
Yuyuko-sama !!!!!!!!!
avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Localisation : Yunnanville ! :muscle

MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   Mar 14 Mai - 1:29

Bon j'ai lu, ça ne m'intéresse pas du tout ce genre mangas, donc bon, je fais l'impasse sur sa lecture, dsl. Cependant la nana a une bonne tête et le style de dessin est cool, il est agréable à regarder.
Par contre, la réelle raison de mon commentaire, c'est pour comprendre cette image du squelette avec du français et de l'anglais avant, cette succession n'a rien à voir au moins ? sérieusement ? Tu vas me dire qu'il faut lire pour comprendre le passage du squelette, c'est le désossage blabla c'est son pouvoirent magiquent, mais là srs... non sérieux c'est quoi ce texte de merde kurtis1
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squadarofl
mario?
mario?
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 25
Localisation : TOULON XPLDR

MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   Mar 14 Mai - 2:41

Je le lirais à l'occaz' comme gab tkt mon weldo


Mais une question persiste cependant, tu me confirme que t'as découvert le manga uniquement pour la couverture ? warios
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   Mar 14 Mai - 9:03

Sogekingoui =>
Pourquoi des screens avec des textes différents? En fait, il y a aucunes raisons particulières. Je prenais les screens qui étaient disponibles et que j'en avais besoin pour ma review. J'aurais préféré faire que jap only, mais c'était chaud d'en trouver et la qualité était moyenne et j'ai trouvé que le premier chapitre en scans sinon..
Enfin, désolé si c'est déstabilisant comme ça

J'ai pas trop compris ton commentaire sur le passage du squelette sinon
:huber:

Sinon, tu as lu jusqu'où? moai1
Après, je comprends, si le concept même du manga ne t'attires pas tant que ça, je doute alors que tu accrocheras par la suite malgré que la narration se développe par la suite et qu'elle reste assez "logique" au finale.


Squadouille =>
En fait, je fais des petites visites quotidiennes sur des sites comme Manga sanctuary ou Anime Land pour voir les nouvelles sorties et forcément, la première chose que je vois c'est la couverture. Après c'était le sujet qui m'intéressait ainsi que pour sa ressemblance avec l'anime La fille des Enfers, et tout un tas d'autres choses, car autrement ma bibliothèque aurait été remplie par d'autres séries de catégorie fan serv dont j'osef le sujet (et Enma ne rentre pas dans le fan serf, hah).
CACAS9



Merci pour vos commentaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sogekingu
Yuyuko-sama !!!!!!!!!
Yuyuko-sama !!!!!!!!!
avatar

Messages : 871
Date d'inscription : 24/12/2010
Age : 25
Localisation : Yunnanville ! :muscle

MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   Mar 14 Mai - 10:13

J'ai tout lu pour le coup, donc je te dis que c'est pas mon style de mangass malgré qu'il ne soit pas trop long et ennuyant et que le dessin est beau. ahdé
Non mais moi non plus j'ai pas pigé l'image du squelette, c'est ce que je te dis. Puis juste l'image du squelette, le texte veut rien dire. warios
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   Mar 14 Mai - 12:36

Un super manga, vraiment.

Tu as l'air de dire que les premiers tomes sont chiant, mais je les trouve plutôt cool moi. On arrive à s'attacher aux motivations de la/les cibles en peu de temps et oui, comme tu l'as dit malgré tout, l'auteur réussit à inventer des histoires très différentes malgré le thème commun.

D'ailleurs, j'aurais jamais pensé qu'on pourrait faire une review si longue sur le sujet, félicitation Weldou. Les images sont bien sûre inégales mais honnêtement tu t'en es déjà vraiment bien sortis.

Une excellente review quoi!

Sinon je crois qu'il y'a malentendu entre Sog et toi Weldar. (Mais je peux me tromper)
Quand Sog dit "J'ai tout lu", il parle de la review, pas de la série de manga qu'il n'a pas commencé et qui ne l'intéresse pas.
Le coup du "Le dernier os qui n'est pas partit représente les sentiments que tu avais pour lui" fait effectivement partie du manga originel. Mais forcément, tu te doutes que ça fait beaucoup moins niais lorsque tu le vois avec tout le drame qu'il y'a derrière. Le voir "à nu" comme ça fait peut être un peu bizarre, ça passe vraiment bien au fil de l'action.


_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique
avatar

Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   Mar 14 Mai - 18:58

C'est vrai que je suis sec avec les premiers tomes. Si ce n'était que mon opinion personnelle, j'ai bien aimé les premières histoires, vraiment, mais là j'essaye de prendre un recul; j'ai un copain qui me disait qu'il trouvait que ça se répétait un peu au début (ça ne l'a pas empêché de finir la série qu'il a trouvé sympa au final) et puis quand tu lis des critiques du manga, ça revient aussi.
Ceci dit, comme je le disais dans ma review (je crois), si on apprécie bien le concept tranches de vie sous un thème commun, on accroche bien. De plus, même si je dis que le déroulement est assez similaire, du moins au départ, on apprécie surtout les histoires pour les différentes ambiances que les auteurs font ressortir, le background et les motivations de la cible qu'on découvre au fur et à mesure. Parfois l'auteur fait des histoires assez subtiles qui nous surprennent, comme le lecteur est habitué à un certain rythme au départ.

Enfin voilà, je ne cache pas que le manga reste plutôt particulier à lire, mais il est accrocheur si on adhère (et puis, il est pas spécialement prise de tête).

Les images sont malheureusement inégales, mais je t'avoue qu'on trouve pas des masses d'images d'Enma (et je ne parle pas des fan art, hah), du coup j'ai fais avec ce que j'ai trouvé en gardant le but de montrer une vision large de l’œuvre.



Du coup, ce serait un malentendu avec Soge, haaha.
L'image du squelette, j'explique vaguement dans la review (au début) l'histoire de l'os qui reste dans le corps, après dans la description de l'image, j'ai préféré écrire un gag de con.
naiez pa le seume mo


Merci pour ton commentaire Hagadou, j'ai l'impression que cette review a eu plus de commentateurs différents que d'habitude, helyea! petit gateau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hell Girl Enma   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hell Girl Enma
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hell Girl Enma
» Romans Hell Dorado
» My Baby Boy & Girl
» [Doom II] Hell Revealed II
» Figurines Hell Dorado

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: