AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Castlevania : Circle of the Moon [GBA]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Dim 26 Mai - 16:57

Castlevania : Circle of the Moon


Un des tout premiers jeux pour le lancement de la GBA en 2001 et cette console eu la chance d’avoir une licence phare dès le début, Castlevania.
Castlevania : Circle of the Moon n’est pas un classique plate-former linéaire comme le fut la plupart des épisodes Castlevania sur consoles de Nintendo. Il reprend, voir, en est la copie exacte, du concept exploration et plate-forme mis en place par le culte Castlevania : Symphony of the Night sur PlayStation, s’inspirant lui-même d’un certain Metroid. Circle of the Moon est ainsi le second épisode de la lignée des "Metroidvania", terme définissant cette catégorie de Castlevania pour son approche aventure et exploration à la Metroid.

Si le nom du producteur Koji Igarashi semblait indétrônable avec le genre "Metroidvania", le premier opus, hors Symphony of the Night, n’est pourtant pas de lui, mais d’un studio interne à Konami : Konami Computer Entertainment Kobe (KCEB). Cette filiale est entre autre responsable des opus Castlevania sur la Nintendo 64, des opus biens à parts. Toutefois, KCEB a été absorbée par Koji Igarashi par la suite.


Dracula se frotte à la famille de l'acteur Baldwin, c'est Graves!

En 1820, le comte Dracula est scellé par un groupe de chasseurs de vampires, le clan de Baldwin et des Graves.
Pourtant, dix années plus tard, la sorcière Carmilla parvient à faire renaître son maître dans un sombre château d’Autriche. Morris Baldwin accompagné de ses deux disciples, son propre fils Hugh et Nathan Graves, parviennent à s’infiltrer dans le château pour détruire de nouveau le vampire, alors encore faible. Malheureusement, Dracula parvient à séparer les disciples du maître en les envoyant dans les profondeurs du château…

Hugh Baldwin, trop orgueilleux, préfère partir devant que de rester avec Nathan Graves qui est le dernier survivant de sa lignée (aux cheveux déjà grisonnant pour son jeune âge, pauvre bougre). C’est alors que Nathan s’en va seul, dans l’exploration du château pour retrouver son maître…


Dracula est un otaku comme un autre, il rêve d'être réveillé par une nana avec de bons "boobs". ///// Pour la saga, c'est atypique de commencer l'aventure dès les catacombes.

L’habitué de la saga pourra être surprit en lisant le synopsis en voyant ces nouveaux noms qui remplacent celui des Belmont, de même, rien n’indique que le château de Dracula soit l’habituel. Malgré tout, si on a affaire à de nouveaux chasseurs de vampires, le background de la série reste respecté, on retrouve par exemple la sorcière Carmilla, une fidèle de Dracula qu’on croisait dans Castlevania II : Simon’s Quest et Akumajō Dracula X : Chi no Rondo. Ceci dit, ces nouveaux héros qui sont sortis de nulle part feront que cet épisode sera exclu de la chronologie officielle de la saga.
Le scénario en lui-même est très classique, mais la progression reste coupée de quelques dialogues avec deux/trois petits retournements de situations qui feront évoluer l’intrigue. Rien de bien méchant en soi, mais ce n’est pas le grand intérêt.


Un vieux château autrichien... une maison sympa pour s'amuser.

On parlait de ce fameux genre "Metroidvania" qui définit le concept de ce jeu. Comme son prédécesseur ou un Metroid, le héros Nathan explore librement un immense terrain de jeu qui est le château de Dracula lui-même. Cependant, sa progression est en quelque sorte guidée, car le joueur ne peut se rendre n’importe où au début du jeu. En effet, de nombreux recoins du château semblent bloqués ou inaccessibles au départ et c’est qu’en revenant plus tard, avec de nouvelles compétences, que l’exploration du château pourra avancer.

Grossomodo, Nathan va traverser les différents secteurs du château aux thèmes variés comme des catacombes, une tour des machines, une église, des souterrains ou une bibliothèque, pour obtenir de nouveaux pouvoirs (souvent après avoir vaincu un boss). Nathan n’arrivera qu’à son objectif final qu’en ayant fait une bonne partie du tour du château.


Le hall d'entrée, avec ses fenêtres et ses rideaux rouges, est évidemment de la partie! /////// Il faudra revenir plus tard dans certains lieux pour progresser avec une nouvelle capacité.

Le jeu est plutôt dirigiste par le choix de cette progression logique, mais ça gêne pas du tout le sentiment d’exploration et de découverte dans ce jeu d’aventure en vue de profil. On peut d’ailleurs noter qu’il est tout à fait possible d’éviter un secteur du château pour finir le jeu, mais cela reviendrait à se compliquer inutilement la vie, sauf si on a le goût au défi.

Ainsi vont les choses, mais ce déroulement très typé "Metroidienne" apporte ses petites touches personnelles dans le gameplay du jeu.


Dans un château, personne ne vous entend crier... Enfin si, il y a Hugh, mais il s'en fiche.

Sans surprises, Circle of the Moon reprend l’élément RPG de Symphony of the Night. C’est-à-dire que Nathan fera évoluer ses statistiques (force, défense, point de vie/magie, intelligence…etc., la base quoi) par acquisition de points d’expériences en éliminant les monstres et ennemis qui peuplent le château. Cette notion du leveling est assez importante dans cet épisode du fait d’une difficulté assez importante, surtout par rapport à Castlevania : Symphony of the Night. Circle of the Moon est sans doute le "Metroidvania" le plus difficile de tous avec ses quelques boss violents, des ennemis nombreux et surtout qu’on a des ennemis normaux très puissants qui peuvent faire offices de sous-boss. Attention aux mauvaises rencontres !


Adramelech est un boss violent la première fois. ////// Bloody Sword est un ennemi bien agaçant quand on visite pour la première fois la Chapel Tower.

Il y a un autre aspect qui joue sur la difficulté de cet épisode, c’est l’absence de marchand dans le jeu par rapport aux autres opus. En effet, Nathan ne récupère pas d’argent dans cet épisode, donc inutile d’y voir un étrange marchand ambulant perdu comme par hasard dans un vaste château démoniaque remplit de monstres. Heureusement, il est toujours possible de récupérer des potions et autre objet consommable pour nous sauver la mise, mais ces objets, on peut les récupérer qu’en détruisant certains ennemis.

Remplir notre stock de potions devient beaucoup moins aisé, car il faut non seulement savoir quels sont les ennemis qui peuvent lâcher une potion et ce de manière aléatoire, mais en plus, le jeu ne dispose pas d’une encyclopédie listant tous les monstres, leurs statistiques et les objets qui peuvent laisser.

Certes, cette encyclopédie n’est pas forcément indispensable, mais elle aurait contribué à rendre le jeu plus agréable et par cette absence de marchand d’objets, elle aurait été un plus. C’est donc au joueur de prendre ses repères après avoir récupéré par hasard une potion, ce qui n’est pas forcément évident quand on en a besoin dans l'absolu. Ceci dit, rien n’empêche le joueur d’aller faire un tour sur le web, on trouve très facilement l’encyclopédie des monstres du jeu.
C'est vrai que l'absence de marchand rend le jeu plus agaçant si on veut constituer son petit stock, mais cela donne une dimension très "survival", d'autant plus que le jeu est loin d'être aisé.


Il arrive qu'on se retrouve à harceler de malheureux vers de terre pour obtenir un antidote... ////// Dommage que les ennemis et boss ne peuvent être visualisés sur une encyclopédie, pour le plaisir des collectionneurs.

Enfin, comme il a été sous-entendu, l’autre aspect RPG du jeu est bien évidemment cette notion d’équipement et de consommations d’objets, mais Circle of the Moon apporte tout de même une petite nouveauté dans son système par rapport à son ainé sur PlayStation.


Jouer aux cartes, c'est sympa.

Très tôt dans le jeu, Nathan récupèrera d’étranges cartes, laissées par des ennemis, illustrant des Dieux Romains ou des créatures fantastiques. Les cartes récupérées peuvent être visionnées depuis le menu du jeu et c’est là que la petite touche personnelle de Circle of the Moon entre en jeu. En effet, il est possible de combiner une carte de Dieu avec celle d’un monstre pour obtenir un effet magique sur Nathan.
Par simple pression de la touche correspondante, Nathan se met en transe et l’effet magique est activé. Ces différents pouvoirs sont très variés et ils peuvent être obtenus par différentes combinaisons de cartes. Ainsi, avec une combinaison de la carte du Dieu Mercure avec celle de la carte de la Salamandre, Nathan sera capable d’utiliser un fouet de feu. La seule limite est que ses attaques magiques consomment la barre de magie, mais elle remonte progressivement si aucune magie n’est utilisée.

Ce système de jeu, nommé le Dual Set-up System (ou tout simplement DSS), est très amusant. Il est très intéressant de s’essayer à différentes combinaisons pour voir quel pouvoir farfelu on pourrait obtenir. Une combinaison nous permet de nous transformer en squelette!
La seule difficulté dans cette affaire-là est qu’il faut savoir quel ennemi peut laisser une carte…


Le menu des cartes. On ne peut faire plus simple, on sélectionne une carte de Dieu en haut, et une de Créature en bas pour les combiner et espérer obtenir un attribut magique. ////// ... Et voilà une épée de roses, n'est-ce pas merveilleux?

Sans être un Belmont, Nathan Graves se bat avec le classique fouet qui est capable de faire une "balayette" automatique en maintenant la touche attaque enfoncée, ça produit un effet proche de l'attaque toupie, cette attaque reste très faible cependant. En dehors des différentes aptitudes que Nathan récupérera au fil du jeu comme le double-saut, la capacité de pousser les blocs de pierre…etc., le héros récupère aussi les classiques "Sub-Weapons" qui consomment des cœurs au prix de leur utilisation.

La maniabilité de cet épisode est très à part dans la série des "Metroidvania", Nathan est un personnage très lourd et rigide par rapport aux autres héros qui font preuves de souplesses. Son fouet part qu’en ligne droite, mais l’attaque est assez lente.

Comme ses "ancêtres", Nathan effectue le célèbre bond en arrière quand il est touché par un ennemi sans en gagner la frustration des épisodes précédents, étant donné que le gouffre mortel n’existe pas dans un "Metroidvania". Le chasseur de vampire est un personnage très lent dans ses déplacements, mais heureusement, on débloquera très vite le pouvoir de courir en pressant deux fois la croix dans une direction (gauche/droite).


La classique tour des engrenages constitue l'un des secteurs clés du château. ////// Il y a quelques passages de plate-formes.

Comme il a été dit, quand on compare aux autres opus, on ressent ce Circle of the Moon comme un épisode à part, on dirait un mélange entre le "Metroidvania" et la rigidité d’un épisode "Old-School", même si le saut de Nathan restera, heureusement, contrôlable. Si les commandes du jeu sont très simples et intuitives, hormis le "dash" qui aurait mieux fait d’être automatique, la maniabilité pourra en frustrer plus d’un. C’est un coup à prendre au début, mais ça fait tout le charme de cet opus qui se démontre bien comme étant l’opus le plus dur de la série des "Metroidvania".
Notre seule bouée de sauvetage restera la carte du château, reprise à Super Metroid, très intelligible, qui se complète au fur et à mesure qu’on avance dans l’exploration du château.


Qu'il est beau mon château, il est le plus beau de tous les château!

Pour l’un des premiers jeux de la GBA, Castlevania : Circle of the Moon est très joli. L’ambiance noire et gothique est bien retranscrite et on retrouve les thèmes chers à la série. Les décors sont très détaillés, bien que la structure du château semble manquer de cohérence par moment si on veut jouer pointilleux. Les sprites sont bien dessinés malgré une animation très simple ce qui reste honorable pour le support, certains boss sont très beaux à défaut d’être nombreux.
Le bestiaire restera toujours très varié, le château du vampire accueil toujours un sacré melting pot de races aux inspirations diverses, le monde idéal en quelque sorte. Il y a pas mal d’ennemis originaux dans cet opus qu’on ne retrouvera pas par la suite.

Par contre, la lisibilité n’était pas toujours au point. La taille du sprite de Nathan est assez petite et l’écran de la console n’était pas rétroéclairé, du moins à l'époque (que de souvenirs, oui), le jeu étant très sombre. Il arrive donc parfois qu’on s’y perd, mais on s’y fait très vite, étant donné que maintenant les écrans des nouvelles portables sont rétroéclairés, le jeu reste très net.


L'action ne paraît pas toujours claire. /////// Il y a très peu d'environnements qui se déroulent à l'extérieur.

Le level-design est correct, il mise sur pas mal de plates-formes avec une utilisation récurrente des différentes compétences, parfois des casse-têtes et les ennemis sont disposés de manière assez sournoise. L’univers de ce château est bon, mais il n’est pas le plus intéressant à explorer à titre personnel. Les décors sont vite répétitifs, malgré que certains soient très sympathiques.

La bande-son est composée Sotaro Tojima et Hiroshi Mitsuoka. La B.O. est essentiellement composées de remixes, mais de bonnes factures. On retrouve des thèmes qui sont piochés un peu partout dans la saga, entre l’opus MegaDrive (The Sinking Old Sanctuary), les opus Nintendo 64 ou encore des grands classiques (Aquarius, Big Battle, Underground Warehouse). On retrouve quelques compositions originales qui demeurent très bonnes (Proof of Blood, un des meilleurs thèmes de combat).
L'ambiance sonore est très réussie.


Le niveau des égouts contient quelques casse-têtes. ///////// Hugh Baldwin et son complexe d'infériorité viendront vous narguer lors de certains passages clés du jeu.

Enfin, dans le genre, Castlevania : Circle of the Moon a une durée de vie très correcte. On peut en venir à bout pour moins d’une dizaine d’heures pour ce qui est de l'aventure principale, mais il en faut plus pour le finir à 100%, ce qui implique de trouver toutes les cartes du jeu, trouver toutes les salles secrètes qui sont loin d’être évidentes (murs destructibles invisibles) ou de traverser la zone cachée du château, le terrible Battle Arena… J’en ai encore les doigts qui tremblent…





Castlevania : Circle of the Moon est donc le premier opus "Metroidvania" à s’inspirer du culte Castlevania : Symphony of the Night, mais en parler d’une simple copie serait réducteur par rapport aux idées et au style particulier de cet épisode qui lui permettent de se distinguer des autres, à savoir une maniabilité plutôt rigide, une difficulté plus importante que d’habitude, son système DSS et son héros venu d’un autre horizon.
En définitif, Circle of the Moon est un bon épisode, pas le meilleurs dans le genre, mais avec un bon challenge venant d’un "Metroidvania".


Dernière édition par Weldar le Mer 29 Mai - 23:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mar 28 Mai - 1:28

Weldar a écrit:
Sans être un Belmont, Nathan Graves se bat avec le classique fouet qui est capable de faire une balayette automatique en maintenant la touche attaque enfoncée

Hum? Une "balayette"? C'était pas une action qui permettait de faire tourner le fouet? à grande vitesse?

Circle of the Moon, c'est un Castlevania assez particulier au final, ouais. Je sais pas si c'est vraiment lui le plus dur et pas Order of Ecclesia ceci dit à présent. Je me souviens que c'était le jeu auquel je jouais, le soir, lors de mon voyage en Egypte... Enfin je l'avais "refinis" à cette période là. Je l'avais déjà fini une fois avec savestate puis je l'ai fait à la loyale avec une vrai GBA pas rétroéclairé... Putain on voyait vraiment rien sur ce machin, le jeu est absolument pas clair et c'est bien que tu rappelles ce détail.
De nos jours, avec les derniers modèles et les émulateurs, on a vraiment tendance à oublier ce qui était un grave défaut à l'époque. D'ailleurs, de manière marrante, ce défaut s'est changé en qualité puisque contrairement au trois quart des jeux GBAs qui sont "trop clair" vu sur émulateur ou modèle récent, (Golden Sun est une horreur typiquement) Circle of the Moon s'en sort très bien!

Après, je reste sur mon avis que les décors sont encore plus répétitif que d'habitude. Disons que c'est l'un des rares Castlevania où ça m'a marqué à ce point.

Bref, un excellent jeu et tu t'en es bien sortis Weldou! Cette review est très bonne!
Je me demande si c'est pas, au final, le Metroidvania le "moins connu" qui soit, DoS et AoS sont les chouchous, SotN est le mythe, OoE est le novueau, PoR est très connu aussi. On parle vraiment moins de CoM.
Pourtant, Proof of Blood est sans doute dans mon top 3 de mes musiques Castlevania favorites et vu la BO de la série de manière générale, c'est assez incroyable! (Faut dire que j'ai un faible pour les valses)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 25
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mar 28 Mai - 10:27

Encore une très bonne review d'un Castlevania par l'expert en la matière ! On va bientôt avoir l'intégrale de la série à ce rythme !

Bon pour ma part j'ai pas beaucoup joué aux épisodes Metroidvania (pour l'instant, mais ça ne saurait tarder vu que je suis en mode Castlevania ces temps-ci), et ce lui-là est effectivement pas le plus connu (par contre Haga t'as oublié de mentionner Harmony of Disonnance sale garnement). Le système DSS a l'air vachement sympa, même si le jeu a l'air à part en terme de scénario et qu'il serait donc relativement difficile. De toute façon quand je me mettrai aux Metroidvania je commencerai par SotN, la trilogie GBA viendra après. Et comme celui-là est à part je le ferai peut-être en dernier...

En tout cas encore un très bel article très complet, bravo Weldou !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mar 28 Mai - 15:11

Circle of the Moon…
j'aimais déjà pas mal Castlevania avant même si la difficulté m'a toujours un peu désespéré étant gamine.
Puis j'avais eu ma première console portable, ma belle GBA SP Zelda acheté de mes sous durement économisé. Je voulais d'aute jeux que Minish Cap. Dans le tas de jeu d'occasion il y avait Castlevania. Je voulais ce Castlevania. Mon premier Castlevania a MOI ! Le premier vrai que j'ai possédé.

Et ce fut la révélation. J'ai vraiment aimé, j'ai beaucoup aimé, j'ai pass édes heures de fous sur ce jeu. Le coté Metroid de la chose m'a complètement envouté, cette révélation était mythique. J'y jouais quand on était en vacances en normandie pour les 50 ans de ma maman, avec mon frère. On se cassait la tête sur le boss dragons car on y arrivait pas. prin2

J'ai ensuite refait le jeu plusieurs fois avec les codes, c'est fout comment tout le gameplay peut changer si le "classe" de ton personnage change (le mage est une horreur à jouer).

Pour moi ce Castlevania a une grande valeur nostalgique.
Et que cette review soit écrite par Weldar ne fait que plus me plaire ! (il manque un gros smiley avec un coeur ici), car comme d'hab ses reviews sont toutes bonnes. korokoro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mar 28 Mai - 21:36

Citation :
Hum? Une "balayette"? C'était pas une action qui permettait de faire tourner le fouet? à grande vitesse?

Si si, c'est ça, le fouet forme une sorte de cercle devant le personnage, permettant de se donner continuellement des coups dans ce périmètres.


Alors, merci beaucoup pour vos commentaires. kuso7


Haga =>

Je referais Order of Ecclesia en temps voulu, mais je trouve que COTM est le plus costaud de tous et de ma part, c'est la maniabilité assez rigide + absence de marchands d'objets qui jouent beaucoup dessus.
Les combats contre les boss/ennemis, ça reste une question d'habitude. Des Igavania, OoE reste le plus dur sans conteste, mais je pense que COTM restera le plus dur.

Je trouve aussi que les décors sonnent répétitifs dans cet épisode et je trouve que c'est le château le moins passionnant à traverser. Le LD reste plutôt bien adapté pour différentes situations cependant et vu la difficulté du jeu, les salles de sauvegardes paraissent parfois hyper éloignées pour donner ce sentiment de peur de la mort/survival. C'est vraiment cool sur ce point.
A défaut, t'as peu de boss et seulement 8 grandes sections + une optionnelle sans "boss", ce qui est dommage... J'aime bien quand c'est grand dans ce genre de jeu!

Enfin, je trouve aussi que COTM est le moins connu des Metroidvania malgré qu'il soit un des épisodes qui sort du lot. Peut-être parce qu'il est exclu de la chronologie (ou du moins, dans la vision de l'histoire de la série par Igarashi) qui lui donner un cachet de spin off, ou parce qu'il est sorti en début de vie de la GBA et que les épisodes suivants, plus accessibles, lui ont fait de l'ombre.



Drake =>

Tu sais, le scénario ne casse pas trois pattes à un canard. C'est plus une question de cohérence dans la chronologie d'Igarashi que l'épisode soit exclu. Dans les faits, tu changes Nathan Graves par Nathan Belmont et COTM aurait été dans la chronologie de la série.
En fait, le souci c'est que Nathan se bat avec un fouet tueur de vampires alors que dans la vision développée par Igarashi, seul les Belmont ont cette arme... alors une tierce personne sortie de nulle part, il va pas nous emmerder celui-là...

Après, on peut toujours imaginer que les Graves/Balwin ont inventé de leur côté, un fouet équivalent, mais bon...

Reven Niaga =>

Oh oui, le double boss était tenace. C'était le bordel, et il y avait limite un petit ralentissement tellement que c'était surchargé, même si les boss ne bougent que leurs cous/têtes. Je pense même qu'il est plus galère qu'Adramelech.

Le jeu a en effet une bonne replay value, j'ai oublié de mentionner que tu débloques à chaque fin de partie une "nouvelle" classe en le tapant en tant que nouveau nom de fichier. Du coup, tu as des stats différents ce qui change pas mal.


Merci encore. korokoro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mar 28 Mai - 21:50

Pas seulement les stats, les cartes aussi changent. En tant que magicien tu les as toutes depuis le début, alors qu'en tant que brutasse t'es bêtement incapable de les utiliser. prin2

Ce que j'ai fait du poutrage dans la gueule quand même pour avoir toutes les cartes dans ma première partie. La dernière a été une sainte horreur à chercher ! °_°"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Drake
Un drakofeu sauvage apparaît!


Messages : 827
Date d'inscription : 12/03/2011
Age : 25
Localisation : Plus à Paris

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mar 28 Mai - 21:55

Metroidvaldar a écrit:
En fait, le souci c'est que Nathan se bat avec un fouet tueur de vampires alors que dans la vision développée par Igarashi, seul les Belmont ont cette arme...
Je m'avance un peu et peut-être qu'il y a une explication scénaristique, mais dans Dawn of Sorrow (et probablement aussi Aria of Sorrow du coup), Soma Cruz a un fouet aussi non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mar 28 Mai - 22:08

Draque =>

Soma Cruz se bat avec différentes armes blanches, ce qui assure un certain nombre d'approches et parmi ces armes, t'as une épée fouet (du moins dans AOS).

Dans la vision d'Igarashi, il a en quelque sorte développé une grosse explication scénaristique sur le fouet, qui mine de rien, je trouve, reste cohérente si on reste dans sa vision. Après, on adhère ou pas.

Reven =>

Ouais, le mode magicien est un peu le mode facile pour moi grâce aux cartes dispo, même si tes stats baissent un petit peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mer 29 Mai - 1:56

Cohérent si on vire la moitié des épisodes quoi. Tu parles! Et puis je me demande bien pourquoi on aurait besoin du Vampire Killer là où de nombreux autres personnages ont pu tuer Dracula autrement. (Ne serait-ce qu'avec une arme secondaire...)
Cette loi des Belmonts de IGA est juste ridicule est toatelament incohérente dès le début. Je préférais l'idée du sang vampire, oui!

Et Weldou, une "balayette" c'est un coup de pied au sol destiné à faire tomber l'adversaire. (Généralement Bas + Gros pied dans les jeux de baston moai1 )
Faudrait que tu corriges ça parce que franchement on comprends rien... Tu voulais dire "le tourniquet" non?

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mer 29 Mai - 21:10

Haga =>

Non Haga, je pensais à balayette pour ça. La balayette ne désigne pas qu'une attaque random de versus.
J'aurais sans doute du mettre entre guillemet, car c'était dit dans le sens que tu fais un peu de l'air en face de toi. Tu donnes des petits coups répétés pour repousser les projectiles comme si c'était de la poussière.
moai1


Bien sûr que la vision d'IGA manque de crédibilité si on joue dans le détail du gameplay ou par exemple on peut exploser Dracucu avec des coups de pieds aériens dans la tronche.
Mais évidemment que le scénario joue dans une explication off screen, même si on explose Dracucu avec un couteau, dans le scénario au sens symbolique, Dracula se finis au fouet, ce qu'on peut supposer. D'autres personnes l'ont bien vaincue, c'est vrai, mais rien n'était précisé que seul le fouet peut tuer Vlad.

Franchement, plus le temps passe, plus la vision de IGA me dérange moins par rapport à tout ce qu'on dit.

Ben quoi, les hipsters n'ont jamais manqué sur ACK.
moai1

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mer 29 Mai - 21:59

Honnêtement, tu devrais rajouter "(faire tourner son fouet sur lui-même)" à coté de ton terme. Le mouvement ressemble ni à une vrai balayette, ni à une balayette en terme de combat. Ca veut vraiment rien dire je t'assure.

Pour la vision d'IGA, c'est toujours quant ils sont parti qu'on se met à regretter moai1 (mais c'est pas mon cas...)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mer 29 Mai - 22:27

Moui, je vais repréciser tout cela alors.
Mais je garde le terme balayette, il a un sens nostalgique pour moi, c'est important.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mer 29 Mai - 22:34

J'avais cru comprendre Weldou. moai1

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khan-amil
adore les sushis
adore les sushis


Messages : 194
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mer 29 Mai - 23:11

Un de mes premiers jeux GBA, nostalgie kuso7

Je me souviens que les drop rates des cartes étaient parfois..minables. L'abscence de marchands était assez chiante ouais, je me souviens aussi des aller-retours sur des zones à serpent pour farmer les antidotes en enchainant les glissades..

Bonne review, pour un bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Mer 29 Mai - 23:45

Merci pour ton commentaire Kanamil.

COTM a été aussi un de mes premiers jeux, si ce n'est le second de mémoire, le premier était Super Mario Advance, soit le portage de Super Mario Bros 2 All Star (avec un boss et les pièces à chopper en plus).

J'oserai dire qu'il est impossible de compléter son deck de cartes en mode normal, sans soluce, à moins d'avoir la patience et la chance harceler chaque ennemi dans l'espoir de voir une carte. Les dernières cartes s'obtiennent en général auprès des ennemis les plus dangereux, souvent des ennemis uniques et isolés, mais sacrément dangereux, au point de les prendre comme un mid-boss (le Devil est un bon exemple, très violent).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khan-amil
adore les sushis
adore les sushis


Messages : 194
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Jeu 30 Mai - 0:22

Ouais, me souviens que j'ai farmé pas mal pour avoir une carte, parce que ma soluce disait qu'on pouvait avoir un flingue avec. mais la soluce donnait pas les drop rates.. Sur je sais plus quel opus DS dans le même genre fallait récupérer l'ame d'une des armures qui prend tout l'écran, et genre 5min à tuer, avec un pourcentage ridicule pour la récupérer..

Mais j'avais oublié ce système de combinaison, il était bien sympa, avec la découverte dès que tu choppais une nouvelle carte, c'était cool.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Sam 1 Juin - 12:54

Oui c'est amusant de découvrir quel effet on peut obtenir avec telle combinaison. Ça ne marche pas avec toutes les cartes, mais les effets sont assez variés même si les effets les plus importants restent ceux qui se fixent sur le fouet (épée, fouet de feu...etc.).
Je pense qu'on peut vraiment savourer les différentes magies qu'en mode "MAGICIEN", qui d'office, tu as toutes les cartes.

Je me rappelle aussi de cette combinaison pour utiliser un pistolet, ça devait être Pluto et un chien noir je crois. En tout cas, c'étaient des cartes rares qu'on obtenait vers la fin.



L'opus NDS que tu mentionnes, ça doit être Dawn of Sorrow qui a un système d'âme (repris à Aria of Sorrow, c'est sa suite directe après tout) et aussi, des armures géantes qui prennent tout l'écran.
Le drop rate varie selon les ennemis, mais à la différence de COTM, tu as une encyclopédie qui récapitule tous les ennemis ainsi que le drop rate (il semble que c'est indiqué par un système d'étoiles, dont 3 étoiles = très rare..etc.) et là, c'est quand même un certain confort pour l'information.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Sam 1 Juin - 15:55

Hum? Y'avait pas un truc genre pour one shotter la grosse armure?
Je l'ai jamais battu, j'ai toujours pensé qu'elle était genre faible contre UN truc en particulier du coup, flemme de chercher, je passais à travers.

Donc en fait y'en avait pas et fallait juste être patient pour lui enlever un dégat après un dégat... Ok...

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Sam 1 Juin - 16:13

Hm.

Voilà que tu me poses une colle.
Dans Aria of Sorrow, tu avais effectivement un ennemi de ce genre. Le golem d'acier (pas très grand ceci dit) qu'on rencontrait dans le donjon du château (une cave sous la cour intérieure).
Celui-ci possédait 9999 Pv et chaque attaque, peu importe laquelle ne lui enlevait que un point de vie, mais il a un point de faible et si on trouve la bonne attaque (enfin, la bonne âme à utiliser), ça le one shooter.


Par contre, dans DOS, tu as effectivement les grands armures géantes dans les étages supérieurs du château. On en rencontre deux dans un long couloir et ils sont très coriaces (et robustes).
Mais je ne crois qu'il était possible de les one shooter, mais il y avait une technique pour en venir à bout plus rapidement. Je devrais me replonger dans DOS en temps voulu...

Après... euh... HoD, AoS et Super Castlevania IV (ou les épisodes 64 et PS2, haha).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reven Niaga
Demoiselle intouchable <3


Messages : 663
Date d'inscription : 08/01/2011
Age : 27

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Sam 1 Juin - 17:03

Citation :
J'oserai dire qu'il est impossible de compléter son deck de cartes en mode normal, sans soluce, à moins d'avoir la patience et la chance harceler chaque ennemi dans l'espoir de voir une carte. Les dernières cartes s'obtiennent en général auprès des ennemis les plus dangereux, souvent des ennemis uniques et isolés, mais sacrément dangereux, au point de les prendre comme un mid-boss (le Devil est un bon exemple, très violent).

J'ai réussi ! Sans soluce ! Sans rien ! Sisi.
C'était vraiment un des seuls jeu que j'avais sur GBA donc… 8D

Citation :
Hum? Y'avait pas un truc genre pour one shotter la grosse armure?
Je l'ai jamais battu, j'ai toujours pensé qu'elle était genre faible contre UN truc en particulier du coup, flemme de chercher, je passais à travers.

Si c'est celle que je pense, sur Dawn of Sorrow, il y a une méthode très simple pour la tuer sans prendre un seul dégat (j'en ai farmé une pour atteindre le niveau 99 dans ce jeu et toutes les âmes). Tu te transforme en chauve-souris, tu passe au dessus et tu la butte de derrière (parce que oui, ça se retourne pas du tout). Elle te fera pas de dégats et tu peux y aller tranquille avec une grosse hâche qui fait plein de dégats. Faut juste faire gaffe à son attaque qui fait apparaitre le feu au sol. Par contre la one-shooter carrément je sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khan-amil
adore les sushis
adore les sushis


Messages : 194
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Sam 1 Juin - 18:32

Il me semble en effet avoir déjà vu qu'elles ne se retournaient pas, sans doute après un hit chanceux ou une tentative de passer en force façon Haga moai1

En effet, l'encyclopédie inclue mentionnait vaguement le drop rate, et une recherche rapide sur internet confirmait qu'il était ridicule, et que le farm allait être long. Du coup sur les castlevania portable j'ai abandonné l'idée de même approcher les 100%, je me contente d'avoir un bon pourcentage d'exploration prin2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Castlevania : Circle of the Moon [GBA]   Aujourd'hui à 15:17

Revenir en haut Aller en bas
 
Castlevania : Circle of the Moon [GBA]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Castlevania : Circle of the Moon [GBA]
» [TEST] Castlevania Circle of the Moon
» [RCH] GBA : Golden Sun 2 et Castlevania Circle
» Le meilleur... Castlevania
» CastleVania - The Arcade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: