AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dreamboum
rends les gens salty


Messages : 241
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 24
Localisation : Beyond

MessageSujet: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Lun 12 Aoû - 21:10

Un peu de Blade Runner dans votre tasse de thé ? Voulez vous que j'ajoute un peu de Terminator avec ça ? Pourquoi pas un peu de Invasion of the Body Snatchers en supplément ? Vous ne vous attendiez peut-être pas à ce mélange exotique mais cela fonctionne. L'amour que porte Hideo Kojima au cinéma est à son paroxysme et il veut le montrer en mettant en scène une oeuvre Cyberpunk à travers l'outil qu'il maitrise le mieux : le jeu-vidéo. Exit l'infiltration et les forteresses ennemies dans un univers réaliste, nous voici dans du bon gros visual novel cyberpunk qui ne manque pas de nous dévoiler ses inspirations cinématographiques à chaque coin de rue et compte bien se servir du support vidéoludique pour apporter ce qu'un film ne peut pas proposer. Snatcher, The Syberpunk Adventure est né.



Support : PC-88, MSX2, PC-Engine, Sega CD, Playstation, Saturn
Développeur : Konami
Genre : Visual Novel  
Thème : Cyberpunk

Juin 1991, une arme chimique sous le nom de Lucifer-Alpha a été libéré dans l’atmosphère, résultant en la mort de 80% de la population de l'Eurasie ou plus globalement, la mort de la moitié de la population mondiale. Cet événement sera connu plus tard sous le nom de La Catastrophe. 50 ans plus tard, la technologie a évolué à vitesse grand V et voit même naitre des villes comme celle de Neo-Kobé City, véritable plaque tournante de la technologie. Cependant, 50 ans après la Catastrophe, le monde assiste à l'apparition d'une forme de vie artificielle nommée Snatcher, des androïdes qui se mettent à tuer leurs victimes et à prendre leurs places dans la société sans pouvoir les distinguer en étant capable de transpirer et même de saigner. L'existence de ces Snatchers ainsi que leurs buts est inconnu de tous. La menace est telle que la ville de Neo-Kobé est obligé de fermer ses frontières et de vivre reclus du monde extérieur. C'est d'ailleurs ainsi qu'une organisation dédiée à l'exterminations des Snatcher naquit, son nom est JUNKER. L'histoire tourne autour du personnage de Gillian Seed qui n'est pas sans rappeler Rick Deckard de Blade Runner. Il est mystérieusement devenu amnésique et n'arrive plus à se souvenir de ses dernières années. Seul un mot lui revient en tête : Snatcher. C'est ainsi qu'après une formation militaire, il se retrouve à intégrer la brigade JUNKER et à enquêter sur la menace des Snatcher afin de recouvrir sa mémoire et finalement découvrir ce qui a pu se passer durant ces années.

Le gameplay reste relativement basique, pas besoin de fouiller avec un pointeur, il suffit uniquement de sélectionner les options disponibles sur un écran qui sera toujours fixe. Généralement, vous aurez le choix entre "Look" qui vous permettra de faire un état des lieux et "Investigate" qui vous permet d'interagir avec certains éléments du décor. Ces deux options seront vos meilleurs amis durant l'aventure car il vous faudra tout examiner pour pouvoir avancer dans le jeu. Bien que cela ne soit pas particulièrement jouissif d'un point de vue gameplay, il a un énorme avantage, c'est que vous ne serez quasiment jamais perdu dans votre enquête, vous savez pertinemment qu'il faudra choisir toutes les options qui s'offrent à vous dans "Look" et "Investigate" pour pouvoir avancer et vous sauvera d'une certaine frustration à devoir chercher un indice à l'écran. Cela permet au joueur d'être bien encadré dans l'enquête et de se concentrer sur le plus important à tout moment. Il y a l'option "Talk" pour discuter d'une personne présente dans la zone et vous avez aussi l'option "Metal Gear" qui vous permettra de vous servir des objets à votre disposition que vous pouvez utiliser ou montrer à des personnes pour pouvoir avancer dans votre enquête. Ces objets font le sel de votre enquête, vous allez beaucoup vous servir de ces options afin de provoquer une réaction à vos interlocuteurs. Le jeu fait aussi part à des phases de tirs qui sont très anecdotiques car il ne s'agit que de tirer dans une grille de 9 cases, le but étant de tirer sur l'ennemi qui apparait dans une de ces cases tel un jeu de la taupe.


Badass Gillian Seed                                                                                   Metal Gear ?!

Il n'y a pas de véritable logique dans le déroulement : les options "Look" et "Investigate" ne marcheront donc pas à chaque fois, vous allez alors devoir vous en remetrre à vous servir de tous les options disponibles jusqu'à que le scénario avance. Imaginez que vous êtes en train de discuter avec une personne et qu'il lui faut soutirer des informations : il ne faut pas seulement parler, il faut examiner toute la pièce ("Look" et "Investigate"), demander si son déjeuner était copieux, que son appartement est joli ("Talk"), montrer tous les items à votre disposition ("Metal Gear") jusqu'à que l'option "Interrogate" apparaisse pour en venir aux faits. Bien que cela soit parfois frustrant, cela amène à d'autres réflexions : jusqu'où le jeu va me montrer ses limites en poussant un peu plus loin le vice à tout explorer ? Snatcher ne va pas vous ressortir la même phrase après avoir examiné un décor/objet une deuxième fois, il va continuer à apporter d'autres informations et peut-être finalement s'arrêter au bout de la cinquième fois. D'ailleurs, au bout de la cinquième, vous allez peut-être tomber sur un dialogue ou un évènement que vous aurez pu totalement rater dans une partie normale. Le jeu vous donne alors le choix à une tonne de dialogues et de situations optionnels que vous ne voulez vraiment pas rater car il s'agit la de la principale particularité qui rend Snatcher aussi attrayant.

Le jeu fait aussi part à des phases de tirs qui ne sont néanmoins pas folichonnes car il ne s'agit que de tirer dans une grille de 9 cases, le but étant de tirer sur l'ennemi qui apparait dans une de ces cases. Un jeu de la taupe en gros.


seems legit/20 (En plus, les snatchers ont les yeux rouges dans la version japonaise)

Snatcher met un point d'honneur à approfondir son univers de tous les moyens possibles mais il ne va pas le faire en vous assénant une encyclopédie sur le visage, il va vous inciter à le faire progressivement à travers les nombreux éléments qui jonchent votre aventure. Snatcher montre aussi le talent de Kojima à s'attarder sur tous les détails possibles pour donner du crédit à l'univers qu'il a construit : vous pouvez par exemple passer plus d'une dizaine de minutes à converser avec des protagonistes sur l'univers afin de rafraichir la mémoire à l'amnésique que vous êtes. Chaque objet que vous examinerez vous sera rigoureusement détaillé et vous offrira une tonnes d'information durant l'aventure. Il y a aussi un outil très sympathique dans le Junker HQ nommé Jordan qui vous permettra d'avoir toutes les informations possibles sur la ville de Neo-Kobé comme la politique, l'environnement, la disparité sociale, la nourriture, etc. Bien que ces informations sont très loin d'êtres indispensables dans votre aventure, elles ont un intérêt primordial, celui de poser un univers riche et complexe qui vous donnera envie d'en savoir plus sur le background imaginé par Kojima. Ignorer tout ces détails entraine le risque d'en sortir avec une expérience de jeu tronquée.

Snatcher démontre aussi le talent de Kojima à nous fournir des personnages variés et charismatiques. Si il faut surtout noter une chose dans Snatcher, c'est votre fidèle compagnon qui est un...Metal Gear ! Au-delà de la référence à peine caché, il s'agit d'un robot qui vous accompagnera dans votre enquête et vous permettra de vous aider à conserver des objets ou à faire des analyses d'objets-clés. Sa fonction la plus importante est par dessus tout de faire office de partenaire avec un humour décapant ! Les interactions entre lui et Gillian Seed sont toujours drôles et pimentera l'aventure en vous poussant à fouiller tout et n'importe pour découvrir de nouvelles interactions entre eux. On s'attache énormément à ce petit robot qui ne rate pas une occasion pour lancer des piques envers le pauvre Gillian, ce qui rend certaines situations très comiques.

En parlant de comique, les options disponibles envers certains personnages amènent même à réfléchir sur la prise de choix de certains dialogues. Les tendances perverses de Gillian Seed, coureur de jupons professionnel, apportera certains choix assez farfelues au cours de la discussion .Vous vous retrouverez très facilement à partir très loin dans vos choix qui peuvent soit vous aider dans votre aventure, soit vous mettre dans une gêne pas possible. Snatcher essaie énormément de vous rendre responsable des actions de Gillian et cela peut aussi énormément impacter votre vision du personnage. Il peut très vite passer de personnage dôté d'une certaine classe à moins que rien sans aucune décence. Vous allez alors souvent à vous décider de la pertinence de certains options, comme si le jeu était parsemé de pièges à éviter durant vos interactions. Un exemple : vous vous retrouvez dans un combat et on a réussi à vous tirer dessus trois fois, vous pouvez être sur qu'on va vous bassiner avec ça pendant un bon moment.A contrario, un joueur habile qui aura réussi à éviter tous les coups sera par contre bassiné d'éloges.

Votre meilleur ami dans l'aventure sera le bloc-notes, il faut pouvoir garder un mémo de tout ce qui attire votre attention et vous parait suspect car ces informations peuvent être cruciaux au moindre tournant. Vous pouvez très facilement être buté devant un problème qui aura sa réponse sur un évènement qui s'est passé auparavant, vous devrez alors garder une trace de tout ce qui s'est passé sous peine de devoir revenir sur vos pas ou vous servir d'un guide. Fort heureusement, Metal Gear n'est pas avare en indices pour vous aider, mais vous forcera tout de même à mettre à profit vos méninges. Vous vous en servirez surtout pour noter des...numéros de téléphones ! Oui, le vidéophone est une composante très importante du jeu, vous devrez souvent appeler certains contacts pour avancer dans votre enquête ou avoir plus de détails sur certaines choses. Cela amène aussi à des évenements assez cocasses selon la personne que vous appelez à tel moment.


DO SOMETHING                                                                                                DO NOTHING

La version Mega-CD offre la possibilité d'un doublage à Snatcher qui posséde même une version anglaise qui est une véritable perle. Le côté kitsch du soft est renforcé par des voix qui surjouent et d'autres qui ont subitement décidé de ne plus faire aucun effort. Croyez-le, cela apporte plus au jeu que ça ne le dessert. Les voix ne peuvent que pousser à l'éclat de rire après l'écoute de tirades très clichés et contribue à l'humour général du jeu, même si elle n'est pas intentionnel (ou peut-être que si ?). Toutefois, cela contribue avant tout à l'expérience cinématographique : un grand nombre de dialogues sont doublés et entendre Gillian Seed et la voix robotique de Metal Gear apporte énormément à l'expérience. Tout cela couplé à l'excellente bande-son tantôt jazzy, tantôt électro nous happe dans l'ambiance générale du jeu.



Snatcher est sorti sur un paquet de support qui proposet moult différences. Le style graphique change légèrement d'une version à l'autre et certains lieux ne sont pas dessinés de la même façon selon le support. Plus important, Il y a aussi la censure. La version MSX2 est la version originale sans censure et toutes les autres versions ont recu une censure plus ou moins importante. La version Mega-CD est celle qui se rapproche le plus de la version MSX2 dans la version japonaise. La version américaine censure surtout tout ce qui est nudité mais le plus gros est toujours présent. La différence la plus importante réside dans le fait que la version MSX2 ne contient pas la fin du jeu. En effet, elle s'arrête abruptement à la fin de l'acte 2 et non à l'acte 3 à cause d'un manque de temps à l'époque, le jeu vous laisse donc dans un cliffhanger assez dérangeant. Viens la version PC-Engine qui contient l'acte 3 mais dans une version considérablement raccourcie, Kojima considère cette version comme non-terminé. La véritable fin bien mis en scène vient avec la version Mega-CD qui arrange tout le monde vu que c'est la seule version disponible en anglais.



PC-Engine                                                                                                 Sega-CD

Playstation                                                                                          Saturn


MSX2/PC-88

L'amour que porte Kojima au genre Cyberpunk se ressent dans tout le jeu. La maitrise de son univers est mis en valeur par des personnages intéressants, des situations tantôt sérieuses, tantôt cocasses, une bande son excellente et surtout une mise en scène léchée. Snatcher est une expérience incontournable et reste considéré comme l'un des plus grands chefs-d'oeuvres de Kojima.

Je vous avais dit que j'avais une femme ? 2 c00l 4 sk00l 
Gillian, je pense qu'une punition s'impose, il est temps de parler du côté sombre de Snatcher
NON TU PEUX PAS ME FAIRE C-



You came to the wrong neighborhood, motherfucker

Monde de merde bresil1



Dernière édition par Dreamboum le Dim 28 Déc - 23:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Weldar
Le Magnifique
Le Magnifique


Messages : 2331
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 26
Localisation : Chez Scapin.

MessageSujet: Re: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Mer 14 Aoû - 11:49

Bonne review Dream, bien informée et bien décortiquée sur son univers (étant donné que le gameplay, on fait vite le tour) qui semble super bien cool.

Comme tu le dis, c'est marrant de voir comment Kojima adore le cinéma au point que ses jeux s'en inspirent énormément comme Policenauts. On retrouve du cyberpunk, mais là avec un délire Blade Runnesque et puis Gillian Seed a l'air trop cool.

Je voulais savoir, durant l'aventure, l'option "Investigate", elle permet de fouiller l'écran avec une main ou seulement certains objets de l'écran deviennent "visible" pour être observés?
Même si on peut faire peu d'actions "concrètes" durant le jeu, on dirait qu'il y a une bonne replay value grâce à un nombre conséquent de dialogues qu'on peut débloquer, ne faisant que d'approfondir l'univers.
Aussi, mais j'en ai pas l'impression, une version du jeu est sortie en France (car sur le coup, ce serait la Playstation)? Cela dit, Policenauts est dispo, ce sera déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diog
Rerorerorerorero~
Rerorerorerorero~


Messages : 1089
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Mer 14 Aoû - 13:01

Je l'ai commencé avant de partir en vacances trop hâte de le reprendre trop une bête de review t'es trop un roi dreamboum je te met 20/10 6garett 6garett 2 c00l 4 sk00l 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreamboum
rends les gens salty


Messages : 241
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 24
Localisation : Beyond

MessageSujet: Re: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Mer 14 Aoû - 15:47

Weldar : Il y a l'option investigate et quand tu appuies dessus, cela donne droit à d'autres options genre "Plafond", "Tasse de café", "Brosse à dents", tu appuies dessus et Gillian ou Metal Gear va examiner l'objet, donner plus de détails, savoir si ça a une importance ou pas, etc. Pas de main ou de visibilité, tout est déjà visible à l'écran, tu as juste à appuyer sur les options disponibles. Oui, il y a une bonne replay-value, tu te plairas à avoir un guide pour ne rien rater à la deuxième partie ou faire des choses différemment pour avoir des scènes différentes. Sinon, il n'y a aucune version sortie en France, seulement la version Sega CD est en anglais (officielle, mais la version MSX2 est fantrad), même la version Playstation et Saturn sont en japonais. Et de toute façon, tu n'as pas tellement envie de jouer à la version PS1/Saturn qui sont ultra-censurés et ont une OST très dégueulasse. Tiens, une comparaison pour toi, c'est à mourir de rire :



The hell is this shit douche1 


Diog : T'inquiètes, tu vas surkiffer 2 c00l 4 sk00l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Sam 17 Aoû - 19:24

Le gros avantage de Snatcher sur Policenauts pour moi, c'est vraiment que les versions MSX et Méga CD semblent être les plus intéressantes... Et c'est celles qui sont traduite ! (Je me demande si la version PC-88 est pas légèrement différente par contre, je suis pas sûr qu'elle avait autant de couleur ! Enfin c'est qu'un détail)

Je trouve toujours des petites choses à dire ici et là dans les reviews mais honnêtement, là c'est vraiment nikel. Le seul truc que j'ai pu relever c'est de ne pas préciser que lorsque tu parles doublages, tu parles Mega CD. (Je suppose qu'il y'en avait pas sur MSX...)

Sinon, ça donne fichtrement envie... Du coup je me tâte tout de même un peu sur si je commence par la version MSX assez directe quitte à tout me retaper avec la version Méga CD après pour finir le jeu ou alors si je fais la version Méga CD pour voir de quoi ça avait l'air après sur MSX. (Là, je pense que j'aurais plus la flemme par contre)

Dur dur, en tout cas, excellente review, ta meilleurs selon moi et tu es toujours très bon au niveau de la présentation. J'étais assez dubitatif sur les "dialogues" en regardant la review de loin, mais en fait ça passe très bien.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Khan-amil
adore les sushis
adore les sushis


Messages : 194
Date d'inscription : 08/05/2013

MessageSujet: Re: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Sam 17 Aoû - 23:43

Bizarre, j'avais déjà entendu parler de snatcher, mais je pensais pas du tout à ce genre de jeux. Je me le ferai bien aussi, mais comme Haga j'hésite sur la version. Ya une fan trad sans censure ou si on veut jouer en anglais on peux pas y couper?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie


Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Sam 17 Aoû - 23:49

Oh, de mémoire de toute façon, Snatcher PC 88/MSX sera toujours un peu plus cru que la version Méga CD... Même dans sa version Jap. C'est que ces micro ordinateurs, puisqu'ils s’adressaient vraiment à des adultes n'y allait pas sous le dos de la cuillère ! Même si Sega essayait de donner une image "mature" de sa console avec des Splatterhouse et co, ça reste un peu différent du "all rating R-18" des jeux de ces micro ordinateurs. (Moins le MSX que le PC-88 ceci dit)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dreamboum
rends les gens salty


Messages : 241
Date d'inscription : 14/11/2012
Age : 24
Localisation : Beyond

MessageSujet: Re: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Sam 17 Aoû - 23:55

La version Sega CD reste la meilleure, elle est en anglais, a un doublage anglais et elle est très peu censuré (juste un peu de nudité en fait). Et puis je trouve qu'elle a la meilleure version de la soundtrack.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure   Aujourd'hui à 0:47

Revenir en haut Aller en bas
 
Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Snatcher The CD-ROMantic Syberpunk Adventure
» One Piece : Unlimited Adventure
» Metal adventure
» Adventure game engine ?
» Aztec adventure

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Video Games Board :: Reviews & Dossiers-
Sauter vers: