AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koten
Mais... mais qui êtes vous ?
Mais... mais qui êtes vous ?
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 23

MessageSujet: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Dim 1 Déc - 1:41

Préambule

Suite à mon premier article et quelques démonstrations IRL avec d'autres forums, plusieurs personnes m'ont demandé de leur apprendre l'hypnose. J'ai pour cela ouvert un groupe Skype dans lequel j'ai donné quelques "cours", afin de partager un peu de théorie, démystifier l'hypnose, et montrer en quoi il est essentiel d'avoir une éthique impeccable et humaine si l'on veut obtenir des résultats.

Voici le récapitulatif du premier cours, au propre. D'autres articles sur le sujet sont disponibles sur mon blog. Ces informations étant disponibles publiquement, il me faut faire un préambule. Cette série d'articles a pour but de démystifier l'hypnose, et apprendre à s'en servir dans le cadre de l'hypnose de rue et de l'auto-hypnose. Les informations relayées proviennent de mes recherches sur internet de ces dernières années, ainsi que mes expériences personnelles. Mes sources principales, sans pour autant les plagier, sont le blog et le forum Street-hypnose.fr, ainsi que la version gratuite de l'e-book La voix de l'inconscient, de Jean Emmanuel Combe, disponible sur hypnose2rue.fr.
Il sera donc normal de trouver des similitudes entre le contenu de ces livres/sites et le contenu de cette série d'articles.

Cet article balaiera les notions et les techniques de base qui constituent une séance d'hypnose de rue, suggestions exclues. Pour les suggestions, le Récap N°2 traitera du sujet en longueur, avec des exemples.
Non non, ce qui nous intéresse, pour le moment, c'est de faire un gros débroussaillage, et on va commencer directement avec le Pré-talk.

Le pré-talk


Une réaction courante...

Le pré-talk est une des parties les plus importantes de la séance d'hypnose de rue.
Dans un pré-talk, on démystifie l'hypnose. On explique que ce n'est pas dangereux, que c'est naturel, et on répond aux questions des gens. Le but est d'éviter que la personne soit surprise par l'état, ou qu'elle s'attende à quelque chose d'autre. De mauvaises croyances sont très souvent sources d'échecs.

"J'ai pas compris, je pensais qu'on dormait", "J'étais encore conscient alors c'est pour ça que ça n'a pas marché" sont des exemples de phrases typiques qui montrent que le pré-talk était mauvais.
Il faut faire comprendre que l'état est naturel, sans dangers, et qu'on ne peut pas forcer les gens à faire des choses qu'ils ne voudraient pas. Sous hypnose, on est relaxé et c'est un état agréable avant tout. Les phénomènes hypnotiques se produisent si la personne le veut : il faut lui donner envie de jouer au jeu, toujours en sachant que les suggestions ne restent pas dans le temps. On ne peut donc pas rester bloquer sous hypnose.

Et, protips, c'est aussi dans le pré-talk qu'on glisse les premières suggestions. J'aime bien expliquer dans ma démystification ce qu'il se passe quand on dit le mot "dors".
"Quand je dis le mot dors, simplement, tu fermes les yeux, tu laisses tomber ta tête en avant, et tu te détends complètement." - merci à Abclive et Justin pour la technique-
Ce sont déjà mes premières suggestions. Elles permettent de faire comprendre à la personne que c'est à elle de faire le travail. Et comme vous ne lui dites pas que vous allez faire une rupture de pattern derrière, ça garantie un succès quasi-total de toutes vos premières inductions.
Juste pour rappel : le mot "dors" n'a rien de particulier. C'est juste un mot. On pourrait dire "Salsifis", ça marcherait tout pareil, du moment qu'on explique ce qu'il doit se passer quand le mot est prononcé.

Point important ! Un bon pré-talk réduit énormément les risques d'abréaction !
L'abréaction, c'est le mot qui fait peur.
En hypnose, on a un inconscient plus présent qu'à l'accoutumée. Et dans l'inconscient, y'a plein de choses traumatisantes, ou de souvenirs ayant des affects trop forts pour pouvoir passer sans problème dans le conscient (basé sur mes pâles bases de théorie Freudienne). Si un trauma repasse dans le conscient, cela génère une angoisse.
Sous hypnose, la personne est beaucoup plus centrée sur elle-même, beaucoup plus emphatique et à l'écoute de ses émotions. Une angoisse qui remonterait crée alors une crise de panique avec pleurs, tremblements et autres incommodités : c'est l'abréaction, et vous devez savoir comment les gérer. Attention, parce qu'une abréaction, ça peut être extrêmement violent.
Premièrement, vous arrêtez immédiatement toutes les suggestions que vous étiez en train de faire puisque ce sont elles qui sont à l'origine de l'angoisse. Au contraire, vous bombardez la personne de suggestions positives "Tu te sens bien, la suggestion part très loin et tu te sens beaucoup plus calme, tu prends une grande inspiration et tu te sens merveilleusement bien." par exemple. Ne transmettez pas à la personne que vous ne maîtrisez pas la situation (même si c'est le cas), rassurez la, et prenez le temps qu'il faut pour qu'elle se calme. Ensuite, arrêtez évidemment la séance et prenez du temps avec votre volontaire pour parler, c'est important.

Les abréactions sont souvent conséquences d'un mauvais pré-talk, en particulier d'une mauvaise démystification. La personne qui voit son bras bouger tout seul peut penser que vous avez prit le contrôle de son corps, et faire une abréaction à cause de la peur que cela lui génère.

Fort heureusement, les abréactions sont très rares. Vous n'avez pas à en parler à vos volontaires en pré-talk. (Au contraire, ça risquerait de les mettre sur la défensive, et vous allez activer vous-même les peurs). Un bon pré-talk balaie les peurs de la personne durant les questions. Si une abréaction arrive après coup, elle est liée à l'histoire personnelle de la personne, et vous n'avez aucun moyen de l'anticiper. Abréaction random, quoi. Heureusement que c'est rare, et que vous êtes évidemment toujours à l'affût de chacune des réactions de vos volontaires.

Dernier point sur le pré-talk : il faut que vous soyez crédible. La crédibilité en temps qu'hypnotiseur -même si c'est la première fois-, c'est ce qui fait que ça marche, car la personne sera en confiance et n'analysera pas sans cesse vos faits et gestes. Soyez fluide dans votre discours, assuré, et rayonnez de confiance en vous. Surtout si vous êtes timides et totalement débutant. Faites croire à vos volontaires que vous êtes bons : c'est presque un conditionnement pour eux. "Il sait de quoi il parle. Ca peut marcher sur moi s'il le fait. Ouais."

Les tests de suggestibilité

[22:31:48] Koten: Je cherche un jeu de mot avec Tests de suggestibilité, pour l'article...
[22:35:09] Your humble future writer : tu te rends compte que le mot, c'est suggestibilité ?
[22:35:16] Your humble future writer : ... comment tu veux trouver un jeu de mots avec ça ?




Quand vous abordez un groupe, il faut que vous arriviez à détecter la personne la plus suggestible rapidement. C'est votre première cible, car si les phénomènes passent sur elle, automatiquement, tout le reste du groupe va s'aligner sur son niveau de réceptivité, même personnes les plus sceptiques.
Dans le cas inverse, si vous commencez directement sur une personne peu réceptive, c'est votre crédibilité qui risque d'en prendre un coup, et ce devant tout le reste du groupe : vous aurez tout raté et il faudra partir tout penaud.

Pour éviter cela, on a les tests de suggestibilité.

En réalité, le terme le plus approprié serait "petits jeux d'imagination". Ce ne sont pas des tests binaires qu'on réussi ou qu'on rate : ce sont juste des jeux qui vont servir à voir si la personne a une bonne imagination, arrive à suivre des suggestions simples, à se laisse aller, ou au contraire, voir si elle résiste. Dans ce cas, elle se fait repérer directement.

J'en ai décrit trois très classiques : les doigts aimantés, les livres et ballons et les mains aimantées. A vous de les maîtriser au mieux. Comme je les ai bien décrits, le texte qui suit est parfois un simple copié/collé du cours Skype.

Les doigts aimantés


Monsieur Stroff a fait un très bel article racontant son expérience.
Regardez le ici, ça vaut vraiment le coup :
Parce que c'est lent
(merci, monsieur Stroff. <3)

On demande à la personne de tendre les bras, de joindre les mains, de les serrer, de replier ses bras de façon à ramener ses mains en face de son visage, et de sortir les deux index.
Une fois que les deux index sont sortis, on les écarte d'un ou deux centimètres, pas énormément.
Et on demande à la personne de regarder très fixement l'espace entre ses deux doigts. Très fixement.
Et on imagine que, sur chacun des doigts, y'a deux aimants super puissants.
Et ces aimants, ils commencent à attirer ces doigts
Les attirer les uns contre les autres, super fort, de plus en plus.
Et plus ils se rapprochent, plus les muscles des mains se détendent
Et plus ils se rapprochent, plus les aimants sont puissants
encore plus à chaque seconde, de plus en plus.
Plus on l'imagine et plus c'est fort.

Et vous continuez à bombarder de suggestions comme ça.
Au final, les doigts finissent toujours par se toucher. Ce test a forcément 100% de réussite.
On le propose en premier test parce qu'il y a une aide physiologique : si vous mettez vos doigts dans cette position, ils vont se rapprocher, qu'on vous balance des suggestions ou non.
Mais si on arrive à vous faire croire que c'est à cause de l'hypnose que ça marche, on a tout gagné, haha. Parce que les gens, ils disent "C'est magique !", et donc, ils ont accepté l'idée que ça marchait sur eux. :3

Attention, cependant : il y a bien les deux effets, hypnotique ET physiologique. Si un volontaire connait le truc, proposez simplement un autre test, sans aide physiologique, pour mieux le convaincre, comme par exemple le test des livres et ballons.


Livres et ballons.


Des livres et des ballons.

Les livres et ballons, c'est le test suivant :
On demande à la personne de tendre les deux bras devant elle, et de fermer les yeux.
Ensuite, elle retourne une de ses mains paume vers le ciel, tandis que l'autre est paume vers le sol, et on lui dit d'imaginer simplement que dans la main paume vers le ciel, on pose un énorme livre, super lourd, comme un énorme dictionnaire, et que, sous le poids de ce livre imaginaire, la main va se retrouver de plus en plus attirée vers le sol.
Et plus on rajoute des livres super lourds, plus la main s'abaisse, de plus en plus.

Sur l'autre main, paume vers le sol, on dit qu'on accroche un énorme ballon d'hélium, super léger. Ce ballon a l'effet opposé aux livre, il attire la main vers le ciel, de plus en plus tellement elle est légère.
On peut continuer en disant qu'on rajoute des milliers de ballons, tous plus légers les uns que les autres, comme une montgolfière qui tire la main et le bras vers le haut.
Et on continue à faire des métaphores pour baisser la première main et faire monter la seconde.
A la fin, on demande simplement à la personne d'ouvrir les yeux, et de constater l'écart entre ses deux mains : il y en a toujours un si le test a été bien fait. Les mouvements idéomoteurs comme ça ne ratent jamais.

Et ça y est. Vous avez toute la crédibilité pour continuer. Rien que là, la personne est surprise et amusée, et vous avez déjà une idée de comment la séance va se passer, selon sa réceptivité aux suggestions.

Ce test est de loin mon préféré : il donne de très très bons résultats. Maîtrisez le, les réactions des volontaires valent généralement le détour.

Les mains aimantées


C'est pas aussi beau que Stroff, mais c'est parlant aussi, ahahah.

Après, vous avez d'autres tests de suggestibilité, comme les mains aimantées.
C'est un test sur le même principe que les mains aimantées, mais sans triche physiologique. Si les autres tests sont passés, celui-ci réussira également à tous les coups.

On tend les deux mains face à face, écartées d'environ 20 centimètres, et on imagine qu'on place un aimant dans chaque main, et que les mains vont s'attirer. On demande à la personne de fermer les yeux en visualisant l'espace entre ses mains.
Ensuite, c'est pareil que les doigts aimantés. Les mains s'attirent de plus en plus, comme si on sentait la force de ces aimants devenir de plus en plus forte au fur et à mesure que la distance diminue.
Ça doit marcher, mais il faut parfois beaucoup parler, parce que ça peut être lent. Mais dès que vous percevez un mouvement, renchérissez dessus à coup de suggestions.

Important : ne tendez pas les bras, et ne les gardez pas non plus contre le corps : vous allez créer de la résistance au mouvement. Le mieux est d'avoir les bras un peu lâches, légèrement tendus en avant mais pas trop.

Une fois vos tests effectués, vous pouvez passer à l'induction.

Les Inductions

Une induction est une technique qui permet de provoquer rapidement un état de dissociation. J'aborderai les différents états dans le prochain récap, alors pour le moment, dites vous qu'une induction est une technique permettant l'entrée en transe. C'est le moment où on dit "Dors" à la personne et où on provoque un état hypnotique, en un tout petit peu plus compliqué que ça.

Dans l'absolu, l'induction ne sert à rien. Il est parfaitement possible de provoquer des phénomènes hypnotiques en gardant toujours les yeux ouverts. Bonne nouvelle pour vous, comme l'induction ne sert à rien, elle ne rate jamais. Par contre, très souvent, on rate l'approfondissement quand on débute.
Pour donner une image, avec l'induction, vous créez un état différent qui est très volatile, et c'est l'approfondissement de la transe qui permet de le faire devenir un état stable. Induction et approfondissement vont donc toujours de paire.

Même si l'induction n'est pas obligatoire, elle est toujours spectaculaire (en particulier les instantanées), et très amusante à faire. De plus, induire une transe très visible (voir la personne qui "dort"), quand on débute, c'est pratique : ça permet de voir des signes de transe (comme par exemple des spasmes oculaires), donc ça rassure.

Il y a deux types d'induction : les inductions lentes et les inductions instantanées.

Les inductions lentes sont utilisées en hypnothérapie et peuvent durer entre 5 et 30 minutes. Une induction instantanée prends 5 à 45 secondes. J'sais pas vous, mais j'ai vite fait mon choix. Cela dit, il vaut mieux connaitre une méthode d'induction lente, ça peut toujours servir.

Induction lente - et approfondissement -

Je commence par expliquer le principe d'induction lente, car c'est la roue de secours que vous devez toujours avoir en poche. Elle ressemble à un très gros approfondissement, donc vous pouvez sans problème la mixer après une instantanée, ça passe très bien. L'objectif est de passer par la relaxation pour induire naturellement un état hypnotique.

Dans les faits, ça marche comme ça :

On demande à la personne de fermer les yeux et d'imaginer un endroit où elle se sent bien.
Insistez un peu sur la description de cet endroit, en utilisant tous les canaux sensoriels, pour saturer un peu les pensées de la personne. La personne doit prendre de grandes inspirations, créer un rythme de respiration lent.
C'est un moment de super-détente, où tout ce qui doit exister, c'est le paysage que vous créez et la personne qui se détend.
Ensuite, vous enchaînez avec une montée de relaxation, des pieds jusqu'à la tête. Ce que je fais, c'est que je décris une plage, avec des vagues de relaxation qui montent de plus en plus, et qui apportent lourdeur dans le corps, et repartent avec tout le stress des parties du corps citées.
Je décris donc petit à petit pieds, genoux, jambes, bassin, dos, torse, épaules, bras mains et doigts, cou, tête et muscles de la face.

Ancrage du mot Dors


Un ancrage sert de déclencheur à une suggestion, à un état.
Ancrer le mot "dors" permet de faire des réinductions instantanées.

Une fois que c'est fini, vous pouvez faire un ancrage du mot Dors pour une réinduction en disant quelque chose comme "Cet état dans lequel tu es, tu peux y retourner instantanément quand je dirais le mot Dors. Ca n'a rien à voir avec le sommeil, comme tu peux le constater, et ça arrivera instantanément et naturellement, les yeux qui se ferment, la tête qui tombe en avant, et cette détente qui revient de la tête aux pieds très rapidement (vous reconnaissez peut-être les suggestions placées en pré-talk). Et tu peux même approfondir cet état deux fois plus à chaque fois." (c'est juste un exemple, trouvez vos mots pour être à l'aise et naturel à l'oral).

Induction instantanée

Les inductions instantanées reposent sur la rupture de pattern. J'ai déjà décrit ce concept dans mon premier article, alors je vais passer rapidement dessus : la rupture de pattern, ça sert à contourner le facteur critique. En gros fait bugger les gens.
On peut casser un pattern de plein de façons différentes, mais, pour une première induction, on a des techniques tellement fortes qu'on a tout intérêt à les apprendre par cœur. C'est par exemple le cas de la Butterfly Induction.

Protip : avant de faire une première induction, si vous décidez de la faire instantanée, rappelez à la personne ce qu'elle doit faire au mot "dors". Si la personne pense que ça vient d'elle-même, elle va vous aider dans le processus. C'est elle qui crée les phénomènes et les états. Si elle est active, ça ne peut que mieux marcher. Vous limitez considérablement vos échecs avec ce simple rappel.

La Butterfly, c'est une induction instantanée très connue et super puissante.
On prend le bras de la personne et on balance le bras lentement, pour le rendre tout mou. Une fois que c'est fait, on met sa main en face des yeux de la personne (à quelques centimètres à peine), et on bouge les doigts et la main dans toutes les directions, en demandant au volontaire de suivre les doigts avec les yeux et la tête.
Ce truc sature COMPLÈTEMENT le visuel. Essayez sur vous même, si vous agitez votre main à quelques centimètres de votre visage, vous allez avoir la vision périphérique complètement floue.
A ce moment là, vous avez trois sens utilisés : le visuel avec la main, l'ouïe parce que vous parlez à la personne ("suis mes doigts, hop hop hop"), et le kinesthésique puisque vous bercez son bras tout mou. Quand vous sentez que la personne commence à lâcher prise, qu'elle est complètement saturée, ou qu'elle a le regard vitreux, faites un mouvement  en "T" avec la main en face du visage (gauche, droite, haut, bas), et quand vous descendez la main pour le "bas", vous tirez doucement le bras en avant, pour faire un petit choc.
C'est le moment de surprise : "Dors".
Et directement, dans la seconde, enchaînez avec un approfondissement.

Si vous faites ça, votre induction sera forcément réussie. Après l'approfondissement, vous pouvez commencer à placer des suggestions. Mais ça, on en parlera plus en détail dans le second récap.

Le "réveil"


(Oui, mais pas celui là)

A la fin de la séance, il faut faire un réveil. Évidemment, la personne ne "dormait" pas, mais on comprend ce qui se cache derrière ce terme : revenir au conscient, être parfaitement clair dans sa tête, et annuler les suggestions.

Le réveil, c'est un simple décompte de 1 à 5. A chaque chiffre, on donne des suggestions positives "tu te sens complètement conscient de tout ce qui t'entoure", "plein d'énergie, prêt à continuer la journée", "en super forme", etc.
A 5, on claque des mains un coup, on fait un déclencheur physique ou n'importe quoi pour que la personne sorte complètement de l'état, soit bien alerte, "ici et maintenant", et ensuite, c'est bon.

Important : faites un feed-back pour savoir comment va la personne. Elle aura sûrement beaucoup à vous raconter de base, alors profitez de ce débriefing pour qu'elle retrouve tous ses esprits. (Vous ne devez pas la laisser repartir si elle se sent vaseuse !)

Votre priorité, quelle qu'elle soit, c'est le bien-être de vos volontaires.

Bien être et sécurité : ce sont les deux notions de l'éthique. Et sur l'éthique, quelle que soit la situation, vous vous devez d'être irréprochable. Attention aux inductions instantanées qui peuvent être brutales, renseignez-vous sur des problèmes de cou, dos ou autres douleurs avant d'en faire une. Ne déboîtez pas l'épaule de vos volontaires en tirant dessus trop fort, un simple mouvement tout doux suffit.
De même, faites attention durant l'induction : chez certaines personnes, le relâchement musculaire est tellement fort que la personne s'effondre sur elle même ou tombe ! Vous devez toujours vous tenir prêt à ce que cette possibilité arrive.

Et voilà, la séance d'hypnose est terminée !

... Maintenant, j'aborde un cas particulier, qui, tout comme l'abréaction, peut vous arriver, et que vous devez savoir gérer.

Que faire si un volontaire "ne se réveille pas" ?

... Oui, c'est possible. On appelle ça un état Esdaile, ou Coma hypnotique, et ça peut arriver si vous approfondissez trop (mais encore une fois, c'est très très rare, surtout en Street). Alors déjà, rassurez vous, votre volontaire est en train de vivre un état extrêmement agréable. Tellement... qu'il refuse consciemment (ou non) d'en sortir !
Une solution toute bête, c'est de faire du chantage.
"Je vais compter jusqu'à 5, et si à 5 tu ne te réveille pas, je ferais en sorte que plus jamais tu ne puisses retourner dans un état aussi agréable." ou n'importe quelle formule du genre. Sur le décompte, faites un réveil énergique, soyez autoritaire, et au dernier chiffre, claquez des mains, prenez la personne par les épaules pour lui faire un déclencheur physique.

J'ai déjà fait un Esdaile. C'est un état vraiment génial, et j'ai qu'une envie, c'est de pouvoir y retourner. Ca m'était arrivé dans le cas d'un approfondissement par fractionnement très brutal et très répété. Dans mon cas, je vois des trucs extrêmement beaux, et on est tellement détendu qu'on peut plus bouger du tout. C'est super agréable... Rien que d'y penser ça détend. J'adore ça. <3

Alors oui, l'Esdaile, si c'est pas géré, ça peut faire peur. Les anecdotes parlent de plusieurs heures de transe avant de pouvoir ressortir tout seul, et c'est pour ça qu'on cherche à éviter l'Esdaile en street. Il n'empêche que cet état était utilisé par Monsieur Esdaile pour faire des opérations chirurgicales, donc ce n'est pas un état dangereux. (De toutes façons, l'état hypnotique n'est pas un état dangereux, abréactions comprises. Ce sont les suggestions qui provoquent les abréactions, nuance.).

Bref, c'était sur cette notion que le premier "cours" s'est fini. Vérifiez sur la liste ci-dessous que vous savez un p'tit peu tout ~

Dans ce cours, nous avons vu...

Le pre-talk et les premières suggestions.
Ce qu'était une abréaction et comment la gérer.
En quoi assurer votre crédibilité en temps qu'hypnotiseur était essentiel pour votre réussite.
3 tests de suggestibilité :
- doigts aimantés
- livres et ballons
- mains aimantées
Les inductions :
- lente
- butterfly
Comment faire un réveil.
Quelques notions d'éthique, notamment sur la sécurité lors d'une induction
Ce qu'était un état Esdaile et comment le gérer.

Le prochain récap sera consacré à la grosse partie de la séance que j'ai volontairement coupé : les suggestions. Merci à ceux qui ont eu le courage de tout lire ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squadarofl
mario?
mario?
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 25
Localisation : TOULON XPLDR

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Dim 1 Déc - 1:45

on peut baiser avec quelqu'un en l'hypnotisant ? gros bisoux sogeking 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Koten
Mais... mais qui êtes vous ?
Mais... mais qui êtes vous ?
avatar

Messages : 196
Date d'inscription : 02/01/2011
Age : 23

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Dim 1 Déc - 2:04

L'hypnose érotique existe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Mer 25 Déc - 23:34

Et je continue sur les articles que j'ai pas lu. Là oui, tu approfondis vraiment la chose. C'est limite un mode d'emploi ! Il faut que je pense à la manière dont je vais organiser ça sur le site ! Certains passages viennent de Skype et ils sont, du coup, pas très bien présenté.

L'article est plus long que la première partie mais vu qu'il est bien séparé en plusieurs passage séparés par un titre, je trouve qu'il passe au final mieux. Le truc bien c'est aussi de mettre en gras les trucs important, je me demande si je ne vais pas reprendre ça dans ma prochaine review d'ailleurs, c'est une bonne idée je trouve.

Les petits dessins sont marrants, sûr, tu n'as jamais prétendu à devenir grand dessinateur mais pour accompagner l'article c'est vraiment une bonne idée afin d'éviter que ça devienne trop lourd à lire.

Je parle pas mal de la forme parce que le fond est vraiment très intéressant même si ça fait un peu "si vous voulez approfondir ce que vous avez vu dans la Partie 1". Ou alors tout simplement "Comment hypnotiser en quelques leçon", c'est assez intéressant de voir les tours que tu peux proposer et ta propre expérience sur le jeu.

Le seul truc, c'est que tu expliques à peu près tout sauf ce qu'est "précisément" l'approfondissement, le truc après l'induction quoi. Tu l'énumères à plusieurs reprises, tu dis qu'il faut enchainer l'un à l'autre, on l'a en présentation dans un titre, mais je sais toujours pas ce que c'est. Un oubli ? Enfin, à part ça, très bon article.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lycorne



Messages : 2
Date d'inscription : 20/11/2014

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Jeu 20 Nov - 5:04

Koten a écrit:
L'hypnose érotique existe.

Il n'est pas précisées sur le forum, la date complète des messages. Je déduis qu'il s'agit de l'année 2013 !

Oui, effectivement l'hypnose érotique existe bien. Je l'ai testé avec quelques personnes, mais sans aller jusqu'à l'orgasme !
Par contre, je l'ai testé avec mon amie, à fond ! ! !
Plusieurs orgasmes l'un après l'autre, sans la toucher (sauf évidemment à la fin !). Un véritable chapelet ! Et je vous garantis qu'il ne s'agissait pas d'Ave Maria....
Je pense qu'au niveau des vidéos sur YouTube, certains films sont truqués, mais pas tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
La Lycorne



Messages : 2
Date d'inscription : 20/11/2014

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Jeu 20 Nov - 6:28

Il y à de multiples niveaux en hypnose.
Cela va de la simple relaxation, en passant par l’auto hypnose, la léthargie, la catalepsie, l'état somnambulique ou médiumnique.
Du moins pour l'hypnose traditionnelle !
Pour chacun de ces niveaux, la profondeur est variable.

Si le terme de dormir ou de sommeil de correspond pas à l'état d'hypnose, le corps lui est en sommeil, physiologiquement.
Dans une séance qui peut durer 2 h., voir plus, il arrive fréquemment que la personne ne bouge absolument pas, telle une statue !

Ce qui caractérise l'état d'hypnose, c'est le fait qu'elle n'est pas inconsciente (modification du niveau de conscience).
Au réveil, elle peut se souvenir en partie ou en totalité du contenu de la séance, quelque soit la profondeur de l'hypnose.
La notion de temps est faussée, la voix est souvent très très faible, monocorde.
Il arrive fréquemment qu'au réveil la personne grelotte de froid, si l'on ne prend pas de précautions avec une couverture par exemple, mais même....  

Pour en revenir à l'approfondissement, celui-ci s'obtient en faisant visualiser au sujet sous hypnose, une descente progressive dans son ressenti.
La personne est capable de mesurer toute variation de profondeur, par exemple en la faisant visualiser une échelle graduée de 0 à -50 ....
De nombreuses techniques sont utilisées pour cela. Suggestions d'approfondissement en lui faisant visualiser des souvenirs plaisants relativement récents, suivi de souvenirs plus anciens par tranche de 5 ou 10 ans. On n'en arrive à une régression de la mémoire jusqu'à la naissance et plus encore !
Pour ceux qui apprécient la mer, visualisation de plongées successives par paliers.
Visualisation d'un voyage en train par exemple ou la personne se voit dans un compartiment (train relativement ancien !).
Elle est seule dans ce compartiment, et elle voit défiler un paysage bucolique par la fenêtre, il est nécessaire de lier la notion de l'approfondissement à celle du bien-être absolu, du plaisir et du lâcher prise.
Arrivé à ce stade de profondeur, beaucoup de choses deviennent possibles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diog
Rerorerorerorero~
Rerorerorerorero~
avatar

Messages : 1089
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 21

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Jeu 20 Nov - 23:50

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squadarofl
mario?
mario?
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 25
Localisation : TOULON XPLDR

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Jeu 20 Nov - 23:54

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabrion
fou malade
avatar

Messages : 1116
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 23

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Ven 21 Nov - 0:02

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Ven 21 Nov - 11:12

Ca fait effectivement bizarre de voir un nouveau arriver spécifiquement pour nous parler d'hypnose mais eh, pourquoi pas.

Les 3 images d'après sont encore plus inutiles et ne feront marrer qu'un seul groupe de personne en comparaison.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squadarofl
mario?
mario?
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 25
Localisation : TOULON XPLDR

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Mer 11 Mar - 14:53

Bizarrement, le groupe de personne dont tu semble parler est composé de plus de membres que la quasi totalité des visiteurs du forums en ce moment gros bisoux sogeking

GRAND MERCI au CHAT DES SOUMIS
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haganeren
Le plus grand des rabat-joie
avatar

Messages : 4178
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 104

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Mer 11 Mar - 17:20

Ah ah ah, t'aimerais bien hein ?

(Si tu veux me parler, j'ai pas bougé d'ailleurs.)

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Objected
bison
avatar

Messages : 969
Date d'inscription : 25/12/2010

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Mer 11 Mar - 22:48

l'hypnose

_________________











Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Squadarofl
mario?
mario?
avatar

Messages : 527
Date d'inscription : 27/12/2010
Age : 25
Localisation : TOULON XPLDR

MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    Jeu 12 Mar - 18:16

trop envie d'hypnotiser laura pour qu'elle me laisse lécher ses jambes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil    

Revenir en haut Aller en bas
 
Hypnose, partie 2 - Du pré-talk au réveil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hypnose, partie 1 - Introduction
» Hypnose, partie 2.5 - Un premier aperçu du somnambulisme hypnotique
» simple bilan partie a 1000 points contre un nain
» scenario et déroulement des partie
» partie amicale OCTGN via Hamachi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: