AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Oz, âmes sensibles s'abstenir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aquite
L'enculé le plus cool


Messages : 2341
Date d'inscription : 16/12/2010
Age : 25
Localisation : Alsace

MessageSujet: Oz, âmes sensibles s'abstenir   Sam 19 Avr - 12:58

OZ

Nombreuses sont les fictions traitant du milieu carcéral que ce soit en série comme Le Prisonnier,  Prison Break ou encore en film avec Le Prisonnier d'Alcatraz et Les Évadés pour ne citer qu'elles. Les même thèmes reviennent sans cesse et seul la façon dont ils sont traités permettent à certaines œuvres de se démarquer. La série Oz de Tom Fontana ne m'intriguait alors guère. Revoir sans cesse des hommes se faire tuer, violer et briser ne me motivait pas plus que ça. Pourtant, après avoir vu les séries cultissimes : Six Feet Under, Game of Thrones de la fameuse chaîne HBO et su qu'une grosse part du casting de The Wire, Angel Batista et Maria LaGuerta de Dexter étaient présents, j'étais obligé de la visionner ! Elle comporte pas moins de 56 épisodes de 55 minutes étalés sur six saisons et a été diffusée du 12 juillet 1997 au 23 février 2003.


Les acteurs sont souvent montrés nu, ce qui est assez surprenant pour une série télé.

Oswald State Correctional Facility, surnommée Oz, est une prison de haute sécurité de niveau 4 comprenant une unité expérimentale : Emerald City. Aussi appelée Em City, elle a été créé par Tim Mc Manus afin de laisser plus de liberté aux détenus dans le but de leur réapprendre la vie en société à travers leurs interactions, les différentes activités et ateliers proposés. Ce but utopistes va être de nombreuses fois remis en question par les agissements de ce mélange de simples délinquants et violents criminels. Contrairement aux attentes de cet idéaliste, les prisonniers agissent encore plus violemment qu'à l'accoutumé et de nombreuses horreurs ont lieu. Je déconseille vivement cette série aux plus sensibles d'entre vous tant l'ensemble est difficile à supporter autant visuellement que psychologiquement. Aucune concession n'a été faite, il n'est jamais question de politiquement correct c'est pourquoi il n'est pas rare de voir le sex d'un des hommes, d'assister à un viol ou à un meurtre comme si on y était. La réalisation a fait en sorte que le spectateur se sente parmi ces détenus, que ce soit au niveau des plans que des changements de scènes dictés par les alarmes. Préparez vous à vivre les enfers.


Vu que ce sont toujours les même personnages, on peut voir la réaction de certains en arrière plan.

Le premier épisode introduit à merveille la vie à Oz et donne sans attendre le ton de la série. Les meurtres sont légions et la vie des personnages ne tient qu'à un fil. Tout le monde, même les plus inoffensifs, peut disparaître dans une insignifiante dispute ou simplement pour un oui ou un non. La tension est palpable et s'accrocher à un protagoniste peut être une grave erreur tant la survie dans ce monde est difficile. Malheureusement, ces hommes brisés, leurs évolutions, leurs souffrances, leurs magouilles ainsi que le court briefing sur leur présence et peine de prison les rendent rapidement attachants. Tous plus charismatiques et différents les uns que les autres, vous avez un choix considérable entre les différents clans : aryens, chrétiens, gangsters afro-américains, homosexuels, irlandais, latinos, motards, musulmans et les autres. Assister aux évolutions et interactions entre chaque groupe est une véritable partie de plaisir tant elles sont bien amenées et s'entre croisent sans arrêt. Les personnages étant toujours les même, cela a permis au réalisateur de rendre la série encore plus cohérente en mettant régulièrement en scène leurs quotidiens en arrière plan. Voir son favoris jouer au carte avec un autre dans le fond tandis que deux types commencent à se prendre la tête crée une dimension sociale et narrative encore plus poussée qu'elle ne l'est déjà.


Augustus Hill va vous retourner le cerveau avec ses réflexions pertinentes.


La longueur de la série a permis à son créateur d'aborder de nombreux sujets de sociétés tous plus grinçants les uns que les autres. Les réflexions faites par le narrateur et détenu Augustus Hill sont pertinentes et nous poussent souvent à nous remettre en question. Il illustre intelligemment ses propos avec de nombreuses références culturelles passant de comptes, à des récits historiques,religieux et même la légendaire mémoire de trois secondes des poissons rouges. Grâce à ses raisonnements, ils nous apportent souvent une autre vision de ses sujets et fait écho à ce qui se passe durant chaque épisode. De tristes réalités sont mises à nues comme les horreurs vécues à travers l'emprisonnement, les relations difficiles entre la victime et l'agresseur ainsi que les ressentis de chacun, le racisme, le viol, la peine de mort, les guerres entre gangs, la puissance des médias et des politiques dans ce milieu, les tensions inter-communautaires, la drogue, la victimisation de certains criminels etc... Finalement, Em City ressemble à si m'éprendre à notre société si on exclut la surabondance de violence, quoi que...


Deux acteurs phares que l'on voit désormais dans de nombreuses séries.

Si le visionnage se montre par moment insoutenable, l'humour et certaines scènes plus tendres permettent de l'adoucir. Les férus d'humour noir et de répliques bien écrites trouveront leur bonheur dans ce drame. Puis, l'ensemble est dur à vivre à cause de l'accumulation des horreurs. Les crimes et tragédies sont présentés simplement et la réalisation est loin de les dramatiser. La mort d'un personnage est brève, directe et non théâtralisée ou préparée comme on le voit souvent. Le vide est ensuite comblé par l'apparition d'un nouveau protagoniste ou un évènement important. Il est impossible de s'ennuyer et le tout va très vite. Peut être même trop. Les détenus sont tellement nombreux qu'il est facile de perdre pied et regarder plusieurs épisodes de suite empêche l’assimilation de certains actes. Il m'est souvent arrivé de me demander où était passé certains hommes alors qu'ils venaient de se faire tuer dans l'épisode dernier et vice versa. La narration possède certains défauts, vu que la temporalité des épisodes et entre eux n'est pas donnée. Il est ainsi difficile de s'y retrouver surtout au début. Fort heureusement, des flashbacks apparaissent pour nous rappeler certains faits importants et le générique de chaque saison en présente aussi.

Conclusion :

Si la réalisation peut paraître vieille comparée aux nombreuses productions actuelles, le fond et la forme n'ont pourtant pas pris une ride. Oz présente des criminels le plus humainement possible en évitant les clichés habituels. Très crue et particulièrement insoutenable visuellement et psychologiquement, suivre la vie de ses détenus permet de nous divertir et de nous remettre en même temps en question sur notre société ainsi que sur l'homme. Les fans de la chaîne HBO ou de séries intelligents n'ont pas de craintes à se faire, il s'agit là d'un chef d’œuvre d'exception. Il est préférable de la regarder avec les idées clairs pour profiter pleinement de cette perle déconseillée aux plus optimistes et sensibles d'entre vous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SupahSnake
shhhh...「soft」&「wet」


Messages : 710
Date d'inscription : 25/12/2010
Age : 22

MessageSujet: Re: Oz, âmes sensibles s'abstenir   Sam 19 Avr - 14:37

Vraiment une série de ouf y'a vraiment que des bonnes raisons pour que vous mattiez tous la réal est nickel.
Kareem Saïd  angry rachid general angry rachid general angry rachid general 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Oz, âmes sensibles s'abstenir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes Bd préférées, ames sensibles s'abstenir... de rigoler !
» âme sensible s'abstenir x)
» Étrange cadeau de mariage. < HOT [âmes sensibles s'abstenir xD]>
» Tonight I'll speak to the devil - âmes sensibles s'abstenir (:
» [HS] labyrinthe...les âmes sensibles s'abstenir !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Artcore Kirbies :: Culture Board :: Articles Culture-
Sauter vers: